guerre navale

Publié le 24 Décembre 2022

Une nouvelle passée sous silence dans le tumulte de l'actualité . Le président Vladimir POUTINE a signé le 5 décembre 2022 , le jour de la remise en service de la première voie routière du pont de Crimée , le décret 510-ФЗ sur la circulation des navires de guerre étrangers dans les eaux intérieures de la Route Maritime Nord . J'en avait parlé début aout 2022 .

Comme d'hab je vous donne un lien " BingTranslatorisable " de manière à couper le lichen sous les bottes des " experts " du MSM et de la blogosphère Défense & GP  qui commentent ces nouvelles en " filtrant " des éléments . 

Pour faire bref :

- L'État propriétaire du navire de guerre étranger doit présenter une demande d'autorisation de passage. Elle est envoyée par voie diplomatique au plus tard 90 jours avant la date prévue du passage. La forme, les conditions et la procédure de délivrance d'un permis seront fixées par le gouvernement.

Comme il est question de restrictions phytosanitaires dans les motifs de refus on peut supposer que cette demande devra être détaillée jusqu'au contenu de la cambuse des navires sollicitant le transit . 


- Pas plus d'un navire militaire étranger ou autre navire d'État ( lire " navire de recherche océanographique " ) ne peut se trouver dans les eaux maritimes intérieures de la Route Maritime du Nord.


 - Pendant le transit , les sous-marins étrangers et autres véhicules sous-marins ( lire " drones " ) doivent naviguer en surface et sous leur propre pavillon.


 - Le ministère de la Défense et le FSB peuvent suspendre l'entrée de navires de guerre étrangers et d'autres navires gouvernementaux dans les eaux intérieures de la Route Maritime du Nord . Cette suspension prend effet dès sa notification dans un AVertissement de NAVigation.

En clair : Un simple ukase non motivé d'un obscure tchinovnik du FSB peut interrompre ce transit ! 

Cette annonce survient au moment où est dévoilée la présence de submersibles à propulsion conventionnelle de la classe Projekt 636.3 le long de cette Route Maritime Nord , ce qui apparemment n'avait pas été le cas depuis plusieurs dizaines d'années . 

On attend désormais la réaction de monamiral VANDIER ... Celle des " faucons " de la diplomatie Etasunienne ne s'est pas faite tarder .comme le montre cet article de Foreign Policy . Je vous offre aussi cet article de The Diplomat qui nous parle de l'Arcto-Pacifique sans bien sûr le nommer .

MAJ : Mal réveillé j'avais écrit " Antarcticum " dans le titre ... On n'en est pas encore là ! 

Le S.A.V. des articles - Sevmorput : Mare Clausum in Articum !
Le S.A.V. des articles - Sevmorput : Mare Clausum in Articum ! Le S.A.V. des articles - Sevmorput : Mare Clausum in Articum !
Le S.A.V. des articles - Sevmorput : Mare Clausum in Articum !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Octobre 2022

Bien sûr cet article est écrit à l'instant " t " et ne préjuge rien d'un bilan plus précis ou de développements et d'attaques ultérieures . C'est ce qui explique les parenthèses du titre .

Je veux bien sûr parler de l'attaque combinée par air et par mer menée par des drones Ukrainiens contre la base navale de SÉBASTOPOL  qui s'est terminée par la destruction totale des forces attaquantes et par des "dégâts mineurs" infligés au dragueur de mine  Ivan Goloubets ainsi qu' à une partie (боносетевое заграждени - à définir ) du barrage de confinement de la base de SÉBASTOPOL . Les éventuels dégâts à la coque et/ou à un radar de la frégate Admiral MAKAROV ne sont ainsi pas confirmés à l'instant où j'écris ces lignes .

