guerre de l'information

Publié le 24 Mars 2022

La destruction très probable du navire-roulier amphibie de la Flotte de la Mer Noire " Orsk " amarré sur la jetée du port de BERDYANSK par un tir de missile(s) Ukrainien(s) montre la nécessité de limiter au maximum la diffusion d'informations pouvant amener à des pertes .

Si en soi la perte de ce navire de plus de cinquante ans et de capacité limitée n'est pas catastrophique , il est très probable qu'elle soit consécutive à la diffusion d'un reportage - d'une chaîne militaire Russe qui plus est -  montrant le déchargement de cargaisons au terminal conteneurs de la jetée de BERDYANSK . Elle revêt aussi un caractère symbolique car ce navire a participé à la réintégration de la Crimée au sein de la Russie 

Il faut maintenant se poser des questions sur le fait de savoir pourquoi le navire n'a pas utilisé sa rampe de poupe pour décharger sa cargaison - essentiellement des véhicules de combat d'infanterie - et repartir afin de limiter au maximum sa présence à quai ?  Le déchargement semble avoir été fait avec des grues de quai et avec une grue flottante au travers des panneaux de cale comme le montre le reportage de TV ZVEZDA .

Il ne faut pas oublier qu'avec les moyens actuels de géolocalisation et de guidage des munitions l' ancien " propriétaire " d'une infrastructure militaire connaît parfaitement les coordonnées de son ancien " bien " et est donc en mesure d' y lancer des frappes ! Ce qui est valable pour une piste d'aéroport à KHERSON , l'est aussi pour une jetée à BERDYANSK

Il faut aussi s'étonner d'absence de protection anti-aérienne contre des attaques de ce type et si pour l'aérodrome de KHERSON c'est la base de KHMEIMIM qui vient à l'esprit* , ici c'est la base de TARTOUS à laquelle l'on pense ! 

La destruction très probable de l" Orsk " va quand même limiter les capacités amphibies de la Marine Russe puisque la Turquie a fermé le passage du détroit du Bosphore aux navires de guerre des puissances belligérantes pour au moins la durée du conflit . 

* Et de systèmes de contre-batterie pour l'artillerie .

BERDYANSK : Careless talks cost lives and ships !
BERDYANSK : Careless talks cost lives and ships !
BERDYANSK : Careless talks cost lives and ships !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Mars 2022

Avant tout je ne suis pas virologue , ni biologiste . Comme beaucoup j'ai les bases scientifiques dans ce domaine de mes études secondaires scientifiques - Terminale " E " , Math-Physique et technologies - et donc je suis obligé de m'informer auprès d'amis plus compétents dans ce domaine avant d'écrire un article sur le sujet .

Il faut aussi rappeler que tout débat dans ce domaine est marqué du péché originel de Colin " flask " POWELL agitant son éprouvette à la tribune du Conseil de Sécurité des Nations-Unies et par les accusations du gouvernement Etasunien à l'encontre des scientifiques Chinois lors de la crise du Covid-19.

Les accusations portées par la hiérarchie militaire Russe contre les gouvernements Ukrainiens et Etasuniens de mener un programme de recherches bactériologiques ont été vites rejetées par les " décodeurs " au prétexte qu'elles ne concernaient que la destruction de souches virales selon une pratique commune dans les laboratoires ( voir première série de photos ) . De la même manière les propos attribués aux chefs militaires Russes chargés de la guerre NRBC sur un prétendu caractère " génétique " de ces recherches sont de la pure fiction destinée à décrédibiliser leur discours , je pense en particulier à cet article de Novaya Gazeta  .

C'est faire peu cas de l'ensemble du corpus de documents saisis par les forces armées Russes qui laisse sérieusement envisager l'hypothèse de recherches sur la transmission de certaines souches virales par des oiseaux migrateurs regroupées sous le nom de " programme UP-4" .

