guerre souterraine

Publié le 13 Juin 2022

Repost0

Publié le 23 Mai 2022

Le MSM semble avoir abandonné l'actualité sur AZOVSTAL™ . Peut-être a t'il peur de montrer la réalité de ces " bunkers à plus de trente mètres de fond capables de résister à une bombe atomique "™© qu'il a tant fantasmé ? 

Izvestia et d'autres reporters Russes poursuivent l'investigation sur ces réduits après qu'ils aient été déminés ! Si différents projets sont évoqués à propos de ce site commme celui d'une station balnéaire je maintiens l'idée qu'il peut servir à un futur CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle . On peut ainsi s'étonner que nos généraux et nos colonels qui s'épanchent à la télévision sur le conflit en cours - pour compléter  peut-être leur pensions que l'on suppose frugales - n'aient pas proposé de sanctuariser le site de la friche industrielle d' ARCELOR MITTAL™© à FLORANGE pour ce faire , après dépollution bien sûr pour rester aux normes Européennes et pas Russes ! Ceci en France comme en Belgique d'ailleurs ! 

Ces photos permettent d'appréhender l'échelle des infrastructures industrielles dans lesquelles se sont déroulés les combats par rapport à l'échelle humaine et même celle des Véhicules de Combat d'Infanterie ( photos 1 et 2 ) . 

La photo 3 nous montre un des débouchés de ces " fameux " tunnels ainsi que des tuyauteries de transport des gaz de combustion des hauts fourneaux très probablement . Certaines de ces sorties  ont été détruites par explosion par les assiégés eux-mêmes pour les camoufler . Comme je l'ai déjà évoqué ces tuyauteries peuvent parfaitement servir d'axes de communication pour les combattants . Ceux qui se sont entrainés dans la buse en béton à la "11éme " comprendront de quoi je parle ...

La dernière photo nous montre que ces friches industrielles possèdent des bâtiments d'ateliers longs parfois de plusieurs centaines de mètres qui sont de véritables " couloirs de la mort " pour les forces assaillantes : Se rappeler ici des combats à l'intérieur de l'usine " Octobre Rouge " à STALINGRAD ! 

Compte tenu de la densité des installations et des ramifications souterraines des historiens et des experts militaires n'excluent pas la présence de combattants résiduels cachés dans les tréfonds et qui dans le cadre d'un réseau " stay behind " pourraient se livrer à des actes de terrorisme . La seule solution pour les nouvelles autorités de la ville est donc de compter sur l'affaiblissement progressif de ces réseaux ou alors , à l'image de ce qui fut fait dans la ville de VIENNE en Autriche en 1945 , lancer la traque avec des " commandos de chasse " spécialement formés . Ces combattants hésiteraient toutefois à se manifester " militairement " par peur de dévoiler leur présence .

CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone IndustrielleCENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle
CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle
CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone IndustrielleCENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle

CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Mai 2022

Cela semble être les premières images des " catacombes " d'AZOVSTAL™ , en l'occurrence un abri anti-bombes associé à un atelier comme le veut la logique de la défense civile . Ici il s'agit de l'abri 18183 de l'atelier de forgeage et de pressage exploré par un correspondant de RIA Novosti™. Un vrai rêve d'URBEX qui , je le rappelle , est une activité dangereuse qui doit s'effectuer en respectant le droit de propriété . Comme l'indique une inscription sur les murs d'un bunker dans le film " La bataille des Ardennes " ce bunker est " Under new management ! " depuis quelques dizaines d'heures . 

On commence aussi à avoir des idées sur la capacité de ces abris à soutenir un siège , à savoir 4 réservoirs de 800 litres chacun .

Un autre reportage publié avant la mise à jour de cet article est celui du reporter d'Izvestia . Il montre l'importance des " points hauts " que j'avais évoqué pour la surveillance de l'espace terrestre et des " racks " de tuyauteries pour les communications entre les îlots . Un simple pont de béton peut devenir un emplacement pour se cacher des observations aériennes . Le reporter est ensuite descendu aux enfers   dans un bunker situé à une dizaine de mètres de profondeur . Des panneaux indiquent même aux éventuels  assaillants de baisser la tête à certains endroits .

