la cinematheque

Publié le 12 Février 2022

C'est un film méconnu mais qui pourtant fut un des marqueurs et symboles de la " Révolution Conservatrice " des "années Reagan".*

Le " Rubber Duck " , un chauffeur routier magnifiquement interprété par Kris KRISTOFFERSON devient en effet le symbole de la révolte individuelle contre l'autorité de l'état représentée par le state sheriff Lyle "Cottonmouth" WALLACE  ou  Dirty Lyle interprété par Ernest BORGNINE .Un convoi de routiers se forme qui devient le symbole des luttes contre le pouvoir central " big governement "  mais aussi les " multinationales" " big-corporations " . Un aspect totalement ignoré en Europe où seul l'aspect road-movie est mis en avant .

Ce film brise tous les poncifs sur les " populistes " puisque la genèse du conflit qui oppose le " Duck" et ses amis routiers  à l' " autorité " c'est leur volonté d'aider un collègue Afro-Américain - interprété par Franklyn AJAYE - persécuté par Dirty Lyle . De la même manière le personnage joué par Ali MacGRAW ferait rougir toutes nos féministes . Non pas par son conservatisme mais par sa liberté de mœurs : Sa devise pourrait être " Sex , Trucks and Rock and Roll " ...

Enfin c'est avec " Les Blues Brothers " le film où l'on casse certainement le plus de voitures de police ( state police ) ou de représentants de l'ordre comme la Garde Nationale ! 

Ce film n'a pas pris une ride ... Même pas la CB , le smartphone d'alors qui servait à organiser le convoi  et à éviter les forces de l'ordre . 

* "Camera Politica: The Politics and Ideology of Contemporary Hollywood Film" de Michael RYAN et Douglas KELLNER . 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Révolution Jaune, #Gilets-Jaunes, #La cinematheque

Repost0

Publié le 21 Janvier 2022

C'était le dernier membre de l'équipage de " Un Taxi pour TOBROUK "  encore vivant . Hardy KRÜGER ( 1928-2022 )capitaine Ludwig von STEGEL -  vient de rejoindre les anges . Ce film au delà de son mythe a porté à la connaissance du grand public l'épopée du LRDG et des tactiques de guerre et de guérilla dans le désert . Tactiques remises à l'honneur sous une forme différente par les troupes du Colonel KHADAFI et les Djihadistes au Mali .

 

Hardy KRÜGER : Tout l'équipage du " Taxi pour Tobrouk " a rejoint les anges .
Hardy KRÜGER : Tout l'équipage du " Taxi pour Tobrouk " a rejoint les anges .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Janvier 2022

Après New-York 1999 et une cité transformée en pénitencier , un autre film de notre passé arrive à sa date de péremption : Soleil Vert.

 

 

Les mondes futurs : 2022 , l'année du Soleil Vert .
Les mondes futurs : 2022 , l'année du Soleil Vert .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La cinematheque

Repost0

Publié le 8 Juillet 2021

J'ai évoqué dans ces colonnes la disparition de l'acteur Sean CONNERY ainsi que celle de Claude BRASSEUR .

A un moment de leur carrière ils ont su faire vivre devant nos yeux un personnage historique au point que désormais quand on évoque ceux-ci , le Premier Ministre MOSSADEGH , VIDOCQ , le général Robert URQUART c'est l'image de ces acteurs qui nous vient à l'esprit .

Il en sera désormais de même pour l'acteur Russe  Vladimir MENCHOV décédé le 5 juillet 2021 à l'age de 81 ans des suites du COVID-19 qui restera désormais  Gueorgui JOUKOV pour ceux qui ont vu la série télévisée de 2010  " Likvidatsaya " , dont j'ai parlé sur ce blogue ! Ses obsèques se déroulaient aujourd'hui au cimetière de NOVODIVIECHI . 