Des documents dont personne ne semble mettre en doute l'authenticité montrent que les chercheurs de certains laboratoires liés au " Complexe Militaro-Biologique " Etasuno-Ukrainien - en particulier celui de KHERSON où des documents ont été saisis - s'intéressaient au vol des oiseaux migrateurs du rivage Pontique de l'Ukraine vers le Sud de la Russie

Il ne s'agit pas d'observations ornithologiques innocentes de la nature mais d'observations qui rentraient dans le cadre d'un protocole expérimental avec lâcher d'oiseaux bagués et suivis avec un traceur GPS ( 1 ). Selon les documents saisis par les formes armées Russes les scientifiques Ukrainiens utilisaient des traceurs GPS " spécial canards " fournis par une entreprise Lituanienne .  D'une masse de 10-25 g ces capteurs permettent non seulement de géolocaliser les oiseaux instrumentés mais d'avoir un profil complet de leur vol et ceci selon le fabricant du capteur . Les documents concernaient : Un canard Colvert mâle bagué à KHERSON le 15 mai 2019 a été retrouvé dans la région d'IVANOVO le 16 avril 2020 , un autre canard Colvert bagué le 7 février 2020 a été retrouvé à VORONEJ le 2 avril 2020 après avoir parcouru 1135 km. 1,6 million d'USD ont été alloués à un groupe de 60 scientifiques Ukrainiens , Etasuniens et Géorgiens pour étudier la transmission de virus par des oiseaux migrateurs . Un total de 145 espèces ont été étudiés par les scientifiques liés au programme UP-4.  Ceci laisse penser à des études exhaustives sur les possibilités de créer un " essaim " d'oiseaux migrateurs infectés susceptibles de créer statistiquement un foyer épidémique sur les territoires survolés . L'Ukraine de part sa position géographique est traversée par de nombreuses routes migratoires pour les oiseaux . Ces études qui impliquent d'autres laboratoires Européens en Grèce , en Allemagne et en Suède ont été financées par le Department Of Agriculture  Etasunien sous les référence des projets P444 , P444a , P444bLes études des déplacements  des oiseaux migrateurs ont en partie justement été développées depuis deux siècles car il a été établi depuis longtemps qu'ils peuvent être les vecteurs de virus et de maladies

Si la possibilité de transmettre l'anthrax par des oiseaux ou un coronavirus avec une chauve-souris ont été évoqués ( Projet P-781 ) rendant " spectaculaires " les déclarations des militaires Russes il n'en demeure pas moins que les recherches sur les migrations des canards laissent envisager une autre hypothèse : La transmission d'une grippe aviaire de type A(H5N8)  avec pour objectif la destruction de la production avicole Russe et une possible transmission à l'être humain . Ce serait donc dans le concept d'une guerre à finalité bio-économique . Cette hypothèse est corroborée par la présence de documents saisis montrant l'implantation des principales fermes avicoles en Ukraine et dans le sud de la Russie .

Tout le monde sait que la première des précautions prises en cas de grippe aviaire consiste à " confiner " - claustrer -  les volailles pour justement éviter qu'elles n'en en contact par exemple avec les déjections d'oiseaux migrateurs contaminés . 

La production avicole intensive est une réalité en Russie où le " JoséBovisme" localiste n'a pas cours , surtout depuis les les mesures de rétorsion prises contre le secteur agricole Européen et Etasunien après 2014.

Comme partout au monde la grippe aviaire a frappé les élevages Russes , localisés justement dans le sud de la Russie , et on y a même détecté en février 2021 le premier cas de transmission à un être humain . Il faut ici noter que le zoo de VORONEJ a procédé en 2017 à l'euthanasie de tous ses oiseaux , y compris les espèces protégées , lors d'une épidémie de grippe aviaire certainement déclenchée par des oiseaux migrateurs ! Venus d'Ukraine ? 

De nombreux responsable de la sécurité prennent en compte désormais la possibilité d'une attaque bactériologique et/ou chimique au moyen de drones pour la protection d'infrastructures comme les stations d'épuration . Qu'en est t'il pour la protection des cheptels et en particulier ici du cheptel avicole ? 

Article préparé sur la bases d'informations provenant de sites militaires Russes .

( 1 ) Ce lien vous permet d'avoir les documents cartographiques que l'on peut obtenir avec cette méthode . Cela permet d'avoir " en temps réel " la position de l'"essaim" d'oiseaux migrateurs . 

Tombé du ciel - Guerre NRBC : Fais comme l'oiseau !
Tombé du ciel - Guerre NRBC : Fais comme l'oiseau ! Tombé du ciel - Guerre NRBC : Fais comme l'oiseau !
Tombé du ciel - Guerre NRBC : Fais comme l'oiseau !
Protocole expérimental sur le baguage des canards Colverts
Protocole expérimental sur le baguage des canards Colverts Protocole expérimental sur le baguage des canards Colverts

Protocole expérimental sur le baguage des canards Colverts

Tombé du ciel - Guerre NRBC : Fais comme l'oiseau !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Mars 2022

Il est toujours difficile d'analyser une opération militaire en cours , surtout si l'on prête à l'une des parties des objectifs militaires qu'elle n'a jamais eu pour affirmer que sa stratégie a échoué ! 

