Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 20:32

MOSCOU, 6 octobre - RIA Novosti

 

Lors d'un entretien téléphonique jeudi soir avec son homologue norvégien Jonas Støre, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est déclaré préoccupé par la tendance des gardes-côtes norvégiens à arraisonner des chalutiers russes dans la région de l'archipel du Svalbard (Arctique), a annoncé un communiqué mis en ligne sur le site de la diplomatie russe.

"La partie Russe est sérieusement préoccupée par les arraisonnements de plus en plus fréquents de nos chalutiers dans la zone dite « protégée » qui s'étend autour du Svalbard. Cette pratique ne correspondait pas aux ententes intervenues entre les deux pays sur la création de conditions favorables pour les pêcheurs russes", lit-on dans le communiqué.

La police norvégienne a infligé jeudi une amende de 430.000 couronnes (54.813 euros) à un chalutier russe, avant de le relâcher. L'armateur du navire a décidé de porter plainte contre cette décision. Selon le ministère russe de la Pêche, cet incident exercera un impact sur les travaux de la commission mixte russo-norvégienne qui se réunira le 10 octobre à Kaliningrad (ouest): les discussions ne porteront pas sur les quotas de pêche, mais sur la zone du Svalbard et la politique des doubles standards pratiquée par certains pays

Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 13:17

MOSCOU, 20 novembre - RIA Novosti
Les garde-frontières russes ont arraisonné en mer de Barents (Nord) le navire de pêche Skaloberg, battant pavillon des Iles Féroé, a annoncé vendredi le Service fédéral de sécurité (FSB).

En visitant le chalutier qui se trouvait dans sa zone économique exclusive de la Russie, ils ont découvert une prise dépassant de 618 tonnes la quantité admise pour la zone. Les originaux des papiers autorisant la pêche faisaient défaut, et le permis de pêche a été délivré au nom du capitaine qui n'était pas présent à bord du navire, a précisé le communiqué.

Le Skaloberg est actuellement escorté vers le port de Mourmansk où sera menée une enquête plus approfondie, a annoncé le FSB.

Apres la mise en place le 1er Janvier 2009 de mesures destinées à favoriser la production et la transformation des pêches effectuées dans la ZEE Russe , les importations de poissons ont diminué de 40 % en Russie sur la periode Janvier-Octobre 2009 comparativement à la periode similaire en 2008 .[ 1 ]
Cette baisse des importations n'est pas le resultat de la crise économqiue globale mais d'une augmenation de la présence des acteurs locaux dans la production , la transformation et la distribution .
Cet exemple montre qu'une politique " volontariste " dans le domaine de la pêche permet de sauvgarder et même de développer ce secteur alors que l'assujetissement à des reglements extra-nationaux , comme c'est le cas en France , provoque la ruine de tout un secteur économique .

Liens :
[ 1 ]
Импорт рыбы и рыбопродукции в России – продолжает снижаться - Article de B-Port du 9 novembre 2009 .

Note de l'Editeur :
Des 1923 lors d'un congres des commissaires des Peuples , Leon Trotsky avait  signalé la necessité pour l'URSS
de disposer d'unités spéciales destinées à lutter contre la pêche illégale dans les eaux Russo-Soviétiques , depuis la Baltique jusqu'à l'Extrême-Orient Russe .
Cette decision donnera naissance au corps des gardes-frontières et des gardes-côtes du NKVD , précurseur des actuels gardes-côtes du FSB .


Repost 0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:40
Abstract : Norwegian " trawler terror " continues . The " Projekt " is the the third Russian trawler arrested by the Norwegians since the beginning of the year after the " Peter Petrov " and the " Pavel Batov " .
On 4th march , Russian assistance and salvage ship " Murmanryba " left Murmansk for the Barents Sea and Spitzberg . Rusians suspects Norwegian trawlers to discharge part of their fishings in Kikernes between two inspections .


La garde côtière Norvègienne a arraisonné le  troisième chalutier Russe cette année . Le " Projekt" a été arraisonné par le garde-côte " Andenes " sous pretexte que la zone de pêche dans laquelle il  operait , apres avoir signalé sa position aux autorités Norvègiennes , est fermée à la pêche d'Octobre au 20 Mars .
En Janvier le " Peter Petrov " avait été arraisonné et en Mars c'était le tour du " Pavel Batov " .
En Mars , un cargo le " Mekhanik Tulenyev " avait été arrêté sous pretexte d'avoir causé la perte d'un bateau de pêche Norvègien aprés une collision .
Un renflouage du " Marina " n'ayant montré aucune trace de collisions , le cargo et son équipage ont été relachés .

