guerre secrete

Publié le 13 Mai 2021

Igor KOROTCHENKO est généralement considéré comme étant " bien informé "™©  et "proche des cercles du pouvoir Russe" ™© . Il est le rédacteur en chef de la revue " Natsionalanaya Oborona - Défense Nationale " qui est le pendant Russe de la Revue de la Défense Nationale même si les publications y sont plus sous la forme magazine , dans le style de DSI par exemple . 

Dans cette interview diffusée le 30 avril 2021 il dénonce l'implication des services de renseignement Français dans la campagne de soutien locale au Haut Karabakh à l'érection à MARTOUNI-KHOJAVEND de la statue du collaborateur Arménien des Nazis  Garéguine NJDEH. Depuis plusieurs jours le commandant des forces de la paix Russes au Haut-Karabakh , le lieutenant général Rustam MURADOV appelle à sa destruction . L'ordre proviendrait du Ministère de la Défense Russe . 

Selon Igor KOROTCHENKO [ voir video] les deux principaux agitateurs qui s'opposent à cette destruction , Zhirayr-Jiraïr SEFILIAN et Andranik CHAVUCHIAN   tous deux originaires du LIBAN et passés par le terrorisme Arménien " canal historique " , travailleraient pour le renseignement Français en dressant les populations locales contre les forces de la paix Russes tout en s'opposant à la destruction du mémorial . Tous les deux feraient aussi une campagne pour la présence de militaires Etasuniens ou Français , des troupes de montagne du 27éme BIM  en l'occurrence .  Il faut noter que Jiraïr SEFILIAN s'oppose aussi à la réouverture du corridor de ZANGEZUR  y compris par l'action terroriste . Dans son interview Igor KOROTCHENKO dénonce l'arrivée massive en Arménie de " terroristes Arméniens " en provenance du LIBAN et du Proche-Orient . Si il ne l'explicite pas ce serait " avec l'aide des services de renseignements Français " . Contrairement à la diaspora Arménienne en France dont peu de membres bénéficient d'une instruction militaire , ne serait-ce que par la fin du Service National pour deux générations , et dont seulement une petite centaine de membres s'est rendu au Haut-Karabakh , les diasporas Arméniennes du Proche-Orient ont vécu au sein d'un environnement plus " guerrier " . Le 6 novembre 2020 une plainte a été déposée contre ces volontaires Franco-Arméniens près le Parquet de Paris par le gouvernement Azéri . 

Dans son interviouve Igor KOROTCHENKO fait allusion au " régime collaborationniste de VICHY " . S'il n'en a pas été membre , Garéguine NJDEH n' a pas moins fortement appuyé la création d'une unité de SS Arméniens dont certains ont stationné dans la région de MARSEILLE et AIX EN PROVENCE durant la Seconde Guerre Mondiale . De nombreux historiens Russes comme Oleg KUZNETSOV  dénoncent le culte de la personnalité dont fait l'objet Garéguine NJDEH en Arménie et de l'influence que ce culte a sur la perception des autres communautés Caucasiennes par les Arméniens et sur leur POLEX .  

Ce n'est pas la première fois que les autorités Russes accusent la France de menées subversives au Caucase , souvent au travers de reportages sur des chaînes d'état ou de " canaux indirects " comme Igor KOROCHENKO . Déjà au milieu des années 2000 dans le documentaire " Plan Kavkaz " des journalistes Russes avaient interviouvés un séparatiste Tchétchène - répondant au surnom d'Aboubakar - qui décrivait comment une société Française travaillant pour le Ministère de l'Intérieur imprimait des passeports " Itchkériens " . D'autres documentaires ont expliqué comment la mission militaire Française en Géorgie au centre d'aguerrissement en montagne de SACHKHERE soignait et exfiltrait vers la Turquie des terroristes Tchétchènes " de valeur "  blessés . 

La diplomatie Française a été très " vexée " de se voir blaqueboulée de l'accord tripartite Russie - Arménie - Azerbaïdjan et n'a jamais caché son désir de " renter par la fenêtre alors qu'elle venait d'être expulsée par la porte " en mettant en avant des dossiers comme la préservation des biens culturels ou le sort des prisonniers Arméniens . Bien que non officielle cette déclaration d'Igor KOROTCHENKO peut-être considérée comme une " analyse officieuse  " du renseignement et de la diplomatie Russe 

 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Novembre 2020

C'est une découverte peu banale que vient de faire la marine Colombienne sur un chantier naval du Rio Cucurrupi dans le département de Choco : Le premier " narco-submersible " à propulsion électrique ou " e-narcosubmarine " . Outre sa capacité d'emport de près de 6 tonnes en stupéfiants , ce narco-submersible est caractérisé par sa propulsion électrique . Son autonomie est assurée par un chargement estimé à 10 tonnes de batteries et il était équipé de barres de plongées latérales . Le cout d'un tel submersible est estimé à 1,5 Mio USD . 