C'est pourtant ce que l'on peut lire et écouter de partout , y compris de la part d'officiers supérieurs comme des colonels ou pire encore de la part d'officiers généraux .

Pour ma part je me lance dans une comparaison historique qui vaut ce qu'elle vaut ! Je l'assume comme telle... Sans aucune prétention ! 

Les opérations en cours relèveraient à la fois de la " Bataille du Nord " durant la Campagne de France en mai 1940 avec une course vers la frontière Moldave pour sécuriser le littoral Pontique - en particulier ODESSA - de l'UKRAINE qui pourrait être assimilée à la prise des ports la façade Atlantique jusqu'à l'Espagne , un arrêt des opérations sur le DNIEPR - avec des poches sur la rive Occidentale - comme la première partie de la Campagne de France s'est terminée sur le cours de la SOMME avec des poches sur la rive Sud .

La ville d'ODESSA pourrait être ainsi le BORDEAUX de mai 1940.

Quand au blocage des armées Russes ( de la Fédération de Russie et des Républiques du Donbass ) sur la zone frontalière Orientale ne se fait-il pas face à une " Ligne MAGINOT " fortifiée depuis huit ans et qui oblige les forces Ukrainiennes à y maintenir son " corps de bataille " avec ses meilleurs éléments qu'il ne peut pas déployer ailleurs faute d'ouvrir le champ aux forces Russes ? 

Ces opérations en cours relèveraient aussi du " Plan Anaconda " de la Guerre de Sécession , plus particulièrement sur les rives de la Mer d'AZOV .

 

Histoire militaire : Les neufs jours qui ont ébranlé l'Occident !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Mars 2022

Repost0

Publié le 1 Mars 2022

 

Nous remercions les contributeurs pour leurs conseils . Toutefois nous ne publierons pas leurs commentaires . Qu'ils nous en excusent ! 

Comme lire SZZZZZK et ZZ France si vous êtes dans l'UE !

Nous remercions les contributeurs pour leurs conseils . Toutefois nous ne publierons pas leurs commentaires . Qu'ils nous en excusent ! 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information, #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 27 Février 2022

La rédactrice de l'agence de presse Rossiya Segodnya - dont fait partie Sputnik™ - ainsi que de la chaîne de télévision RT™, Margarita SIMONIAN , a promis que ces médias poursuivraient leur fonctionnement malgré les mesures annoncées par la Commission européenne.

Les sanctions annoncées ce dimanche 27 février par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der LEYEN , contre l'agence de presse Rossiya Segodnya -qui englobe notamment Sputnik™- ainsi que contre la chaîne de télévision RT™ n'empêcheront pas ces médias de poursuivre leur travail, a déclaré la rédactrice en chef, Margarita SIMONIAN .

"Suite à l'annonce de l'interdiction faite à RT et Sputnik d'émettre dans l'UE, je déclare officiellement qu'aucune personne qui a fidèlement travaillé et continue de travailler pour nous ne sera licenciée dans aucun pays. Nous savons faire notre travail dans des conditions d'interdiction. Ces gens épris de liberté nous y préparent depuis huit ans"

Source : https://fr.sputniknews.com/20220227/apres-les-mesures-prises-par-la-commission-europeenne-contre-sputnik-le-redacteur-en-chef-reagit-1055395368.html

Le représentant permanent auprès de l'ONU Vasily NEBENZIA a d'autre part déclaré qu'une " guerre informationnelle " était en cours contre la Russie , en particulier sur les réseaux sociaux .

Cette " guerre informationnelle " concerne par exemple de faux appels et de fausses déclarations d'unités Russes qui refuseraient  d'aller combattre en Oukraïne .

Margarita SIMONIAN réagit aux mesures de l'Union Européenne contre Sputnik™ et RT™

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB et SôniaB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 26 Février 2022

Article supprimé par erreur et réécrit .

C'est peut-être le premier épisode de la guerre entre le " Monde Libre " ou du moins entre la France et la Russie qui vient de se dérouler sous une forme de " guerre navale "  au large du PAS-DE-CALAIS 

Le navire-roulier Russe BALTIC LEADER a été arraisonné alors qu'il venait quitter de quitter la veille le port de ROUEN à destination de SAINT-PETERSBOURG par une armada composée , excusez du peu , du Patrouilleur de Service Public [ PSP ] " Cormoran " de la Marine Nationale , de la Vedette Côtière de Surveillance Maritime [ VCSM ]  " Scarpe " de la Gendarmerie Maritime - ce n'est pas celle commandée par le premier maître CRUCHOT ( voir photo infra ) - et par le patrouilleur des Douanes " Jacques OUDART FOURMENTIN " . Bref , du gris , du blanc et du BBR .

