industrie

Publié le 22 Décembre 2021

J'ai évoqué dans un article précédent les exercices Russes de lutte anti-drone en milieu montagnard - ou montagneux . Un nouvelle étape de ces exercices a été franchie la semaine dernière en Crimée avec l'interception par un drone ORION-E armé d'une version antiaérienne du missile antichar " Kornet " qui a détruit au cours d'un exercice un drone hélicoptère de type " CAMCOPTER S-100 " .

Comme l'avait mentionné l' expert militaire Viktor MURAKHOVSKY à Izvestia les drones Azéris ont utilisé le relief Caucasien pour surprendre les défenses Arméniennes et ces reliefs permettent aux drones d'échapper en partie à la détection des radars . La guerre peut se faire de manière " électronique " en brouillant les systèmes de géolocalisation et de communication du drone ou de manière " cinétique " en le détruisant avec un missile .

C'est cette deuxième option qui a été choisie lors de ces exercices avec la destruction par un missile air-air d'un drone à voilure tournante . Si ce choix a élevé des doutes chez certains commentateurs quand à la possibilité de ce couple drone ORION -missile de détruire un drone de type BAYRAKTAR TB-2 il n'en demeure pas moins que ces doutes peuvent être levés sur trois  points :

1- Les deux drones ont très probablement des vitesses voisines de 220 Km/h 

2- La destruction s'est faite après acquisition de la signature thermique de la cible et non pas par guidage filaire ou désignation laser comme cela peut se faire avec un missile anti-char utilisé contre un hélicoptère .

3- L'aérodynamique du missile convient bien à des cibles comme les drones MALE qui n'ont pas la maniabilité d'un chasseur à réaction .

Ces exercices illustrent cette guerre anti-drone dans les reliefs : Plusieurs ORION-E décollent et patrouillent en altitude comme un " aigle "  , distants d'une centaine de kilomètres . Ils sont cet " AWACS " qu'évoque l'expert militaire cité par Izvestia . Le drone agresseur - un drone-cible VM-V de la société TEKHNODINAMIKA , essaye de se camoufler derrière le relief des falaises Criméennes mais il est détecté , même au travers d'une couverture nuageuse , par sa signature thermique qui guide le missile . ( voir 1ére vidéo ci-dessous ) 

Cette annonce du dimanche 19 décembre a été suivi par celle ce jour de l'ouverture d'une nouvelle usine de production par le constructeur de l'ORION , la société KRONSTADT . Située à DOUBNA dans l'oblast de Moscou elle emploiera 1500 ingénieurs , techniciens et ouvriers sur une superficie de 45000 m. Sa production sera constituée de drones de frappe et de leurs stations de contrôle au sol . De nombreux commentateurs soulignent que c'est la première usine aéronautique construite en Russie depuis la fin de l'URSS il y a tout juste trente ans . Equipé au départ d'un moteur ROTAX™ , ce drone sera équipé d'un moteur Russe suite à la politique de substitution des importations mise en place après les sanctions Occidentales . La fabrication de la cellule et des ailes en matériau composite bénéficie d'un autre procédé breveté mis au point pour la fabrication des ailes du nouveau biréacteur Russe , le MC-21 , suite à l'imposition de sanctions . L'Ukraine a de son côté annoncé le début de la production sur son territoire des drones BAYRAKTAR BT-2 . 

Remarques :

1-Le camouflage est celui du drone ORION en Syrie 

2- Les étoiles rouges avec une lettre au centre ( 2éme vidéo ) sont les marques des missions : Reconnaissance - Frappe - Désignation de cible . 

 

 

La nouvelle usine de la société KRONSTADT à DOUBNA

La nouvelle usine de la société KRONSTADT à DOUBNA

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Mars 2021

Honneur aux morts !

L'un des concepteurs des drones BAYRAKTAR™ , le général Osman Erbaş , fait partie des victimes de l'accident d'hélicoptère qui s'est produit hier prés de la localité de BITLIS et dont le bilan s'élève à 11 morts . Cet accident serait très probablement du au mauvais temps qui règne sur la région .

Le général Osman Erbas a participé il y a une dizaine d'années au développement du système d'armes BAYRAKTAR™ qui a fait la une de l'actualité militaire ces deux dernières années plus particulièrement en Syrie , au Haut-Karabakh et en Libye .

Il aurait participé à la définition des caractéristiques opérationnelles et des tactiques d'emploi de ce drone et à ses premières mises en oeuvre opérationnelles  contre le PKK/YPG . Il serait aussi à l'origine du concept d'emploi du binôme drone d'observation  / drone suicide . Selon certaines sources Arméniennes - qui ont parfois du mal à cacher leur joie - il aurait servi de conseiller militaire aux forces armées Azéries durant le dernier conflit du Haut-Karabakh . Dans son hommage le constructeur Selçuk BAYRAKTAR ( voir photo ci-dessous ) s'est toutefois limité à évoquer le soutien politique du militaire décédé au programme Turc de drones et les premières utilisations sous sa supervision de ces drones contre le PKK/YPG .

Le 15 juillet 2016 il aurait contribué de manière décisive à l'échec du coup d'état contre le Président ERDOGAN au travers des ordres donnés à ses commandants d'unités en temps que commandant de la 6éme Division d'Infanterie mécanisée .

 

 

 

 

Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .
Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Les missiles Iskander™ Russes n'étant pas assez efficaces  espérons que les drones-suicides " Made in Armenia "  le seront plus lors de la prochaine guerre qui ne saurait tarder dans le Caucase .

Je vous invite à regarder cette vidéo car elle me rappelle assez ce que je faisais dans les années 90 au fond de mon garage avec mes " gros-minis " et leur cellule en composites plastiques ! ;0) 

C'est en tout cas une vidéo assez " pédagogique " sur le processus industriel de fabrication d'un drone et l'on peut constater que le CMI désire maîtriser la fabrication d'une grande partie des composants y compris de la boule optronique  .

https://armeniasputnik.am/video/20210226/26608421/hakob-arshakyany-nerkayacrele-haykakan-harvacayin-anodachu-trchox-sarq.html

 

Voir les commentaires

Repost0