la russie dans le monde

Publié le 4 Juillet 2021

Ce n'est pas du Léon BLOY mais presque !

Le Président Vladimir POUTINE vient de signer le décret officialisant la nouvelle doctrine de sécurité nationale Russe . Avant de vous en donner dans un autre article une recension presque exhaustive un point mérite d'y être souligné , l'aspect " combat des valeurs et culturel " .C'est une doctrine Schmittienne comme il se doit puisque le critère ami/ennemi est défini ! " La stratégie de sécurité nationale [ Russe ]  est le document de base de la planification stratégique . Il définit les intérêts nationaux et les priorités de la Russie pour renforcer la sécurité nationale et le développement du pays "

L'occidentalisation de la culture [ Russe ] fait courir le risque à la Fédération de Russie de perdre sa souveraineté culturelle" " Les valeurs morales , culturelles et historiques Russes traditionnelles font l'objet d'attaques actives des États-Unis et de leurs alliés ainsi que de sociétés transnationales et d'ONG " Dans cet Occident en crise " les libertés individuelles sont absolutisées , la permissivité , l'immoralité et l'égoïsme sont activement promus , un culte de la violence , de la consommation et du plaisir est imposé , l'usage des drogues est légalisé et une société se forme qui nie le cycle naturel de la vie. "   

La publication de cette nouvelle doctrine de sécurité nationale Russe suit une interviouve de M. Serguei LAVROV dans Kommersant et RIGA ainsi que celle de M. Nikolaï PATROUCHEV , secrétaire du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie , dans Rossiskaya Gazeta  . Il y annonce que la Russie répondra fermement , y compris de manière asymétrique et proactive , à toute atteinte à ses intérêts et elle assure " la légitimité de prendre des mesures symétriques et asymétriques pour supprimer et  empêcher des actions hostiles qui constituent une menace pour la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Russie "  .On peut désormais écrire que ces deux prises de parole de MM. LAVROV et PATROUCHEV constituent un " avant-propos " à la publication de cette doctrine . M. Serguei LAVROV avait en particulier dénoncé les tentatives Occidentales de provoquer des troubles au sein de la Fédération de Russie en s'appuyant sur la minorité " Occidentaliste "de la population . Ces tentatives de subversion orchestrées depuis l'étranger sont aussi mentionnées dans la nouvelle doctrine de sécurité Russe : " Des forces destructrices à l'étranger tout comme à l'intérieur du pays cherchent à profiter des difficultés économiques et sociales de la Fédération de Russie pour encourager des mouvement sociaux négatifs , pour exacerber les conflits interethniques et interreligieux et manipuler la sphère de l'information "  

Dans une analyse publiée dans IA Realist le 30 juin 2021 , le commentateur Dmitri JOURAVLEV note que quelque soit le chemin politique pris par la Russie l'Occident n'acceptera jamais la Russie comme un partenaire d'égal à égal . "L'Occident est convaincu qu'il a le droit de dicter à d'autres nations , dont la Russie , comment agir et quel chemin civilisationnel emprunter . Cette idée existe en Occident depuis si longtemps qu'elle ne peut être le fruit du hasard ou à la vanité . Cette idée réside dans la confiance dans sa toute puissance morale et idéologique . L'Occident s'est proclamé la * norme mondiale *. Tout peuple , toute nation s'améliore dans la mesure où il s'occidentalise . Ceci veut dire que toute occidentalisation d'autres nations , y compris par la force , est une bénédiction , un *fardeau de l'homme blanc * pour la civilisation des indigènes "

Pour Dmitri JOURAVLEV toute discussion rationnelle de la Russie - ou d'autres états - avec l'Occident est impossible car cet Occident raisonne en terme d' infaillibilité des ses autoproclamées valeurs et de manière messianique .

La publication de cette doctrine a le mérite de " donner un nom aux vaches " et provoque notamment au travers de son item 87 [ voir infra ]  les cris d'orfraie des experts , traditionnels contempteurs des chefs politiques et militaires Russes comme Mark GALEOTTI

Kulturkampf : La nouvelle doctrine de sécurité nationale Russe considère les " valeurs Occidentales " ( SIC  !) comme une menace pour la Russie
" L'Occident , cette Atlantide submergée dans un dépotoir " Léon BLOY

" L'Occident , cette Atlantide submergée dans un dépotoir " Léon BLOY

Leurs " valeurs " , Notre Civilisation : En 2011 l'archiprêtre Vsevolod TCHAPLINE avait suggéré l"adoption d'un code vestimentaire Orthodoxe-Russe

Leurs " valeurs " , Notre Civilisation : En 2011 l'archiprêtre Vsevolod TCHAPLINE avait suggéré l"adoption d'un code vestimentaire Orthodoxe-Russe

La subversion Informationo-psychologique contre les valeurs traditionnelles Russes

La subversion Informationo-psychologique contre les valeurs traditionnelles Russes

La publication de cette doctrine  survient aussi après l'échec de MM. MERKEL et MACRON dans leur tentative d'organiser un sommet des chefs d'états UE-Russie et alors que Mme. Nathalie LOISEAU veut dialoguer avec la Russie mais en restant " ferme et dur " . On se rappellera pour mémoire les injonctions au dialogue avec la Russie de MM. MACRON et MilliTalleyrand ( Le Drian ) , " avec des conditions " , pour " découpler la Russie de la Chine " Comme le disait si bien Michel AUDIARD : " Les cons ça ose tout ! C'est même à ça qu'on les reconnait ! " 

Je propose qu'une délégation plénipotentiaire dirigée par MM. Clément BEAUNE et Franck RIESTER soit envoyée en Russie afin de monter que ce message sur les " valeurs Occidentales qui nient le cycle naturel de la vie " a été bien compris .

