geohistoire

Publié le 16 Juillet 2014

Pourquoi pas occuper son temps libre à des dioramas ? Par exemple ceux inspirés par la collection Koloniale-Bücherei parue entre 1941 et 1943 où l'Empire Allemand a gardé le contrôle de ses possessions Africaines ? En tout cas je viens d'apprendre l'existence de la station radio - funkstation - de Kamina au Togoland ...  Elle déchire l'inspiration pour le  diorama ! http://de.wikipedia.org/wiki/Funkstation_Kamina

L'occasion aussi de ressortir Enigma - The rising tide .


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 14 Juillet 2014

    Qu'on le veuille ou non , des hulans défilant au son de l'hymne impérial Allemand sous l'Arc de Triomphe " ça a de la gueule !" .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 1 Juillet 2014

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 25 Juin 2014

 

 

Il est toujours difficile de rechercher des parallèles dans l'histoire . Si l'insurrection des états confédérés est considérée aujourd'hui - à juste titre - comme une Vendée Américaine avec les colonnes de Sherman et Sheridan massacrant les populations civiles et détruisant les biens des " rebelles " sur le modèle des colonnes  infernales de Turreau [ 2 ] , on peut considérer l'insurrection du Donbass comme une " Guerre de Sécession Ukrainienne " et même une ... " Vendée Ukrainienne " . On retrouve de nombreuses coïncidences avec la Guerre Civile Américaine : Combat identitaire et arrière-plan économique , lutte pour des droits régionaux face à un pouvoir central , drapeaux des " rebelles " [ 1 ] , destruction et terreur contre les populations civiles " rebelles " par les troupes " Unionistes " [ 2 ] ,... Sur le plan géostratégique , la situation des rebelles Russophones est quand à elle tristement semblable à celle des états confédérés peu avant la capitulation ! Comme l'armée Confédérée à la fin du conflit les forces rebelles du Donbass ne peuvent plus mener que des actions de combat ponctuelles mais n'ont plus les moyens , les ont ils jamais eu , d'occuper l'espace entre les centres urbains ou de tenir une ligne de front continue le long de la " frontière " . 

 

[ 1 ] Welcome to New Russia

http://ukrainianpolicy.com/welcome-to-new-russia/

[ 2 ] Targeting civilians

http://www.lewrockwell.com/2001/09/thomas-dilorenzo/targeting-civilians/

    Barnardcharleston


   

New Russia crest

Unveiling of the New Russia flagConfederate Flaghttp://2.bp.blogspot.com/-famYByRiCew/U6XXahfs3wI/AAAAAAAAA6k/i-OOYUnq1nE/s1600/%25D0%25B4%25D0%25BE%25D0%25BD%25D0%25B5%25D1%2586%25D0%25BA+2.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 8 Mai 2014

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 26 Avril 2014

 

Il y a 40 ans une révolution menée par des militaires sur le flanc sud de l'OTAN .

 

Je n'ai pas l'intention de " refaire l'histoire " mais c'est le moment de rendre hommage à ces officiers et soldats qui dérangent encore 40 ans après à la fois la " gôche " et l'institution militaire . Ce coup d'état militaire est alors le deuxième en 10 ans , presque jour pour jour , dans les deux piliers de la Lusophonie , le Brésil et le Portugal . Tout comme au Brésil il recéle en son sein des dissensions , celles-ci provoqueront sa perte .[ 1 ]  

Au Brésil l'opposition entre la Linha Dura et le Grupo da Sorbonne aménera avec l'accession au pouvoir du général Ernesto Geisel une évolution du régime aprés une tentative manquée de coup d'état interne au sein des forces armées dirigée par le général Sylvio Frota  .

Au Portugal , après la Révolution des Œillets, deux courants opposent les militaires : le courant réformiste ou gradualiste - MFA «gradualista» - et le courant dogmatique ou révolutionnaire. L’hostilité entre ces deux courants aboutit à une tentative de putsch mené par les officiers d‘extrême gauche, le 25 novembre 1975, repoussée par le général Ramalho Eanes .


