geopolitique de la russie

Publié le 5 Septembre 2010

La décision du *chef de la République * Ramzan Kadyrov d'abandonner le titre de * Président * a fait l'effet d'une bombe dans les milieux séparatistes Caucasiens , Circassienns- ou autoproclamés tels*  - en l'occurence .

Le * Président * du mouvement  Хасэ énumère ainsi toutes les conséquences " néfastes " de la décision de Ramzan Kadyrov et en particulier la fin du fédéralisme en Russie que j'ai évoqué sur ce blogue .[ 1 ]

Comme je l'ai fait ,  il relie cette décision à l'instauration de la " verticale du pouvoir " instaurée par Vladimir Poutine et la création des districts fédéraux et se lamente dans un futur proche de la disparition des " Républiques ethniques " .

Si comme je l'ai écrit cette modification du statut des responsables administratifs et des sujets de la - appellons là encore comme ceci - Fédération de Russie entrainera une modification de la constitution , il est peu probable que le referendum qu'il réclame ait lieu un jour , la modification se faisant de manière plus probable par un vote du parlement [ ou " Russie Unie " est majoritaire ! ] .

  Dans une interview accordée hier à la chaîne d'informations Vesti [ 3 ] consacrée aux missions  et à l'évaluation des gouverneurs , le Président Medvedev a souligné que si les différents sujets de la Fédération - il a souligné ce terme - peuvent présenter des spécificités , il n'en reste pas moins que des régles communes doivent être suivies au sein de cette Fédération .

Il a ajouté que l'initiative du  changement de désignation du chef administratif devait provenir d'une volonté des organes exécutifs et législatifs des sujets .[ Voir video ]

 

* Dans son appel aux " Présidents des Républiques Circassiennes " ,l'auteur s'indentifie par

Мы, являясь Черкесами (Адыгами), проживающими в диаспоре - Nous Tcherkesses vivant au sein de la diaspora cad Etats-Unis , Israel et Jordanie et fait appel au Droit international !

 

Liens :

[ 1 ] Ибрагим Яганов: за отменой наименования "президент" последует отмена статуса "республики"

[ 2 ] Обращение к президентам черкесских республик

[ 3 ]  Интервью с президентом России. Полная версия

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 3 Septembre 2010

SARATOV, 2 septembre - RIA Novosti

 

Les autorités russes n'admettront aucun "protectionnisme régional" dans le règlement des problèmes alimentaires, a annoncé jeudi le président Dmitri Medvedev lors de la réunion du Bureau du Conseil d'Etat consacrée à l'alimentation qui se tient à Saratov (723 km au sud-est de Moscou).

"Il faut empêcher la spéculation, quant au protectionnisme régional, il est inadmissible", a-t-il déclaré.

"Chacun d'entre nous défend la situation dans sa région, mais le protectionnisme régional doit être banni", a expliqué le chef de l'Etat russe.

"Nous avons un marché commun et les gens qui peuplent notre pays sont les citoyens d'un grand Etat uni, la Fédération de Russie", a-t-il ajouté.

"Il faut attendre les résultats des récoltes en Sibérie, lorsque les bilans fédéral et régional pour les céréales seront clairs", a indiqué M.Medvedev avant d'ajouter que le pays possédait un fonds d'intervention auquel le pays aura recours en cas de besoin.

Le marché russe des céréales s'est trouvé en difficulté en raison des incendies dévastateurs qui ont détruit durant l'été 2010 un quart des terres cultivées (11 millions d'hectares), la récolte ayant été revue à la baisse d'un tiers, à 60-65 millions de tonnes contre 97,1 millions en 2009. Ceci devrait infliger une perte de 26,1 milliards de roubles (64 millions d'euros) aux 18 régions agricoles de Russie.

 

 Analyse de l'Editeur

 

Le Président Dmitri Medvedev fait allusion à la situation de 1998-99  , les derniers soubresauts des  " Années Eltsine " , ou un protectionnisme régional et même un séparatisme économique est apparu en Russie .

 Des limitations d'exportations de produits alimentaires sont  apparues dans une vingtaine de sujets de la Fédération de Russie .

 Le célébrissime gouverneur de l'oblast de Koursk , le géneral Alexandre Routskoï , a ainsi considéré de la contrebande toute denrée " exoprtée "en dehors de l'oblast .