Honni soit qui mal y pense : MM. BEAUNE et RIESTER sont parfaitement désignés pour cette mission compte tenu de leurs fonctions ministérielles . Il pourront éventuellement bénéficier de l'expérience de M. Gérard ARAUD

D'autres sujets sont bien sûrs abordés dans cette doctrine comme les problèmes socio-économiques et  la nécessité d'avoir " une société saine dans un état sain ".

 Je vous en donnerai la recension ainsi que le .pdf de la doctrine . Vous l'aurez compris ce sera pour que vous puissiez de par vous même faire l'exégèse de ce document - éventuellement avec un traducteur automatique - et ne pas passer par les analyses partielles et partiales des Marie MENDRAS , Francoise THOM , Nicolas  TENZER ou Jean-Sylvestre MONGRENIER

 

 

 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Juin 2021

Serguei LAVROV souvent présenté comme un modéré prend la plume dans Kommersant et Russia in Global Affairs . Il y fustige les tentatives Occidentales ( G7 - OTAN - UE ) d'imposer de prétendues " règles " pour imposer ses sanctions , " règles " qui ne sont d'ailleurs pas définies .

Il y acte la fin de l'hégémonie Occidentale sur le monde depuis un demi-millénaire au profit de l'avènement d'un monde multipolaire où la Russie et la Chine par leurs civilisations originales y ont le droit de prospérer et cite le G20 ou le BRICS comme des forums plus appropriés pour avoir une représentativité du monde contemporain .

De manière assez fine il montre que l'Occident essaye par exemple de s'acheter à peu de frais une conduite sur la question coloniale en imposant la cérémonie du genou à terre lors des compétitions sportives . D'autre sujet comme la question de la propagande homosexuelle ou la pratique du double-standard en matière de POLEX y sont abordés ( Malouines et Crimée sont cités en exemple ) . La question de l' Orthodoxie vue comme une menace par l'Occident libéral car elle constitue un obstacle spirituel à la permissivité sans limites . On est donc dans un véritable Kulturkampf , Serguei Lavrov employant le terme de " worldview " et dissertant sur l'existence de mots différents ou non dans les langues Russes et Anglaises pour " règle " et " loi " .

On notera une remarque ironique sur la devise " Liberté , Egalité , Fraternité " , Serguei LAVROV se demandant si elle est politiquement correcte dans le contexte des revendications genrées qui éclosent en Occident ! ;0) 

La conclusion est que malgré la politique messianique de l'Occident qui tente de " subjuguer "*  d'autres états , la Russie continuera de défendre son Sonderweg en dressant des " lignes rouges " tant sur le respect de ses choix de politique intérieure que de politique extérieure . De la même manière , cet Occident ne pourra compter en Russie que sur sur une très petite minorité d' " Occidentalistes " car une grande majorité du peuple Russe partage les choix de ses chefs politiques et intérieurs .

 

Vous trouverez le lien de cet article dans Kommersant , journal réputé " critique " de la politique officielle Russe et dans Russia in Global Affairs . J'espère que tout comme pour l'interviouve de Vladimir POUTINE à CNN vous en trouverez une traduction en Français .**

Je vous donne ces liens pour contrer la propagande de Nicolas TENZER - celui de TenzerStrategics ( Rien que ça ! ) - Benoit VITKINE qui caricature la prise de parole de Serguei LAVROV sur la question de la propagande homosexuelle , de GALIA ACKERMAN et très probablement de Jean-Sylvestre MONGRENIER qui ne manquera pas de donner son avis comme il le fait à propos de tout et n'importe quoi ! 

 

* J'adore ce terme suranné datant de notre période coloniale ou nos " militaires subjuguaient les populations dissidentes " 

** Elle vient d'être publiée sur le site de RT France à cette adresse .

 

VERBATIM- Serguei LAVROV sur l'Occident , ses "lois ", ses " valeurs " et ses " règles " .

Nota : Les articles de ce blog sont modérés avant publication 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Juin 2021

Il est commun d'entendre de la part des chefs politiques Russes et Etasuniens que le relations entre les deux pays sont à un niveau historique de dégradations à la veille de la rencontre entre le Président Vladimir POUTINE et le président Joe BIDEN .