La Norvège , malgrés des declarations appaisantes au mois d'octobre 2008  , renoue avec sa politique agressive depuis son retrait dudispositif commun de surveillance des pêches avec la Russie .
En 2008 , La garde-côtière Norvègienne a procédé à 48 arrisonnements de navires Russes .
Le 4  Mars 2009 , le navire d'assistance et de contrôle des pêches Russe “Murmanryba” a quitté le port de Mourmansk pour une mission d'assistance et de contrôle des pêches qui va durer 70 jours dans la Mer de Barents mais aussi au large du Spitzberg .
Les garde-côtes Russes soupçonnent les chalutiers Norvégiens pêcahnt dans la ZEE Russe  de déchager lune partie de leur  cargaison à Kikernes et à revenir sur zone entre deux contrôles .


En mai , les chefs politiques Russes et Norvègiens doivent se rencontrer . La question de la pêche dans les eaux arctiques sera certainement au menu de la réunion  !


Article associé  : Historique de la " Guerre du turbot " au Sitzberg .
                                Norvège-Russie : La tension (re)monte .




Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 16:53
Alors qu'un accord semblait avoir mis fin au différend Russo-Norvégien sur les droits de pêche dans les eaux du Spitzberg et la Mer de Barents , la tension remonte sur le dossier de la pêche entre ces deux pays .
Aprés la décision Norvégienne de se retirer du système mixte de contrôle satellitaire de la pêche , le chalutier Russe " Peter Petrov " basé à Mourmansk vient d'être arraisonné par le navire de la garde côtière Norvégienne " KV Harstad " au large de la ville de Loppa ( Finnmark ) .


Repost 0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 01:38

Suite à la cessation d'un accord de surveillance satellitaire conjoint des activités de pêche en Mer de Norvège , au large du Spitzberg et dans la Mer de Norvège , les patrouilles aériennes vont être renforcées a annoncé le commandant des gardes-côtes Norvègiens pour le secteur Nord , Steve Olsen .
Selon Peter Olsen la fin de la surveillance satellitaire commune est un serieux revers pour la garde Côtière  Norvégienne  au moment ou la Russie a introduit un système de déclaration et de contrôle douanier pour toutes les prises réalisées dans sa ZEE .
L'accord Russo-Norvegien sur la surveillance satellitaire de la pêche a expiré  le 1er Décembre 2008 et n' a pas été renouvellé . Le centre de surveillance est basé à Mourmansk et la Norvége a plusieurs fois accusé la Russie , sans élèments matériels pour appuyer ses accusations  , de retenir des preuves prouvant des pêches illégales Russes dans les eaux Norvègiennes .
On assiste donc à un regain de tension entre la Norvège et la Russie sur le dossier de la pêche malgrés un accord qui laissait envisager le contraire .

Ce regain de tension survient au moment ou la ministresse Norvègienne de la Défense , Anne-Grete Strøm-Erichsen , a dit dans son  discours du Nouvel an devant l' Oslo Military Society que les tensions apparues cet été dans le Caucase ont des répercussions sur le dossier Arctique :

" Nous voyons et nous sentons la présence d'une Russie plus forte et plus riche qui agit de plus en plus de manière unilatérale et qui développe une réthorique de plus en plus égoîste et nationaliste .
Le message ne peut pas être plus clair lorsque nos côtes sont survolées presque chaque semaine par l'aviation stratégique Russe et que le PA Amrial Kuznetsvov navigue au large de nos plateformes ( 1 ) ; La Russie n'est plus faible "

La ministresse a souligné le renforcement du potentiel militaire Norvégien dans le Nord  : Marine , Armée de l'air et services de renseignement .
Elle a aussi souligné que cette région est au centre des préoccupations militaires Norvégiennes et que la Norvège va favoriser la présence de l'OTAN dans la région .
Un discours qui vient confirmer que la Norvège , ou plutôt ses chefs politiques et militaires , a toujours été un " Cheval de Troie " de l'organisation Atlantiste dans cette région .
Mme  Anne-Grete Strøm-Erichsen  a aussi évoqué les conséquence du conflit Caucasien de cet été sur la situation dans l'Arctique .


