economie

Publié le 6 Mars 2010

MOSCOU, 6 mars - RIA Novosti
Le producteur russe de diamants Alrosa a annoncé vendredi avoir devancé pour la première fois le botswanais Debswana et le sud-africain De Beers en 2009 en termes de production en carats grâce à la crise financière mondiale.

Ces dix dernières années, le Botswana et la Russie se sont partagés la première place sur le marché mondial. La Russie produit plus de diamants bruts en carats que le Botswana, mais les pierres africaines sont légèrement plus précieuses. Toutefois le Botswana où les diamants représentent 40% de l'économie nationale, a dû réduire sa production après un recul spectaculaire de la demande et des prix sur le marché des diamants en raison de la crise financière. Le groupe sud-africain De Beers, qui détenait 50% du marché avant la crise, a aussi baissé sa production, rapporte l'agence Reuters.

Dans le même temps, Alrosa a bénéficié d'un soutien d'État d'environ un milliard de dollars en vendant des diamants à l'Agence d'État russe des métaux et pierres précieuses (Gokhran) au moment d'absence de la demande sur le marché.

Selon le ministère russe des Finances, la Russie a produit 34,76 millions de carats de diamants en 2009. Le monopole botswanais Debswana - une coentreprise formée par De Beers et le gouvernement du Botswana - n'a extrait que 17,7 millions de carats, d'après le groupe Anglo American. En 2008, la production russe s'était chiffrée à 36,925 millions de carats et celle du Botswana à 32,3 millions de carats. La production de De Beers a été divisée par deux, baissant de 48,1 millions de carats de diamants bruts en 2008 à 24,6 millions de carats en 2009, toujours selon Anglo American.

Note de l'Editeur :
La reprise en mains du secteur de la production diamantifère Russe par l'administration du Président Vladimir Poutine en 2001 et les réformes admnistratives [ regroupement de kraïs ] entreprises dans la république de Sakha-Yakoutie avaient en leur temps été accompagnées par une vague d'articles mensongers dans la presse Occidentale à l'exemple de celui-ci publié par Lorraine Millot dans  " L'Aberration " .[ 1 ]
Ils témoignent , une fois de plus , que cette politique de réappropriation de ses ressources naturelles par la Russie entreprise par Vladimr Poutine a considérablement gené les visées des intêrets hostiles à la Russie que le président précédent , Boris Eltsine ,avait favorisé .
Intervenant apres l'opération Russe de rétablissement de la paix dans le Caucase , le candidat Républicain John Mac Cain avait ainsi manifesté son intention de reconnaître une République de Sakha-Yakoutie indépendante de la Fédération de Russie .[ 2 ]
Sous le couvert de " La défense des peuples opprimés " , c'est l'appât des richesses naturelles de la Féderation de Russie , en Sibérie et dans l'Arctique , qui est le principal moteur des " drouâdelômistes " et de ceux qui les financent .
Curieusement , une démarche semblable à celle du Président Poutine en 2001  entreprise par les autorités Groenlandaises n'a pas autant d'écho .
Les autorités Groenlandaises ont retiré la gestion des ressources naturelles , dont les mines de rubis , aux autorités locales pour les mettre sous la supervision du Bureau des Mines et du Pétrole ce qui fait dire aux petits entrepreneurs locaux qu'il s'agit de l'instauration d'un " apartheid-arctique " [ 3 ] .


Liens:
[ 1 ]La misère sur un tas de diamants - Article de Libération du 19 septembre 2006 .
[ 2 ]Sarah Palin prône une guerre avec la Russie pour le contrôle énergétique
[ 3 ] Greenland Moves To Formalize Arctic-Apartheid System In Gemstone Exploration




http://fr.beta.rian.ru/images/18619/74/186197465.jpg
 

http://pics.livejournal.com/b_nemtsov/pic/0000pdc2/s320x240

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 27 Janvier 2010

Abstract :
Russia may export as much as 25 Mio tons of cereals  in 2010 . As its traditional markets in North Africa and in the Middle-East are shinkring , Russia looks for other markets for its cereals in Asia ,  mainly in South-East Asia .
The built-up of Russian agriculture and its capcaity for exportation raises concerns in the West which fears the birth of a " CerealProm " which could give Russia political leverage on some countries .


BERLIN, 16 janvier - RIA Novosti

En 2010, les exportations céréalières russes pourraient atteindre 25 millions de tonnes, a annoncé aux journalistes le premier vice-premier ministre russe Viktor Zoubkov.
"S'agissant de nos exportations de céréales, leur niveau varie peu depuis quelques années: 23 millions de tonnes en 2008 et 20 millions en 2009. Cette année, elles doivent se situer dans les limites de 23 à 25 millions de tonnes",  a-t-il affirmé, ajoutant que Moscou ne se bornerait pas à exporter ses céréales vers les pays qui les achètent traditionnellement, mais se lancerait également sur de nouveaux marchés.
Les marchés traditionneldu blé Russe sont l'Egypte, l'Arabie saoudite, la Tunisie, le Maroc ,....
Mais une baisse de consommation dans ces pays oblige la Russie a rechercher de nouveaux débouchés , principalement en Asie .
D'après le président de l'Union céréalière russe Arkadi Zlotchevski, les exportateurs russes devraient poursuivre sans doute leur expansion vers les marchés d'Asie du sud-est.  L'année dernière, la Russie a effectué ses premières livraisons de céréales au Japon et à la Corée du sud. "C'est un très vaste marché", a-t-il constaté, rappelant que sa conquête était aggravée par des problèmes logistiques. [ 1 ]
Pour faire face à ces problèmes logistiques comme le manque de terminaux d'exportation et de navires , la Russie pourrait faire appel à des partenaires étrangers .
La société japonaise Sojitz Corp. envisage de lancer en 2010 des livraisons de céréales russes sur les marchés asiatiques et d'investir dans la construction de terminaux céréaliers en Extrême-Orient,
"L'Union céréalière de Russie a conclu un accord de coopération avec la maison de commerce et d'investissement japonaise Sojitz Corp. Il s'agit du premier accord signé par l'Union avec une société asiatique. Sojitz Corp. a l'intention de réaliser des investissements afin de construire, conjointement avec ses partenaires russes, des terminaux céréaliers dans les ports extrême-orientaux de la Russie" selon un communiqué publié par  l'Union céréalière de Russie (RZS).[ 2 ]
RZS et Sojitz envisagent également d'organiser avec le concours du ministère russe de l'Agriculture une conférence internationale consacrée aux perspectives du commerce de céréales russes en Asie du sud-est. La conférence doit avoir lieu à Singapour les 24-27 février 2010.