Ce n'est pas en fait nouveau , loin de là et il faut regarder comme toujours en géopolitique les temps longs ! Sans remonter à la période précédent la première guerre mondiale où les relations entre l'Empire Russe et les Etats-Unis ont été loin d'être apaisées avec la question de l'expansion des deux puissances dans le Pacifique et la question des communautés Juives dans l'Empire Russe on peut affirmer que la présente période de tension est le continuum de l'opposition née au lendemain de la Première Guerre Mondiale entre l'URSS et les Etas-Unis entre le " monde Occidental Atlanto-centré " et l' URSSIE . Notons qu'il était commun , sur un ton qui ne dépareillerait pas aujourd'hui , de lire dans la presse Etasunienne des appels à soutenir une guerre avec le Japon contre l'Empire Russe ou des mesures de rétorsion contre les représentants Russes au nom des discriminations que les chefs politiques Russes réserveraient aux communautés Juives de l'Empire . 

La continuité de cette opposition prend sens lorsque l'on adhère à la thèse de Claude PAILLAT qui dans " 1919 - Les illusions de la gloire " marque la naissance de l'Atlantisme avec la visite du Président Woodrow WILSON à Paris le 14 décembre 1918. Il affirme même que le " véritable " Atlantisme , celui de la société-civile , date de la visite de Samuel GOMPERS à Léon JOUHAUX en septembre 1918 !

Un des éléments les plus médiatiques de la tension diplomatique Ursso-Etasunienne est l'expulsion croisée des diplomates . Celle-ci a un siècle , un siècle et quelques mois exactement puisqu'elle date du 22 janvier 2021 . Je voulais à l'époque écrire un article là-dessus mais je n'ai jamais pu trouver du temps pour le faire . Cette histoire d'expulsion est intéressante à connaître car elle renferme des marqueurs de la diplomatie Etasunienne , en particulier comme nous le verrons quand aux relations entre les Etas-Unis et les représentants reconnus ou non d'un état . Je pense ici en particulier au Venezuela et à la Syrie

Comme souvent  , je pense ici aux émeutes de TULSA , c'est l'excellent journal Kommersant qui a évoqué de manière précise ce fait historique et l'a remis en perspective avec les développements contemporains en évoquant l'expulsion des Etats-Unis du diplomate Soviétique Ludwig MARTENS le 21 janvier 1921 . En fait ce n'est pas la première expulsion de sujets de l'Empire Russe devenus citoyens Soviétiques puisqu'en décembre 2019  249 d'entre eux furent déportés en URSS dans ce qui est une préfiguration de l' opération " Boléro-Parprika " en France  ! 

En 1920, 1,4 million d'immigrants Russes vivaient aux États-Unis, représentant environ 1,3 % de la population. De 1918 à 1925, 979 « étrangers anarchistes » ont été déportés des États-Unis. Plus de 10 000 personnes ont été arrêtées pour appartenance à des organisations de gauche. L'écrasante majorité des personnes soumises à la répression politique étaient originaires de Russie.

 

 

Expulsés Russes de 1919Expulsés Russes de 1919

Expulsés Russes de 1919

Ludwig Christian Alexander Karl (Ludwig Karlovich) MARTENS est né en 1874 à Bakhmut (Empire russe, aujourd'hui Ukraine, de 1924 à 2016 la ville s'appelait Artyomovsk). Ses parents étaient d'origine allemande et de nationalité allemande. Ludwig avait deux ans lorsque la famille a déménagé à Koursk, où son père possédait une fonderie de fer. Après avoir obtenu son diplôme du gymnase de Koursk, Martens est entré à l'Institut technologique pratique de Saint-Pétersbourg de l'empereur Nicolas Ier. Au cours de ses années d'études, il a rejoint l'organisation sociale-démocrate "Union de lutte pour la libération de la classe ouvrière", créée par Vladimir OULIANOV aka LENINE .

En janvier 1916, Ludwig MARTENS  arrive aux États-Unis. Dès son entrée, il se déclara citoyen Allemand mais grâce à la révolution  il réussit à obtenir la nationalité Russe en 1917 .  La nationalité Russe lui permet de ne pas se déclarer comme représentant d'une puissance ennemie après l'entrée en guerre des États-Unis.

Aux États-Unis il travaille pour la société Demidov et occupe  le poste de vice-président de la société américaine Weinberg et Posner Engineering. De décembre 1916 à l'automne 1917 il est membre du comité de rédaction du journal Novy Mir. Ce journal socialiste Russe est publié à New-York. Léon TROTSKY , Nikolai BOUKHARINE et Alexandra KOLLONTAÏ  ont collaboré é cette revue .

Le 2 janvier 1919, le commissaire du peuple aux affaires étrangères Gueorgui TCHITECHERINE le nomme représentant du Commissariat du Peuple aux Affaires étrangères aux États-Unis d'Amérique.

Il a été nommé représentant, et non ambassadeur, puisque le 4 juin 1918, le Conseil des Commissaires du Peuple de l'URSS a aboli les anciens rangs diplomatiques et en a introduit de nouveaux. A cette époque Boris BAKHMETEV qui a été nommé à ce poste par le gouvernement provisoire est resté formellement 6 et a été reconnu par la partie américaine à ce titre - en tant qu'ambassadeur de Russie aux États-Unis. 

 

To be continued ! 