" Les événements dans le Caucase donnent matière à réflexion . Le ton de la Russie dans ses relations avec l'Occident est devenu plus dur et la guerre dans le Caucase a considérablementa aggravé la situation . "

" Il n' y pas de doutes que la partie Georgienne a agi avec beaucoup de manque de discernement et de manière peu avisée  et qu'elle porte une lourde responsabilité dans les événements d' Aout . Mais cela ne justifie pas l'action Russe . L'utilisation de la force a été excessive et hors de proportions "
On aimerait l'entendre tenir de tels propos sur la situation actuelle au Proche-Orient .............
Dans son discours Mme Anne-Grete Strøm-Erichsen a toutefois remarqué que la Russie avait conscience de l'importance de faire  partie de la " communauté internationale " et qu'elle en tirerait les conséquences pour s'y maintenir .
Elle a aussi ajouté que la Norvége menait une diplomatie internationale avec de nombreux pays sur le Dossier Arctqiue : Canada , USA , Danemark mais aussi avec la Chine , l'Inde et la Corée du Sud .
Dans une interviouve en date du 23 Décembre 2008 aux site des forces armées Norvégiennes , elle a souligné l'importance du dialogue avec la Russie et que les deux pays partageaient de nombreux intêrets dans la région et devraient continuer à développer des relations de bon voisinage . Elle y a également renouvellé l'attachement de la Norvège à participer à la lutte contre le "terrorisme" et aux interventions internationales comme en Afghanistan .

La Norvège et la Russie ont une frontière commune de 196 Kms et se disputent une zone de 175 000 Km2 dans la Mer de Barents .
La Norvège a décidé de renforcer son dispositif sécuritaire sur cette frontière pour un montant de 100 millions d' USD :  Le camp principal situé prés de l'aeroport de Kikernes sera modernisé et la Norvège va construire deux nouveaux postes de contrôles ultra-modernes qui remplaceront les six postes existants . Les travaux sont prévus de se terminer en 2016 .
La Norvège a aussi procédé au renforcement de sa prèsence navale au Spitzberg .
Lors d'une visite en Norvége en Novembre 2006  l'ex ministre de la défense et actuel responsable du secteur miltaro-industriel , Serguei Ivanov ,avait proposé de supprimer de manière unilatérale les patrouilles frontalières sur cette " frontière calme " en espérant que la Norvège suive son exemple .
Mais face au refus Norvègien , la Russie a maintenu et modernisé son dispositif de sécurité qui peut maintenant compter outre des militaires de carrière , sur des volontaires civils , les " Druznjinki " . Le Colonel Vladimir Bobrov de la zone frontalière de Mourmansk ( placée sous la direction du FSB ) a souligné le rôle de ces volontaires civils au sein du détachement de la ville de Nikel en Novembre 2008 : En dix mois ils ont permis l'arrestation de prés de70 clandestins . Selon les lois Russes tout membre d ces patrouilles peut procéder à la verification de l'identité de toute personne e trouvant dans une zone frontalière .


( 1 ) Le 11  Décembre 2007 ,le groupe aéonaval du PA " Admiral Kuznetsov " est passé au large de plateformes d'expoiltation Norvégiennes . Cette présence a  soulevé un vent de panique en Norvège et a perturbé durant quelques heures l'exploitation .


Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 18:16

MOSCOU, 15 octobre - RIA Novosti. La Russie pourrait obtenir le droit d'augmenter de deux fois (jusqu'à 500.000 tonnes) son extraction de poissons dans l'Arctique (en mer de Barents et mer de Norvège), a indiqué mercredi le président du comité d'État russe pour la pêche Andreï Kraïni.

"Je ne veux pas anticiper, mais nos marins pourraient bénéficier d'une augmentation considérable du quota de pêche à la morue et au capelan. La Russie recevra ce supplément de 250.000 tonnes dans l'Arctique", a indiqué Andreï Kraïni à la presse, ajoutant que cette décision pourrait être prise à la 37e session de la commission russo-norvégienne pour la pêche.

L'augmentation du quota russe, selon le président du comité d'État russe pour la pêche, est liée à l'abolition de l'interdiction de la pêche au capelan dans l'Arctique, en vigueur ces dernières années à la demande des scientifiques.

"Voici les résultats du moratoire: la pêche a été interdite pendant plusieurs années et la population de poissons s'est reconstituée", - a indiqué le président du comité d'État russe pour la pêche. En outre, cela est lié avec le fait que les pêcheurs russes n'ont pas utilisé leur quota à plein ces derniers temps..