A la suite de la série il avouera avoir été " phagocyté " par son rôle au point de se mettre en colère pour de bon avec les acteurs incarnant les édiles Odéssites incapables de lutter contre les agissements de la pègre locale et des réseaux stay-behind Bandéristes . ( voir début de la vidéo ci-dessous qui reprend ses apparitions dans la série ) Il a avoué " vivre Joukov " d'autant plus que les uniformes qu'ils portait étaient la réplique exacte des uniformes du maréchal Soviétique et que son pistolet n'était pas une arme factice ! L'une des scènes les plus mystérieuses et ambiguës de la série reste celle où resté seul il met en marche un phonographe et regarde un portrait du Vojd. Le maréchal pense t'il à un coup d'état militaire et à ce qui se passera en 1953 ?( voir video ) 

Il restera aussi l'incarnation physique de l'apparatchik Soviétique dans " Le légendaire N°17 " . Tout comme Pierre BRASSEUR incarnait p-h-y-s-i-q-u-e-m-e-n-t la police et la raison d'état dans " Vidocq " , il E-S-T le régime Soviétique dans le rôle d' Edouard BALACHOV , représentant du comité d'état pour les sports du PCUS .

Vladimir MENCHOV était en position éligible sur la liste " Russie juste " pour les prochaines élections à la Douma. 

" Je suis rentré dans la politique à la recherche de sensations nouvelles .La politique c'est comme le théâtre : On y recrute une troupe et on y distribue les rôles . Pour longtemps . Il faut soit congédier la troupe , soit être contraint d'assister au spectacle " 

 

 

 

Likvidatasaya :  Mort du maréchal Vladimir MENCHOV aka Gueorgui JOUKOV .
Likvidatasaya :  Mort du maréchal Vladimir MENCHOV aka Gueorgui JOUKOV . Likvidatasaya :  Mort du maréchal Vladimir MENCHOV aka Gueorgui JOUKOV .
Likvidatasaya :  Mort du maréchal Vladimir MENCHOV aka Gueorgui JOUKOV .

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Avril 2021

 

C'est un film particulièrement intéressant dont la diffusion vient de se terminer sur Cine Classics et pourtant il est peut-être le moins connu de la filmographie d'Humphrey BOGART . Si le héros ne meurt pas à la fin on aurait pu même l'appeler " Casablanca - La première partie " ou " Rick en Syrie " . Le courage de Cine Classics est d'autant plus à souligner que ce film a été au programme sur cette chaîne pour sa dernière diffusion le 17 avril 2021 , c'est à dire pour le 75éme anniversaire de l'indépendance de la Syrie du joug colonial Français  le 17 avril 1946 . Cet anniversaire - connu sous le nom de " la journée de l'évacuation " - a d'ailleurs été fêté en grande pompe sur la base Russe de KHMEIMIN .

Ce film est particulièrement intéressant car il se déroule historiquement 17 années avant "Casablanca" et " 20 années avant " Le Port de l'Angoisse " mais il fut tourné 7 années après ce dernier  ! C'est film c'est aussi au delà de l'amourette une Weltanschauung de l'Hollywood du début des années 50 sur l'armée Française qui se bat alors en Indochine . 

L'action comme le titre ne l'indique pas se déroule à DAMAS durant la révolte Druze de 1925 , un sujet que j'ai déjà évoqué sur ce blogue , et il serait presque une illustration du livre " A Damas sous les bombes " d'Alice PULLEAU. Curieusement si le film semble faire parfois référence au travers de quelques une des scènes à l'occupation d'une ville en Europe par les armées Allemandes : Patrouilles Françaises à pied lors d'un couvre-feu ,  convoi de camions précédés de side-cars , prise d'otages parmi la population civile c'est à la guerre d'Algérie qui va commencer dans quatre ans et plus particulièrement à la bataille d'Alger que ce film fait penser !

Le synopsis en est le suivant : 

En 1925, à DAMAS, lors de la Grande Révolte Syrienne  contre le mandat Français  l'américain Harry SMITH pratique la contrebande d'armes à feux avec les rebelles Syriens.

Du côté français, face à la détérioration de la situation, le général LaSalle ( le général Maurice SARRAIL ) ordonne l’exécution de civils en représailles à l'attaque de soldats Français. Le colonel FEROUD  le persuade d'annuler ce plan et entame des négociations avec le chef rebelle l'émir HASSAN ( probablement l'émir Fuad ARSLAN ) . Mais ces dernières échouent.