Aujourd'hui l'état Russe dispose de leviers inexistants à cette époque pour fluidifier le marché des produits alimentaires :

- La " verticale du pouvoir "

- Un fonds d'intervention

- Des réserves conséquentes de céréales

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 2 Septembre 2010

GROZNY, 2 septembre - RIA Novosti

 

Dès aujourd'hui, Ramzan Kadyrov n'est plus président de Tchétchénie, le parlement tchétchène ayant décidé de rebaptiser son poste en "chef de la république", rapporte jeudi le correspondant de RIA Novosti.

Dans une lettre au parlement en date du 12 août dernier, M.Kadyrov, alors président de la République de Tchétchénie, avait demandé de choisir un autre terme pour désigner son poste, en estimant qu'une seule personne en Russie était en droit d'être appelée président.

"A mon sens, il ne doit y avoir qu'un seul président dans l'Etat, alors que les premières personnes de ses entités peuvent s'appeler chefs de république, chefs d'administration, gouverneurs et ainsi de suite", a-t-il écrit.

Réuni jeudi en séance plénière, le parlement tchétchène a examiné cette proposition et décidé d'apporter des amendements à la Constitution de la république afin de modifier l'appellation du poste de son dirigent .

 

Analyse de l'Editeur

 

Dans un précédent article [ 1 ] , j'avais évoqué une Russie " Union indissoluble des districts fédéraux , des cités et de Moscou " en paraphrasant la constitution Brésilienne avec Moscou en lieu et place du District Fédéral de Brasilia .

Or il semble que l'idée d'un " District Fédéral Russe " progesse .

Serguei Mironov président du Conseil de la Fédération , la chambre haute du Parlement Russe, vient de proposer l'union de Moscou et de l'Oblast de Moscou avec un renforcement de la gestion fédérale , un nouveau remembrement administratif - Укрупнение -  dans la ligne de ceux entrepris par Vladimir Poutine .

" Il doit y avoir une certaine gestion verticale du gouvernement fédéral , y compris dans la politique urbaine "  . Soulignant le statut spécial de Moscou Serguei Mironov  a suggéré que le maire de Moscou ait dans cette configuration le statut de  vice-Premier Ministre du gouvernement russe.[ 2 ]

La révolution constitutionnelle  et administrative déclanchée par la démarche de Ramzan Kadyrov semble briser les tabous et délier les langues en Russie .Une nouvelle Russie est en train de naitre comme le suggérait Gleb Pavlovsky .

  Se pose la problèmatique de la gestion de cette " Nouvelle Russie " . Arnaud Dubien intervenant dans le cadre du  Club de discussion de Valdaï suggére une " ENA Russe " :

" Ce qui, de mon point de vue, manque le plus à la Russie, c'est une classe de "grands commis de l'Etat", c'est à dire d'une haute fonction publique mue exclusivement par l'intérêt général. Après la Seconde guerre mondiale en France, le général de Gaulle a créé l'ENA pour renouveler entièrement le corps des hauts fonctionnaires. Peut-être qu'une école de ce type, civile, où seraient inculquées les valeurs du service public serait utile à la Russie en cette période de reconstruction. " [ 3 ]

 

 

Liens :

[ 2 ] СТОИТ ЛИ УВЕЛИЧИВАТЬ МОСКВУ ЗА СЧЕТ ОБЛАСТИ? – МНЕНИЯ ПАРЛАМЕНТАРИЕВ - Article de Regions.ru du 30 aout 2010 .

  [ 3 ] "Pouvoir central fort et démocratie forte ne sont pas incompatibles» Interview de Ria Novosti .

Articles associés :

[ 1 ] Vers la fin du fédéralisme , et de ses symboles , en Russie : Le débat est lancé !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 29 Août 2010

La décision du " président " Tchétchène Ramzan Kadyrov de ne plus vouloir porter le titre de * président * a pour corollaire ,comme je l'avais signalé ,  de relancer le débat sur la structure administrative de la Russie 

A terme une conséquence logique de cette décision serait la disparition des républiques ethniques au sein d'ensembles plus vastes de regroupement régionaux ou économiques . La Russie compte actuellement 21 sujets sur 83 construits sur des bases ethno-nationales .