Si de nombreux projets sont présentés pour le démantèlement Du site d'AZOVSTAL™ et sa transformation , par exemple , en station balnéaire les forces armées Russes dans la mesure où elles contrôleront toujours le site d'AZOVSTAL devraient en conserver une partie pour en faire un CENZIN™© = CENtre d'ENtrainement en Zone INdustrielle . 

Article mis à jour le 21 mai 2022 à 17h15

 

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance ! Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance !

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre souterraine, #Guerre urbaine, #Histoire militaire, #URBEX

Repost0

Publié le 17 Mai 2022

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre urbaine, #Guerre souterraine, #URBEX

Repost0

Publié le 8 Mai 2022

Comme je l'ai écrit dans deux articles précédents un des éléments essentiels pour investir une place souterraine c'est la connaissance de la topographie du réseau . 

Cela évite un long travail de reconnaissance qui peut être très couteux en ressources humaines et techniques .

Avec toutes les réserves qu'il faut avoir , Izvestia publie des  documents montrant que la disposition des " catacombes " d'AZOVSTAL™ est parfaitement connue . Pour ceux qui comme moi ont travaillé dans des usines sidérurgiques ou pratiqué de l'URBEX - une activité encadrée et dangereuse il faut le rappeler ici - ces documents qui relèvent de l'archéologie industrielle sont parfaitement  cohérents avec ce qu'ils ont pu approcher . Ils sont en tout cas beaucoup plus cohérents que les représentations qu'une certaine presse à sensation a publié ces dernières semaines et dont le MSM s'est fait l'écho ! 

Comme je l'ai montré ces galeries servaient avant tout aux flux de matériaux , des produits finis ou en cours de transformations , des véhicules et de personnes dans les ateliers et entre les différents ateliers avant d'être des galeries strictement militaires comme celles de la Ligne MAGINOT . 

Il ne faut pas oublier qu' AZOVSTAL™ c'est une ville avec près d'une douzaines de réfectoires où les ouvriers se rendaient des ateliers via des souterrains . C'et aussi un immense réseau de drainage des eaux pluviales qui  fait penser aux collecteurs de Los-Angeles dans le film " He walked by night " . On peut supposer avec raison que compte tenu de sa fonction de drainage ce réseau présente une topologie comparable en " arêtes de poisson " avec les tunnels de CORREGIDOR ou " Le réseau des arêtes de poisson " de la ville de LYON

Il faut signaler ici que l'existence de ces documents permet aux forces qui font l'investissement de la place de pouvoir modéliser en 3D ces souterrains pour préparer un assaut . Outre les souterrains ces plans concerneraient les gaines d'alimentation en air des différents ateliers et de ces souterrains . Le cartouche d'un des plans - qui est difficile à lire - montre que ces documents dateraient de 2009 ( ? ) . 

L'investissement d'une place est aussi facilité par l'existence d'un traître ... D'un témoin ou insider ! L'histoire militaire est sans appel sur ce point . Outre le " retournement " des prisonniers , les témoignages les plus intéressants sont bien sûr ceux des personnes qui ont participé à la construction de cette place . On ne compte pas les légendes des princes qui ont emmuré vivant , coupé la langue ou aveuglé les bâtisseurs d'ouvrages stratégiques .

C'est le cas ici avec le dénommé Viktor BASYUK qui aurait participé à la construction du réseau et qui témoigne toujours dans Izvestia . Viktor BASYUK nous donne vision assez " Maginotesque™ " voir " Blacketmortimertesque™ " des souterrains " militarisés " d' AZOVSTAL™ avec la présence en particulier de générateurs électriques et de pompes au niveau d'un deuxième sous-sol situé 20 m en dessous de la surface . Ceux qui ont comme moi visité l'ouvrage du HACKENBERG de la Ligne MAGINOT  peuvent avoir une vision assez précise de ce " deuxième sous-sol " des catacombes d'AZOVSTAL™ tel qu'il est décrit . Rien n'est indiqué au sujet de pompes d'eau de mer et d'installations de désalinisation . 

Notons ici que ces documents et ce témoignage peuvent constituer une tentative d'intoxication informationnelle et ceci dans les deux sens .

 

Suivez le guide !
Suivez le guide ! Suivez le guide !

