la guerre des robots

Publié le 1 Novembre 2023

Un air de déjà vu pour les deux drones , que ce soit le drone-torpille du HAMAS ou le robot souterrain Israélien . Un " robot souterrain " - autonome - étant une extrapolation de systèmes filaires et non-filaires destinés à l'inspection des canalisations . Il s'apparenterait au NERVA © LG de Thalès™ . Le robot du HAMAS est un " cousin "  du drone-torpille  Ukrainien dont je vous ai parlé sur ce blogue et s'apparente aussi à la Maiale Italienne .

Il ne faut pas oublier que :

1- Les premières tentatives de sceller des réseaux souterrains datent des années 20-40 lors d'insurrections urbaines , la bataille du " Ghetto de Varsovie " étant la 1ére bataille de ce type documentée  ainsi que celle du soulèvement de 1944 .

L'insurrection de Vienne en 1934 a donné lieu à la création d'une " brigade des égouts " dont je vous ai parlé lors des mes articles consacrés à la bataille de MARIOUPOL .

2- L'utilisation de la robotique militaire pour traquer des personnes en milieu souterrain date de la fouille des grottes de Tora-Bora

Etre un opérateur de drones sur le champ de bataille n'est pas une sinécure ! L'opérateur de drones FPV connu sous l'indicatif Мечта  "  est mort au combat après avoir détruit 20 embarcations sur le DNIEPR , très probablement dans la région de KHERSON  .

La guerre des drones :  Drone-torpille du HAMAS contre drone terrestre pour tunnels de l'armée Israélienne
La guerre des drones :  Drone-torpille du HAMAS contre drone terrestre pour tunnels de l'armée Israélienne
La guerre des drones :  Drone-torpille du HAMAS contre drone terrestre pour tunnels de l'armée Israélienne La guerre des drones :  Drone-torpille du HAMAS contre drone terrestre pour tunnels de l'armée Israélienne

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Mai 2023

Je profite de quelques heures de retour dans l'Hexagone , je repars ce lundi de la Pentecôte , pour consacrer quelques dizaines de minutes à l'attaque - encore ratée - le 24 mai dernier dans les eaux territoriales Turques de drones navals Ukrainiens contre le navire-espion ( appelons un chat , un chat ) Russe" Ivan Khurs

Bien sûr cet article ne préjuge pas de l'évolution de la situation sur le terrain qui peut rapidement évoluer et ne signifie pas que ce type d'attaque ne se reproduira pas et que l'une d'entre elles pourra finir par causer des avaries ou couler un navire de la Flotte de la Mer Noire .

Je vous reporte à cet excellent article d'Izvestia™ et à ces vidéos tournées après le retour - sans avaries - du navire " Ivan Khurs "à la base navale de Sébastopol .

Il apparaît que cette attaque s'est déroulée au milieu de ce célébrissime " brouillard de la guerre " qui pour le coup était bien physique et à " couper au sabre " ( d'abordage bien sûr ) . Selon le témoignage de l'un des marins de l'équipage , l'aspirant Evgueni SCHERBA , l'explosion consécutive à la destruction du premier drone a commencé à provoquer sa dissipation ce qui a facilité la détection des deux autres drones .  De 200m la visibilité est passée à environ 800m. Dans cet article de Vzglyad quelques détails supplémentaires sont fournis : Les forces de défense de bord , dont les marins de quart , se sont mises aux postes de combat , rendu compte à l'officier des systèmes d'armes de bord [ l'aspirant Evgueni SCHERBA - NDLR ] et ont ouvert le feu . L'attaque s'est faite de manière séquentielle et a nécessité un rechargement des armes de bord .

J'en profite pour vous renvoyer ici vers un autre article de Izvestia™ consacré à l'attaque - ratée est il utile de le préciser - de drones navals contre la base de Sébastopol le 22 mars 2023 . Vous pouvez y constater que détruire des drones avec une arme automatique ce n'est pas uniquement une " affaire d'hommes " mais que des dames peuvent très bien s'attaquer à des drones ! 