Les deux premiers bureaux Soviétiques à New-York Les deux premiers bureaux Soviétiques à New-York

Les deux premiers bureaux Soviétiques à New-York

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

C'est encore un " petit métier " qui est en train de  disparaître : Celui de trader en " commodities " agricoles à Moscou , même si l'on est Sud-Américain .

Suite à l'embargo mis en place par l'Union Européenne contre la Russie après l'annexion de la Crimée , la Russie avait mis en place des contre-sanctions visant plus particulièrement le secteur agricole Français et s'était tournée principalement vers l'Amérique du Sud pour ses importations en protéines animales . 

Si l'influence de ces contre-sanctions sur l'auto suffisance alimentaire de la Russie et le développement du secteur agricole Russe fait l'objet de débats * il n'en demeure pas moins qu'à l'abri de ces contre-sanctions il a largement prospéré ces six dernières années . Après le développement spectaculaire du secteur céréalier on a assisté au développement des élevages bovins et porcins et contrairement à la France le caractère industriel de ces exploitations est revendiqué et même encouragé .

On annonçait depuis plusieurs années l'auto-suffisance de la Russie en matière de viande porcine , c'est désormais une réalité . 

La Russie vient de pratiquement cesser cette année toute importation de viande de porc du Brésil dans un contexte où la production nationale de 4,3 Mio de tonnes surpasse une consommation en progression de 4Mio de tonnes . La Russie concurrence désormais le Brésil dans les pays de l'Ex-URSS mais aussi en Asie et même à la frontière Brésilienne ... Au Venezuela !

Le principal marché du porc Brésilien reste la Chine avec 35% des exportations et qui est pour le moment non-accessible à la Russie . Mais ce n'est probablement que partie remise car tout comme pour le soja , eh wi , la Chine pourrait se rapprocher de la Russie pour ses importations ( article en cours de rédaction ) . Ces bouleversements sont abondamment commentés par la presse spécialisée Brésilienne et certains ex-ambassadeurs recommandent même au fils du Président Jaïr BOLSONARO - Eduardo BOLSONARO - de modérer ses propos vis à vis de la RPC afin que ceux-ci ne portent pas trop préjudice au commerce de soja entre le Brésil et la Chine . 

* Je cite cet article de " The Moscow Times " repris par " The Barents Observer " à titre d'information . " The Moscow Times " étant tout sauf une source journalistique d'analyse crédible ! 

 

Géopolitique des ressources : La Russie cesse d'importer de la viande de porc du Brésil .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Juillet 2020

Selon le site spécialisé des questions navales Covert Shores la marine Russe aurait déployé de septembre 2018 à décembre 2018  de manière épisodique des mammifères marins , très probablement des phoques , près de sa base navale de TARTOUS . Ce sont des analyses d'images satellitaires qui ont permis d'identifier des parcs utilisés par la marine Russe pour ses programmes de recherche sur les mammifères marins dans la base de SÉBASTOPOL .

 

 

Le jour du phoque : La Marine Russe aurait déployé des mammifères marins pour protéger la base navale de Tartous .
Le jour du phoque : La Marine Russe aurait déployé des mammifères marins pour protéger la base navale de Tartous .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Août 2018

J'ai déjà écrit plusieurs articles sur la République Centrafricaine dans ce blogue .

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-centrafrique-oubangui-chari-sangaris-chauprade-thual-et-poniatowski-parlent-121913271.html

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-un-papillon-aux-ailes-tachees-de-sang-quelques-elements-de-reflexion-sur-l-intervention-neocolonia-121828492.html

L'actualité m' amène à en écrire un autre .

L'activisme diplomatico-militaire Russe en RCA qui foule le supposé " pré carré " Français dans cette région amène la publication d'une volée d'articles des deux côtés tant Russophobes que Francophobes , ou du moins manquants de recul géopolitique  .

https://fr.sputniknews.com/international/201808211037752033-russie-centrafrique-renforcement-liens-militaires/

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/en-centrafrique-le-kremlin-etend-sa-zone-d-influence_2029777.html

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201808071037549940-centrafrique-russie-france-relations/

Cet affrontement Franco-Russe est en fait une " constante géopolitique " , la France recevant un " mandat " de l' " Occident " pour défendre depuis le début des années 60 cette " présence Occidentale " contre l'URssie ( URSS - Russie ) . C'est dans ce cadre , et pas dans un autre ,  que doit s'analyser ce nouvel affrontement Franco-Russe qu'on ne peut que regretter . Il est fort à craindre que des boutefeux militaristes russophobes comme Jean-Yves Le Drian ne fassent rien pour diminuer les tensions .

Une anecdote ; En Russe République CentreAfricaine - RCA - se dit Центральноафрика́нская Респу́блика - TSentralnoAfrikanskya Respublika - dont l'acronyme est ЦАР - TSAR . D'où des articles jouant sur ce jeu de mots : Нам нужен свой ЦАР? Avons nous besoin de votre TSAR ? https://www.novayagazeta.ru/articles/2018/08/02/77376-nam-nuzhen-svoy-tsar

Un peu d'histoire : Les années 60 , 70 et 80

Jacques Angout , journaliste spécialisé dans la géopolitique des ressources  , a écrit dans le numéro 725 du journal Science & Vie de février 1978 un excellent article qui résumait les convoitises Occidentales sur les ressources du continent Africain et la politique de containment mise en place , avec le sang des Africains , contre l' URSS . Signalons ici que Jacques Angout était l'un des rares analystes à souligner les potentialités agricoles de l' Afrique alors que la plupart des analyses de cette époque se focalisaient sur les ressources minérales . La CIA a ainsi tout de suite cartographié les ressources agricoles de  l'Afrique , existantes et potentielles , au moyen du premier satellite du programme LANDSAT , ERTS-1 lancé le 23 juillet 1972 .