Les autorités russes ont abordé l'élaboration d'un accord spécial visant à lancer les exportations de céréales russes vers le Bangladesh, a annoncé lundi 25 janvier aux journalistes le directeur généra de la Société céréalière unifiée, Sergueï Levine lors de la visite d'une représenattion diplomatique Bangladaise .[ 3 ]

Lors d'une conférence de presse à L'Aquila le 10 juillet dernier lors du sommet du G8 , le président Medvedev a déclaré que la Russie pourra dans 5 à 10 années exporter tous les ans jusqu'à 50 millions de tonnes de céréales . [ 4 ]
La montée en puissance de l'agriculture Russe et de ses capacités exportatrices fait redouter en Occident l'émergence d'un " CerealProm " .[ 5 ]


Liens :

[ 1 ] Moscou en quête de nouveaux marchés pour ses céréales (expert) - Dêpeche de Ria Novosti du 27 juillet 2009.
[ 2 ]
Céréales russes: le japonais Sojitz lancera en 2010 des livraisons vers l'Asie (producteurs) - Depêche de Ria Novosti du 10 novembre 2009 .
[ 3 ]
La Russie prête à livrer au Bangladesh des céréales - Depêche de Ria Novosti du 25 janvier 2010 .
[ 4 ]
La Russie capable d'ici 5-10 ans d'exporter jusqu'à 50 M de tonnes de céréales (Medvedev) - Depêche de Ria Novosti du 10 juillet 2009 .
[ 5 ]
L'Occident redoute un "Céréalprom" - Editorial de Vlad Grinkevitch pour  RIA Novosti du 7 aout 2008 .

Articles associés :

Robert Louis Dreyfus , Marseille , la Mer Noire , le blé , un " CerealeProm " et la lutte pour les ressources agricoles .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 14 Janvier 2010

S'il y avait besoin d'une preuve de plus que la véritable sécurité énergétique Européenne passe par des accords dans ce domaine avec la Russie , celle ci a été donnée par les incidents d'approvisionnement qui ont frappé l'Angleterre cette semaine  , un pays dont les chefs politiques se sont toujours glorifiés de ne pas " céder au chantage gazier de Moscou " et qui enjoignent l'Europe continentale a en faire de même .
C''est aussi  d'Angleterre que sont venues les plus vives critiques contre le gazoduc Nord-Stream au nom d'une prétendue " indépendance énergétique de l'Europe " , mais ces mêmes Anglais ont été bien content ces derniers jours de pouvoir disposer de ce gaz Sibérien qui alimente l'Europe continentale depuis trente ans .[ 5 ]
Une constatation d'autant plus amusante , on n'arrête pas de savourer son plaisir , qu'elle est faite dans les colonnes de The Guardian qui deux jours auparavant écrivait encore que " Gazprom avait le pouvoir de plonger l'Europe dans le noir " [ 1 ] et qui ne cesse de dénoncer depuis le début le " Gazoduc Molotov-Ribbentrop " [ 2 ] .
Afin de faire face aux interruptions d'approvisionnement en provenance de Norvège - pourtant considérée comme un partenaire fiable par les Anglais - des champs gaziers d' Omen Lange et de Troll  [ 3 ] , la Grande-Bretagne a du importer du gaz Russe de Sibérie via le gazoduc Zeebrugge [ Belgique ]-  Bacton [ 4 ]
Pour une fois un des principaux responsables Britanniques du secteur prend aussi conscience du "chantage gazier " exercé par l'équipe de voleurs en place à Kiev :
" Cela aurait été une situation désespérée si nous  aurions vu de nouveau le type de disputes qui se sont produites entre la Russie et l'Ukraine et qui ont réduit les livraisons de gaz sur le continent les deux ou trois Janvier derniers " [ 1 ] affirme Eddie Proffitt du Major Energy Users' Council .
Mieux , les coupables de ces disputes sont désignés de manière claire , ce sont les " voisins de la Russie "  :
" Si les Russes auraient eu le même genre de problèmes avec leurs voisins que les années précédentes , nous serions tombés de l'autre côté du fil de la lame sur lequel nous sommes assis avec nos approvisionnements en gaz " déclare le parlementaire John Hemming .
Comme quoi ! Quelques dizaines d'heures dans le froid et l'obscurité , ou cette simple perspective ,  et l'on change d'avis sur la Russie et Gazprom , on oublie les " atteintes aux drouâdelôms " du crypto Stalino-Fasciste Poutine et l'on reécrit l'histoire des relations internationales en Europe de ces quatre dernières années ...
.
Cet incident d'approvisionnement amène aussi les politiciens et les responsables énergetiques Britanniques à remettre en question la politique d'approvisionnement en gaz de la Grande-Bretagne [ qui compte sur une part importante de GNL dans l'avenir - NDLR ] .
" Cet hiver nous a montré que le systéme que nous avons imaginé n'a pas la résilience qu'il aurait du avoir .[ la résilience est la capacité de résistance à un choc - NDLR ] . Il fonctionne sur le principe du " juste à temps " ce qui procure des bénefices en termes économiques si il fonctionne mais il peut se terminer en " juste trop tard " si tout commence à aller mal " .