Selon le communiqué du Ministère de la Défense Russe cette attaque a impliqué  9 drones aériens et de 7 drones navals . Quatre drone navals ont été détruits dans la rade extérieure et trois drones intérieurs .  L'une des images les plus spectaculaires de cette attaque restera la destruction d'un drone naval par un hélicoptère de combat avec celles supposés être de l'attaque d'un drone semi-submersible contre un navire de la classe Admiral MAKAROV*

L'utilisation de drones navals télécommandés contre les installations Russes à SÉBASTOPOL a déjà été évoquée dans ce blogue . On notera juste qu'à ce stade la " 3éme dimension " - sous marine - n' pas pas été impliquée dans cette attaque et il faut se poser la question si l'attaque contre le barrage de confinement n'est pas une préparation à une telle attaque dont j'avais souligné l'actualité dans ce blogue en vous invitant à regarder le film " L'ennemi silencieux " .

De nombreuses vidéos ont montré ces dernières semaines des Forces Spéciales Ukrainiennes s'entraînant avec des militaires Britanniques au déploiement d'un drone HYDROID. Lors de la reprise de l'île aux Serpents ces FS avaient utilisé un scooter de plongée considéré comme le " high end " civil .

Alors bien sûr la colenelie commettante et la généralie  commettante ne manqueront pas de souligner l' " audace " de cette attaque en faisant éventuellement un Reductio ad Tarento ou un Reductio ad SaintNazairio  mais " les faits sont têtus "™©  : A l'instant " t " où sont écrites ces lignes cette attaque est un échec du moins à défaut de réelles preuves !

Je ferais ici plutôt un Reductio ad Tartousio car il est fort probable que la flotte de la Mer Noire a du se baser sur le RETEX des attaques de drones contre la base de TARTOUS pour organise sa défense   , du moins pour la composante aérienne . Le premier drone naval a été repérée par le matelot Artiom JILTOV de quart en veille visuelle aérienne à bord du navire de patrouille LADNY .

Il faut ici noter , vous êtes sur Ice Station Zebra , que le 29 octobre 1914 la marine Impériale Ottomane a mené un raid sur les port d'ODESSA , SEBASTOPOL , ANAPA et NOVOROSSIYSK et le 29 octobre 1955 est la date de l'explosion du croiseur NOVOROSSIYSK - GIULIO CESARE  dans la rade de Sébastopol . Si l'hypothèse d'une mine Allemande de la Seconde Guerre Mondiale est souvent évoquée , celle de l'attaque de plongeurs de combats Italiens est aussi citée .

Après cette attaque les chefs politiques Russes ont annoncé leur retrait de l'accord céréalier avec l'Ukraine en soulignant que cette attaque visait justement des navires civils impliqués dans la mise en œuvre du côté Russe de cet accord . Ce retrait pourrait aussi être justifié par la thèse que ces drones auraient pu été largués par un " navire-mère " de type vraquier céréalier . Une hypothèse que j'avais mentionné dans mon article de blogue dés le mois de septembre et qui est reprise par le capitaine de 1er rang ( CR ) Vladimir GUNDAROV  ainsi que par le communiqué du MAE Russe . D'où la mention de la catégorie " géopolitique des flux " et " géopolitique des ressources " .

[ MAJ du 30/10/2022 ] : L'article de Naval News de ce matin .

[ MAJ du 31/10/2022 ] : Comme je l'avais suggéré dans mon article de septembre 2021 l'analyse d'un système de guidage retrouvé sur l'épave d'un drone repéché semble valider l'hypothèse le déploiement à partir d'un " navire mère " à partir du " corridor céréalier " . C'est une tactique très utilisée par les " e-narcosubmarinos " , en fait des bateaux semi-submersibles  à profil bas , des trafiquants de drogue Colombiens. J'en profite pour vous rappeler cet article sur la (pré)-histoire de ces drones suicides . 

Article pouvant être complété !