Tout ce beau monde agissait selon les injonctions de la " communauté internationale "™ afin de saisir un navire placé sur la liste des " sônctiôns " . Il est la propriété d'une banque qui finance le CMI Russe .

Cela a été confirmé par , excusez toujours du peu , le capitaine de vaisseau Éric LAVAULT porte-bafouille du CEMA de la Marine Nationale , monamiral Pierre VANDIER .

Notons ici qu'un ou deux fonctionnaires civils , dont très probablement au moins une jeune femme , auraient pu notifier l'injection de saisie et d'immobilisation à quai au port de ROUEN mais les " autorités Françaises" ™© ont certainement eu peur pour leur intégrité physique ? On ne sait jamais avec " those Russians ! " Les Danois eux pourtant n'ont pas employé la force militaire avec l' Akademik IOFFE ...

On s'étonne juste ici l'absence de la composante aérienne avec un ATL-2 pour vérifier les indications du site MarineTraffic™ , probablement truquées par ces fourbes Moskals . De la même manière on s'étonne de la l'absence d'au moins deux commandos de prise héliportés , un à la proue et l'autre à la poupe ! En fait dans de telles circonstances il en aurait même fallu un troisième commando supplémentaire pour la timonerie comme ce fut le cas lors de l'arraisonnement du PASCAL  PAOLI en 2005 , un fait d'armes qui restera lui aussi dans les annales militaires de la nation aux côtés de l'arraisonnement du BALTIC LEADER  .

Cela aurait été aussi une bonne occasion de vérifier face à ces dangereux terroristes Moscovites le RETEX de l'exercice Rhéa en Méditerranée . Il faut signaler que la descente en rappel héliportée se pratique aussi - devant les caméras bien sûr - en Guyane par des commandos de " Marsouins " sur les chantiers d'orpaillage , face aux femmes et aux enfants lorsque les garimpeiros se sont enfuis .

Face à des hommes d'âge mûr que sont des marins je conviens que c'est beaucoup plus risqué . D'autant plus que ce navire est un navire roulier et que c'est donc un " navire dual " qui peut être déployé dans le cadre d'une opération amphibie . On n'est jamais trop prudent ... 

Maintenant il y d'autres navires Russes de cette société à saisir : Ils font du cabotage dans l'Extrême-Orient Russe . Une expédition conjointe de la Marine Nationale et de la Royal Navy , ça ça aurait de la gueule au moins . Par exemple du côté de PETROPAVLOVSK-KAMCHATSKY ! ;0) 

MAJ : J'ai lu ce matin que cet exploit militaire mettait en pâmoison M. Jean-Claude TANGUY ! Les admirateurs sont à la hauteur de la grandeur du spectacle offert ... Il ne s'en cache d'ailleurs pas . Son exposé techniciste des événements ridiculise en fait encore plus cette " bataille navale " et confirme mon analyse sur le caractère " postural " de cet arraisonnement .

On apprend  que l' " affaire " est remontée jusqu'au bureau du Premier-Ministre Jean CASTEX et a été pilotée par , excusez encore du peu , le chef du cabinet militaire du PM , mongénéral Franck BARERRA himself . Quand à la partie opérationnelle de cette " Action de l' Etat en Mer " elle n'a été conduite ni plus ni moins que par un vice-amiral d'escadre , Nicolas VAUJOUR ! Les coc** de l'histoire , car il y en a toujours dans ces démonstrations d'autorité , ce sont le préfet maritime de BOULOGNE SUR MER et surtout les autorités judiciaires de la ville de ROUEN qui sont dans ce type de situation compétentes .  L'absence de réaction de Maître Éric DUPONT-MORETTI est éloquente quand à sa servilité face aux " ministères de force " ! 

Contrairement à ce qu'affirme doctement - et certainement pstiacciquement - M.TANGUY du haut de son clavier il n'y a rien de " douanier " dans l'exécution de la saisie - à terre qui plus est - d'un navire suite à la mise en œuvre d'une sanction internationale ! C'est judiciaire et certainement pas militaire ... 

Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire !
                                                    France vs
                                                    France vs                                                     France vs

France vs

                                                      Russie

Russie

Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire ! Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire !
La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT
La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT

La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Janvier 2022

Pour des raisons personnelles j'ai du délaisser ce blog pendant quelques jours .

L'actualité elle ne s'est pas arrêtée . 

C'est le cas en particulier il y a trois jours , le 18 janvier 2022 , avec l'attaque par la rébellion Houthie au moyen de drones d'installations pétrolières près de l'aéroport international de l'émirat ABU-DHABI . Si le bilan de l'attaque n'est pas en soi important tant sur le plan matériel avec l'incendie de trois camions citernes et si le bilan humain concerne trois ouvriers immigrés - Deux Indiens et un Pakistanais - c'est bien sur l' effet drone qui reste le plus important par son impact psychologique auprès des populations  avec une colonne de fumée noire visible par des dizaines de milliers de personnes . ( voir photo ci-dessous )

Si le survol de centrales nucléaires par des quadcopters ne présente en soi aucun danger de sécurité majeur il n'en provoque pas moins chez de centaines de milliers de personnes des images mentales cataclysmiques d'HIROSHIMA , NAGASAKI , THREE MILES ISLAND, CHERNOBYL et FUKUSHIMA . 

Cette attaque montre aussi la capacité du " Peuple des sables " Houthi à frapper où il veut : Sur terre , sur mer comme il y a une quinzaine de jours et des airs !

 

Regarde la ville brûler !

Regarde la ville brûler !

Localisation des impacts de l'attaque Houthie
Localisation des impacts de l'attaque Houthie

Localisation des impacts de l'attaque Houthie

Imagerie satellitaire montrant les effets de l'attaque Houthie Imagerie satellitaire montrant les effets de l'attaque Houthie
Imagerie satellitaire montrant les effets de l'attaque Houthie Imagerie satellitaire montrant les effets de l'attaque Houthie

Imagerie satellitaire montrant les effets de l'attaque Houthie

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Décembre 2021

Il m'arrive parfois de tomber sur des perles ! Je ne veux pas parler de cette carte de Bild™ qui nous montrait la carte de l'invasion de Oukraïne avec la ville de LEMBERG , LWOWЛЬВОВ , ЛЬВІВ mais d'autre chose ! 

En l'occurrence les prévisions stratégiques du général Benjamin "Ben" HODGES dans les colonnes du CEPA , l'organisme où officie l'"ami" Nicolas TENZER soit dit en passant . Pour mémoire ce général est l'ancien CEM de l'Us Army en Europe .

Lisons le : " Russia has deployed forces on several fronts and not just on land . Its Caspian Flotilla never returned to the Caspian Sea after the " exercises " in April ; It remainsin the Azov Sea and has been rehearsing amphibious operations " 

" The most likely course of action for major ground formations will be for Russian forces in Donbass to " fix " the Ukrainian forces to their front , pinning them down so that they cannot move , while more mobile forces will emerge from Crimea ands as part of amphibious operations to seize the remaining coastline of the Azov Sea between Mariupol and Crimea " 

En clair ,  la guerre qui arrive se déroulera très certainement de la manière suivant :  Une attaque des forces Russes dans le Donbass pour " fixer " les forces Oukraïniennes et des opérations amphibies sur le littoral de la Mer d'Azov entre Marioupol et la Crimée pour s'emparer du littoral de Mer d'Azov .

Un " point de détail " semble avoir été oublié par mongénéral : En hiver la Mer d'Azov est souvent prise par les glaces sur une partie assez importante de son extension et en particulier le long des littoraux  , les navires s'y déplacent en convois escortés parfois d'un brise-glace et hier des glaçons - Sarrasins ou brash-ice - sont apparus sur le littoral de la ville de BERDYANSK - située entre MARIOUPOL et la Crimée ( voir photo )  ,  justement là où  mongénéral Ben HODGES envisage les opérations amphibies Russestandis qu'une banquise côtière se développe dans la Baie de TAGANROG d'où pourrait partir la force amphibie Russe  ! J'en avais déjà parlé sur ce blogue ! 

Le général Ben HODGES est né en Floride , l'air de la mer doit y souffler de manière moins froide en hiver que dans la Mer d'Azov ! On en arrive à se demander - et pourra se le demander pendant longtemps -  si la Russie n'a pas manqué l'opportunité d'une attaque contre l'OTAN en Centre-Europe durant la période où il exerçait son commandement ? ... 