Note de l'Editeur : Voilà qui va certainement provoquer des hauts les coeurs chez les Khmers verts  de tout poil , le Brolot , Anahaa et M. Etienne qui prônent une " internationalisation " de l'Arctique .
La Federation de Russie et la Norvège qui ont la chance de ne pas appartenir au Reich Brouchellois gérent de concert les ressources halieutiques de la région , malgres des tensionsau Spitzberg  , qui ne semblent pas souffrir plus que ça .
Une nouvelle que je vais de ce pas envoyer au president du comité des pêcheurs Marseillais .
La Russie est en train de restructurer son secteur de la pêche en haute mer et à desormais pour horizon , au delà de l'Arctique , l' " Ocean mondial " .




Repost 0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 15:06
Le ministre des affaires étrangères Norvégien , Jonas Gahr Store , confirme que la Russie et la Norvége se sont " mis d'accord sur les procedures des futures négociations pour la délimitation des zones contestées [ dans la mer de Barents ] )

Il reste quand même un bon bout de chemin à faire avant que tout le monde se fasse des accolades !

Jonas Gahr Store a rencontré son homologue Russe Sergei Lavrov durant une vingtaine de minutes à l'Assemblée génèrale du " Machin " .
Le conflit sur la delimitation du plateau continental dans la Mer de Barents date d'une trentaine d'année .
Jonas Gahr Store a égalemment dit à M.Lavrov que " La Russie devrait faire face pendant longtemps aux conséquences de l' *usage disproportionné de la force dans le Caucase * "
Mais les Russes se soucient ils desormais des " pressions " et des " mises en garde " de ce qu'il est convenu d'appeller la " communauté internationale " ? Rien n'est mois sûr !
Au moisde septembre , Jonas gahr Store avait affirmé que " La Russie ne constitue pas une menace pour la Norvège malgrés les * événements du Caucase * "
Il avait été appuyé dans ses déclarations par la ministre dela défense Anne-Grete Strøm-Erichsen .
Les F16 Norvégiens ont toutefois effectué depuis le début de l'année 28 sorties pour intercepter les 60 vols repertoriés des bombardiers de l'aviation stratégique Russe , ce qui fait dire à l'analyste Norvégien John Kristen Skogan que " La situation actuelle est comparable à celle de la Guerre Froide "

Malgrés cette recrudescence des vols de l'aviation  stratégique Russe , des projets de réarmement Norvégien particulièrement dans la région Arctique , la guerre dans le Caucase , la Russie et la Norvège poursuivent une intense coopération transfrontalière régionale dans tout les domaines . Un régime sans visa est même envisagé entre les régions de Kirkenes et Mourmansk  .

Sur le plan intérieur , Jonas Gahr Store doit faire face à de sérieuses critqiues sur la gestion gouvernementale des " Affaires du Nord " . Un sondage révèle que 56% des habitants de cette région se déclarent insatisfaits de la gestion par leur gouvernement de leur dossier ( contre 39% de satisfaits ) mettant en avant le décalage entre les effets d'annonce et les résultats sur le terrain .
Tout comme au  Canada et en  Russie , les responsables politiques Norvègiens multiplient les déclarations sur les projets de dévelopement de ces régions et le renforcement de leurs dispositifs militaires .

La Norvége a été , durant la Guerre Froide , un acteur essentiel du reseau SOSUS et contrôle le " sas d'accés" à la Route Maritime du Nord .


D'aprés The Barents Observer  , Radio Free Europe et Robatnord.ru








Repost 0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 09:56

Selon le chercheur Norvégien Willy Østreng cité par FiskeribladetFiskaren    , la Russie et la Norvége seraient sur le point de trouver un compromis à propos de leurs disputes territoriales dans l'Arctique .
En echange d'une reconnaissance de la souveraineté  Norvégienne sur la reserve de pêche du Spitzberg  , la Norvége accepterait de reculer " un peu plus à l'Ouest " , en faveur de la Russie , la délimitation de la zone de 176 000 km2 que se disputent Russes et Norvégiens dans la Mer de Barents .
L'accord porterait sur les derniers 20% restants , zone ou se trouve les structures les plus prometteuses du point de vue petrogazier .
Cet accord permetterait de calmer le regain de tension entre la Norvége et la Russie consécutif aux  propos acerbes des chefs politiques Norvégiens sur l'operation de retablissement de la paix des forces Russes dans le Caucase .