* Je me base sur le fait que des remous d'étrave sont visibles , non imputables au ressac des vagues sur un navire au mouillage mais caractéristiques d'un navire en déplacement . La signature thermique des cheminées est visible . On notera d'autre part que malgré le tangage prononcé des images il n'y pas de traces d'embruns sur l'optique comme sur une autre vidéo ( interception par le Mil-Mi , image de droite ) . De la même manière l'étrave du drone naval n'est pas dans le champ de la caméra comme sur la vidéo " de jour " . On peut supposer un mat optique érectile - comme un périscope - mais c'est peu probable ... Mais je suis très loin d'être un spécialiste d'interprétation d'images OSINT . Au mois de mai 2022 un " deep fake " montrant l'Admiral MAKAROV la proie des flammes suite à une prétendue frappe de missile NEPTUN avait déjà été diffusée sur les réseaux sociaux . Cet article sera bien sûr modifié selon les développements .

 

Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche  ? Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche  ?

Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche ?

Le raid du 29 octobre 1914

Le raid du 29 octobre 1914

Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !
Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER ! Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !

Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Octobre 2022

C'est un film magnifique sur le Seabed warfare et beaucoup plus d'actualité qu'on ne peut le penser - vous aurez compris pourquoi - que je vous propose de regarder en ce moment sur Ciné+ Classics : " L'ennemi silencieux " - " The silent ennemy " de 1958 .

Il propose en particulier de superbes images sous-marines de Maiale ou Chariot .

 

Seabed warfare : L'ennemi silencieux.
Seabed warfare : L'ennemi silencieux.
Seabed warfare : L'ennemi silencieux.Seabed warfare : L'ennemi silencieux.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Septembre 2022

Le titre de l'article à l'accent " Latino américain " fait bien sûr référence aux embarcations low profile utilisées par les trafiquants de drogue Latino-Américains et plus particulièrement Colombiens dans l'Océan Pacifique et les Caraïbes .

Les forces armées Russes ont intercepté cet après-midi près de la base de SEBASPTOPOL un drone naval sous-marin  d'espionn... D'observation dont la nationalité reste à déterminer , Ukrainienne ou Otanienne  . L'un d'entre eux s'est échoué et l'autre a été détruit par grenadage . " Drone sous-marin " est en fait un terme inapproprié puisque l'on devrait parler comme pour les embarcations des trafiquants Colombiens d'un " semi-submersible " .

Leur propulsion très probablement électrique a du être détectée certainement par un réseau d'hydrophones qui protège les atterrages de la base navale Russe .

Une explosion suivie d'une colonne d'eau a été aperçue depuis le rivage et l'explosion d'une mine dérivante Ukrainienne a été soupçonnée avant que le gouverneur de la ville ne signale la destruction de ce drone "sous-marin" dont l'existence a été soupçonnée  sur la blogosphère depuis le début de la gue... De l'opération spéciale . Une version " suicide " existerait aussi de même que de transports de commandos . 

 .

 

Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]
Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]
Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]

MAJ du 22/09/2022 : Des sites OSINT montrent que ce drone est en réalité un drone-suicide avec la présence de deux détonateurs à pression sur la proue  ( voir photo infra )  .Ce drone n'est apparemment pas piégé comme les postes de radio distribués par l'Armée Française à l'ALN et les ingénieurs Russes ont donc certainement pu avoir accès à la capacité des batteries et à la puissance des moteurs électriques . Un simple remorquage instrumenté avec un dynamomètre - Essai hydrodynamique remorqué - permet d'estimer sa résistance à l'avancement et donc son autonomie . Pas besoin de sortir de " Navale "ou d'essais en bassin .

Comme je l'ai déjà écrit sur ce blog lors de l' "affaire des mines dérivantes " , les services hydrographiques Russes connaissent parfaitement les courants marins de la région car ils savent que " L'Océanographie cela sert , surtout , à faire la guerre " . Ils peuvent donc estimer avec une relative précision l'endroit d'où ce drone a été mis à la mer .

Une indication peut provenir de l' anneau d'étrave " Bow eye for towing "  ! Les " e-narcosubmarinos " Colombiens n'utilisent leur propulsion électrique que pour les atterrages et ils sont remorqués par des navires de pêche , des bateaux de plaisance ou des cargos . Il se pourrait donc fort bien que ces semi-submersibles aient été remorqués par des vraquiers qui actuellement exportent des céréales en Mer Noire !... 