 

La baie de TAGANROG prise par la banquise

La baie de TAGANROG prise par la banquise

Le littoral entre MARIOUPOL et la Crimée il y a 48h

Le littoral entre MARIOUPOL et la Crimée il y a 48h

Carte de l'extension de l'emprise de la banquise - essentiellement sous forme de nilas - le 23 février 2021

Carte de l'extension de l'emprise de la banquise - essentiellement sous forme de nilas - le 23 février 2021

" Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes fondamentaux et indissociables de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir " Pierre DAC

" Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes fondamentaux et indissociables de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir " Pierre DAC

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Décembre 2021

C'est un vote qui est passé discrètement au Conseil de Sécurité de l'ONU mais qui sera lourd de conséquences : La Fédération de Russie vient de mettre un veto à un projet de résolution présenté par la France - le Niger - et la Grande-Bretagne et les Etats-Unis  - l'Irlande - visant à lier de manière automatique les questions environnementales et les questions de sécurité .

Si bien sûr des crises climatiques peuvent engendrer des crises sécuritaires , l'adoption de cette résolution aurait permis mutatis mutandis de mettre en place un " droit d'ingérence environnemental " au nom d'une atteinte à la sécurité , un axe central de la diplomatie Française comme on a pu le voir à propos des incendies en Amazonie avec le Brésil et de la volonté d'internationaliser les régions polaires . On peut dire que avec la décision de la Finlande de s'équiper de F-35 pour le renouvellement de sa flotte aérienne en lieu et place des Rafale c'est un deuxième échec de la " composante Polaire " de la diplomatie environnementale Française qui espérait avoir un " strapontin " dans l'Arctique via l'assistance militaire à la Finlande que l'achat de Rafale aurait permis . Ces dernières années , l'AAE incarnait cette approche à pas de loup - des neiges - de la diplomatie Française sur ce théâtre d'opérations  au travers de sa participation aux exercices les plus variés . En fait de " strapontin " pour sa politique environnementale  Polaire , la France vient de gagner ... Deux sièges éjectables en très peu de temps . 

Bien sûr il ne faut pas prendre au pied de la lettre l'argument développé lors de ce vote par le représentant de la Fédération de Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU Vassily NEBENZYA qui affirme qu'une telle résolution aurait pu entraîner une confusion avec d'autres d'autres organismes dépendant des Nations-Unies traitant des questions d'environnement et entraver leur action . Dans la dernière mouture de sa doctrine de sécurité nationale les responsables sécuritaires Russes ont identifié le prétexte de la protection de l'environnement , en particulier dans l'Arctique , comme un moyen des " puissances Occidentales " d'entraver le développement économique de la Russie et de développer les ingérences intérieures via des associations environnementalistes . " L'attention accrue de la communauté internationale aux problèmes du changement climatique et à la préservation d'un environnement favorable servent de prétexte pour restreindre l'accès des entreprises Russes aux marchés d'exportation , freiner le développement de l'industrie Russe , établir un contrôle sur les voies de transport , et entraver le développement de l'Arctique par la Russie "    II. Россия в современном мире: тенденции и возможности - Item 16 ) 

 Ce point a été souligné dans le commentaire de l'attaché de presse du Président Russe Dmitri PESKOV qui a qualifié cette déclaration d' " inacceptable " . " L'agenda climatique ne peut pas être un facteur qui limite le droit des pays au développement " Réfutant la position de l'ambassadrice Etasunienne qui a accusé la Fédération de Russie d' " avoir laissé tomber la communauté internationale " il a souligné que la position Russe était soutenue par au moins 80 états . Il a enfin noté que " Les restrictions - environnementales - ne peuvent pas être imposées par des pays qui a une époque on gravement endommagé le climat , s'assurant une croissance élevée et une économie hautement industrialisée " .

L'Inde - qui ne possède pas de droit de veto - a voté contre cette résolution et la RPC s'est abstenue . Depuis le début de l'année 2021 , Emmanuel MACRON et  Boris JOHNSON ont mené une intense campagne de lobbying pour l'adoption d'une telle résolution que leurs " faux-nez " Irlandais et Nigériens ont porté fort devant le CS de l'ONU . La nouvelle doctrine du renseignement Britannique prévoit quand à elle la possibilité de mener des actions de renseignement - et de subversion ? - vis à vis d'états soupçonnés de ne pas respecter leurs engagements internationaux en matière d'environnement .  C'est du moins la première agence de renseignement Occidentale à l'admettre ... 

 

L'interventionnisme environnementaliste bloqué par la Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0