Cette propulsion électrique ne répond bien sûr pas à des préoccupations écologiques : Il s'agit avant tout d'accroître la furtivité du semi-submersible en diminuant les vibrations d'un moteur thermique transmises à la coque et d'éviter le rejet de gaz de combustion dans l'air , gaz qui peuvent être détectés de manière assez rapide par des capteurs disposés sur des navires ou des avions de patrouille maritime .

Son autonomie estimée n'est toutefois que de 32 miles avec une vitesse en immersion de 3 nœuds . On peut donc supposer que les " narcos " Colombiens craignent la présence de détecteurs acoustiques  - hydrophones - immergés à proximité de certains sites d'atterrage .La présence d'un anneau à la proue du navire laisse supposer que ce submersible est destiné à être remorquée durant la plus grande partie de la traversée avant d'être largué avant l'atterrage . Ce navire est très probablement destiné à être abandonné après utilisation . 

Cette découverte survient aussi à un moment où se dessinent des projets de redéploiement de l' USCG vers le Pacifique Occidental -  îles Samoa ou Guam - afin de s'y opposer à une supposée invasion de navires de pêche Pékinois et que les prises de navires ou de submersibles liés au trafic de drogue stagnent malgré le lancement le 1er avril 2020 d'une spectaculaire opération anti-drogue .

Il risque de " neiger " sur Frisco ... 

Nota : Un article du Commander Eyal PINKO dans IsraelDefense laisse supposer une origine Iranienne à ce submersible . C'est plus que ridicule . Cet article est d'ailleurs rempli d'erreurs :

1- "wide-ranging operation that the Columbian Navy is conducting with the DEA, the US agency responsible for countering the smuggling of drugs, alcohol and weapons"

Outre que la traduction correcte de " Colombienne " est " ColOmbian " , l'agence Etasunienne qui est chargée de la lutte contre le trafic de drogue est la DEA tandis que l'agence en charge de lutter contre les trafics d'armes et d'alcool est l' ATF ( Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives )

2- "The submarine has a cylindrical body made from GRP (glass reinforced plastic), and the depth to which it can dive is limited. However, the submarine, which is about 20 meters long, can carry up to six tons for more than 3,000 km. All of the previously-captured submarines were made of fiberglass. This submarine's features indicate significantly advanced manufacturing capabilities. " 

Le " GRP " et " fiberglass " c'est E-X-A-C-T-E-M-E-N-T la même chose !

D'ailleurs les photos du chantier naval ne semblent pas indiquer la présence d'une bobineuse ou d'autres " advanced manufacturing capabilities " . Ce submersible est le second de cette "classe" a voir été capturé  .

Comme l'indique l'article de USNI , l'autonomie de ce submersible n'est pas de 3000 km mais estimée à  32 miles soit 51 km .

 

 

Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique ! Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique ! Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Mai 2020

La récente campagne Sinophobe des des chefs politiques Etasuniens n'a plus de limites et reprend les vieilles antiennes les plus usées . Dans un article qui ne prouve rien mais qui insinue tout sans apporter une seule preuve *, " The Heritage " affirme que les bâtiments publics construits par les firmes Chinoises en Afrique auraient des " oreilles " qui permetteraient aux autorités Chinoises d'espionner les chefs politiques Africains ainsi que les décideurs économiques jusqu'à pouvoir détenir des informations sur leur vies privées .

Mais comme l'auteur - Joshua MESERVEY - le reconnait lui même l'activisme des sociétés de génie civil Pékinoises empêche surtout les grands bétonneux Etasuniens - BECHTEL™ pour ne pas nommer une de ces sociétés - de profiter de la croissance du marché Africain ...

* " As the world leader in economic espionage and foreign influence operations, Beijing almost certainly uses its engagements in Africa to surveil American and African officials and business leaders. The Chinese government could use the information it harvests to advantage its companies . " Beijing likely has better surveillance access to... "

Espionnite : Selon " The Heritage " les murs Chinois auraient des oreilles  en Afrique !
Espionnite : Selon " The Heritage " les murs Chinois auraient des oreilles  en Afrique !
Keep your secret secret !
Keep your secret secret ! Keep your secret secret !

Keep your secret secret !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre secrête, #Renseignement, #Afrique, #psyops - guerre secrête

Repost0