Plusieurs hypothèses commencent à circuler sur le schéma de l'attaque du 24 mai 2023  : Attaque à partir d'un navire-mère comme je l'avais suggéré dés le 1er article que j'ai consacré à ces drones , attaque avec un drone guidé au moyen du réseau Starlink™ avec un nouveau type de drones fournie par le SBS , ... Dans cet article de Vzglyad vous pourrez trouver une analyse sur les raisons plausibles du choix de cette cible et un inventaire - avec des données publiques - des moyens de défense du bord contre ce type d'attaques . 

Je reviendrai juste sur la vidéo diffusée par des comptes liés à la (dés)infosphère Ukrainienne et largement utilisée par le MSM et la PGC Occidentalienne pour évoquer cette attaque .

Comme pour la vidéo de l'attaque contre l' " Admiral Makarov " je la tiens pour ce que l'on appelle un " deep fake " , et les faits m'ont donné raison pour la première attaque , à peine amélioré et en voici les raisons :

1- Absence d'embruns sur l'optique de la caméra . Ceci malgré l'existence d'optiques dédiées et navalisées . Les tâches que l'on semble discerner sur la fin sont manifestement rajoutées informatiquement .

2- Absence d'indications de télémétrie sur le retour vidéo de ce qui est censé être un dispositif de guidage sur l'objectif . 

3- Comportement " lisse " de l'image du drone qui n'est en fait qu'un hors-bord très bas sur l'eau et donc - très - " secoué " . Ceux qui ont essayé d'obtenir des flux vidéos à partir d'une telle plateforme savent de quoi je veux parler ! 

4- Absence de personnels sur la plage arrière et le pont bâbord de l' "Ivan Khurs " ( voir photo ) alors que ce drone est censé être le dernier et l'équipage aux postes de combat ( voir vidéos 2 et 3 ) , tirant sur les drones . 

5- Sillage à peine marqué du navire en pleine mer alors que lorsqu'il rentre au port celui-ci est beaucoup plus important . L'ensemble de la vidéo laisse d'ailleurs supposer que le navire est immobile avec personne sur le pont ! 

6- Présence dans le film d'une seule gerbe dans l'eau de munition tirée contre le drone . On peut penser qu'à minima que l'équipage de défense de bord , qu'un ne voit d'ailleurs pas , tire en rafales avec des armes automatiques sur l'emplacement où est supposé arriver le drone ! 

7- Il n'y a pas de brouillard ( voir supra ) .

Tout ceci est à comparer avec l'une des premières vidéos diffusées sur ces attaques et qui semble être l'une des seules " réelles " !

S'il est normal que MM. Darius ROCHEBIN et Pierre SERVENT accompagnés par ces deux grandes spécialistes des drones navals que sont Mmes. Natalia TURINE et Françoise THOM tiennent comme beaucoup d'intervenants sur les RS cette vidéo pour " réelle " et bâtissent leur narratif dessus il est toutefois regrettable qu'une " pointure " comme M. H.I.SUTTON la tient aussi pour vraie , parle de succès et préconise l'amélioration des dispositifs de mise à feu et de la charge explosive  sans se poser la question de savoir si l'explosion d'un drone naval qui dispose d'un flux vidéo ne peut pas être actionnée à distance comme ce fut certainement le cas avec l'attaque du drone Russo-Iranien - ou Irano-Russe -  contre le pont de ZATOKA . On notera d'ailleurs que le premier drone tombé intact aux mains des Russes après échouage comportait deux dispositifs de détonation de la charge explosive !  

Je profite de cet article pour signaler que la Flotte de la Mer Noire a parfaitement le droit de " dépersonnaliser " le cas échéant un navire ! Un des "arguments " censé nous faire croire que le navire rentrant au port de Sébastopol n'était pas l' " Ivan Khurs " . Cela se pratique  dans les meilleures maisons et ce n'est pas monamiral Pierre VANDIER qui vous dira le contraire

Je profite aussi de cet article pour évoquer une nouvelle " wunderwaffe " devant laquelle s'est esbaudie l'expertie citée plus haut : La torpille télécommandée TOLOKA TLK-150 .