Liens :
[ 1 ]
Russian energy group with the power to plunge Europe into darkness - Reportage de The Guardian du 11 janvier 2010 .
[ 2 ]
Germany and Russia: likely bedfellows - Article l'inénarable Luke Harding dans The Guardian du 25 septembre 2009 .
[ 4 ]
Russia comes to the rescue as Norwegian gas supplies to Britain falter - Article de The Guardian du 13 janvier 2010 .

Articles associés :
[ 3 ]
Norvège: production suspendue dans le gisement gazier d' Ormen Lange suite aux intempéries
[ 5 ]Du gaz Russe pour l'Europe ( 2 ) : Le 1er Janvier 1984 , le GAZ de Siberie arrive en Europe .





http://static.guim.co.uk/sys-images/Admin/BkFill/Default_image_group/2010/1/13/1263404347118/The-National-Grid-pipelin-001.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 18 Novembre 2009

Une centaine de passagers d'une croisière , 105 exactement , majoritairement d'origine Britannique sont bloqués à bord du " Kapitan Khlebnikov " pris dans la glace  antarctique .
Selon une déclaration d'un responsable de la société de croisière à Ria Novosti ceux ci n'ont pas besoin d'assistance et il faut juste attendre un ou deux jours pour que les conditions métérologiques changent [ 1 ]
Le développement du tourisme arctique , apres le tourisme antarctique et  avec ou sans M.Michel Rocard comme conférencier pour vous parler de la " gouvernnance de l'arctique  " , et plus particulièrement des croisières met en avant la necessité pour les états riverains de l'arctique de disposer d'unités de recherche et de sauvetage , de ports en eaux profondes sur leur littoral .
La problématique du secours  à apporter à des paquebots de croisière ou à des brise-glaces transportant des touristes fait l'objet de nombreuses interventions lors des colloques consacrés aux " nouvelles menaces dans l'arctique " .
Les autorités des nations riveraines soulignent aussi la necesité de mettre en place de nouvelles régles concerannt les équipements et les régles de navigation des navires de croisiére [ 2 ]- [ 3 ]
Des exercices comme " Northern deployment " ou " Barents Rescue " intégrent desormais aussi des missions d'assistance à un paquebot en peril dans les eaux arctiques .
Les résultats ne sont pour l'heure guère encourageants : La façade Groenlando-Candienne par exemple ne dispose que d'un seul port en eau profonde , Thule , pour pouvoir accueillir les moyens de secours et les naufragés. [ 4 ]
La " peur du gendarme " reste pour l'instant le seul moyen de prévenir les comportements les plus dangereux et les plus iirespectueux des règles de sécurité élémentaires .
Les autorités Groenlandaises ont ainsi déja infligé des amendes aux propriètaires des paquebots et aux capitaines qui se sont approchés trop prés d'un iceberg ( moins de cinquante mètres pour un paquebot Allemand cet été ) .
Les agences de voyage dans un context de plus en plus concurrentiel sont amenées à proposer des produits qui mettent desormais la vie des croisièristes en danger comme la visite des des grottes provoquées par l'érosion marine dans les icebergs ou le débarquement des croisièristes sur la banquise .
D'un autre côté , elle ne font que répondre à la demande d'un public qui recherche toujours plus d'émotions et d'adrénaline .
 Correctif
Le brise-glace est attendu dans le port Argentin d'Ushuaïa Jeudi ou Vendredi .

Liens :
[ 1 ] Icebreaker trapped in Antarctic ice, 105 passengers safe - Article de Ria Novosti du 16 novembre 2009
[ 2 ] Danish admiral echoes Canadian calls to toughen Arctic shipping rules - article de CBC news du 13 aout 2008 .
[ 3 ] Increased security in the Arctic waters -
[ 4 ] Tourism organisations are against a proposal requiring large ships to sail in convoys - Depêche de Sermitsiaq.ql du 13 septembre 2009 .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 6 Novembre 2009

Thalassa a diffusé ce soir un superbe reportage réalisé mi-juin 2009 sur la reprise de la chasse à la baleine en Islande , annoncée dans les colonnes de ce blogue dés février  .[ 1 ]
C'est la première campagne depuis l'instauration du moratoire en 1986   que le gouvernement démissionaire au début de l'année avait suspendu . Le nouveau gouvernement " Rouge-Vert " n'a pas osé abroger le decrêt malgrés son agenda Européiste .
Le quota de prise de cétacés a été porté à 100 baleines de Minke et 150 rorquals, contre 40 baleines de Minke et 9 rorquals l'an passé.


Le 13 juin dernier le navire baleinier HVALUR 9 ( RE 399 ) quittait le port de Reaykjvik avec un équipage composé de marins qui n'avaient pas chassé depuis 20 ans et qui apprennaient avec une intense émotion les gestes ancestraux de leurs pères et de leurs grand-pères à des jeunes agés de 18 ans  qui n'étaient donc pas nés au moment de l'instauration du moratoire .
Pour les Islandais la reprise de la chasse à la baleine est aussi un réapprentissage des gestes ancestraux : Beaucoup d'entre eux , même les plus agés , ont oublié comment cuisiner la viande de baleine qui a fait son retour sur les étals des marchés et des supermarchés de Reykjavik .
Produite sur place la viande de baleine est aussi moins chère que la viande d'importation .
Seul un restaurant de Reykjavik proposait de la viande de baleine à ses clients : Le patron,à l'annonce du moratoire , en avait fait congeler prés de 40 tonnes .
La reprise de la chasse à la baleine a aussi permis la réouverture de la sation baleinière de Akranes située à 20 km de Reykjvik et y  a favorisé la création de nombreux emplois .
De la même manière que les navires du directeur de la société Hvalur ( voir infra ) , la station baleinière de Akranes avait été vandalisée par des écolo-terroristes et c'est donc dans des bungalows métalliques flambant neuf que les ouvriers résident durant la saison de chasse .  
Tout comme sur les navires baleiniers , les " anciens " doivent apprendre aux " jeunes " les techniques de dépeçage et de découpe  des cétacés : Immédiatement, ces grands rorquals -ou rorquals communs- ont été dépecés et découpés afin de séparer la graisse de la viande. Une viande goûtée sur place dans la foulée par des inspecteurs pour en évaluer la qualité sous les yeux d'une population qui redécouvre des traditions oubliées .