 Le processus mis en place par Vladimir Poutine et conforté par le Président Medvedev avec la création de la région administrative du Caucase va dans cette [ bonne ] direction  .[ 1 ]

Dmitri Sokolov - Mitrich dans les colonnes d 'Izvestia explique que l'existence des républiques ethniques doit être desormais remise en cause ne serait ce que pour des raisons économiques [ 2 ]

Les régions formées sur une base ethno-nationale sont condamnées à la stagnation car en leur sein il n'y aura jamais une véritable concurrence - libre et non faussée - des capacités humaines et que celle ci sera remplacée par des luttes de clans pour le contrôle du pouvoir politique et donc économique .

C'etait peu ou prou l'argumentaire de Boris Gryzlov qui avait  proposé de regrouper les régions sur des bases de complementarité économique et de certains analystes Russes pour qui " size matters " . [ 3 ]

Le chef du LDPR , Vladimir Jirinovsky , demande quand à lui un retour au systéme des Gubernyas [ gouvernorats ] de l'époque Tsariste .

 

La disparition de ces composantes ethno-nationales remet aussi en cause le statut de " Fédération " de la Russie et donc de tous les symboles nationaux [ drapeaux , devises , hymnes ] des républiques , des municipalités mêmes pour évoluer vers une  République Fédérative , " union indissoluble des districts fédéraux , des municipalités et de Moscou "

Les défenseurs de " petits peuples " perdus au fond de la taîga Sibèrienne hurleront bien sûr au " Jacobinisme Moscovite " , certains nous ressortiront la " Prison des peuples " , mais le branle semble bien être donné pour la fin de la structure administrative héritée de la révolution Bolchevique .

Cette nouvelle Russie nécessitera la reécriture , horesco referens , de nombreuses lois consenties lors de la " Valse des souverainetés " de la période Eltsinienne commela  loi fédérale sur l'autonomie culturelle nationale de 1996  ou l'accord fédéral du 31 mars 1992 qui definit les rapports entre le centre et les " sujets "  .

Verra t'on enfin en Russie dans un proche avenir cette cérémonie qui s'est déroulée le 4 décembre 1937 à Rio de Janeiro  : La crémation sur " l'autel de la Patrie ", devant la bannière du Brésil , de tous les symboles régionaux et municipaux * . [ Voir video ]

Cette crémation a été accompagnée par l'interdiction de tous les partis politiques à caractère régionaux ou remettant en cause l'unité nationale . On peut constater que les motifs qui ont poussé Getulio Vargas à réduire les prérogatives des périphéries sont d'actualité pour la Russie .

A la fin des années 20 , au début des années 30 le Brésil était confronté aux mêmes problèmes de séparatismes que la Russie au début des années 90 avec principalement le mouvement du Coronelismo , des oligarques terriens qui s'affranchissaient des directives du centre pour mener une politique indépendante conforme à leurs intêrets et non pas à ceux de l'Etat Brésilien .

Seul l' " Estado Novo " et la " verticale du pouvoir " , les " mesures téméraires " évoquées dans la vidéo ci-dessous , instaurée par le président Getulio Vargas ont donné au Brésil son caractère unitaire que nous connaissons .

 

  * « Nous n'avons pas de problèmes régionaux ; ils sont tous nationaux, et concernent tout le Brésil ! »

Liens :

[ 1 ] О создании Северо-Кавказского федерального округа - Article de Geopolitica.ru du 26 janvier 2010 .

[ 1 ] Хочу жить в Чечне

[ 3 ] РАЗМЕР ИМЕЕТ ЗНАЧЕНИЕ - Article de Regions.ru du 25 janvier 2010 .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 20 Août 2010

MOSCOU, 20 août - RIA Novosti

 

Cette année, la Russie n'a pas l'intention d'importer des céréales, les fausses informations annonçant le contraire ont été lancées par les traders peu scrupuleux pour provoquer une hausse de la demande, a annoncé vendredi à RIA Novosti le porte-parole du ministère de l'Agriculture Oleg Aksenov.

"Nous n'avons aucune intention d'importer des céréales, nous en avons suffisamment", a déclaré le porte-parole.

Auparavant, certains médias avaient annoncé, en se référant à différentes sources, que le gouvernement russe n'excluait pas la possibilité de revenir à  la pratique soviétique d'importation des céréales, la Russie pouvant acheter en 2010-2011 plus de 5 millions de tonnes de blé à l'étranger, notamment au Kazakhstan.