  [ 1 ]  Portugal : quarante ans après la « révolution des oeillets », l'amertume des soldats

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/04/25/portugal-le-blues-des-capitaines-d-avril_4407389_3214.html  

http://4.bp.blogspot.com/-aOHGzqVY0CA/Ttj01BQhKJI/AAAAAAAASk0/PclcTLVaRtA/s1600/A%2BAlian%25C3%25A7a%2BPovo%2BMFA%2B25%2BNov%2B75.bmp

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 2 Novembre 2013

  Les morts , qu'ils soient Français ou d'autres nations , vont ils mourir une deuxième fois après avoir souffert durant quatre années l'innomable ? Il est à craindre malheureusement que oui !

Le gouvernement socialiste Français envisage une OPA historique en détournant à son profit les cérémonies du centenaire du début de la Première Guerre mondiale .

 

Cela commence par le grand-guignolesque des préférences sportives d'un ministre . Le 7 novembre à l’Elysée, le chef de l’Etat doit donner sa vision du Centenaire dans un discours devant un parterre d’invités triés sur le volet, historiens, élus et anciens combattants. La veille au soir, ce sont les rugbymen Néo-zélandais, en France pour un test-match contre les Bleus le 9 , qui inaugureront les cérémonies du centenaire . Le geste doit beaucoup au ministre des Anciens combattants Kader Arif .Natif du Sud-Ouest et fou de rugby, il a voulu donner un tour sportif aux commémorations.  [ lien ] 

Puisque l'on évoque le rôle des socialistes , il faut ici signaler que ce sont des ministres socialistes Français qui ont mené notre pays à la guerre [ lien ], ce sont des ministres socialistes Français qui ont déployé pour la première fois au cours de l'histoire un gaz de combat sur un champ de bataille [ lien vers article ] et ce sont des ministres socialistes Français qui ont abdiqué devant le pouvoir militaire en refusant de faire juger par la justice civile des soldats , pôvres hères , ayant un instant failli dans leur mission. Dès août 1914, c'est bien le pouvoir politique au travers d'un ministre de la justice de la Fédération des gauches, Aristide Briand  qui a autorisé le commandement militaire Français à mettre en place une justice d'exception afin de maintenir la discipline parmi des hommes soumis à une expérience de guerre d'une brutalité sans précédent .[ lien ] et [ lien ] Ainsi lorsqu' Antoine Prost, président du conseil scientifique de la Mission du centenaire,  préconise dans les colonnes du spécial " Les collections de l'Histoire " - " 14-18 la catastrophe " [ lien ] de célébrer plus la République " qui a su rester fidèle à ses valeurs " ( sic ! ) plutôt que les victoires militaires on peut s'attendre aux pires des falsifications et récupérations. Il faut ainsi se souvenir de la manière dont certains parlementaires de la gauche socialiste  comme Paul Vaillant Couturier et Alexandre-Marie Desrousseaux aka " Bracke ou Bracke-Desrousseaux "  ont voulu faire du 11 novembre 1920 une commémoration uniquement en l'honneur de Gambetta , de la République et refusaient l'inhumation du " soldat inconnu " . [ lien vers le CR de la séance du 8 novembre 1920 ]

 