Juste pour vous rappeler qu'il s'agit d'un nième version , remise au gout du jour avec STARLINK™ , de la torpille automatique ou " torpille dirigeable "  de 1907-1909 inventée par M. Gustave GABET . Cette torpille était composée d'un corps immergé à 1,50m sous l'eau et soutenu par un flotteur en surface qui supporte l'antenne . Cette torpille mesurait 9 m de long et pouvait emporter 300 Kg d'explosifs . Combiné avec les travaux de la célébrissime Heidy LAMMAR en 1942-1943 la torpille de 1907 n'a en fait rien à envier au drone TOLOKA TLK-150 .

Il ne s'agit pas bien sûr ici de dénigrer les potentialités militaires de la torpille ou drone TOLOKA TLK-150  mais de relativiser tout ce que l'on pu lire et écouter sur ce dossier , en particulier déjà de la part de nos experts et expertes sus-cité(e)s .

Ce n'est en tout cas certainement pas le 1er drone de ce type alors que je ne pense pas , ni moi ni M. H.R. EVERETT d'ailleurs , que le 1er drone aérien soit une réalisation Française comme veut le montrer cette conférence à Nantes à laquelle je n'ai pas pu malheureusement assister ! Vous pouvez aussi lire cet article .

Voilà ! J'en ai terminé et je vous demanderai de ne pas m'oublier si je reste absent de cet espace quelque temps ... Pour la route je vous propose ce livre sur " L'art torpédique "™® par moncolonel Eugène HENNEBERT .

MAJ du 13 juillet 2023 : Reportage d'Izvestia™ sur les nouvelles stratégies pour lutter contre les drones navals  . Celle-ci consiste en des systèmes de guerre électronique ( РЭБ ) associés à des armes automatiques de calibre 14.5 mm.

Attaque du 24 mai 2023
Attaque du 24 mai 2023Attaque du 24 mai 2023

Attaque du 24 mai 2023

Cinéma , images de synthèse et véritables images
Cinéma , images de synthèse et véritables images

Cinéma , images de synthèse et véritables images

Deux " points de détail " : Le sillage de l'Ivan Khurs et les personnels sur la plage arrière Deux " points de détail " : Le sillage de l'Ivan Khurs et les personnels sur la plage arrière

Deux " points de détail " : Le sillage de l'Ivan Khurs et les personnels sur la plage arrière

Torpille radio GABET
Torpille radio GABET Torpille radio GABET

Torpille radio GABET

Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .
Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .
Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .Dans le brouillard de la guerre : Attaque - ratée - de drones  contre le navires esp.. De renseignement " Ivan Khurs " .
" Le Petit Journal " du 14 février 1909

" Le Petit Journal " du 14 février 1909

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Mai 2023

Un petit tour avant de repartir ! 

Toujours un article écrit à l'instant " t " , sans préjuger de l'évolution de la situation sur le terrain . 

Il y a bientôt un an , le 20 mai 2022 , prenait fin la " Bataille de MARIOUPOL " qui fut en fait la " Bataille d'AZOVSTAL™ " . Au delà des fantasmes du MSM et de la PGC j'ai essayé de remettre cette " Guerre urbaine " , " Guerre souterraine " et même de " Guerre URBEXienne ™"  - concept dont je réclame la paternité - dans un continuum historique .   J'avais créé cette expression dans un article à l'occasion des combats dans l'usine АЗОМ™ . 

Une équipe de reporters Russes est descendue pour nous faire l'état des lieux . Vous pourrez vous rendre compte de la notion de " guerre en trois dimensions " que j'ai développé et qu'un colonel me(r)diatique s'est approprié ! Bien que le sol soit encombré on note tout de suite l'intérêt de disposer de robots filoguidés ou non et/ou de drones pour combattre dans de tels espaces . 