"Ce canular a été lancé par des traders indélicats afin de faire monter les enchères sur le marché des céréales", a indiqué le responsable.

 

Analyse de l'Editeur

 

" certains mediats  " :Il s'agit de Vedomosti repris servilement par l'Aéfpé - AFP - qui se croit obligée d'ajouter " revenir à la pratique soviétique d'importation de millions de tonnes de céréales " !

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 17 Août 2010

Avec Ria Novosti et la presse Russe

 

Dmitri Medevedev ne sera plus un " prima inter pares " . La décision du " Président " Tchétchène Ramzan Kadyrov de changer le titre de ses fonctions pourra avoir de sérieuses répercussions sur la future structure admnistrative de la Russie et les vélléités sécessionistes de certains groupuscules .

 Une nouvelle passée quasi passée  sous silence dans l'ensemble de la presse occidentale , noyée dans un flot de propagande mensongère sur les incendies en Russie .

 

" Seule une seule personne en Russie est en droit d'être appelée président "  a estimé jeudi 12 aout Ramzan Kadyrov dans une lettre au parlement tchétchène, en proposant de choisir un autre terme pour désigner le chef de la république du Caucase russe.

"Le premier jour du Ramadan, avant de prendre mes vacances annuelles, j'ai envoyé une lettre au parlement de la République de Tchétchénie demandant de modifier le terme désignant le plus haut dirigeant de la Tchétchénie", a écrit M.Kadyrov.

 "A mon sens, il ne doit y avoir qu'un seul président dans l'Etat, alors que les premières personnes de ses entités peuvent s'appeler chefs de république, chefs d'administration, gouverneurs et ainsi de suite", a-t-il ajouté .

 

La demande du numéro un tchétchène Ramzan Kadyrov de ne plus être appelé "président" pourrait donner lieu à une discussion sur les termes désignant les chefs de région cet automne à la Douma (chambre basse du parlement russe), a estimé jeudi le politologue Dmitri Badovski.

"Ce sujet alimente depuis longtemps la discussion au sein de la société, beaucoup estimant qu'il ne doit y avoir qu'un seul président en Russie, alors que les chefs de ses entités pourraient s'appeler autrement", a déclaré l'expert à RIA Novosti.

 

La proposition du " président "Tchétchène a déja reçu l'avis favorable d'autres " présidents " de républiques ethniques : Magomedsalam Magomedov  du Daghestan , Boris Ebzeyeiv de Karatchevo-Tcherkessie , Leonid Markelov de Mari-El ou le Président Russe s'est rendu la semaine dernière .

Boris Ebzeyeiv a toutefois souligné qu'il éatit encore trop tôt pour supprimer les " républiques ethniques " , un point de vue partagé par son homologue Finno-Ougrien . [ 1 ]

Toutefois , à terme , devra se poser comme le soulignent de nombreux commentateurs l'existence des " républiques  " au sein de la Féderation de Russie aprés la disparition des présidents et certains suggérent de les renommer par le terme Tsariste de " Gubernyas " ( Gouvernorat ) .

Ce Seppuku protocolaire des chefs des organes exécutifs des sujets de la Fédération a déja fait réagir l'analyste Gleb Pavlosky qui aprés avoir rapellé qu'un changement de désignation , tout comme la " militsya " va être renommée " politsaya " , n'est pas à prendre à la lègère mais souligne des changements importants dans le mode d'administration de la Russie , y  voit " la fin de l'époque des séparatismes  " [ la " valse des souverainetés " Eltsinienne au moment de la rédaction de la constitution *] et l' " avénement de l'unicité du droit " sur le territoire de Féderation de Russie , "  lors du déplacement de Moscou à Kazan et Ufa ou un citoyen ne risquera pas de se retrouver  dans un régime légal exotique " , tandis que d'autres commentateurs chagrins y voient " la main du Kremlin " .

Les intervenants du site des séparatistes Finno-Ougriens  Mariuver.wordpress , dirigé par les Sr Finlandais et Estoniens [ 3 ]  , ont ainsi qualifié le " président " Leonid Markelov de " traître à la nation Mari  " et les " présidents " appuyant l'appel de Ramzan Kadyrov de " Marionnettes de Moscou " .