Le pire est bien à envisager lorsque l'on sait que la présidence de la Mission du centenaire  [ site ] a été confiée par Nicolas Sarkozy à M.Rama-Yade , l'historien Joseph Zimet . S'exprimant dans  " Les collections de l'Histoire "  il commence par critiquer les cérémonies du cinquantenaire présidées en 1964 par le Général De Gaulle comme trop "  hexagonales " ( re-sic ! ) ! De son côté Jean-Noël Jeanneney qui présida la Mission du Bicentenaire Mitterrandienne lui indique le cap à suivre en essayant de nous refaire , au profit de l' UMPS , le coup de l' " Union Nationale ". Il indique aussi les tabous à ne pas enfreindre. Si sous sa présidence les figures sanguinaires de la Révolution de 1789 furent mises en avant notre directeur de conscience gauchiste indique clairement que Joffre, Foch, Nivelle doivent être oubliés des commémorations aux profits des soutiers de la gloire. La ruse est cousue de fil rouge puisqu'il s'agit surtout de ne pas mentionner durant ces quatre prochaines années le nom glorieux de Philippe Pétain. Les soldats Français et Soviétiques ont fait preuve d’un courage et d’une détermination inouïe, mais sans la présence de chefs de guerre exceptionnels, ces efforts seraient restés vains face à la valeur incontestable des généraux et des soldats Allemands. Le gouvernement socialiste , M.Joseph Zimet et leurs acolytes n'ont aucune légitimité pour ce " détournement de mémoire" qu'ils s'apprêtent à commettre. La question des fusillés semble être ainsi particulièrement difficile à gérer pour la Mission du centenaire . Jean-Noël Jeannenay préconise de s'en tenir à la doxa Jospino-Sarkozienne et d'honnorer les suppliciés mis à part " tel ou tel simple salaud " ( re-re-sic ! ) tandis que Joseph Zimet botte en touche en se défaussant sur Antoine Prost qui " réserve sa réponse ( sur ce dossier ) au Ministre des Anciens Combattants ( le rugbyphile Kader Arif - voir supra ) ".[ lien ] La question de la Force Noire risque aussi de provoquer quelques bisbilles , mais au sein de la gauche cette fois-ci , entre la gauche de pouvoir exactement et les radicaux immigrationnistes et mondialistes du Fdg-Pcf-EELV . Antoine Prost estime ainsi que l'on " surestime notamment le poids des troupes coloniales ...Même si leur effort a été grand , leur taux de pertes a finalement été un peu plus faible que celui des métropolitains ". Des cadavres dans le placard de Rhénanie entre la France et l'Allemagne sont certainement responsables de ce bémol mis sur les soldats de la diversité puisque la commémoration se veut consensuelle entre les 2 pays. [ lien ]     

 

Cette guerre ce fut la Grande Guerre Patriotique des Français  comme l'écrit le commentateur Xavier Moreau.[ lien ]  Le Poilu de Verdun , tout comme le soldat Soviètique de Stalingrad , n'a pas combattu au nom d'un idéal mondialiste, cosmopolite , pacifiste, socialiste ou immigrationniste mais dans une vision à la fois Barrèsienne et Maurrassienne de la nation: Celle de la terre et des morts. [ lien ] Il a combattu pour défendre ce qu'il était, son ethnos, la terre qu'il a reçu de ses pères et qu'il avait pour mission de transmettre à ses enfants. Plus que jamais peut-être même l'image du soldat mort recouvert de la boue des tranchées après un bombardement symbolisait cette union charnelle de l'homme et de la terre qui le porte.

Bien sûr l' Education Nationale sera mise à contribution dans cette vaste entreprise de lavage des cerveaux . Cette guerre ce ne fut pas une guerre de classes mais bien une guerre nationale, nationale-populaire au sens Keeganien du terme  [ lien ] et [ lien ] , celle de " celui qui croyait au ciel et celui qui n' y croyait pas ", celle du fils de famille monarchiste et celle du prolétaire.

Voici ce qu'écrivait le Général Antoine Béthouart dans son livre Des hécatombes glorieuses au désastre 1914-1940 : " C'est par ce que ceux que l'on a surnommé * les hussards noirs de la république * ont donné à la jeunesse Française entre 1872 et 1913 une éducation patriotique basée sur l'esprit de sacrifice et le respect de l'autorité qu'il n' y eut presque pas d'acte d'insoumission en 1914 . C'est grâce à cette éducation que les sacrifices humains  de la *Bataille des frontières* furent acceptés et que la nation Française a pu tenir 4 années de guerre ".A bon entendeur M.Antoine Prost , vous qui avez déja fixé ses ordres de marche à M.Peillon : La montée des revendications nationalistes dans les pays colonisés , l'antiracisme mis en avant par le Japon et les Australiens à Gallipoli ...