Suivez le guide !

Réseau souterrain en " arêtes de poisson " de la ville de LYON . Tunnel de CORREGIDOR Réseau souterrain en " arêtes de poisson " de la ville de LYON . Tunnel de CORREGIDOR
Réseau souterrain en " arêtes de poisson " de la ville de LYON . Tunnel de CORREGIDOR

Réseau souterrain en " arêtes de poisson " de la ville de LYON . Tunnel de CORREGIDOR

Fais moi de l'électricité ! Fais moi de l'électricité !

Fais moi de l'électricité !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Mai 2022

Un peu comme la " forteresse d'AZOVSTAL "  la forteresse de Fort MILLS sur l'île de CORREGIDOR était dotée d'un système de tunnels , en particulier entre la " queue du têtard " et le " corps du têtard " ( voir carte ci-dessous ) . 

Le 29 décembre 1941 les Japonais effectuèrent un premier bombardement  sur l'île de CORREGIDOR , détruisant l'hôpital. Jusqu'à la fin , les défenseurs Philippins et Etasuniens de l'île résistèrent aux attaques de l'aviation japonaise qui leur infligea 614 bombardements pour un total de 365 tonnes d'explosifs.

Après la chute de BAATAN l'île était le dernier réduit des forces armées Etasuniennes dans les Philippines .

Dans la nuit du 61e régiment d'infanterie Japonais débarquent au nord-est de l'île ( sur la " queue du têtard " )  sur les plages  à l'issue d d'une nouvelle campagne de bombardements.

Le têtard de CORREGIDOR Le têtard de CORREGIDOR

Le têtard de CORREGIDOR

Un réseau de tunnels , des hôpitaux , des PC de commandement , des magasins : Cela ne vous rappelle rien ?
Un réseau de tunnels , des hôpitaux , des PC de commandement , des magasins : Cela ne vous rappelle rien ? Un réseau de tunnels , des hôpitaux , des PC de commandement , des magasins : Cela ne vous rappelle rien ? Un réseau de tunnels , des hôpitaux , des PC de commandement , des magasins : Cela ne vous rappelle rien ?

Un réseau de tunnels , des hôpitaux , des PC de commandement , des magasins : Cela ne vous rappelle rien ?

Entrée de l'hôpital du tunnel de MALINTA .

Entrée de l'hôpital du tunnel de MALINTA .

Souhaitant éviter l'invasion du complexe de tunnels souterrains qui n'aurait pu se terminer que par un massacre , le général WAINWRIGHT après un contact radio avec le Président Franklin Delano ROOSEVELT envoie deux officiers demander la reddition aux forces Japonaises le 6 mai 1942 à 13h30 . 

Une " madeleine de PROUST " pour moi puisque j'ai découvert cette histoire dans les Historia Magazine™ de mon grand-père et je l'avoue j'étais fasciné par ce tunnel .

Dans les années 50-60 des BD " national patriotiques " tentaient d'insuffler à la jeunesse Française cet " esprit de résistance " de CORREGIDOR .... Aujourd'hui il suffit de lire le MSM ou la blogosphère Défense & GP Francophone à la place ! Personnellement , derrière le vernis " professionnel et neutre " que les rédacteurs essayent de se donner je n' y vois pas beaucoup de différences ! 

Histoire parallèle : Il y a 80 ans la chute de CORREGIDOR , l' AZOVSTAL™ des Philippines .
Le MSM et la blogosphère Défense & GP Francophone il y a 60 ans ...

Le MSM et la blogosphère Défense & GP Francophone il y a 60 ans ...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Avril 2022

Une expression historique est toujours à manipuler avec " précautions " et il arrive que l'on trouve avec les moteurs de recherche des marqueurs de l'époque . Si " Haltbefehl " se réfère bien sûr à l'ordre donné par Adolf HITLER aux troupes Allemandes de ne pas attaquer par voie terrestre la poche de Dunkerque , un moteur de recherches vous donne désormais le nom d'un rappeur Allemand d'origine Turco-Kurde ...

Mon propos n'est pas bien sur non plus de verser dans le " reductio ad Hitlero " mais ce blogue utilise beaucoup de " clins d'oeil " au second voir au troisième degré .