Kristjan Loftsson , le directeur de la société Hvalur , a été victime en 1986 d'un acte de vandalisme de la part de la secte écolo-terroriste  " Sea shephered " [ 2 ] qui a coulé deux de ses baleiniers dans le port de Reaykjavik .
Par défi aux partisans du moratoire , il les a renfloués et les expose sur les quais du port de Reaykjavik  traitant les Khmers-Verts de l'assocaition environnementaliste Anglo-Saxonne de " Pique-Assiettes " :
" Chaque fois qu'on en voit un quelque part , il est en train de quémander des subventions [ Alors que nous on travaille pour gagner notre vie - NDLR ] "
Lors du retour de la première campagne le 16 juin 2009 à Akranes - deux grands rorquals d'environ 35 tonnes chacun d'environ ,et de 20 m de long pêchés au large des côtes d'Hvalfjsrour -  , il a accordé une interview à l'AFP .
Comme il le souligne les aspirations identitaires du peuple Islandais [ en Février 2009 , 76% des Islandais ont approuvé la reprise de la chasse à la baleine - NDLR ] , s'opposent à l'agenda Européiste de la coalition Rouge-Verte .
Pour le moment Kristjan Loftsson est le seul patron a avoir repris la chasse à la baleine en Islande . La plupart de ses anciens confrères pêchent desormais la morue mais n'excluent pas de reprendre la chasse à la baleine si le marché s'y prête .


Islande: Kristjan Loftsson, chasseur de rorquals et anti-UE

REYKJAVIK - Kristjan Loftsson, patron de la compagnie baleinière islandaise Hvalur (baleine), pense que ses compatriotes refuseront l'adhésion de l'Islande à l'Union européenne car elle mettrait fin à la chasse à la baleine, une tradition ancestrale dans cette île de l'Atlantique nord.

Chasseur de baleines depuis l'âge de 13 ans, ce sexagénaire dirige la seule entreprise de l'île autorisée à chasser le rorqual avec ses deux navires-baleiniers, les Hvalur 8 et Hvalur 9, et ses quelque 150 employés.

Q: Le gouvernement islandais envisage d'adhérer à l'Union européenne. La poursuite de la chasse à la baleine est-elle dans ce cas menacée?

R: "Je ne serais pas surpris et il est même très vraisemblable que la chasse à la baleine soit stoppée. Mais je suis très sceptique sur la possibilité d'adhésion de l'Islande à l'UE dans un futur proche. Je pense que la nation islandaise est suffisamment informée pour dire non à l'Europe (un référendum est prévu à la fin du processus, ndlr). Non pas pour défendre les intérêts de la chasse à la baleine mais dans l'intérêt de toute l'industrie de la pêche".

Q: Le gouvernement islandais a considérablement augmenté cette année les quotas de prise de cétacés, passant de 9 à 150 rorquals. Qu'en faites vous et combien cela vous rapporte-t-il?

R: "La viande et une partie de la graisse de baleine sont congelées et exportées pour la consommation, par les Japonais surtout, via Asia Trading CO. Les os sont broyés pour faire des farines animales. Récemment, Greenpeace a dit avoir interviewé le directeur de cette compagnie qui aurait assuré que la consommation de baleine au Japon était en déclin. C'est faux, et c'est un montage. Chaque baleine assure un revenu qui dépend de sa taille et de son âge. Nous n'aurions pas cette activité sans profit à la clef. La chasse à la baleine est comme toute industrie: elle crée des emplois, apporte des revenus et des devises. Ce dont le pays a besoin maintenant".

Q: Ne craignez-vous pas une extinction des espèces de baleines menacées, dénoncée par de nombreux pays et ONG?

R: "Notre entreprise chasse les baleines depuis 1948 et les Islandais pensent que si les réserves le permettent, la chasse peut continuer. Il s'agit simplement d'une ressource naturelle que nous pouvons exploiter. Il y a près de 20.000 rorquals dans les mers d'Islande. Si l'on en chasse 150 dans l'année (le quota autorisé, ndlr) ça ne fera pas une grande différence. Nous pensons qu'en septembre nous l'aurons atteint."

Note du rédacteur :
La semaine dernière la dernière franchise Mac Donalds ( R ) a fermé ses portes à Reykjavik .[ 3 ]
Les Islandais seraient bien d'inspirés d'ouvrir une chaîne de restauration rapide servant de la viande de baleine .
Un excellent moyen de concilier " modernité " et " tradition" .

Liens :
[ 2 ] Hiroshi Hatanaka: Anti-whaling terrorists put lives at risk - Lettre ouverte de Hiroshi Hatanaka à Greenpeace du 27 décembre 2005 .

Articles associés :
[ 1 ]
L'Islande va poursuivre la chasse à la baleine .
[ 3 ] Neafst-food : La fin d'une épqoue en Islande .




Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 18 Octobre 2009

Norilsk Nikel et BHP Bilition , la première société minière mondiale , viennent d'annoncer l'ouverture d'une mine de charbon dans l'arctique Russe d'ici 2015 .
Cette joint-venture concerne le gisement de Syradasai situé à 100 km du port de Dikson sur la mer de Kara .
Bien que la depêche de Reuters ne l'indique pas , il s'agit probablement de charbon cokéfiable destiné à l'industrie sidérurgique .[ 1 ]
C'est " l'autre charbon " , le plus connu etant celui destiné aux centrales thermqiues .
Au niveau mondial la lutte pour les gisements de charbon cokéfiable et leurs couloirs d'exportation s'est accentuée ces dernières années avec la demande croissante en Asie , et principalement en Chine , d'acier .
La Mongolie a été et reste le théatre de ces affrontements entres sociétés Européennes , Anglo-Saxonnes , Russes , Indiennes et Chinoises pour le contrôle des gisements  [ 2 ]
Le projet prévoit aussi la construction d'un terminal charbonnier capable d'accueillir des navires de 70 000 dwt de capacité .
Cette mine de charbon aura une production annuelle estimée de 8 millions de tonnes en 2015 et augmentera jusqu' à atteindre une production comprise entre 12 et 15 Mio tonnes selon Nikolai Matyushenko directeur du développement à la division transport de Norisk Nikel .
Le principal producteur de charbon Russe dans l'arctique est le métallurgiste Severstal qui exploite le gisement de Vorkouta .
La société Russe Artikougol exploite une mine de charbon au Spitzberg dont la production annuelle est de 100 000 tonnes .

Une fois de plus , ces perspectives viennent contredire les analyses de Mme JEGO dans l' " Immonde " .[ 3 ]
Il est en effet improbable que le principal gisement de charbon de l'arctique Russe , Vorkouta , soit fermé à un moment ou , malgres la crise économqiue , les analystes prévoient une hausse de la demande mondiale en acier et ou des technologies de centrales thermiques au charbon " propres " ( Clean coal technologies ) apparaissent sur le marché . [ 4 ]
Le charbon qui a été le symbole du développement économique du XIX eme siècle retrouve sa place sur l'échiquier de la géopolitique des ressources au même titre que le pétrole , le gaz , l'uranium  ou le lithium .[ 5 ] - [ 6 ]


Liens :
[ 1 ]
Norilsk, BHP plan to mine Russian coal from 2015 - Depêche de Reuters du 16 octobre 2009 .
[ 2 ]
Coke plant to be built in Mongolia's Gobi region - Depêche de Mongolia- web du 15 avril 2009 .
[ 4 ]
Clean coal technologies - page Wikipedia
[ 5 ]
Un énorme gisement de lithium découvert au Mexique - Depêche de Ria Novosti du 10 octobre 2009
[ 6 ]
Le président bolivien à Moscou: coopération énergétique au menu (diplomatie) - Depêche de Ria Novosti du 12 février 2009 .

Articles associés :

[ 3 ]
Depopulation de l'arctique : Mme Jego et " l'Immonde "v surpris ( une fois de plus ) en plein délire de désinformation

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 16 Octobre 2009

MOSCOU, 14 octobre - RIA Novosti. Le gouvernement russe a décidé de ne pas octroyer un crédit de 500 millions de dollars à l'Islande, a annoncé mercredi le ministère russe des Finances.

"Cette décision est dictée par la nécessité d'éviter la hausse des dépenses publiques dans un contexte de budget déficitaire", est-il indiqué dans un communiqué du ministère.

La Russie a déjà refusé d'accorder un crédit de 5 milliards de dollars sollicité par l'Ukraine début 2009, ainsi que la dernière tranche de 500 millions de dollars du crédit de 2 milliards promis à la Biélorussie. Dans le même temps, Moscou est prêt à aider financièrement la Serbie et la Bulgarie, selon le vice-premier ministre et ministre russe des Finances Alexeï Koudrine.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 15 Octobre 2009

Le forum economique international de Mourmansk ( ММЭФ-2009 ) s'est ouvert aujourd'hui par le discours innaugural du nouveau gouverneur de l'oblast de Mourmansk , Dmitri Dmitriyenko .[ 1 ]
Dans son discours il a souligné que la relation à l'arctique traduit le degré de responsabilité et de maturité de la société . et que cette région pourrait devenir un modéle de collaboration internationale .
Plus de 900 participants sont attendus à cette première édition dont les MAE Alexander Stubb, Carl Bildt, Jonas Gahr Støre et Serguei Lavrov . Des décideurs économiques comme Alexei Miller de Gazprom ,Sergeui Bogdanchikov de Rosneft  ou le représentant du président Russe pour l'Arctique et l'Antarctique , Artur Chilingarov vont participer à cette réunion .
L'Oblast de Mourmansk est la région située à l'extrême Nord-Ouest de la Russie . Elle a une frontière avec la Norvège et la Finlande et est la zone clef ,avec le Yamal , de la présence Russe dans l'arctique avec la pêche , l'industrie minière , les chantiers navals ,la  métallurgie mais aussi une importante présence militaire .
Cette région borde la Mer de Barents avec nottament le champ gazier de Chtokman .
Lors de la première quinzaine de septembre s'y sont déroulés les exercices Barents Rescue 2009 entre les services de sécurité civile Russes , Norvégiens , Finlandais et Suédois  ayant trait aux nouvelles menaces susceptibles d'appraître dans l'arctique .
Ces exercices ont aussi bien concerné l'extinction d'un incendie à bord du navire -tampon Belomorenka que l'assistance aux accidentés d'une route dans l'arctique ou la décontamination d'un site nucléaire sur lequel s'éatit écrasé un aeronef .