Il faut noter que les " Narcos " Latinoaméricains disposent largement des capacités financières pour se procurer les équipements " sur étagère " pour droniser leurs flottes de narcosubmarinos de même qu'ils disposent des ressources pour s'attacher les compétences humaines pour les concevoir , les fabriquer et les mettre au point. Il semble juste qu'il y ait un obstacle " psychologique " à confier leur cargaison à une machine sans surveillance humaine à bord ...

On notera ici le nombre de composants " OTC " = Over The Counter , c'est à dire " du commerce " . 

Pour être complet si l'on utilise la classification " narcosubmarine " , ce drone serait un LPV-IM ( Low Profile Vessel - Inboard Motor )   Je préfère comparer ce " bateau suicide " aux bateaux Colombiens plutôt qu'aux bateaux suicides Houthis , Tamouls ou même Italiens de la SGM . 

Quand aux détonateurs ils font penser ... A ceux du CSS David , à défaut de ceux de l'African Queen ...!

Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]
Sibéde Ouarfère : Caramaba , ZOUT !  Encore raté ! [ MAJ]

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Septembre 2022

Si le Brésil et en particulier la Baie de GUANABARA a été surnommé " La France Antarctique " , il existe bien un Brésil Antarctique que j'ai déjà évoqué dans ces colonnes avec en particulier la " théorie de la défrontaion " ou " continuité par les méridiens " de la géoplitologue THEREZINHA de CASTRO et son " Amazonie blanche " 

Cette aventure polaire Brésilienne a été marquée par des tragédies comme l'incendie de la base polaire Commandante FERRAZ .

Dans le cadre de cette présence Antarctique , la Marine Brésilienne vient d'annoncer la date d'exécution du début du contrat pour la mise en chantier du nouveau navire d'exploration polaire de la Marinha  , le Navio De Apoio Antartico ou NApAnt . Bien sûr il n'aura pas les capacités brise-glaces des navires que l'on est habitué à voir évoluer dans les eaux Arctiques mais il aura le mérite d'exister et de permettre de pérenniser cette présence non Européenne sur un continent que des états comme la France veulent " internationaliser " au nom du prétexte environnementaliste .L'Antarctique tout comme l'Arctique rentre en-effet dans les projets accaparo-préservationnistes des chefs politiques - et certainement militaires - Français .

Si la mission principale de ce navire sera de ravitailler la base Antarctique Brésilienne il sera équipé d'après les indications fournies sur les appels d'offre de sondeurs multifaisceaux , de courantomètres à effet DOPLLER et de systèmes de prélévement et d'analyses des paramètres physico-chimiques de la colonne d'eau .

Ce navire qui effectuera donc des relevés hydrographiques participera de-facto au " Seabed warfare " dans une région particulièrement convoitée car vous savez tous que " L'Océanographie , cela sert , surtout , à faire la guerre ! " Reste à savoir quelle ( grande) puissance héritera du " Big-Data" collecté par les scientifiques Brésiliens ? 

 

Et vogue le navire : Un nouveau navire pour le " Brésil Antarctique "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2022

L'actualité militaire cette dernière semaine cela a été bien sûr la contre-offensive Ukrainienne dans la région de Kharko.... Kharkiv . Il y a un autre front actif à l'heure actuelle dans la région de Kherson .

Comme les autres articles celui décrit la situation à un instant " t " et ne préjuge pas de l'évolution de la situation militaire sur le terrain . La "flèche de Kiburn" est une bande sablonneuse littorale qui barre le Golfe Borysthènique .

C'est bien sûr une région hautement stratégique !

A ce titre au moins six ou sept  batailles s'y sont déroulées ces deux derniers siècles et demie et en particulier des opérations amphibies . La dernière se serait déroulée il y a moins de 24 h et les forces Russes y auraient repoussé une opération amphibie - de petite ampleur - Ukrainienne .