Cet article fait bien sûr allusion au discours - largement mis en scène - du Président Russe Vladimir POUTINE avec son ministre de la Défense Sergueï CHOÏGOU où le chef poltico-militaire Russe enjoint à son second d'arrêter l'offensive militaire contre le bastion en parti souterrain de l'usine AZOVSTAL™ pour la transformer en un - horresco referens - siège . Une tactique militaire que j'ai évoquée sur ce blogue à l'occasion du 150 éme anniversaire de la guerre de 1870-1871.

Comme toujours il faut se référer au VERBATIM de la rencontre pour comprendre ce qui s' y est dit et je prends le risque de vous donner le lien vers le site du KREMLIN

Cette rencontre a donné à un nombre incroyables d'exégèses et de commentaires dans l' " ôxpôrtie Occidentalienne " et je vous laisse vous y reporter . Dans le " reduction ad Hitlero " qui est régulièrement fait parmi cette communauté je n'y ai pas pourtant trouvé de références à la bataille de Dunkerque et je vous avoue que je m'en étonne  ? Pas vous ?

Je m'étonne encore plus que les " militaires commentateurs " comme mongénéral PELLISTRANDI ou mon colonel GOYA n'aient pas comparé le major Serhiy VOLYNA au commandant Sylvain RAYNAL ! Venant d'une journaliste comme Aurélie CASSE c'est plus que compréhensible , venant de militaires-historiens cela devient une faute .... Je ne ferai pas à mes - derniers -lecteurs l'affront de leur expliquer pourquoi ! 

Comme je l'ai évoqué dans un article précédent la " guerre souterraine " est une guerre à part et l'annonce de l'arrêt des opérations terrestres " cinématiques " sur le site d'AZOVSTAL™ a donné lieu à quelques commentaires intéressants de la part de personnes qui me semblent habilitées à en faire dont un spéléologue-psychiatre  et un ancien officier des " commandos Alpha " . Ce dernier , le lieutenant-colonel Andreï POPOV affirme que les forces armées Russes disposent d'une grande partie de la cartographie des points d'accès aux réseaux souterrains , complétée par le témoignage de déserteurs et de personnes qui sont enfuies . Il évoque la solution visant à utiliser des munitions thermobariques - particulièrement efficaces pour les souterrains NDLR - pour la rejeter car non discriminatoire .

C'est en effet une nouvelle forme de guerre qui commence avec sa psychologie , ses tactiques et aussi ses matériels , une " guerre des catacombes " comme l'a défini le Président Russe qui est désormais un terme de plus en plus repris par les différents commentateurs URSSIens . Il s'agit certainement d'une référence à la " guerre des catacombes " d'Odessa durant la Seconde Guerre Mondiale .

L'idée d'investir l'usine d'AZOVSTAL™ - c'est l'expression appropriée -  de manière étanche n'est pas en soi ni anachronique ni dénuée de sens sur le plan militaire . A condition bien sûr que cette "étanchéité " soit.... étanche .

Il ne faut pas oublier , par exemple , que ce réseau souterrain sous l'usine AZOVSTAL™ pourrait déboucher dans des bâtiments d'habitation situés en dehors de l'emprise de l'usine , permettant aux retranchés de mener des actions de sabotage au sein de la zone tenue libérée par les forces Russes et de retourner précipitamment sous terre ... Des patrouilles régulières seront donc certainement nécessaires dans un " second cercle " autour de l'usine , ne serait ce que pour essayer de deviner le quartier ou débouchent - car elles existent à coup sûr - ces sorties . Ce type de réseau souterrain défensif qui se prolongerait dans des maisons d'habitation est évoqué dés le début du XX éme siècle par Pierre GIFFARD dans l'opus " Le siège de Londres " de " La guerre infernale " .

Il faut aussi s'assurer que les ressources des assiégés ne soient pas renouvelées , en particulier l'eau ! Si le fort de VAUX et celui de MIDWAY dans " L'Aviateur du Pacifique " tombent c'est par ce que leurs réserves d'eau se sont épuisées . Il n'est pas impossible que le " monde souterrain " de l'usine AZOVSTAL™ soit connecté à la Mer d'AZOV et que des distillateurs ou désalinisateurs d'eau par osmose comme ceux à bord des voiliers y soient présents ? 