Le secteur pétrogazier  va certainement dominer les débats du forum de Mourmansk et déja Alexei Miller a annoncé que son groupe , Gazprom , vient de signer un accord s'étendant de 2010 à 2015 avec l'oblast de Mourmansk .
Celui porte sur la construction d'infrastructures lièes au projet de Chtokman mais aussi la participation du gazier Russe dans la construction d'autoroutes ou de logements sociaux .
Le président de Gazprom a annoncé que le projet de Chtokman allait contribuer à développer la présence d'une énergie à bon marché pour la région et ainsi accélérer son développement .[ 2 ]
D'autres accords ont été conclus entre l'oblast et la société " Rosneft " ainsi qu'avec d'importantes banques .
[ 3 ]
Sur le plan diplomatique , c'est la coopération transfrontalière qui va concerner l'essentiel des débats .
, l'idée principale étant d'établir une zone transfrontalière sans visas .
Le forum économique de Mourmansk a donné lieu à la passation de la présidence de la Russie à la Suède pour deux ans du Conseil Euro-Arctique de Barents ( CEAB ) .
Mais la question energetique n'est jamais bien loin des questions diplomatiques : Les représentants de la société " Rosneft " ont ainsi demandé la mise en valeur de la zone de la Mer de Barents contestée entre la Russie et la Norvége [ 6 ] .
Le directeur de la société pétrolière controlée par l'état Russe , Sergeui Bogdanchikov , a égallement annoncé que la société allait soumissioner pour l'exploitation de 30 gisements pétroliers situés dans six secteurs différents de l'arctique .
Le président de Rosneft s'est égalemment pronnoncé contre la simplification de la législation en faveur des sociétés étrangères concerannt leur accés au palteau continental .
" Les licences doivent être détenues par des sociétés Russes et le contrôle doit être exercé par des sociétés Russes "
Rosneft est devenu le principal producteur de pétrole Russe aprés acquisition aux enchères des actifs de la société en faillite Yukos de l'escroc Mikhail Kodorkovsky .
Ce sont les services du premier ministre Russe Vladimir Poutine qui sont en charge de la gestion et de l'attribution des licences sur le plateau continental Russe [ 8 ]- [ 9 ]

Concernant la delimitation du plateau continental dans la Mer de Barents entre la Russie et la Norvège , la Russie compte sur l'aboutissement prochain des négociations  a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov [ 10 ]
"Je tiens à signaler que ces questions ne se résolvent pas au sein du Conseil euro-arctique de Barents (CEAB), mais dans le cadre de négociations directes entre pays voisins intéressés. Nous menons notamment ce type de négociations avec la Norvège. Nous sommes déjà parvenus à un accord sur un terrain qui n'est pas grand, mais important. Qui plus est, ce document est déjà entré en vigueur. Sur d'autres questions relatives à la délimitation de la mer de Barents, nos négociations se déroulent bien, ce qui nous donne l'espoir de leur achèvement prochain"

Le MAE Russe s'est égalemment déclaré opposé à la présence de tout bloc militaire dans la région , déniant implicitement à l'OTAN tout rôle dans cette région et rejettant l'idée d'un dialogue sur ce dossier au sein du conseil OTAN-Russie [ 11 ]
"En Arctique il n'y a pas de problèmes qui ne puissent être résolus par la coopération et le dialogue. Rien qui possède une nature militaire ou nécessite une résolution militaire, justifiant la présence des blocs militaires "
C'est une réponse " forte et claire " à la décalaration récente  de l'amiral James Stavridis [ 12 ]

En marge de ce forum se tiennent de nombreuses manifestations comme l'exposition de dessins " L'arctique au travers des yeux des enfants " [ 4 ]  ou l'exposition SEVTEK 2009 qui compte la présence de 150 sociétés de 7 régions de Russie ainsi que de France , du Canada , de Norvège , de Finlande , d'Irlande , d'Ecosse et d'Ukraine . [ 5 ]

Liens :
[ 1 ]
Губернатор области Дмитрий Дмитриенко на открытии I Мурманского международного экономического форума приветствовал его участников и гостей Кольского Заполярья - Article de B-port du 15 octobre 2009 .
L'Arctique au centre d'un forum économique international à Mourmansk - Depêche de Ria Novosti du 15 octobre 2009 .
[ 2 ]
Gazprom and Murmansk Oblast Government sign six-year Agreement of Cooperation
[ 3 ] В первый день I Мурманского Международного экономического форума был подписан ряд соглашений о долгосрочном сотрудничестве Мурманской области с крупнейшими российскими компаниями и банками - Article de B-port du 15 octobre 2009 .
[ 4 ]
Названы имена победителей конкурса детского рисунка «Арктика глазами детей» - Article de B-port du 15 octobre 2009 .
[ 5 ]
В Мурманске состоялась церемония открытия V международной специализированной выставки «СЕВТЭК–2009» -  Article de B-port du 15 octobre 2009 .
[ 6 ]
Rosneft wants opening of Russian-Norwegian disputed waters  - Article de The barents Observer du 15 octobre 2009 .
[ 7 ]
Rosneft to bid for 30 Arctic offshore deposits - CEO Bogdanchikov - Depêche de Ria Novosti du 15 octobre 2009 .
[ 10 ] Mer de Barents: la Russie espère un accord rapide sur la délimitation (Lavrov) - Depêche de Ria Novosti du 15 octobre 2009 .
[ 11 ]
Arctique: la Russie opposée à la présence des blocs militaires (Lavrov) - Depêche de Ria Novosti du 15 octobre 2009 .

Articles associés

[ 8 ]
Le plateau continental Russe géré par V.V. Poutine
[ 9 ] La Russie va confier le développement de son plateau continental à des sociétés publiques .
[ 12 ] L'Amiral James Stavridis ( OTAN ) considère le plateau continental arctique comme un espace de coopération avec la Russie .

Site :

Site officiel du Forum économique de Mourmansk .