On notera que déjà à l'époque , tout comme aujourd'hui ,  l'OTAN était partie prenante de cette guerre . Il cite en particulier le chef d' état-major de l'Armée Britannique  Sir Neil Cameron s'exprimant lors d'une réunion d'un comité de l' OTAN :

" A l'avenir , nous [ l' OTAN ] serons peut-être obligés d'engager des guerres outre-mer afin de préserver les ressources minérales qui nous sont nécessaires " .

  Ironie de l'histoire , Sir Neil Cameron envisageait à cette époque une stratégie Chinoise contre l' URSS. Aujourd'hui il chercherait certainement comment s'en débarrasser ...La France était déjà en guerre en Afrique puisqu'elle intervenait dans le Nord du Tchad contre la Libye du colonel Mouammar Kadhafi . Beaucoup de thuriféraires de l'interventionnisme Français comme le colonel Michel Goya - du moins à l'époque de l'intervention , il s'est modéré depuis - ou Bernard Guetta avec la même constance ont fait et font d'ailleurs référence à cette opération pour justifier la nouvelle vague interventionniste Française en Afrique . Jacques Angout nous apprend ainsi que dans l'histoire de l'intervention Française dans le Nord du Tchad potentiellement riche en Uranium , les " Occidentaux " - lire les Anglo-Etasuniens  - considéraient comme un moindre mal que les ressources de  cette région tombent dans les mains Françaises au travers du Tchad plutôt que de servir au développement d'un programme nucléaire Libyen.

 

Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français ! Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français !
Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français ! Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français !

L'autre article marqueur de cet affrontement Franco-URusse est l'interviouve de Jonas Savimbi par Jean Lartéguy dans le Paris-Match N° 1610 du 4 avril 1980 , celui avec la magnifique Laura Antonelli en couverture , avec un titre on ne peut plus significatif :" L'Occident fait cadeau de l'Afrique aux Russes "

Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français !
Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français !
Constantes géopolitiques - Centrafrique : La Russie s'intéresse au TSAR Français !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Juillet 2013

L'élection du nouveau Président Iranien Hassan Rohani aurait pu laisser croire à un basculement géopolitique et à un rapprochement de l'Iran vers l' Occident aux dépends de son alliance avec la Russie et la Chine mais il est fort probable qu'il n'en sera rien ou alors ce sera un phénomène marginal selon des analystes Russes comme Vitaly Naumkin cité par l'ambassadeur M K Bhadrakumar  [ lien ]  

 Les pays membres de l'Union européenne viennent ainsi de  refuser l'invitation de Téhéran à assister à l'investiture du nouveau président Iranien prévue pour le 4 aout 2013 et il est fort probable que les seuls délégations de haut niveau seront envoyées par ce que je nommerais l'" autre communauté internationale" : Russie , Chine , Vénézuela ,Arménie ... La Russie sera trés probablement représentée par l'ambassadeur Russe à Téhéran .  

    Selon certaines sources diplomatiques Russes * le Président Russe Vladimir Poutine se rendra en Iran les 12 et 13 aout prochain , devenant ainsi le premier chef d'état à effectuer une visite officielle au nouveau Président Iranien [ lien] . La dernière visite de Vladimir Poutine à Téhéran date d’octobre 2007 quand il avait participé au sommet Caspien en marge duquel il avait rencontré le président de l’époque Mahmoud Ahmadinejad et le guide spirituel Iranien, l’ayatollah Khamenei. Avant cela aucun autre dirigeant Soviétique ou Russe ne s’était rendu en Iran depuis la Conférence de Téhéran de 1943.

 

Si le dossier des négociations sur le nucléaire Iranien prévues pour septembre 2013 sera certainement abordé , les dossiers spécifiquement Russo-Iraniens ne manquent pas : Construction de nouvelles centrales nucléaires et acquistion par l'Iran d'un système de défense anti-aérienne .

Lors de sa visite à Moscou le 2 juillet dernier dans le cadre d'un sommet des pays producteurs de gaz naturel le Président Iranien avait manifesté son souhait que les entreprises Russes participent aux appels d'offre pour la construction de nouvelles tranches du programme électronucléaire Iranien . L'agence Russe Rosatom souligne toutefois que la coopération Russo-Iranienne dans le nucléaire se cantonne à la finalisation du projet de la centrale de  Bouchehr .