L'aspect psychologique de ce siège dans un milieu souterrain confiné est mis en avant par le spéléologue-psychiatre Vladislav KRASIN et l'expert militaire Igor KOROTCHENKO : Les assiégeants vont essayer de créer des lignes de ruptures entre les différentes composantes du groupe humain soumis à des privations et des conditions d'hygiène certainement de plus en plus déplorables . Ces assiégés vont être amenés à mener des actions de plus en plus audacieuses mais aussi désespérées au fur et à mesure que leurs conditions de survie vont se dégrader . 

Sur le plan technologique , des mesures géophysiques permettront certainement de déterminer non seulement des cavités mais aussi des agrégats bétonnés et ferraillés comme les murs des bunkers , du " bon béton Soviétique " comme le commentait un historien  ! La profondeur maximale estimée de 30m est loin d'être rédhibitoire mais il faut se poser la question de l'influence des structures des machines et des bâtiments sur la sensibilité des mesures .

Comme je l'ai indiqué dans l'article précédent , la cartographie des espaces souterrains est essentielle . Le " travail psychologique " des transfuges est ainsi primordial tout en prenant en compte la possibilité d'une opération de désinformation . Izvestia cite le cas d'un employé qui décrit des cachettes possibles en relation avec le processus d'élaboration des produits finis , les tôles en l'occurrence : Les couloirs de circulation souterrains liés au processus de fabrication se trouvent à proximité de conduits d'eau de refroidissement des laminoirs . Ils offrent donc à la fois abri et ressource en eau , même si celle-ci ne doit pas certainement présenter toutes les garanties d'hygiène ! 

Bien sûr il existe d'autres " solutions techniques " pour investir une zone industrielle et des infrastructures souterraines de manière " technologique "  mais  je désire les garder confidentielles ... 

Investir une place comme AZOVSTAL™ nécessite donc la collaboration d'une équipe pluridisciplinaire comme on pourrait en rencontrer lors d'une prise d'otages : Militaires , psychologues , médecins , ingénieurs de diverses spécialités , architectes , historiens , ...

Pour les amateurs d'histoire et pour ceux qui voudraient bâtir un raisonnement politique pour interpréter ce " Хальтбефель " de manière un peu plus sérieuse que celles que l'on peut trouver dans le MSM et la blogosphère Défense &GP Francophone  je vous propose cet excellent livre de François DELPLA !

Je vous livre aussi ce lien sur notre imaginaire collectif des " résistances souterraines " tel qu'il a pu être formaté par certaines de nos lectures , par exemple " Blake et Mortimer " .

 

 

Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

UNDERGROUND : Le Haltbefehl© de la poche d'AZOVSTAL™
Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Verdunio
Reductio ad Verdunio

Reductio ad Verdunio

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif ! Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !
Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?
Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Avril 2022

Une fois de plus l'objectif de cet article - encore en construction - n'est pas de faire la " Critique des armes " d'une opération en cours mais d'essayer d'en expliquer les ressorts historiques et opérationnels .

Le titre fait à fois référence au film d'Emir KUSTURICA de 1995 et à celui de Pierre TCHERNIA datant de 1974 que j'avais déjà évoqué dans ce blogue . Dans les deux films il est question d'une société qui s'organise dans un monde souterrain , de manière forcée et par tromperie dans le 1er cas et de manière volontaire dans le second film .

il s'agit ici d'évoquer les combats qui se déroulent - encore - dans l'usine sidérurgique AZOVSTAL™ de la ville de MARIOUPOL et plus particulièrement des combats souterrains .On peut ici se poser la question de savoir si la présence supposée de civils dans les souterrains de l'usine AZOVSTAL™ relève du film d'Emir KUSTURICA ou de Pierre TCHERNIA ? 

Bien sûr les références à la Guerre du VIETNAM ( Cu Chi )  et d'AFGHANISTAN ( Tora-Bora ) se sont multipliées ces derniers jours  dans le MSM et auprès des " ôxpôrts " mais je ne pense pas que cela soient les références les plus appropriées . Tout d'abord cet Etasuno-centrisme oublie que les Français ont mené une " guerre des grottes " en ALGÉRIE , au moment de la colonisation et de la décolonisation , mais les Soviétiques ont aussi mené cette " guerre des grottes " en AFGHANISTAN .