Videos des discours officiels .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 18 Juillet 2009

Le réchauffement global pourrait ouvrir plutôt que prévu la Route Maritime Nord vient de déclarer  le MAE Norvégien Jonas Gahr Store lors d'une conférence à Edinbourg .( 1 )  Cette nouvelle route maritime , deja utilisée par les Soviétiques et les Russes sur une partie de son développement , pourrait réduire le trajet de 40 % entre Rotterdam et Yokohama .
L'autre avantage est que les navires empruntant  cette route maritime ne seront pas victimes des pirates comme c'est le cas actuellement au large de la Somalie avec la route du canal de Suez et comme la route alternative qui passe au large du golfe de Guinée pourrait l'être .
" L'augmentation de la température dans l'arctique est deux fois plus rapide que la moyenne mondiale . Bientôt , il n' y aura plus de banquise d'été . Ceci va ouvrir de nouvelles routes et de nouvelles perspectives stratégiques pour le monde " .

Singapour victime du réchauffement climatique

 

La perspective de l'ouverture de la Route maritime du Nord-Est dés que la region arctique n'aura plus de banquise d'été durant 4 mois , c'est à dire des 2013 selon les previsions ( optimistes ) publiées dans le rapport Global Trends 2025 ( 4 ) , plus probablement dés 2025 ou 2040 selon d'autres études , aura des répercussions pour le port de Singapour et les societés du secteur maritime de la region ( 2 ) .
Si la Route Maritime du Nord devient opérationelle  l'utilisation de ports de l'Asie du Nord-Est ( Hong-Kong ; Shangaï , un port Japonais )  comme centre de réacheminement vers l'Asie du Sud-Est sera plus logique que l'utilisation du port de Singapour  comme c'est le cas actuellement avec la route du canal de Suez .
Celui ci verrait son trafic conteneurs diminuer durant les quatre mois d'été .
L'article ne le prècise pas mais l'Egypte qui tire une partie de ses devises des transits par le canal de Suez pourrait aussi souffrir de l'ouverture de cette nouvelle route maritime .

Ne pas s'echauffer les esprits !

 

Ces prévisions optimistes sur l'utilisation de la Route Maritime Nord durant les mois d'été sont tempérées par la publication d'une étude réalisée par le bureau de certification Norvégien DNV ( 3 ) .

 

Celui ci vient de conclure qu'un trafic annuel de navires porte-conteneurs ne sera pas envisageable avant plusieurs décennies .
Selon le modéle climatologique utilisé par le DNV les conditions de banquise durant l'hiver et le printemps resteront difficiles jusqu'en 2050 .
Si les navires porte-conteneurs doivent être renforcés pour évoluer dans ces conditions de banquise et si la forme de la coque doit être modifiée pour lui donner des capacités brise-glace  , alors le navire naviguera moins bien dans les eaux libres qui constituent la plus grande partie du trajet . La mise aux normes arctiques des navires porte-conteneurs entrainera aussi un surcout qui diminuer les avantages d'un trajet plus court .Selon une étude menée par le CRREL ( Voir Infra ) , les capacités de transport d'un navire à capacités arctiques en mer libre sont réduites de 25% par rapport à un navire classique .

Les échanges par conteneurs qui s'effectuent selon le " juste à temps " ne peuvent pas s'accomoder de conditions changeantes de banquises mais la situation pourrait évoluer .
La Route Maritime Nord apparaît donc plus approriée aux transports en vrac ( solides ou liquides ) avec la limitation imposée par la bathymétrie ( voir infra ) .
L'etude conclut qu'actuellement la route du Canal de Suez reste la plus profitable mais qu'une reduction accrue de la banquise rendra la Route Maritime du Nord plus attractive dans quelques décennies .

Des hauts fonds  

 


La faible profondeur de la façade maritime arctique Russe limiterait aussi le tonnage des navires pouvant emprunter cette route " au plus court " ( route côtière ) et obligerait les navies à emprunter une route plus septentrionale .Un rapport de l' U.S. Army Corp of Engineers Cold Regions Research & Engineering Laboratory (CREEL )  ( 5 ) a établi que les navires faisant du cabotage (coastal route sur la carte ci-dessous ) voient leur capacités limitées à 20 000 dwt . La plupart des détroits , comme celui entre la Mer de Laptev et la Mer de Sibérie Orientale ont des profondeurs ne dépassant 7-8 m . La seule solution consisterait en une route passant au large de toutes les îles ( Trans-Route ) , ce qui réduirait la longueur du trajet mais exposerait le navire à rencontrer des zones de banquise même en été .
Cette faible profondeur explique aussi toutes les opportunités que présente le plateau continental Russe en matière pétrogazière .
La faible profondeur du littoral arctique Russe montre que mis à part la Mer de Barents,  la côte Russe est ( relativement ) protégée contre toute incursion de submersibles . Les submersibles Russes emploient le plus souvent la route Transpolaire pour se rendre des bases de la côte Occidentale ( bastion naval de la Mer de Barents ) à celles du Pacifique ( bation naval de la Mer d'Okhotsk ) .

Des désavantages aussi pour l'exploitation petrogazière 

L'idée qu'une fonte accrue de la banquise pourrait précipiter l'exploitation plus aisée des ressources petrogazières du plateau continental arctique est aussi à tempérer .
Selon Alexandr Frolov , ( 1 )  directeur des services meteorologiques Russes ( Rosgydrometr ) , le réchauffement global pourrait entrainer des 2015 des tempêtes plus importantes et la présence d'icebergs de plus grandes dimensions dans la Mer de Barents ou est prévu la mise en service du champ gazier de Shtokman .

 

La présence d'icebergs de plus grandes dimensions rend impossible l'utilisation de plateformes conventionnelles .

Selon M. Frolov la solution retenue par les concepteurs du projet Shtokman , une plateforme déconnectable des têtes d'exploitation , n'est pas la meilleure . L'exploitation petrogazière dans l'arctique devait se faire uniquement par des têtes immergées reliées au rivage par des gazoducs ou des oléoducs .
Quant au bombardement des icebergs qui menaceraient les plateformes il admet que cela pourraît "
soulever des problèmes écologiques " .
 