Responsabilités14-18 : Cours école de guerre

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 28 Octobre 2013

Quelquefois les mots simples permettent de comprendre les situations compliquées : L'écotaxe ce n'est ni plus ni moins qu'une ferme générale[ article Wikipedia ] accordée au consortium privé Ecomouv pour la perception d'un droit d'octroi ! Les portiques Ecotaxe sont ainsi la version contemporaine des barrières d'octroi ou du Mur des Fermiers Généraux .    
Le consortium est composé de l’opérateur de téléphonie mobile SFR, qui appartient au groupe Vivendi, de Géodis, une filiale de la SNCF, de Steria, troisième société française d’ingénierie informatique, ainsi que du groupe d’électronique de défense Thales. Détenue à 70 % par le groupe privé Autostrade per l’Italia, qui exploite déjà 3 000 kilomètres d’autoroutes en Italie, Ecomouv’ a été créé sur demande du gouvernement français pour mettre en place le prélèvement sur les véhicules de plus de 3,5 tonnes sur tout le territoire. Ce montant devrait s’élever à 1,24 milliard d’euros par an, dont 240 millions d’euros seront adressés à  Ecomouv’. Le consortium devra en retour élaborer, financer et construire d’ici 2013 le réseau qui permettra de suivre en temps réel le mouvement des camions sur les 15 000 kilomètres d’autoroutes, de routes départementales et nationales taxés. Les transporteurs français et étranger qui circulent en France devront embarquer dans leurs semi-remorques une balise GPS qui transmettra les informations au centre de Metz. Les données seront ensuite traitées, afin d’éditer les factures dont devront s’acquitter les sociétés de transport.
Cette délégation de service public sera supervisée par une brigade des douanes qui a déjà pris ses quartiers sur les 400 hectares de la BA 128
 
Cela aura des conséquences géopolitiques [ lien ] puisque ce droit d'octroi refragmente le territoire national en y instaurant des barrières à la " libre circulation des marchandises "©™ . Il n'est donc pas étonnant que la restauration de cet impôt prè-révolutionnaire provoque la contestation la plus vive dans les anciens pays d'état [ Bretagne, Bourgogne, ...] [ article Wikipedia ] et que l'on y trouve des références à des Jacqueries anti-fiscales comme la  révolte des bonnets rouges. La SDIG - Sous-Direction de l'Information Générale - de Rennes a prévenu Paris que le mouvement pourrait faire tache d'huile dans des régions de France à forte identité, «l'Alsace, le Pays basque et même la région niçoise», où des militants identitaires [ lien ]  s'interrogeraient sur la façon de passer à l'action. Ils auraient pris des contacts entre eux. La France n'a pas fini de solder les conséquences de la Révolution de 1789 et la guerre-civile larvée qui se déroule depuis !
 
Nota : " Chouans en avant ! " , chanson extraite de l'opéra-rock " La révolution Française " , avait provoqué en 1973 les éructations du député Socialiste de l'Isère Louis Mermaz et du député Socialiste de Paris Claude Hasday Ezratty plus connu sous son pseudo d'artiste " Claude Estier " . Une raison de plus de se repasser cette vidéo . File:Pays d'etat.svgUne manifestation de «bonnets rouges» à Pont-de-Buis, samedi 26 octobre.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 1 Septembre 2013

 
 
Profitant de mes vacances estivales dans l'Isère j'ai fait mon escapade annuelle chez nos amis Helvètes ! A Genève exactement .
 Je tiens tout d'abord à remercier en mon nom et en celui de mon épouse l'ensemble des amis Suisses que nous avons rencontré , de la douanière qui vient vous proposer la vignette autoroutière au chauffeur de bus qui s'arrête sans vous houspiller lorsque vous traversez en dehors des passages cloutés ! La Suisse c'est une civilisation sui-generis , on peut l'écrire . J'en ai profité pour (re)-visiter ce haut-lieu de la conscience internationamle qu'est le Palais des Nations à Genève , siège de la fameuse " Société des Nations " et du " concert des nations " . C'est aussi le siège de l'UNOG = United Nations Office in Geneva et ses agences .[ site ]   
La  Communauté Internationale ©™ on commence à savoir désormais chaque jour avec plus de précision à quoi cela correspond . A chaque crise cette notion se prècise : Pour le propagandiste sioniste Bernard-Henri Lévy et pour le MAE sioniste Laurent Fabius c'est l'OTAN + Israël , associés à l'occasion à quelques kleptocraties pétrogazières du Golfe et ceci uniquement dans le cadre de la situation actuelle autour de la Syrie .
 Dans les années 1925-1939 le concert des Nations ©™  c'était la France , l' Angleterre , la Belgique , les pays-Bas  et la Pologne dans une configuration qui rassemblait une quarantaine d'états au sein de la SDN . L'Allemagne à peine admise fut ostracisée , l'Italie s'était choisie un chef politique qui OSAIT réclamer sa part du gâteau colonial aux beati possidentes Franco-Britanniques tandis que l'URSS était mise en quarantaine diplomatique au travers du cordon sanitaire Polonais . La Belgique au travers de ses possessions coloniales en Afrique et les Pays-Bas au travers de leurs possessions très riches en matières premières en Asie du Sud-Est étaient admis à figurer parmis les peuples élus . 
  