La grande différence est qu'il s'agit ici de combats souterrains urbains , plus particulièrement dans un milieu de ce qui est devenu une friche industrielle . Ce combat en zone urbaine souterraine et dans une zone urbaine industrielle est historiquement lié à l'Europe Orientale et au monde URSSIen : La défense des souterrains de la forteresse de BREST , l'insurrection du Ghetto de VARSOVIE et plus particulièrement l'utilisation du système d'égouts par les insurgés  et les combats dans l'usine des tracteurs de STALINGRAD  " DZERJINSKY " , le moulin de GHERARD  et bien sûr l'usine métallurgique Octobre Rouge - Krasnyi Oktiabr - Красный Октябрь -  située sur les rives de la VOLGA  tout comme AZOVSTAL™ est située au bord de la Mer d'AZOV . La très grande différence est que AZOVSTAL ne peut pas être ravitaillé par la mer d'AZOV comme KRASNYI OKTIABR pouvait l'être par la VOLGA !

Au delà des wargamers des instituts militaires utilisent aujourd'hui les outils de réalité virtuelle pour recréer ces combats et peut-être  ceux de demain d'aujourd'hui !  Cette dernière référence - l'aciérie Octobre Rouge  - étant une des celles qui se rapproche le plus de l'entité industrielle " aciérie " telle qu'on peut la concevoir pour AZOVSTAL™ . On peut dire qu'il existe une " mémoire historique " dans le monde URSSIen , mais aussi Ukrainien , de cette " guerre souterraine industrielle " . Les Allemands appelaient cette guerre , la Rattenkrieg , la guerre des rats !

Une aciérie est en soi un ensemble particulier par ce que c'est un champ de bataille tridimensionnel et ceux qui ont fait un peu d'URBEX dans ce type d'infrastructures industrielles  savent de quoi je veux parler : Les superstructures qui entourent des infrastructures comme les hauts-fourneaux sont l'élément " aérien " de ce champ de bataille  Elles permettent à la fois d'être un poste d'observation sur l'ensemble de l'emprise - une caméra suffit - et un poste de tir  Les cheminements métalliques et les racks de tuyauterie permettent des communications entre plusieurs ilots du site

Les dalles ou se trouvent le plancher de coulée ,  les laminoirs et les autres machines comme les poches de transformation de la fonte en acier sont la partie terrestre de ce champ de bataille . La nécessité de maintenir un acier chaud au cours de son processus de transformation entre la coulée et la transformation en tôles ou en profilés fait que c'est un espace exigu sans beaucoup d'espaces dégagés , propice aux embuscades : Les différentes machines sont rassemblées de la manière la plus proche possible les unes des autres. Il faut noter ici que les conduits de récupération et d'évacuation des fumées et des gaz de combustion sont compte tenu de leurs tailles des moyens de progression parfaitement accessibles à des combattants avec leurs armes et impedimenta : On parle ici de sections de 2m2 à 3 m2 , voir plus , qui sont largement plus grandes que les conduits de climatisation que l'on voit dans les films de genre ( Mélodie en sous-sol , Mission Impossible , 24h , ... )  ou que les buses de béton d'entraînement des biffins quand ceux-ci faisaient leur SN . ( Entourés en rouge sur la figure ci-dessous ) .Leur topographie fait que ces conduits permettent souvent des communications de blocs à blocs ou de bâtiments à bâtiments  . 

On retrouve une dimension intermédiaire que l'on pourrait nomme la " dimension 2 1/2  avec les passerelles , les salles de commande et les ponts roulants à l'intérieur des bâtiments  Signalons sur cette partie " terrestre " du champ de bataille la présence de caches constituées par des fours à coke désactivés et des réchauffeurs 

Se trouve enfin la partie " souterraine " du site liée à la fois au processus industriel et dans le cas de l'usine AZOVSTAL™ à la décision de " bunkériser" cette usine face à des bombardements et à une attaque après la reconquête de 1943 . " Du bon béton Soviétique " comme le note un militaire participant aux opérations .