Si cette bande sablonneuse est associé à la Guerre de Crimée , à la Première Guerre Mondiale , à la Guerre Civile Russe , à la Seconde Guerre Mondiale  c'est à la Guerre Russo-Turque que les media Russes ont fait référence et en particulier à la tentative infructueuse de débarquement des forces Ottomanes en 1787  .

Il faut signaler ici que lors de cette bataille deux officiers Français déguisés en Turcs ont été faits prisonniers ce qui témoigne de l' ingérence " de la France déjà à l'époque , deux ans avant la révolution Française ! Les officiers Français dont André-Joseph LAFFITE-CLAVÉ  sont ainsi considérés comme les seuls et véritables auteurs des plans de débarquement .

 Cette bande sablonneuse est aussi associée à la validation du navire cuirassé dans l' Action Contre la Terre lors de la Guerre de Crimée .

L'attaque de jeudi dernier aurait été menée par des semi-rigides et des navires rigides appuyés par la " Mosquito fleet " équipés de missiles BRIMSTONE™  que j'ai évoqué dans ces colonnes . 

Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française  Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française

Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Septembre 2022

Repost0

Publié le 5 Septembre 2022

C'est une actualité qui a a fait le tour du MSM et de la Blogosphère Défense & GP il y a 3-4 jours mais que je n'ai pas eu le temps de traiter . Je profite de quelques minutes de disponibilité pour le faire . Je le traiterais d'une autre manière car il y a des " points de détail " que personne n'a relevé et qui pourtant sont fondamentaux dans la mesure ou non seulement les drones navals autonomes sont appelés à se multiplier tout comme les navires autonomes !

En attendant je vous livre ces deux photos que vous avez tous du voir . J'ai préféré le traiter sur ce blogue plutôt que de répondre sur d'autres car tout point de vue " iconoclaste " y est systématiquement agressé . 

" Unlawfully seized U.S. Government property "C'est ce que l'on peut lire dans le communiqué de l'USN . Deux questions essentielles se posent : Ce drone Saildrone™

Q1- Portait-il  des marques distinctives d'immatriculation ? d'indentification style USN property , un marquage de nationalité même " basse visibilité "?

Q2- Naviguait-il sous la conduite d'une IA , d'une radio-commande ou dérivait-il ?

Voici ce qu'écrit le constructeur et le terme " supervised " prête à confusion : 

Saildrone USVs are equipped with GPS and an onboard computer, enabling the vehicles to navigate following prescribed waypoints, while staying in a safety corridor, taking winds and currents into consideration autonomously. All vehicles are supervised 24/7 by trained operators at the Saildrone Mission Control in Alameda, CA"

De la même manière la "propriété" du " gouvernement Etasunien " semble toute relative :

" Saildrone USVs operate on a mission-as-a-service (MAAS) model, which means the vehicles themselves are not for sale. Instead, Saildrone provides fully managed data services to its users, similar to a satellite network;..." 

Entre un drone portant des marques de nationalité distinctive et qui navigue sous la conduite d'un opérateur dans un navire et un drone dérivant sous l'action des courants et des vents sans aucune marque distinctive l'action du navire Iranien ne peut pas être considérée de la même manière ! Or il semble bien - à mon humble connaissance - que ce drone " dérivait " sous l'action des vents et des courants et ne portait aucune marque distinctive de nationalité* , c'est à dire que c'était un " corps mort pour cormorans " comme le chante Michel SARDOU .

Sa " pêche " par le Shahid Baziar du Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne était donc des plus légales n'en déplaise aux " experts " qui se sont réjouis dans le MSM , la blogosphère et les RS . Mais ce n'est qu'un avis en l'absence de toute précision . 

* Certaines photos montrent l'immatriculation " 5903 " mais on ne sait pas s'il s'agit bien du drone dérivant dans le Golfe Persique . Dans le cas où cette immatriculation était présente la " capture " est légitime - au nom de la sécurité maritime -  mais sa restitution est obligatoire . 