 La première remarque concerne cette sculpture culcul la praline qui se trouve sur l'esplanade devant le Palais des Nations .Il s'agit je pense d'une oeuvre ( ! ) inspirée par une  pièce anti-aérienne démilitarisée et modifiée [ on remarque ce qui semble être le mécanisme de réglage d'altitude - débouchoir ou déboucheur - des fusées des obus ] [ lien ] [ lien ] et je demanderais aux spécialistes de me l'identifier , de confirmer ou d'infirmer mon hypothèse .Peut-être s'agit-il d'une pièce d'artillerie " imaginée " ? Elle  me rappelle en tout cas mes travaux pratiques de catéchisme au CM1- CM2 sous la conduite de soeur Marie-Françoise  : Dessine moi la paix ! [ lien ]   Geneve 0824Geneve 0828La visite du Palais des Nations est à conseiller le samedi . Comme tout bon fonctionnaires qui se respectent , les diplomates Onusiens ne travaillent pas le Week-End et ceci même lors des crises internationales . On peut ainsi avoir accés aux salles des réunions plènières des drouâdelôms et de la conférence sur le désarmement . Fréquenter ces centres de décision permet de s'imprégner de leur atmosphère et de " sentir " l'ambiance .
 
Il faut aussi speaker white car les groupes francophones peuvent être annulés par manque de participants . Sous le couvert de la confidence on m' a confié que c'était assez fréquent et ce fut le cas le jour de ma visite : Avec mon épouse nous étions les deux seuls francophones ... [ lien ] La guide , bilingue , est TRES SYMPATHIQUE . Elle est d'origine Allemande mais pratique un Angalis et un Français parfait . Sans manquer le moins du monde de courtoisie on peut écrire qu'elle pouraît faire valoir ses droits à la retraite mais qu'elle joue certainement les " prolongations " par amour de son métier . Pour cette raison je n'ai pas voulu être trop incisif et je n'ai pas corrigé sa langue de bois Onusienne dans les commentaires . Notez qu' à l'entrée vous serez photographiés numériquement par le service de sécurité et que donc beaucoup de vos données biométriques ont déja intégré la mémoire des services de sécurité de Kivousavé !.....Geneve 0858Dans le cadre de cette visite du Palais des Nations un samedi , l'accés à la salle des réunions plénières du Conseil des drouâdelôms CDH est possible . C'est un grand moment d'autosuffisance de la part de l'institution Onusienne . [ lien ] J'ai beau voulu ne pas trop embarasser notre charmante guide mais je n'ai pu m'empêcher de forcer un rictus lorsqu'elle explique que le plafond de la salle de réunion plénière - salle de l'Alliance des civilisations ( sic ! ) - , un délire de stalactites multicolores dégoulinantes , est censé représenter la diversité des conceptions de ces drouâdelôms qui se mélangent pour former une harmonie . C'est du moins ce qu'affirme le tâcheron platrier l'artiste Miquel Barcelò.  Lorsque l'on connaît la vision unilatérale de ces drouâdelôms que la communauté internationale ©™ , celle de l'axe Atlantique FRUKUSA , cherche à imposer à la planète entière cela laisse réveur ... Geneve 0836Geneve 0830
Geneve 0834
La diplomatie Onusienne cherche a se donner une conscience artistique . [ lien ] [ lien ] Chaque état est ainsi invité à exposer des oeuvres identitaires .C'est un exercice ô combien difficile et périlleux comme l'exemple précédent le montre . La Chine expose un tapisserie murale géante représentant un temple de la Cité Interdite . Cette tapisserie posséde la particularité suivante : Grâce à un tissage particulier , des fibres teintes d'une manière savante , la porte du temple est toujours visible sous le même angle lorsque l'on se déplace dans le couloir ou elle est exposée . [ lien ] C'est de l'identitaire traditionaliste ! [ lien ]       