Gleb Pavlovsky a aussi souligné que si l'initiative vient de Ramzan Kadyrov , cela ne fait que souligner la normalisation en cours dans la République Caucasienne .[ Voir vidéo ]

 

 

 

  Liens :

 

[ 1 ] Президент Марий Эл поддержал идею своего коллеги с Кавказа

[  2 ] Не переименование, а корректировка - Interview de Gleb Pavlovsky à Nezavisimaya Gazeta .

  [ 3 ] Навязанные объятия

* Gleb Pavlovsky compare  cette " valse des souverainetés  " comme la Conquête de l'Angleterre par les Normands ou " des baronnets des republiques nationales et des regions se sont saisis des bannières et ont construits des forteresses  ".

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 12 Août 2010

Alors que la Russie commémorait les 10 ans de la tragique disparition du Koursk , des incendies cataclysmiques étaient en train de frapper le pays .

A mi-chemin de cette décennie , la tragique prise d'otages terroriste de Beslan faisait écrire aux " experts " que la Russie " n'en avait plus que pour 6 mois " à l'image de l'éditorial du FT " The agony of Mother Russia " .

Entre temps la crise économique mondiale avait aussi frappé le pays semant le doute dans les esprits .

Mais la Russie de 2010 n'est plus la Russie de 1998 , celle du " démocratique Eltsine " que regrettent nos plumitifs et nos philosophes .  

Dans toutes ces épreuves le modéle mis en place par Vladimir Poutine fait ses preuves malgrés quelques ajustements nécessaires .

En 1998 dans des conditions climatiques normales elle était obligée d'importer du blé , aujourd'hui alors qu'elle subit une sécheresse millénaire elle poura satisfaire sa propre consommation et même exporter 2 à 3 mio de tonnes malgrés l'embargo sur les exportations mis en place jusqu'au 31 décembre .

La plupart des indicateurs sont au vert y compris l'indicateur de la démographie .

Cette résilience de l'état Russe aux " attaques géopolitiques organisées depuis l'extérieur " , aux cataclysmes naturels  et même aux catastrophes technogéniques n' a été possible que grâce à la nouvelle réorganisation administrative du pays évoquée dans ce blogue . C'est passé par la " verticale du pouvoir " , les regroupements de sujets , la création de districts fédéraux qui effacent les divisions ethno-linguistiques et même par la réorganisation des fuseaux horaires et la construction de nouvelles infrastructures comme des lignes ferroviaires à grande vitesse .

Ce modéle d'état fort centralisé , de Gosudarstvo ou plutôt de Derjava selon la terminologie Russe , a prouvé qu'il est bon pour le pays même s'il n' a pas l'heur de plaire à quelques " experts ", plumitifs ou drouâdelômistes occidentaux comme nos auto-proclammés philosophes salonards .

La crise actuelle renforcera ce modèle car desormais il est évident pour tous les Russes que seul l'Etat , un corps de sapeurs-pompiers associé  au McHs est capable de faire face à de telles catastrophes et non pas une gestion décentralisée et régionale . Il en va de même pour un corps d'état de forestiers indépendants des intêrets régionaux ou locaux .

Face au pillage des grumes à destination de la Chine et de la Finlande , des voix s'étaient fait entendre pour  légiférer en ce sens . L'Etat en a desormais l'occasion historique .

Il en sera de même pour la nouvelle " politsaya " qui remplacera dans le cadre de la nouvelle réforme entreprise par le Président Medvedev  la " militsaya " .

Celle ci sera administrée à l'échelon fédéral . [ 1 ]

La Russie a toujours été prisonnière du carcan de sa géographie et de son histoire . Le " Génie géopolitique " de ses chefs politiques actuels est d'en avoir pris conscience et d'en avoir tiré les conséquences sur le mode d'administration du pays y compris dans la réorganisation militaire en cours . Les dernières manoeuvres ont en effet montré la capacité de l'armée Russe à intervenir d'un bout à l'autre de ce pays , depuis l'Ocean Arctique jusqu' à l'Ocean Pacifique .

Les ennemis de la Russie ne sont pas dénués de sens géopolitique non plus . Ils ont compris que le moyen le plus sûr d'affaiblir ce pays , et d'autres comme le Brésil , la Chine  , l'Iran , c'est la " valse des souverainetés " , les autonomies , l'activation des séparatismes ethniques , linguistiques ,  religieux  , le communautarisme , l'exacerbation des conflits sociaux .Divide et impera , pour faire main basse à moindre cout sur les immenses richesses que recéle ce pays .