00:00 Intro
00:50 Nous allons à Azovstal™
01:29 Nous nous préparons depuis longtemps à la guerre
02:20 Le territoire géant de l'usine
03:22 Un énorme cratère
04:04 Le sous-sol où les civils se sont réfugiés , puis où l'armée Ukrainienne s'est installée .
04:27 Chaise électrique faite maison
05:42 Des militaires des Forces armées Ukrainiennes ont revêtu des vêtements civils
06:48 L'ensemble du territoire de l'usine a-t-il été inspecté ?
07:04 L'armée Ukrainienne pourrait encore se cacher dans les bunkers
07:35 Que va-t-il se passer sur le site d'Azovstal™
07:58 L'usine est à l'abri des pillards
08:31 L'abri anti-bombes des Forces armées Ukrainiennes
09:16 Croquis de tatouages
09h48 Un bunker appelé "Shop"
11h06 Les militaires Ukrainiens ont tout brûlé derrière eux
12h14 Pont où ils se sont rendus
13h14 Des civils ont été emmenés de force à Azovstal™
14h00 Un véhicule blindé de transport de troupes Russe qui couvrait la retraite
14: 57 Sous-sol où se trouvaient les principales unités des Forces armées Ukrainiennes
16:29 Dans le bunker, les gens se sont retrouvés dans l'obscurité totale.

Si bien sûr un tel complexe industriel peut paraître " vieillot " , il ne faut pas oublier que la réindustrialisation même " verte " passera par la construction de sites industriels qui peuvent (re)devenir des zones de combats ! 

Le S.A.V. des articles - Guerre URBEXienne : Retour sur le complexe souterrain d'AZOVSTAL

Une bonne surprise ne venant jamais seule voici le reportage sur la visite des mines de SOLEDAR avec la découverte de ce que l'on y soupçonnait déjà : Des petits bijoux de militaria comme des pistolets -mitrailleurs THOMPSON™ . Faites le " tour du propriétaire " avec M. Evgueni PROGOJINE.

Les personnels de la SMP WAGNER™ y ont même trouvé des mitrailleuses MAXIM™ .

Rappel : L' URBEX est une activité très dangereuse pour les non initiés et doit se faire avec l'accord des propriétaires du site Les sites en question ne sont pas entretenus et leur intégrité structurelle est problématique . Des sites peuvent être contaminés chimiquement et non dépollués . 

Le S.A.V. des articles - Guerre URBEXienne : Retour sur le complexe souterrain d'AZOVSTAL

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Février 2023

Afin d'éviter un " Reductio ad Hitlero " avec le Goliath , je tiens à rappeler ici qu'un tel concept avait de mémoire été envisagé par l'Armée Française lors de l' " Opération DAGUET " : Utiliser des AMX EBG ( Engin Blindé du Génie ) téléguidés-filoguidés remplis d'explosifs pour détruire les murs de sables de la " Ligne SADDAM "  érigés par l'armée Irakienne et y créer une brèche . Si la partie la plus médiatisée de cette guerre fut le " bulldozer assault " contre les tranchées , la présence de remparts de sable - sand berms - fut aussi un aspect de ce conflit 

C'est en soi une tactique vieille comme la guerre : Envoyer une charrette rempli de foin , de bois en feu ou d'explosifs pour provoquer des destructions dans un dispositif ennemi . C'est presque devenu un classique de certains westerns ou films se déroulant au moyen-âge et on ne peut pas ne pas évoquer ici la scène de l'attaque du ranch de M. et Mme. MICHALON à Villeneuve-Loubet par " les Britiches " . 

Selon plusieurs sources concordantes les forces armées Russes auraient mené avec succès deux attaques au moyen d'un " robot terrestre suicide " contre des positions Ukrainiennes au moyen d'un véhicule de transport de troupe de type MT-LB rempli d'explosifs ( bombes lisses d'aviation et munitions de déminage " Serpent Gorynych " ) prés de la localité de SVATOVO -SVATOVE .

Le triptyque des drones suicides aérien , naval et désormais terrestre est complet . Alors on peut se gausser tout comme on l'a fait avec les drones Sah... Geran-2 , les drones suicides navals des Houthis , de ce " robot Shahid " ou " Shahid mobile " comme on a pu le trouver sur les RS mais ce concept semble fonctionner : Provoquer la destruction d'une position ennemie et - accessoirement - des défenseurs . Surtout si ceux-ci sont par trop curieux de vérifier qu'ils ont capturé un véhicule ennemi. 

Comment ce concept va t'il évoluer c'est très difficile de le dire à ce stade car comme tous les robots terrestres un véhicule chenillé de type MT-LB est - extrêmement - vulnérable à des armes anti-chars . Toute destruction réussie sera aussi amplifiée sur les RS . 