Malheureusement certains états semblent vouloir faire dans la diarhée intellectuelle  minimaliste , moderniste et symboliste  C'est le cas par exemple de l'exposition temporaire du l'Uruguay qui est censée montrer l'amérindianité de ce pays au travers d'un enchevêtrement de tôles soudées et rivetées représentant les chéchars coutumiers des caciques Guaranis ..." Amérindianité " , on lit ça sans essayer de s'uriner dessus . Geneve 0832
La visite de la salle de la conférence sur le désarmement est particulièrement d'actualité ! Chacun comprendra pourquoi . [ lien ] Il faut noter que le mobilier est d'époque ce qui lui donne cette atmosphère particulière et une " ambiance " particulière . C'est dans cette salle que sont venus - entre autres - les représentants de l'Italie fasciste , de l'Allemagne Nazie et du Japon militariste ainsi que le Négus Haïlé Sélassié . La tapisserie dont la réalisation avait été confiée à l'Espagne a été tissée à Paris en raison des " événements " . On comprend tout de suite que ce n'était pas le genre de la maison dans l'entourage de Francisco Franco , que ce soit au niveau de la thématique que de l'aspect plastique-graphique stricto-sensu . L'expression " art dégénéré " - Entartete Kunst - n'était malheureusement pas sans fondements .[ lien ] Geneve 0847
Un autre symbole de l'institution Onusienne qui m'a marqué le jour de la visite est la grande salle d'entrée . Elle est starisée dans le roman d'Albert Cohen Les Mangeclous dont Moshé Mizrahi a tiré un film éponyme hilarant . Le toit de celle-ci ....fuyait , un délabrement à l'image de l'institution . En guise de récipient pour récupérer les fuites , un vase représentant le globe terrestre . Quand au tapis offert par Reza Chah [ le père de l'autre ] , il partait pour une restauration [ en Iran ? ] aprés 70 ans de bons et loyaux services et une douche . Par respect pour mes amis Brésiliens , je ne montrerais pas les " restes " de la bannière Onusienne après l'attentat de Bagdad .Geneve 0844
Je terminerais cet article par l'architecture néo-classique et monumentaliste du Palais des Nations . Je n'ai jamais caché mon admiration pour cette architecture que l'on retrouvait dans tous les " régimes d'ordre " des années 1920-1930 : Allemagne , Italie , URSS , Yougoslavie . L'aspect Palaisdechallotin et Zeppelinfeldien  du bâtiment principal est en parfaite harmonie avec l'aspect Alberspeerien et Tempelhofien de la salle des pas-perdus . La guide , d'origine Allemande , ne semble pas par contre avoir beaucoup apprécié ma remarque à un visiteur Indien sur la ressemblance entre cette salle des pas perdus et le grand hall de l'aéroport de Berlin-Tempelhof . Cela saute pourtant aux yeux , non ? [ voir photos ci-dessous ] Un vrai régal et une véritable " sensation" indescriptible qui vous transporte lorsque vous faites face à l'édifice .Il ne manque plus que la bande sonore d'Olympia ...De Leni Riefenstahl bien sûr et pas celle de Jacques Haïk ... Notons aussi l'aspect Arnobrekerien [ site ] des portes  des salles de conférence livrées par la France . Il y en avait toujours deux par salle de conférence pour que des délégations ne puissent pas se croiser ou qu'une délegation soit dans la situation de rentrer dans la salle devant une autre ... Geneve 0843
 Geneve 0854
Geneve 0853

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0

Publié le 1 Septembre 2012

Ria Novosti a publiè un article au milieu du mois de juillet 2012 qui éclaire , à la lumière de l'histoire des deux siècles qui suivront , les projets géopolitques Anglo-Saxons durant le XX éme siècle et qui restent en cours d'actualité , notamment à l'OTAN .