En collaboration avec le commandant LEON , FEROUD entame alors une enquête afin d'identifier la filière par laquelle les rebelles se ravitaillent afin de remonter à HASSAN . Il interroge différents commerçants susceptibles de pratiquer la contrebande avec les rebelles. Harry fait alors la connaissance de VIOLETTA la maîtresse de FEROUD . Plus tard, il est dénoncé par le spéculateur  BALOUKJIAN . Informé, Harry tente alors de fuir au Caire et emmène avec lui VIOLETTA  qui souhaite elle aussi échapper à FEROUD et quitter la Syrie.

Cependant, Harry manque de se faire capturer par une patrouille française et doit renoncer à son plan d'évasion, ayant perdu son argent dans sa fuite. Sans moyens, il est dénoncé et termine devant le colonel FEROUD qui lui demande son aide en échange de sa vie. Pour échapper à l'exécution, Harry accepte d'aider FEROUD et une rencontre avec HASSAN est organisé.

 

Le premier des éléments à signaler c'est le début du film pour nous en présenter le contexte : Point de texte en surimpression sur un fond mais deux séquences rapides où l'on voit des journalistes rencontrer le chef de la rébellion émir HASSAN puis le général LaSALLE qui mettent en situation le conflit puis un " DAMASCUS 1925 " avec une ville orientale en feu .

Alors pourquoi faire un lien avec la bataille d'ALGER qui se déroulera six ans après la sortie du film ? Tout d'abord à cause de la topographie des lieux où est censée se dérouler une assez grande partie de l'action , de mythiques catacombes Romaines ! La plupart des plans y sont filmés en contre-plongée et on se retrouve dans une "montée " à l'image des rues tortueuses de la Casbah .

 

Sirocco : Il y a 75 ans la Syrie se libérait du joug colonial Français .
La Casbah de DAMAS
La Casbah de DAMASLa Casbah de DAMAS

La Casbah de DAMAS

Ensuite on peut penser aux modus operandi de la résistance Syrienne - un modeste petit vieux qui vend des fleurs - qui pose des grenades dans le restaurant " MOULIN-ROUGE " ou Harry dîne et où il sauvera VIOLETTA .On pense immédiatement aux attentats du " MILK-BAR " ou du " Casino de la Corniche " . Bien sûr rien de tel en Syrie en 1925 mais les scénaristes ont du certainement penser aux actions de la Résistance en France durant la Second Guerre Mondiale contre les Allemands. Enfin ce sont les camions remplis de prisonniers civils les mains sur la tête  encadrés par des militaires qui sont emmenés " pour interrogatoire " . Une scène que l'on reverra dans " Les Centurions " de Mark ROBSON . Le dernier élément c'est un des éléments centraux de ce film : Les livraisons d'armes aux rebelles par Harry qui les dissimule dans ses charrettes d'abricots secs . On pense aussitôt aux trafics qui ont eu lieu sur la côte Algérienne , par exemple à bord du Slovenija .

Le point de vue sur l'armée Française est assez intéressant ! Tout d'abord c'est une armée métissée qui est décrite dans ce film , ce qui était historiquement le cas en Syrie et comme l'a montré un reportage de Life Magazine dans les années 30.

Une superbe scène lorsque le colonel FEROUD tance VIOLETTA après une nouvelle soirée au " MOULIN-ROUGE  " nous fait penser un peu au " Le rôle social de l'officier " de Philippe LYAUTEY . 

" Tu m'as humilié [ en parlant à Harry au restaurant ] Je suis un officier Français et tout ce que je dis et je fais est ausculté par tout le monde . Tu dois te comporter dignement en ma compagnie ." 

Le sommet est atteint lorsque Harry se rend en voiture en compagnie du commandant LEON pour payer à HASSAN la rançon du colonel FEROUD : 

"- C'est quoi l'équivalent chez vous de notre West-Point ? 

- Saint-Cyr ! 

- Vous avez des enfants ?

- Oui , j'ai un fils .

- Et je suppose qu'il suivra les traces de son Père et qu'il ira dans cette école où l'on apprend tout plein de choses du genre " Pour la Patrie * "

* En Français dans le texte .