Si le "Motolyga" - " Мотолыгa a été mis en service en 1964 , une modernisation récente qui permet de le diriger au moyen d'un joystick en fait la base d'une plateforme idéale pour une " dronisation " d'autant plus que sa modularité n'est plus à prouver !  C'est même un concept à la base de sa conception et les discussions sans fin sur la " modularité " et de " plateforme " en matière de robotique prennent une autre perspective avec cette " Kalachnikov blindée " qui , bien sûr , n'est pas éloignée  de la " chenillette " que j'avais évoqué dans un autre article . 

Nota : Je ne diffuse pas de vidéo de ces attaques car elles n'apportent rien d'intéressant sur la phase de l'attaque elle même et de la destruction des positions Ukrainiennes qui ne sont pas filmées .  

MT-LB au Donbass : La guerre des robots ( terrestres ) a t'elle ( enfin ) commencé ?MT-LB au Donbass : La guerre des robots ( terrestres ) a t'elle ( enfin ) commencé ?
MT-LB au Donbass : La guerre des robots ( terrestres ) a t'elle ( enfin ) commencé ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Janvier 2023

Si le conflit en Ukraine a largement été marqué pare la présence dans les deux camps de robots et de drones aériens de frappe ou " suicides " , de drones navals , les drones terrestres ont brillé surtout par leur absence .

Pas complète puisque des robots URAN-6 ont été employés pour des opérations de déminage en mode quasi-autonome , en particulier sur les plages de MARIOUPOL avec une IA basée sur des travaux issus d'un système de guidage agricole , et des robots téléguidés ont été utilisés par les sapeurs de la SMP WAGNER™ pour creuser des tranchées .

Un étape suivante a été franchie ce jour avec l'annonce par Dmitri " schrapnell" ROGOZINE de l'envoi dans la région du DONBASS - c'est vaste - de quatre robots de type MARKER™ destinés à " tuer des chars " . Il s'agirait d'un robot chenillé mais aussi d'une plateforme autonome sur roues capable d'accueillir plusieurs types de charges , dont des modules de combat anti-char . Elle ressemble  aux fardiers étudiés ces dernières années par l'armée Française dans un CENZUB , aux robots développés par le CMI Ukrainien ou au " Rex " Israélien 

 Il est ici difficile de connaître la structure retenue pour la traction des robots qui seront déployés par l'armée Russe  : Roue ou Chenille . Peut-être à titre expérimental les deux seront ils déployés ? On aura ainsi en fait une version " Petit gros "* de l' AMX10-RC et du BMP Terminator ... On s'étonne juste qu'ils ne l'aient pas été lors des combats urbains de MARIOUPOL ou de SOLEDAR , l'Armée Irakienne a ainsi développé un robot télécommandé pour ses combats en zone urbaine ! 

Bien sûr un tel robot comme l'ont souligné - déjà - de nombreux critiques et " experts " est très peu protégé par rapport à un blindé et pourra être détruit par un tir d'armes automatiques par exemple . 

Il faut ici se souvenir qu'un robot a pour finalité de ne pas mettre la vie humaine en péril et donc on peut le débarrasser d'une grande partie de la protection que l'on retrouve dans un véhicule blindé . Ça on le sait depuis l'interviouve donnée par M. Claude ALLEGRE sur les vols spatiaux habités et les vols spatiaux automatiques . Les fantassins Etasuniens qui affrontaient un blindé " Tigre " en Normandie ou dans les Ardennes avec un bazooka auraient toutefois bien aimé avoir un système permettant de " déporter " leur arme antichar afin de ne pas se trouver dans la zone de tir de leur cible ( voir photo ) ... C'est là la fonction et la mission première assignée à ce robot , pas d'être une " arme invulnérable ". Il est d'ailleurs fort probable que ces robots feront l'objet d'un phénomène " chasse aux Pokémons™ " de la part des forces armées Ukrainiennes qui chercheront à instiller le doute sur l'utilité de leur emploi en cherchant à les détruire en priorité .