 

- " Refouler " la Russie vers l'Est

- Créer un "cordon sanitaire " de la Baltique à la Mer Noire

On retrouve dans cet article la genèse du Międzymorze Pilsudskien .

 

 

Par Iouri Kobiakov, pour RIA Novosti

Napoléon Ier n'a pas seulement été un grand homme d'Etat et un chef de guerre remarquable, mais il s'est également distingué en tant que propagandiste émérite et passé maître en relations publiques. Toutes ses guerres ont été assorties de campagnes massives de propagande visant avant tout à démoraliser les armées et les peuples de ses ennemis potentiels. Par ailleurs, Napoléon Bonaparte attachait une grande importance à ce que l'opinion publique européenne ne le considère pas comme belliciste avant chacune de ses campagnes, mais qu'elle attribue ce qualificatif à son adversaire qui, en réalité, était une nouvelle victime de ses agressions.

La presse hostile, plus dangereuse que mille baïonnettes

L'Empereur des Français déclarait fréquemment que l'opinion publique a le dernier mot. C'est à lui qu'appartient la phrase sur le rôle primordial des médias devenue proverbiale: "Quatre journaux hostiles sont plus à craindre que mille baïonnettes."

Napoléon Ier a subordonné à ses objectifs militaires et politiques pratiquement tous les moyens et outils disponibles à l'époque et pouvant influencer l'opinion publique, avant tout certaines éditions influentes de plusieurs pays européens. Quant à la presse française, elle était contrôlée de près par la police. Cela s'accordait pleinement avec l'opinion de l'empereur sur les relations entre l'Etat et la presse, car il estimait que la gestion de la presse nécessitait "un fouet et des éperons". Selon lui, un journaliste est un éboueur qui travaille avec une plume.

Avec la participation directe de Napoléon Bonaparte, ont été mis au point et testés dans la pratique les principes fondamentaux et la tactique des guerres de l'information.

Beaucoup de ses méthodes restent d'actualité à ce jour. En voilà quelques-unes:

-    le recours à la falsification de l'histoire;

-    une réitération incessante de thèses particulièrement utiles et pratiques, y compris des mensonges flagrants;

-    des déclarations sur l'unité de son propre camp et des dissensions chez l'ennemi;

-    un effort pour passer sous silence des nouvelles désavantageuses et la mise en avant de nouvelles profitables quand bien même elles seraient insignifiantes;

-    des efforts réitérés pour ridiculiser l'ennemi;

-    le rejet sur l'ennemi de ses propres crimes ou d'actions dont les deux camps sont également responsables;

-    une diffusion massive de tracts, de proclamations, de pamphlets, de brochures et de bulletins destinés à démoraliser la population du pays ennemi.

Le mythe du "testament de Pierre le Grand"

Avant d'attaquer la Russie, la propagande napoléonienne a déployé des efforts en France et dans d'autres pays européens pour présenter à l'opinion publique locale la Russie comme un agresseur congénital, et le peuple russe comme un ramassis de barbares cherchant à anéantir la civilisation européenne.

En voilà l'exemple le plus probant: en 1811, a paru à Paris un livre de "vulgarisation scientifique" bien volumineux intitulé De la politique et des progrès de la puissance russe depuis son origine jusqu'au commencement du XIXe siècle. Le livre a été écrit sur l'ordre exprès de Napoléon Ier par l'historien français Charles-Louis Lesur, fonctionnaire du ministère français des Affaires étrangères. Ce livre a justement relayé des désinformations sur le prétendu Testament de Pierre le Grand qui aurait contenu le programme d'assujettissement de l'Europe et de l'Asie à la Russie. En toute honnêteté, il convient de préciser que le "testament" avait été publié pour la première fois en 1797 dans la brochure antirusse d'un émigré polonais, Michel Sokolnicki. Toutefois, à l'époque ce "scoop" n'a impressionné personne. Or, en 1812 la propagande de Napoléon Ier l'a volontiers récupéré.