Dans une aciérie des couloirs souterrains sont aménagés pour permettre l'acheminement et l'évacuation des fluides ( eau , oxygène , azote , vapeur d'eau , gaz carbonique , gaz de haut-fourneau , ...  ) , des wagons réfractaires de fonte en fusion qui ne peuvent pas circuler sur le niveau supérieur  ,... Tous ces couloirs sont à " taille humaine " , de la taille d'un égout pour vous donner une idée . Une simple rigole bétonnée de drainage recouverte de plaques en béton permet la progression d'un combattant armé , en rampant bien sur dans ce cas , sur le niveau " terrestre ".

 S'il y avait une comparaison à faire ce serait un combat "terrestre" à bord d'un navire avec ses superstructures , ses coursives internes et ses cales . 

Il est difficile à cette aune de critiquer - et surtout de fantasmer - sur ce type de guerre urbaine . Les images qui nous parviennent montrent essentiellement des commandos Tchétchènes jetant des grenades dans des ouvertures d'entrée de caves , devant des fours éteints . Il sera aussi difficile d'envisager un " nettoyage total " de ces souterrains . Ceux-ci resteront très certainement pour un certain temps du moins un abri pour des groupes qui sortiront la nuit pour se livrer à des actions de sabotage . Les troupes d'occupation Alliées à VIENNE ont ainsi mis en place une " brigade des égouts " destinée à traquer des réseaux stay-behind Nazis . Son modèle était celui d'une brigade de la police locale datant de 1934 . Un fait historique qui a donné naissance à une des scènes les plus célèbres du cinéma dans  The third man  .

Un élément est essentiel dans cette guerre : La connaissance par des plans ou des reconnaissances topographiques de ces souterrains 

Cette idée qu'une force malfaisante puisse se dissimuler dans le monde souterrain urbain  a inspiré des films et pas uniquement des films de guerre . Je parlerai ici d'un film de science-fiction , THEM ! , et d'un film noir , He walked by night . Ces deux films évoquent l'usage des gaz asphyxiants pour neutraliser des fourmis géantes et un criminel qui avait fait du système de drainage des eaux pluviales de LOS-ANGELES son repaire . Ceux-ci sont interdits depuis 1997 dans les conflits armés pour réduire une résistance dans un milieu confiné . Durant la guerre   Opération spéciale en Afghanistan les Soviétiques ont développé une " bombe stéréophonique " consistant à faire exploser deux charges explosives de manière coordonnée ou décalée à deux extrémités d'un réseau souterrain afin de créer une surpression à un endroit déterminé des réseaux d'irrigation souterrains utilisés par les Moudjahidines . 

.

Un reportage photographique sur le site d'AZOVSTAL™ a été fait par le photographe Viktor MACHA en 2016 .

Nota : L'URBEX est une activité dangereuse qui doit se pratiquer après une formation , avec des EPI et en respectant le droit de propriété . 

Maj du 21-04-2022 après constatation d'un oubli d'enregistrement ( Usine Octobre Rouge ) 

UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .UNDERGROUND : La guerre contre les " Gaspards " de MARIOUPOL .
La guerre dans une aciérie c'est une guerre tridimensionnelle
La guerre dans une aciérie c'est une guerre tridimensionnelle La guerre dans une aciérie c'est une guerre tridimensionnelle La guerre dans une aciérie c'est une guerre tridimensionnelle

La guerre dans une aciérie c'est une guerre tridimensionnelle

Schéma explicatif des dimensions de combat au sein d'une aciérie et des moyens de communication

Schéma explicatif des dimensions de combat au sein d'une aciérie et des moyens de communication

Conduits de gaz et système d'alimentation par bandes transporteuses de minerai et de coke sont d'excellentes voies de communication ! Conduits de gaz et système d'alimentation par bandes transporteuses de minerai et de coke sont d'excellentes voies de communication !

Conduits de gaz et système d'alimentation par bandes transporteuses de minerai et de coke sont d'excellentes voies de communication !

Guerre souterraine à VIENNE et en AFGHANISTAN Guerre souterraine à VIENNE et en AFGHANISTAN

Guerre souterraine à VIENNE et en AFGHANISTAN

AZOVSTAL™
AZOVSTAL™

AZOVSTAL™

Voir les commentaires

Repost0