Si l'on fait référence à cette période de l'histoire on pourra aussi se gausser de l'échec des " Télétanks™ " qui sont bien les précurseurs de cette robotique de combat terrestre . Malheureusement les circonstances de l'époque où aucune erreur n'était permise ont fait que cet échec relatif a provoqué la fin du concept . Les deux modes de fonctionnement semblent envisagés pour le MARKER™ selon les déclarations que l'on peut recueillir : Fonctionnement en quasi-autonomie avec une " bibliothéque " de cibles ou fonctionnement téléguidé . En janvier 2021 des tests d'utilisation autonome en version fardier du robot Marker ont été menés avec succès sur une distance de 100 km. On notera que beaucoup de robots modernes  chenillés  - à l'image du robot SYRANO - reprennent le concept et même l'architecture des chenillettes datant des années 30 comme le Lorraine 37 L Un lien que j'avais relevé dans cet article . La propulsion électrique avait déjà été testée lors d'essais de la chenillette Renault UE dans des exploitations forestières des Chantiers de Jeunesse par les services de l'Armée d'Armistice .

Le 26 janvier dernier dans le colonnes d' Izvestia™ le commentateur militaire Vasily DANDIKINE parlait de " direction prometteuse " l'introduction sur le champ de bataille d'un robot d'appui-feu après les robots du génie .  Voici le point de vue plus circonspect de Task&Purpose .

Malgré les défauts recensés lors du RETEX de l'Uran-9 en Syrie , celui-ci a été déployé selon le ministre Sergueï CHOÏGOU qui s'est fait le promoteur d'une robotisation des forces terrestres Russes . Cette conviction il l'a forgé lorsqu'en temps que Ministre des Situations d'Urgences il a encouragé le développement de la robotique pour combattre les incendies et en particulier les feux de forêts .

Voilà ! Je mets le titre de mon prochain article que je suis en train d'écrire ce 31 janvier pour " brûler " la politesse au MSM et à l' " expertie " . Le MARKER™ aura pour mission lui de " brûler les chars " !

* Il ne s'agit nullement de discrimination grossophobe mais d'une expression née dans les années 70 pour désigner des modèles réduits radiocommandés à l'échelle 1:6éme ou 1:12éme 

MAJ du 03/02/2023 : Les premiers robots en version chenillée sont arrivés sur zone . La première étape serait le " chargement " de la bibliothèque de cibles potentielles et la mise au point de nouveau algorithmes . ( voir vidéo ) 

MARKER™ au DONBASS : La guerre des robots ( terrestres ) va t'elle ( enfin ) commencer ?
Quelle époque épique ! Quelle époque épique !

Quelle époque épique !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Août 2016

L'Armée Irakienne va déployer un " Télétank " radiocommandé à partir d'un PC pour combattre les terroristes de l'ISIS . Celui-ci est directement inspiré des " Télétank " Soviétiques de la fin des années 30 et que des organismes de recherche Occidentaux , mais aussi Russes et Coréens , (re)-mettent au point . Le véhicule Irakien semble d'ailleurs n'être qu'une version " Low-Tech " à roues de l' Uran-9 Russe .Baptisé " Alrobot" - Robot en Arabe - l’offensive à laquelle il va participer a pour but de récupérer la ville de Mossoul, la deuxième plus grande ville d’Irak, fief de Daesh depuis 2014.

Malgré les récriminations des drouâdelômistes , Islamolâtres et autres gauchistes patentés  un tel véhicule est appelé à évoluer dans nos rues à très brève échéance . L'utilisation d'un " robot-suicide " explosif par la police de Dallas pour la neutralisation d'un tireur retranché a ouvert la voie .

http://edition.cnn.com/2016/07/12/us/dallas-police-robot-c4-explosives/

Station de contrôle d'un télétank Russe contemporain

Station de contrôle d'un télétank Russe contemporain

Défense : Un Teletank mis au point en Irak pour la lutte anti-ISIS !
http://sputniknews.com/science/20160619/1041593039/old-remote-controlled-tanks.html

http://sputniknews.com/science/20160619/1041593039/old-remote-controlled-tanks.html

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Robots, #La guerre des robots, #Robotique, #Robotique militaire

Repost0