Je terminerai la critique de ce film par souligner la magnifique interprétation "Levantissime" et " Raminagrobienne " de Zero MOSTEL - mondialement connu pour " Les Producteurs " - dans le rôle du spécu... Marchand BALOUKJIAN qui précipitera la chute de Harry et celle de David BOND - avec son fez et sa paire de lunettes rondes - dans le rôle d'ACHMET , l'aide de camp taciturne au regard de tueur d'émir HASSAN . 

Ce film n'est pas une défense de la résistance Syrienne face aux militaires Français lors de l'insurrection de 1925 , il est finalement neutre puisqu'on peut déceler une critique de la radicalité des insurgés Syriens lors du dialogue entre le colonel FEROUD et HASSAN à la fin du film lorsque le chef Syrien commence par refuser la trêve proposée par FEROUD , mais il a le mérite qu'on en parle en ce jubilé  de l'indépendance Syrienne . On peut se poser la question de savoir si les scénaristes du film ont articulé le narratif sur le rendez-vous entre le colonel FEROUD et émir HASSAN sur les projets de capture des chefs de la rébellion Syrienne par le renseignement militaire Français - la branche que dirige FEROUD dans le film - lors de la révolte de 1925 ? 

[ Article en cours de rédaction ] 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Avril 2021

Il est disponible sur ce lien : http://gagarinstart.ru/movie/

12 avril 1961 : Знаете, каким он парнем был !
12 avril 1961 : Знаете, каким он парнем был ! 12 avril 1961 : Знаете, каким он парнем был !

Un hommage à mon ami Teodoro Bottinelly de Manaus qui a baptisé son fils " Yuri " en hommage au cosmonaute Soviétique qu'il a rencontré lors de son exil en URSS . 

 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Avril 2021

Un nouveau grand du cinéma vient de nous quitter le 25 mars dernier  , Bertrand TAVERNIER . Il est toujours difficile de faire le bilan d'une carrière aussi riche et chacun aura à cœur de choisir tel ou tel film selon sa sensibilité ( politique et non pas artistique ) .

Les deux premiers films nous replongent dans le centenaire de la première guerre mondiale . Bertrand TAVERNIER avait toujours manifesté de réaliser une trilogie sur la Première Guerre Mondiale et " Capitaine CONAN " en fut le premier OPUS . 

Le premier c'est " Capitaine CONAN "-1996  avec Philippe TORRETON . et Bernard Le COQ qui interprète avec le même immense talent un lieutenant qu'un général de cette guerre ( Joyeux Noël -2005  ) . L'un des intérêts de ce film qui en possède beaucoup réside dans la (re)découverte d'un front oublié , celui des Balkans et de la genèse des " forces spéciales " . Au delà de la violence , CONAN crée ce mythe que les chefs militaires de ces unités continuent d'entretenir : " Eux - la biffe - ils font la guerre , nous nous la gagnons ! " 

Ce film aborde aussi l' immédiate après guerre qui a fait l'objet récemment d'une exposition au musée des Invalides : La mission BERTHELOT en Roumanie et l'utilisation des troupes non démobilisées pour lutter contre la nouvelle menace , le Bolchevisme . Je retiendrai deux scènes : L'assaut de la " biffe " contre les positions des " Bulgs " sur le Mont SOKOL , tels des animaux allant à l'abattoir , et la violence inhérente aux armées en campagne avec l'attaque contre le music-hall de la ville de garnison et le meurtre de la caissière . La brutalisation des armées en campagne accompagne la brutalisation des combats que ce film évoque avec les " coups de main " de CONAN et ses hommes . Ce film je le considère aussi comme un hommage à un de mes parents , Ernest B. , décédé à l'hôpital militaire de FLORINA . 

L'autre film c'est " La vie et rien d'autre " avec Phillipe NOIRET et Sabine AZÉMA . Ce film nous raconte le traumatisme de l'après-guerre avec la recherche des disparus et nous rappelle que nos chefs politiques et militaires ont tout fait dans un premier temps pour empêcher de rendre les dépouilles des soldats tombés à leurs familles au prétexte que ces militaires n'étaient pas des ... Civils et devaient donc être inhumés dans une nécropole nationale .