Note de l'Editeur : Les depêches et études Anglo-Saxonnes utilisent de plus en plus l'expression " North-East passage " pour désigner la Route Maritime du Nord traduction de l'expression Russe Sevmorput .
Ce n'est pas un hasard ! Il s'agit là bien d'une tentative de " dérussifier " cette voie maritime .
Je continuerais à utiliser " Route Maritime du Nord " même si celle ci ne constitue qu'une partie du tajet Rotterdam-Yokohama ! Voir sur ce lien la discution .



Liens : ( 1 ) Global warming to open up north-east Arctic tanker route  
           ( 2 )
Arctic meltdown could hurt Singapore 
           ( 3 ) Heavy ice strengthening required for regular arctic operation
            ( 5 ) Rapport du CRREL - 1996

Article associé : ( 4 ) Global Trends 2025 et l'arctique .

Estimates vary as to when the Arctic is likely to be ice free during the summer. The National

Snow and Ice Data Center suggests a seasonally ice-free Arctic by 2060; more current research

suggests the date could be as soon as 2013. The two most important implications of an opening

Arctic are improved access to likely vast energy and mineral resources and potentially shorter

maritime shipping routes.

Transiting the Northern Sea Route above Russia between the North Atlantic and the North

Pacific would trim about 5,000 nautical miles and a week’s sailing time off a trip compared with

use of the Suez Canal. Voyaging between Europe and Asia through Canada’s Northwest

Passage would trim some 4,000 nautical miles off of a trip using the Panama Canal.

Animation du National Snow and Ice Data Center montrant la répartition de la banquise de 2001 à 2007 en fonction de son âge .
Les glaces les plus agées ( 5 ans et plus ) sont représentées en rouge . Les zones en bleu clair ( OW ) montrent les zones de mer libre . Les courants et les vents poussent la banquise vers les côtes Canadiennes , rendant l'utilisation du passage du Nord-Ouest plus problèmatique que la Route Maritime Nord .

Les diverses routes le long de la façade arctique Russe


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 1 Juillet 2009

Si les débats autour de l'exploitation des richesses minières et petrogazières de l'arctique constitue l'essentiel des préoccupations , l'exploitation des richesses aquifères de la région est curieusement oublié .
Pas pour tout le monde et certainement pas au Groenland qui detiendrait au travers de ses glaciers 10% des réserves mondiales .
La société Canadienne Iceberg Canada Corporation ( Site officiel en lien ) vient d' obtenir une licence de la part des nouvelles autoritées Groenlandaises pour exploiter commercialement les " growlers " , les morceaux de glaciers détachés des galciers dérivant sur la mer . Cette license concerne le glacier Qoqqup Sermia pres de Narsaq et le glacier Sermia pres de la capitale Nuuk .
Il porte sur une durée de un an et demi . La société Canadienne créée en 1990 avait pour objectif de fournir à grande échelle de l'eau pure aux armées Occidentales engagées dans l'Opération " Tempête du Desert " .
Depuis 1994 , elle exploite des growlers au large de Terre-Neuve et du Labrador . La principale difficulté a consisté à trouver un procédé pour empêcher le basculement des growlers durant leur pêche ( L'utilisation des growlers assimilé jusqu' à présent à de la pêche est desormais assimilé à une exploitation minière ) .
Le Groenland a deja délivré quatre licences d'exploitation pour l'eau des glaciers :
1- Greenland Springwater a obtenu une licence pour exploiter le glacier Lyngmark jusqu'en 2028
2- Greenland Ice Water a obtenu une licence pour le glacier Kujallek situépres d' Ilulissat aussi jusqu"en 2028 .
3- Grenland Ice Cap Production a obtenu une licencepour le glacier de Qalerrallit pres de Narsaq jusqu'en 2021 .
4- La dernière licence accordée à Iceberg Canada Coproration .

Si l'eau des glaciers , la plus pure au monde , est encore un produit " hype" destiné à un marché de niche : les cocktails pour Whisky et Vodka ( Une bouteille de 300 ml est vendue en moyenne 20 CDN )  , l'exploitation à plus grande échelle sera envisageable à plus ou moins brêve échéance .
Des le debut des années 70 , l'explorateur polaire Français Paul Emile Victor envisageait la découpe de glaciers à la lance thermique et leur transport par remorquage aprés avoir été bâchés vers le Proche et le Moyen Orient ou alors leur liquefaction sur place et le tansport par navires citernes pouvant atteindre 500 000 tonnes ( 5 ) .

Le gouvernement Groenlandais vient d'editer des plaquettes en Anglais et en Japonais pour les futurs investisseurs precisant les zones ou cette activité est autorisée et les conditions d'attribution de licences d'exploitation et d'exportation . Malheureusement pas en Français ,alors que PEV a deposé des brevets sur ces procédés ..........

A plus grande échelle , les regions arctiques et peri-arctiques pourraient devenir des regions exportatrices d'eau douce , que ce soit au travers des glaciers Canadiens ou Groenlandais , les fleuves Canadiens ( 2 ) ou Russes ( 3 ) .On risquera , selon l'option choisie à savoir tanker ou canal , de voir réapparaitre les même débats que ceux autour du GNL et des gazoducs .................

Source ( ! ) : Alerte mel Sermitsiaq.ql



Liens : ( 1 ) Site de Canada Iceberg Corporation
            ( 2 ) Analyse du projet NAWAPA ( North American Water Power Alliance )
                ( 5 ) Tankers may ship water to parched cities of future Depêche Reuters du 2 Février 2007

Articles associés : ( 3 ) Un canal depuis l'Arctique jusqu'au Golfe Persique ? 
                             ( 4 ) L'eau d'iceberg , un bon filon commercial

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0