 

L'autre dossier central des relations Russo-Iraniennes sera la livraison d'un systéme de défense anti-aérienne à capacités anti-balistiques HIMAD à l'Iran et à la liquidation du contentieux Russo-Iranien sur le dossier des S-300 . Aprés que Moscou ait décidé sur décision du Président Medvedev de ne pas honorer un contrat portant sur la livraison de systèmes S-300 le gouvernemlent Iranien a décidé de poursuivre la société Rosoboronexport devant les juridictions internationales en réclammant une pénaltié de 4 Milliards USD . Une offre de substitution portant sur la livraison de systémes SHORAD  TOR M-1 ayant été refusée par Téhéran , le gouvernement Russe pourrait désormais proposer le système  Antey-2500 . [ lien ]  

 L'excellence des relations Russo-Iranniennes malgrès le refroidissement consécutif à l'annulation du contrat sur le système S-300 s'est manifesté à Moscou lors de la visite du Président Mahmoud Ahmadinejad . Je reproduis ici l'unique article sur cette visite de la blogosphère Francophone que je m'honore d'avoir écrit .[ lien ]  

Lors de cette visite le Président Iranien a en particulier tenu à rassurer les personnalités Russes rencontrées sur la poursuite par la future administration Iranienne de la non-ingérence Iranienne dans le Caucase .

 

 Aprés quelques échanges diplomatiques peu amènes sur une " répression Stalinienne  " d'un côté et un " soutien au terrorisme islamiste " d'autre part en 1994-1995 , les relations Russo-Iraniennes se sont réchauffées à la suite de la visite du MEA Iranien Ali-Akhabr Velayati à Moscou en mars 1996 qui marque le véritable début du rapprochement avec l'Iran . Ce rapprochement Russo-Iranien a été facilité par plusieurs facteurs :

 

1- Le limogeage du MAE Occidentaliste Andreï Kozyrev - Monsieur " Da " -  et son remplacement par l'Eurasiste Evgueni Primakov . Andreï Kozyrev a toujours pointé l'Iran comme une " menace " contre la Russie et s'est fait l'avocat d'une alliance , y compris sur le plan militaire , avec l'Europe et les Etats-Unis .

 

2- La dénonciation unilatérale par la Russie de l'accord Gore-Tchernomyrdine limitant la coopération militaire Russe avec l'Iran. Selon cet accord, signé par le Vice-Président Etasunien et le Premier ministre Russe de l'époque, la Russie s'interdisait de fournir des armes conventionnelles à Téhéran. En contrepartie, les Etats-Unis promettaient d'encourager l'exportation de technologies militaires Russes sur les marchés Etasuniens et Européens. Prés de 18 ans après sa signature , un accord Russo-Iranien sur la livraison de systèmes Antey-2500 serait le dernier clou planté et la pelletée de terre sur le cercueil du cadavre en décomposition de ces accords Gore-Tchernomyrdine .

 

3 - La prise de conscience de l'activisme grand-Touranien d'Ankara dans une région s'étendant du Caucase au Sinkiang Chinois . Il faut ici noter que lors de la prétendue " Révolution verte " , les " démocrates Iraniens "© ™ ont conspué la Russie et la Chine sur les dossiers de la Tchètchénie et du Sinkiang et ont accusé  Mahmoud Ahmadinejad de " complicité " . L'alliance stratégique Russo-Iranienne  est bien consécutive à la perception de la menace de l'entrisme Turco-Etasunien dans la région centrale-Asiatique , en particulier dans les régions périphériques Russes [ Caucase ] et Iraniennes [ Azerbaïdjan oriental ]  

4-L'Iran  , un plateau central Perse avec des périphéries non-Perses , est trés sensible sur les questions séparatistes . Le traité de coopération Russo-Iranien de 2001 interdit ainsidés l'article 2 l'accueil  d'opposants politiques et le soutien à des activités subversives et séparatistes . [ lien ]

Статья 2

Каждая из Сторон обязуется не применять во взаимных отношениях силу или угрозу силой, не использовать свою территорию для совершения агрессии, подрывных и сепаратистских действий против другой Стороны.

Tout comme la Russie l'Iran doit faire face à un terrorisme séparatiste soutenu depuis l'extérieur . [ lien vers article ]

 

 5- A l'échelle géopolitique continentale il s'agit de créeer un corridor multimodal Nord-Sud Saint-Petersbourg  Bombay face à l'axe Est-Ouest du GUUAM . La création de ce corridor ne peut que se faire qu'avec l'Iran .              

 

 Une réunion de deux heures s'est tenue le 2 juillet 2013 à Moscou à l'Hôtel Prezident entre le Président Mahmoud Ahmadinejad et quelques "représentants de l'intelligentsia et de l'élite Russe" selon la formule de Mahmoud Ahmadinejad.