Ce sujet est particulièrement d'actualité alors que des députés et des sénateurs veulent obliger les communes à entretenir la tombe des militaires " morts pour la France " . Il faut ici leur rappeler que ces dépouilles ont été ramenées dans une sépulture privée - le cimetière communal - à l'initiative des familles des militaires tombés et que donc ces dépouilles sont " privées " et non plus " propriété de l'état " comme sont celles qui reposent dans une nécropole nationale .Dans ce film dense je retiendrai une réplique - vipérine - du commandant DELAPLANE à Irène de COURTIL alors qu'ils visitent une usine qui semble détruite : " Regardez cette usine , elle semble détruite mais il suffit de nettoyer les débris et de remettre des carreaux pour qu'elle recommence à produire pour ses propriétaires ! " 

Vient ensuite " Coup de torchon " -1981 qui est une description vipérine de l'Ômpire™©  et de ses " rednecks coloniaux  " qui le peuplaient à la veille de la Seconde Guerre Mondiale . Il aurait pu aussi très bien figurer dans les articles que je consacre à cette période et lorsqu'on le regarde l'odeur et le gout du Picon-Bière™ viennent à notre rencontre , s'échappant de l'écran tant il semble criant de vérité .

Le dernier film c'est enfin " Quai d'Orsay "-2013  

Là aussi il s'agit d'une description au vitriol de ce qui est devenu un " Département d'Etat " à la Française avec ses conseillers néo-cons comme Philippe ERRERA ou Nicolas ROCHE . C'est à eux que je pense chaque fois que je regarde le comédien Niels ARESTRUP dans le rôle du DirCab Claude MAUPAS . Le rôle du MAE Alexandre TAILLARD de WORMS interprété par l'excellent et ridiculissime Thierry LHERMITTE semble toutefois en décalage avec l'actuel MAE , MilliTalleyrand aka Le roquet Breton

Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins . Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins . Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Février 2021

Au delà du débat historique ce film présente de superbes images d' Action Contre la Terre ( ACT ) de la part de la Marine Impériale Russe lors des combats dans la Baltique : Utilisation d'un câble immergé avec les forces terrestres et appui-feu .

Une preuve - historique - de plus que la Russie Impériale n'était pas en retard ni en matière de doctrine , ni en matière de matériel . Dans " Au service de la France " , Raymond POINCARÉ fait le compte-rendu d'une de ses visites en Russie où justement il note l'utilisation de la téléphonie pour le réglage des tirs d'artillerie durant des manœuvres ( terrestres ) .

Un film fondateur dans la mesure où il est il est une réhabilitation semi-officielle de l'action de l'amiral Alexandre KOLTCHACK qui fut aussi un grand explorateur polaire Russe, contribuant à l'expertise Russo-Soviétique dans ce domaine . Sa famille contribue toujours à l'excellence Russe dans ce domaine , " Bon Sang ne saurait mentir ! " 

7 Février 1920 - 7 février 2020 : L'AMIRAL ! 7 Février 1920 - 7 février 2020 : L'AMIRAL !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Janvier 2021

L'actualité et la fiction se télescopent parfois de manière incongrue . C'est ce qu'avait noté cet article paru en aout 2020 aux Etats-Unis .

Paramount Channel rediffuse en ce moment la série " Mission Impossible " depuis ses premiers épisodes du milieu des années 60. L'un des tout premiers épisodes " Wheels " " Elections à Valeria " se déroule dans une république - bananière - d'Amérique du Sud , la république de Valeria , où l'équipe de l' IMF doit empêcher le trucage des élections par le méchant " Parti Nationaliste " au détriment du " Parti de la Liberté " . Ce trucage se fait par la modifications de roues dentées dans un systéme de machines à voter électro-mécaniques d'où le titre Anglo-Saxon de l'épisode . La mission des agents de l'IMF est de remettre des roues correctes afin d'empêcher la fraude orchestrée par ce méchant " Parti Nationaliste " . Toute ressemblance avec l'actualité récente serait de la médisance ...