C'est la prise de conscience de ces menaces par les chefs politiques Russes et la mise en place de mesures adéquates pour les contrer , la capacité de construire cette structure étatique si résiliente qui in fine provoque cette haine incommesurable dont ils font l'objet .

 

 

 

 

 

 

 

 

[ 1 ] Полиция является составной частью единой централизованной системы федерального органа исполнительной власти, осуществляющего функции по выработке и реализации государственной политики и нормативно-правовому регулированию в сфере внутренних дел

Обсуждение проекта федерального закона «О полиции»

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 31 Juillet 2010

Contrairement à ce qu'a annoncé I-Télé , la Russie n'envisage pas d'importer du blé malgrés la sécheresse catastrophique qui frappe certaines régions .

Le gouvernement a commencé la vente d'une partie du stock stratégique de blé aux éleveurs des régions sinistrés.

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 12 Juillet 2010

MOSCOU, 12 juillet - RIA Novosti

La sécheresse anormale qui sévit actuellement dans les régions centrales de la Russie ne provoquera pas de pénurie de blé, a déclaré lundi le président de l'Union russe du blé Arkadi Zlotchevski lors d'une conférence de presse organisée par RIA Novosti.

Il a rappelé que la récolte de neuf millions d'hectares sur 48 avait été détruite par une sécheresse inédite depuis 130 ans.

"C'est vraiment énorme. Toutefois,  tous les bruits [  propagés par le KPRF et les Kasparoviens - NDLR ] qui annoncent une pénurie de blé et  une récolte catastrophiquement réduite n'ont aucun fondement", a indiqué le responsable.

Il a ajouté qu'il trouvait fondé le pronostic du ministère russe de l'Agriculture tablant sur une récolte de 85 millions de tonnes de blé pour cette année.

"Cette estimation est objective et nous l'approuvons. Compte tenu de la consommation intérieure de blé en Russie, chiffrée à 77 millions de tonnes par an, et de la réserve existante de 24 millions de tonnes, il n'y a aucun risque de pénurie", a conclu le président de l'Union russe du blé.

 

M. Arkadi Zlotchevski a égalemment souligné que la sécheresse serait sans influence sur le prix du pain . [ 1 ]

  La Russie endure actuellement la sécheresse la plus imporatnte depuis 38 ans mais il est prématuré d'affirmer qu'elle est consécutive au soi-disant " rechauffement global " [ 2 ]

Liens :

[ 1 ] Russia's heat wave no cause for grain deficit, higher bread prices - Grain Union - Depêche de Ria Novosti du 12 juillet 2010 .

 

  [ 2 ] Russia experiences worst drought in 38 years - aide - Depêche de Ria Novosti du 12 juillet 2010

 

Articles associés :

  Géopolitique des ressources - blé : Viktor Zubkov , " En Russie il y a assez de blé "

 

Géopolitique des ressources - blé : La sécheresse menace la campagne 2010 en Russie .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 11 Juillet 2010

Répondant à un journaliste de Vesti.ru avec pour triste décor un champ desséché au Tatarstan , le vice-premier ministre Viktor Zubkov a annoncé que les réserves de blé Russes étaient suffisantes pour garantir la sécurité alimentaire du pays . La Russie est actuellement frappée par une sécheresse dans 14 régions qui a détruit les productions sur prés de 9 Mio hectares .

Le vice-premier ministre a annoncé que la Russie dispose de 24Mio tonnes de réserves de céréales au 1er juillet 2010 - dont 9.5 Mio engrangées  par le fonds d'intervention mis en place par l'état - et que même les capacités d'exportation seraient préservées .

Si la sécurité alimentaire de la Russie " est sous contrôle de l'état " , la situation en ce qui concerne l'alimentation du bétail [ fourrages ] est plus tendue avec un déficit de l'orde de 30-35 %.

Le vice-premier ministre a mis en avant l'extension territoriale de la Russie qui fait que dans certaines régions les productions agricoles n'ont pas souffert de la sécheresse et recommande une coopération inter-régionale pour l'approvisionnement des régions frappées par la sécheresse .

Viktor Zubkov a aussi annoncé des mesures d'aides gouvernementales aux agriculteurs frappés par la sécheresse .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0