Le livre de Charles-Louis Lesur déclarait qu'au commencement du XIXe siècle la Russie était devenue tellement puissante qu'elle se préparait à envahir toute l'Europe. La marine russe serait sur le point d'apparaître brusquement dans la mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique pour débarquer des hordes sauvages prêtes à se propager à travers l'Italie, l'Espagne et la France pour exterminer une partie de la population locale et pour emmener les autres en captivité afin de peupler les déserts sibériens…

L'auteur poussait les lecteurs à une conclusion irrévocable: les Russes sont des barbares à l'esprit irrémédiablement agressif, et leurs dirigeants trament des projets pour envahir "l'Univers". Ainsi, l'Europe civilisée doit unir ses efforts pour assener au colosse russe et à ses hordes un coup préventif et foudroyant. Ce serait la raison pour laquelle les soldats de la Grande Armée se sont tournés vers l'Est: leur capitaine, Napoléon Ier, fait preuve d'abnégation en tentant de sauver la civilisation européenne.

Avant la campagne de Russie de 1812, cette version des faits était largement propagée en France et dans d'autres pays européens par la machine de propagande napoléonienne qui cherchait à justifier sur un plan idéologique l'invasion de la Russie par les armées multiethniques de Napoléon Bonaparte.

"La seconde guerre de la Pologne", ou "L'invasion des barbares"?

Il est à noter que Napoléon Ier a tenté de faire passer son invasion de la Russie pour la "libération" des Polonais" et pour une "seconde guerre de la Pologne". Dans sa proclamation à la Grande Armée avant le franchissement de la frontière russe, le 22 juin 1812, il a notamment déclaré: "Soldats! La seconde guerre de la Pologne est commencée (…) La Russie est entraînée par la fatalité; ses destins doivent s’accomplir (…) Marchons donc en avant: passons le Niémen, portons la guerre sur son territoire. La seconde guerre de la Pologne sera glorieuse pour les armes françaises, comme la première. Mais la paix que nous conclurons portera avec elle sa garantie et mettra un terme à la funeste influence que la Russie a exercée depuis cinquante ans sur les affaires de l’Europe."

Vidéo: Attention à l'histoire – III. La question polonaise en 1812

En fait, les plans de Napoléon Ier comportaient le projet d'un "contrepoids" à la Russie et d'un cordon qui la séparerait de l'Europe occidentale. Ce rôle devait échoir à la "Grande Pologne de la mer à la mer (en polonais - od morza do morza)" entièrement dépendante de la France. Il s'agissait d'un Etat tampon qui aurait inclus, selon le projet, l'Ukraine, la Biélorussie et la Lituanie, détachées de la Russie "barbare". Après cette campagne de propagande, les soldats napoléoniens considéraient les Russes et les autres peuples de la Russie comme une horde sauvage que l'on est en droit de piller impunément, voire d'exterminer en cas de désobéissance.

 

Fichier:Rzeczpospolita 1600.png

 

null

 

 

 

 

 

 Un général français a reconnu dans ce contexte que dès de début de l'invasion française de la Russie, des désordres (quel terme politiquement correct!) n'étaient pas sanctionnés et que les soldats "s'y adonnaient comme s'ils en avaient le droit". Même les églises ne faisaient pas exception; des hommes, des chevaux et des fourgons les investissaient en plein désordre. Selon les mémoires d'un autre général français, Georges, marquis de Chambray, après la bataille de Smolensk (août 1812), la campagne a revêtu le caractère d'une invasion non sans rappeler l'invasion des barbares.

Il est à noter que la machine de propagande napoléonienne n'a même pas réellement cherché à inspirer aux Russes une attitude tant soit peu loyale envers la Grande Armée. Cela concernait avant tout les territoires par lesquels passaient les troupes. Certes, ce fut une erreur stratégique de Napoléon que l'on ne peut probablement expliquer que par sa foi inébranlable en sa propre invincibilité et son infaillibilité, ainsi que par une attitude altière et dédaigneuse envers l'adversaire.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géohistoire

Repost0