Repost 0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 18:18

La réapparition des navires de guerre russes près du Spitzberg a fait sensation, bien que cela ne fût pas une surprise. En fait, pour la première fois après une longue interruption, la Marine de guerre russe reprend ses fonctions très importantes de garant de la libre navigation et de l'exploitation des ressources maritimes. Il est particulièrement symbolique que ces fonctions soient exercées non pas dans des "eaux neutres" abstraites qui n'intéressent personne,mais dans les eaux autour du Spitzberg, qui font l'objet d'un litige entre la Russie et la Norvège. L'interprétation du statut particulier du Spitzberg-Svalbard est à l'origine du contentieux. Conformément aux dispositions en vigueur du droit international qui réglementent le statut de l'archipel, ces îles appartiennent à la Norvège, mais la Russie a le droit d'y exercer une activité économique, ainsi que dans les eaux qui l'entourent. Actuellement, cette activité concerne essentiellement l'extraction de houille par la compagnie Arktikougol et la pêche dans les eaux entourant les îles.

Le droit des pêcheurs soviétiques (russes) de pêcher dans les eaux qui baignent l'archipel avait été remis en question en 1977, lorsque, au plus fort de la guerre froide, la Norvège proclama unilatéralement la zone des 200 milles autour des îles comme étant sa zone économique exclusive. Cependant, cette démarche n'eut aucune conséquence concrète: les patrouilles régulières effectuées par les navires, avions et sous-marins de la Flotte russe du Nord dans les eaux des mers de Barents et de Norvège garantissaient aux pêcheurs russes une activité normale.

Cependant, après le démembrement de l'URSS, la situation commença à se détériorer. La Norvège se mit à dicter à la Russie des conditions pour la pêche dans les eaux de l'archipel et à arraisonner les chalutiers dont les équipements ne correspondaient pas aux règlements norvégiens. Le scandale de ce type le plus connu est l'incident survenu avec le chalutier Elektron.

Plus récemment, un incident du même genre s'est produit dans la nuit du 23 au 24 mars 2008, lorsque les gardes-côtes norvégiens ont arraisonné le chalutier russe Koralnes.

Les patrouilles des navires des forces navales russes dans les eaux litigieuses doivent garantir le droit des pêcheurs russes à pêcher librement dans les eaux entourant les îles, conformément au statut particulier de l'archipel. Le navire anti-sous-marins Severomorsk, actuellement en mission dans cette région, sera prochainement relevé par le croiseur lance-missiles Maréchal Oustinov.

Il est peu probable que les gardes-côtes norvégiens osent arraisonner des bateaux de pêche russes alors que de grands navires de guerre capables de se rendre en quelques heures en n'importe quel endroit des eaux entourant l'archipel se trouvent dans la région. * Des négociations entre la Norvège et la Russie qui permettraient aux deux parties de parvenir à un accord et d'exclure d'éventuels heurts en matière de partage des ressources des mers du Nord seraient évidemment la meilleure issue.

Si aucun accord n'intervient, le conflit ne fera que s'aggraver, sans parler du fait que, dans les conditions de la crise économique mondiale qui s'approfondit, cette région riche en ressources biologiques pourrait susciter un intérêt croissant de la part des Etats voisins.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur

* Traduit par Michel Audiard cela donne : " Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y a des statistiques là-dessus."


Repost 0
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 08:07
Malgrés les affirmations de l'innénarable " expert " militaire Pavel Felgenhauer cité par " The Guardian " , ce n'est pour " Faire des ronds dans l'eau " que le commandement de la Flotte du Nord a décidé d'envoyer patrouiller des navires au large du Spitzberg .
Comme
le confirme le journal " Neazvismiya Gazeta " peu soupçonnable de Kremilnophilie , citant l'amiral Vladimir Vissotsky , c'est pour donner une " réponse musclée " , un navire de lutte ASM et un " Tueur de porte-avions " , aux agressions récurentes de la Garde Côtière Norvégienne à l'encontre des pêcheurs Russes et des Navires d'assistance à la pêche comme le " Miluka " , illégalement empêché de ravitatiller dans la colonie Russe de Barentsbourg le 19Mai dernier , que ce déploiement a été décidé .
La Norvége a unilatéralement décreté une zone de protection de la pêche autour du Spitzberg en 1977 malgrés les accords  de 1920 sur les partages de souveraineté au Spitzberg .





Le déploiement de ces " barluts " dans les eaux du Spitzberg par la Marine Russe est un accusé de reception " Fort et Clair " à la demande des marins Russes à Vladimir Poutine pour une meilleur protection de leurs activités et aussi le signe que desormais " La Russie va utiliser tous les moyens , et pas seulement diplomatiques , pour préserver ses intêrets ".

Voilà des nouvelles qui , selon le contre-amiral Norvégien Trond Grytting , sont le signe d'une " Nation saine " et qui devraient donner à mediter à nos chefs politiques et faire honteà leur aplaventrisme face aux décisions de Brouchelles !
Repost 0

Liens