Il avait, entre autres, Alexandre Douguine, Mikhaïl Leontiev - journaliste à Pervyi Kanal- , Alexandre Prokhanov de Zavtra, Igor Korotchenko directeur de la revue Défense Nationale, Vyachestlav Nikonov et Serguei Babourine . [ lien ] [ lien ]  .[ lien vers l'article du blog d'gor Korotchenko ]  

Le débat a porté sur les relations Russie-Iran et sur la necessité pour les deux États de collaborer dans la sphére militaro-politique. Mahmoud Ahmadinejad a ainsi confirmé que le changement de direction politique en Iran ne mettrait pas fin à la coopération Russo-Iranienne contre le terrorisme dans le Caucase

Alexandre Douguine a publié un article le 4 juillet sur cette rencontre dans lequel il évoque les convergences Russo-Iraniennes [ lien ] :

1- Convergence des intérêts géopolitiques un peu partout dans le monde.
2- Relations internationales et construction d'un monde multipolaire.
3 - Le systéme politique Iranien n' a pas d'équivalent dans le monde et serait une esquisse de la 4éme théorie politique que la Russie doit adopter.
4- Convergence économique dans la fin du diktat du dollar et de la finance mondiale.
5- Convergence spirituelle. Le Chiisme est une "culture de l'attente" comme la Russe. Les cultures Russes et Iraniennes ne vivent pas pour la satisfaction de l'instant présent mais pour le triomphe du bien sur le mal. 

 

 * La diplomatie Iranienne  et Dmitri Peskov ne confirment  toutefois pas cette visite à la date du 26 juillet 2013 [ lien ] [ lien ] [ lien ]  

 

bibliographie conseillée : Islam In Russia: The Politics Of Identity And Security [ lien ] [ p°368 à 380 essentiellement ]

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La Russie dans le monde

Repost0

Publié le 29 Décembre 2012

Ce ne seront certainement pas les " Marseillais à Miami " mais plutôt une variation du diction " Si Mahomet ne peut pas aller à la montagne , alors la montagne ira à Mahomet ! "

C'est en tout cas une nouvelle qui va faire couler beaucoup d'encre et provoquer pas mal de réactions épidermiques si elle se concrétise , surtout dans la " gauchosphère " et la " drouâdelômie " , en France .

L'agence fédérale Russe pour la jeunesse Rosmolodezh[ site ] envisagerait d' exporter le concept du camp de la jeunesse de Seliger[ photoreportage ] qui se tient chaque été depuis 2005  en Russie dans l'oblast de Tver  .[ lien ]

De manière caricaturale [ lien ] et abusivement désigné en Occident comme le " camp des Nachis " ou " camp de la jeunesse Poutinenne  "  , ce rassemblement réunit - entre autres -  de nombreuses associations national-patriotiques de la jeunesse Russe sous un format raillé ou tabouisé en Europe et particulièrement en France  : Le camp politique de jeunes .

 

Selon un responsable de Rozmolodezh l'objectif serait d'ouvrir  pour l'été 2013 deux camps , un camp en Amérique du Nord et un deuxième en Europe de l'Ouest , sur le modéle de celui de Seliger .[ lien ] , [ lien ]

Le site retenu pour le camp Européen serait Strasbourg .

Si l'objectif initial et principal avoué de ces camps est de fédérer la jeunesse Russe de la diaspora ,principalement la jeunesse entrepreunariale ,  il n'en demeure pas moins que celui de Strasbourg sera un formidable outil de projection du " soft power " Russe au coeur même du dispositif " ennemi " : C'est porter le fer au coeur même de ce dispositif !

Strasbourg est en effet le siège du Parlement Européen [ lien ] , de l'Eurocorps [ site ] et de la Cour Européenne des " drouâdelôms " [ site ]. , des institutions qui par leur nature et leur objectifs politiques sont ontologiquement à l'opposé de la " Russité " ou de " l'Eurasisme " !

Ce camp viendra ainsi directement faire face au " youth peace camp " organisé par le Conseil de l'Europe .[ lien ]

 

Sur le strict plan Franco-Français ce camp sera une formidable vitrine d'une jeunesse " à l'âme saine dans un corps sain " à destination de la " djeunesse " d'une cité connue pour ses autodafés de véhicules la nuit de la Saint-Sylvestre ! [ lien ] Pour le reste de la Jeunesse Française , avec un " J" , ce camp sera aussi un formidable message d'espoir comme le furent en leur temps les JMJ de 1997 .

A ce titre les organisateurs de ce projet au sein de Rozmolodezh devraient penser à créer un espace pour les Jeunes Européens , Français et Allemands mais aussi Italiens ,Belges et Espagnols ..., qui désireraient s'associer à cet événément ou y participer . Il ne doit en aucune manière se transformer en camp " Club-Med " Russo-Russe .

Les organisateurs doivent aussi dés à présent planifier les obstacles politiques qu'ils rencontreront en France pour opérationnaliser leur projet , de la Mairie de Strasbourg jusqu'au sein du gouvernement de François Hollande en passant par les radicaux des fractions parlementaires Rose-Verte-Rouges , [ lien ] ,[ lien ] ainsi que les problèmes sécuritaires qui malheureusement ne manqueront pas de se poser avec des groupuscules gôchistes et drouâdelômistes radicaux !

Les entreprises Françaises qui envisagent une implantation ou un développement de leurs activités en Russie seraient bien avisées de sponsoriser ce camp même si son financement est budgétisé selon le responsable de Rosmoldezh .  Elles pouront à l'occasion  prendre langue avec ceux qui accéderont dans les années à venir aux responsabilités en Russie .