Ces machines à voter ont été au centre de l'intrigue - on apelle ça un " MacGuffin " -  d'un épisode d'une autre série diffusée par Paramount Channel avant les vacances de fin d'année ; Super-Jaimie .  Dix années après l'équipe de Mission Impossible en Amérique du Sud Jaimie SOMMERS doit apporter la démocratie en Afrique dans l'épisode " African connection " " La filière Africaine " en y empêchant le trucage des élections , toujours par des machines à voter . La technologie a toutefois évolué en 10 années et l'on passe d'un systéme électro-mécanique à un système électronique : Jaimie SOMMERS est envoyé en Afrique en compagnie d'un expert qui doit s'assurer qu'un dictateur ne pourra pas truquer des élections afin de garder le pouvoir. Tout semble en ordre avec l'ordinateur prévu pour comptabiliser le vote, mais une indigène révèle à Jaimie l'existence d'une carte  électronique que détient le dictateur et qui va falsifier les résultats de l'élection . Elle réussira bien sûr sa mission qui consite à remettre une carte électronique " démocratique" dans le coffre-fort du dictateur ! 

Il ne reste plus donc qu'à réaliser une troisième fiction : Le trucage d'une élection présidentielle au moyen d'un logiciel piraté dans une machine à voter informatique  ! Le tout est de trouver après l'Amérique du Sud et l'Afrique une république bananière qui servira de toile de fond à ces élections que l'on veut truquer ...

Nota : La série " Super Jaimie " met en scéne aussi pour la première fois à l'écran et à la télevision une attaque informatique sur des réseaux gouvernementaux - ceux de l' OSI - par un groupe de " hackers " étudiants . Nous sommes alors en 1976 .

 

Mission Impossible : Elections dans une "république bananière"©™  !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Décembre 2020

Il avait l'habitude de dire " Il n'y pas de grands acteurs , il n' y a que de grands rôles ". C'est à deux de ses grands rôles que je pense .

Eugène-François VIDOCQ bien sûr dans la série éponyme qui a contribué à sa célébrité et qui a commencé à m'intéresser aux questions de sécurité ( eh wi ! ) mais aussi à un autre plus méconnu : Celui du Dr. Mohammed MOSSADEGHr. dans le téléfilm en deux parties " SOROYA " de 2003. Un rôle quasi-inconnu de la plupart de ceux qui lui rendent hommage et pourtant c'est celui où son talent explose et qui m'est revenu en premier . J'avoue que j'ai été alors " scotché " par son interprétation et cela se comprend à l'aune de l'interviouve qui a alors donné à La Depeche.fr

En quelques mots on est plongé dans la géopolitique actuelle , celle de l'époque étant l'invasion de l'Irak qu'il évoque . Signalons que la co-production est Italienne et évoque bien sûr  les pourparlers du Shah Rezah PAHLAVI avec Enrico MATTEÏ

A la fin du téléfilm on en était à regretter l'absence d'un spin-off lui aussi en deux parties : " MOSSADEGH " . 

L'histoire de Soraya vous intéressait ?

Claude Brasseur : "J'ai surtout trouvé le personnage de Mossadegh passionnant. D'un côté, il y a les diamants et les fourrures, mais de l'autre, il y a la politique, et Mossadegh ! J'ai coutume de dire qu'il n'y a pas de grands acteurs, il y a de grands rôles. C'est une chance d'interpréter un personnage comme ça !"

Pour vous, c'est un patriote ?

"Oui, il a l'amour de son pays, et ne supporte pas que d'autres nations pillent ses richesses. Voilà pourquoi il veut nationaliser le pétrole, que se sont approprié les Anglais. En m'intéressant à ce personnage et à cette histoire de pétrole, j'ai eu l'impression de vivre ce qui se passe aujourd'hui en Irak : quand on voit ce que les États-Unis font actuellement, c'est une histoire de gangsters !

Que des nations viennent aider l'Iran et qu'en apportant leur technologie, elle en profite un peu, d'accord. Mais pas 90 % !"

Des photos du film se trouvent sur ce lien : https://www.ivid.it/foto/programma/2003/soraya/claude-brasseur-anna-valle-mathilda-may-erol-sander-50123.html

D' Alain JUPPÉ on - François HOLLANDE - a pu dire qu' " il incarnait physiquement l'impôt " , on peut dire de Claude BRASSEUR dans VIDOCQ sans offenser sa mémoire qu' " il incarnait physiquement la police et la raison d'état !" 

 

 

Claude BRASSEUR et ses deux grands rôles  : MOSSADEGH et VIDOCQ !

Voir les commentaires

Repost0