 

La guerre de demain : L'Iran " pêche " un drone Etasunien ... Et le relâche !  .La guerre de demain : L'Iran " pêche " un drone Etasunien ... Et le relâche !  .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Septembre 2022

Il faut se souvenir des propos d'Eleanore ROOSEVELT baptisant un porte-avions : " En ces temps de crises internationales le lancement d'un navire de gue... D'Opération Spéciale est toujours un acte politique majeur ! "

Le 2 septembre 2022 le navire de recherche océanographique " Servernyi Polus " a entamé son voyage inaugural de Saint-Pétersbourg vers le port de Mourmansk d'où il participera à partir du printemps 2023 à des missions dans l'Arctique le long de la Route Maritime Nord .  Son arrivée à Mourmansk est prévue pour le 15 septembre 2022 .

Sa particularité est qu'il est conçu pour résister à la pression de la banquise - classe Arctique ARC 8 -  et qu'il dérivera entraîné par les courants . Il est équipé de 15 laboratoires dont des laboratoires d'acoustique marine , de géologie , de physique des océans et des glaces, de géophysique ( glaciologie ) , météorologie ,  ... .

Le navire est destiné à s'insérer dans la banquise pour que celle-ci se referme autour de sa coque pour ne former qu'un seul système " navire-glace " . L'équipage de conduite et d'entretien du navire est composé de 14 marins . Trente-quatre scientifiques pourront travailler à bord et la réserve de carburant permet des missions de deux ans . Le navire peut bien sûr être ravitaillé ou un membre de l'équipage secouru pour des raisons médicales par hélicoptère . L'équipage et le personnel scientifique sera toutefois relevé tous les quatre mois . Sa désignation officielle est Ледостойкая платформа (ЛСП) ou " plateforme résistance à la glace " . 

Sa mission sera de collecter du " Big Data " officiellement pour assurer la sécurité de la navigation sur la Route Maritime Nord mais les paramètres physico-chimiques collectés peuvent bien-sûr servir par exemple à l'arme sous-marine Russe . Cette mission débutera très probablement lorsque la nouvelle loi Russe qui prévoit de limiter le transit des navires de guerre Occidentaliens le long de cette route maritime sera votée et dans un contexte où la Fédération de Russie est ostracisée au sein du Conseil Arctique et que donc elle n'aura pas à partager ce " Big Data " avec ce qui sera désormais le " Conseil de l' OTAN Arctique " sous direction Etasunienne . Le gouvernement Etasunien vient ainsi d'y nommer son " missi dominici " . *

D'autres sources parlent de commencer la mission dés le 15 septembre 2022 , le navire tentera alors de s'insérer dans la banquise en formation Cinq systèmes de banquise en formation ont été sélectionnés pour cette " insertion " .

De nombreux scientifiques " civils " Occidentaliens se plaignent déjà de l'interruption de ce flux de données scientifiques Russes sur l'Arctique et envisagent des " tuyaux " pour essayer de rentrer en contact avec des scientifiques Russes qui pourraient se retrouver en "délicatesse" avec leur hiérachie . Comme quoi il n'y a pas que le gaz naturel Russe dont le flux est interrompu ... 

Comme je l'ai déjà écrit sur ce blogue la nouvelle doctrine navale Russe envisage de réquisitionner tous les navires de commerce battant pavillon Russe en période de crises internationales  et la recherche océanographique a été explicitement citée comme une science au service des forces navales Russes . S'il n'est pas explicitement un " navire de guerre " , le " Severnyi Polus " recueillera bien des données qui serviront aux forces armées Russes, il ne faut pas se cacher derrière un lichen . Ce sera aussi le cas pour la prochaine station polaire dérivante Française " TARA polar station " dont la mission est planifiée pour ...2025 ! Derrière des prétextes environnementaux et un cache-sexe " écolo " pour amuser le public des îlotes le site de la fondation reconnait que Tara Polar Station contribuera au déploiement en Arctique de la Stratégie polaire de la France " 

Le pillage des ressources biologiques est lui aussi évoqué à demi-mots puisqu'une des missions de cette station sera de : " découvrir de nouvelles molécules/espèces/processus ayant de nouvelles applications " On peut penser ici à des processus chimiques se déroulant à basse température et donc économes en énergie . 

 L'Océanographie , ça sert, surtout , à faire la guerre ! "

1-Interviouve d'Alexandre MAKAROV professeur à l'académie Russe des sciences donnée à Izvestia qui assume implicitement l'histoire " controversée " des stations polaires dérivantes Soviétiques puisqu'il évoque Ivan PAPANINE En 2007 l'analyste politique Ariel COHEN fustigeait ce " retour de la Russie dans l'Arctique " en faisant un " reductio ad Stalinio " et évoquant justement ces stations polaires dérivantes . 

2-Diaporama de la station polaire dérivante .

* Un éditorial du " The Global Times " en date du 29 aout 2022 dénonce s'ailleurs sa nomination . Cet éditorial fait directement référence à la doctrine navale Russe et souligne la convergence des intérêts Russes et Chinois dans cette région . 

Et vogue le navire

Et vogue le navire

Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "
Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes " Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "

Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "

La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse . La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .
La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .

La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Août 2022

Les " romans de gare " ou " livres pour la jeunesse " vous mènent parfois à des réflexions liées à l'actualité . Il s'agit en l'occurrence de la visite de M. Emmanuel MACRON en Algérie et des non-pourparlers sur la non-livraison de GNL à la France .

Dans " Coplan prend le large " , des méthaniers en partance du terminal méthanier d'ARZEW en Algérie et à destination de la France et des Etats-Unis ( Boston ) subissent d'étranges avaries . Francis COPLAN monte à bord de l'un deux , " Le Faraday " , pour essayer de lever le voile sur ces incidents . On s'apercevra qu'une " puissance ennemie " cherche à empêcher ces livraisons de GNL  à l'Occidentalie . Pour ce faire elle envoie un chalutier se placer bord à bord avec le méthanier au cours de sa traversée . Ce chalutier est équipé d'un générateur laser qui perce la membrane des cuves du méthanier et provoque une " crevaison lente " des cuves ..

Dans " Langelot et le sous-marin jaune " une organisation criminelle , le SPHINX™ , a construit un centre d'écoute maritime automatique en Méditerranée , aux Baléares. La mission de celui-ci est de détecter le passage de pétroliers pour les torpiller de manière automatique par la suite et assurer à "Sydney la gélatine " un monopole sur le transport des hydrocarbures . Une telle attaque pourrait très bien avoir lieu contre des méthaniers à destination de l'Occidentalie Européenne mais avec des " mines-torpilles " et elle est d'ailleurs parfaitement envisagée aujourd'hui dans des publications de l' USN . Il s'agit ici bien sûr d'attaques contre le commerce maritime Chinois ou Russe mais quand on commence à " jouer " à un jeu il faut être sûr de le terminer vainqueur ! 

Cette " mine-torpille " est d'ailleurs déjà évoquée par le génial Vladimir VOLKOFF dans " Langelot et la voyante " Elle est posée sur les fonds au large de l'île Longue et elle doit détruire un SNLE lors de sa première sortie en mer  ! Peut-être y a t'elle été déposée par un navire-usine Soviétique  ? 

Ps : La barbe c'est AU DESSUS de la couverture  ! 

 

 

Géopolitique des flux : Et si un " sous-marin rouge "  s'attaquait aux méthaniers qui prennent le large en Algérie ?
Géopolitique des flux : Et si un " sous-marin rouge "  s'attaquait aux méthaniers qui prennent le large en Algérie ?
Géopolitique des flux : Et si un " sous-marin rouge "  s'attaquait aux méthaniers qui prennent le large en Algérie ? Géopolitique des flux : Et si un " sous-marin rouge "  s'attaquait aux méthaniers qui prennent le large en Algérie ?

Voir les commentaires

Repost0