 

File:Seliger 2007 (8).jpgSpartiate. Pas de confort particulier au lac Seliger: on se lave à l'eau froide.nullRacailles-de-merde.jpgnullnull

Rosmolodezh exporte "Seliger"

 

Fichier:Absolute Strasbourg Europe 07.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La Russie dans le monde

Repost0

Publié le 3 Août 2012

Alors que les mediats , depuis des mois , scrutent le signe annonciateur d'un " lachâge " Russe de la Syrie , la visite d'une délégation Syrienne à Moscou a montré que les chefs politiques Russes gardent leur confiance , sinon dans l'avenir du Président Bachar Al-Hassad mais du moins dans la perennité de son régime ..Cette confiance s'exprime au travers d'un indicateur des plus représentatifs : La thune , le grisbi ! Ces annonces surviennent au même moment ou un entrepreneur Séoude vient d'annuler des contrats avec des pétroliers Russes afin de " marquer sa solidarité avec ses frères Syriens " . Une décision qui ne semble pas perturber le monde économique Russe plus que ça ! ...[ lien ]

 

1- La Russie  va continuer d'imprimer les billets de banque Syriens . L'ambassadeur Syrien en Russie Riad Haddad a confirmé en juin dernier que les nouveaux billets Syriens avaient été produits par l'imprimerie nationale Russe Goznak. Par le passé, la Syrie imprimait ses billets en Autriche, mais les sanctions économiques ont rendu impossible la poursuite de cette coopération.[ lien ]

 

2- La Russie livrera prochainement des produits énergétiques en Syrie en échange de pétrole brut conformément à une entente intervenue entre Moscou et Damas,[ accord " pétrole contre diesel " ]  a annoncé vendredi à Moscou le vice-premier ministre syrien pour l'Economie Jamil Qadri ."Nous sommes parvenus à une entente avec la Russie sur le problème des ressources énergétiques. J'espère qu'on des mesures concrètes dans les semaines qui viennent", a indiqué M.Jamil lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.Il faut noter ici que cet accord est plus ou moins le pendant de celui qui avait été signé entre l'entrepreneur Séoude et les pétroliers Russes ! A Moscou on doit bien rire des " pertes économiques " auprès du " monde Arabe " en raison du soutien de la Russie à la Syrie ! [ lien ] ,  [ lien ] et [ lien ] Enfin , pour être clair , le diesel livré à la Syrie par la Russie poura permettre d'alimenter certains véhicules de l'armée Syrienne . D'autre part il est plus que probable que les pétroliers qui effectueront ce trafic seront sous pavillon Russe , la Russie ayant refusé de se soumettre aux contrôls maritimes décrétés par l'UE ! [ lien ] Il sera in fine assez * jouissif * d'observer les pétroliers Russes passant sous la barbe des capitaines des navires chargé de faire respecter cette décision de l'UE .

 

3- M. Jamil Qadri a demandé que l'octroi d'un pret soit étudié par les chefs politiques Russes . Bien que s'agissant d'une démarche et d'une annonce Syrienne , on peut facilement comprendre que dans la sitaution actuelle elle n'aurait pas été rendue publique sans l'accord de la partie Russe .La réponse Russe concernant ce dossier sera en fait le véritable baromètre de la confiance des chefs politiques Russes dans la perrenité du chefs politiques Syriens .  Selon M.Qadri Jamil , la réponse Russe devrait être connu dans un délai de quelques semaines . [ lien ]

 

4- Le même Jamil Qadri a annoncé que la Syrie s'apprêtait à rejoindre l'union économiqie Russie-Belarus- Kazkahstan dans un " futur proche " . Ici aussi on peut facilement comprendre que cette déclaration a du être calibrée avec ses hôtes ! [ lien ]              Billets syriens imprimés en Russie: satisfaire les besoins économiques  

Syrian Deputy Prime Minister Kadri Jamil

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La Russie dans le monde

Repost0

Publié le 9 Juin 2012

La lecture des commentaires sur la position - constante - de la diplomatie Russe concernant la " Question Syrienne " laisse rêveur quand au degré d'auto-persuasion qu'ont les " experts " , les plumitifs mais aussi des diplomates aguerris et les chefs politiques Occidentaux [ Juppé , Hollande , Clinton , ... ] sur " l'évolution de la position Russe " et le " lâchage de Al-Hassad " par la Russie . Rappelons ici que la diplomatie Russe , au delà des liens personnels qui existent entre les chefs politiques Russes et Syriens qu'il faut prendre en compte , s'est toujours opposée à toute ingérence dans les affaires intérieures Syriennes et donc n'a jamais " soutenu " le Président Al-Hassad ! Lorsque les commentateurs Occidentaux parlent de " lâchage " , il ne font que transposer leur volonté de s'ingérer dans les affaires intérieures Syriennes - en demandant le départ du Président Al-Hassad comme préliminaire à tout réglement du dossier - à la diplomatie Russe .

 

L'autre fossé qui sépare les points de vue Occidentaux et Russes concerne les " massacres "  de Houla et de Mazraat al Qoubir . Ceux-ci devaient constituer l'élèment pivot , un " Racak moment " ou " Benghazi moment " [ lien ] , qui amenerait la Russie à modifier sa position et ne plus opposer son veto à une action armée de la " communauté internationale " contre la Syrie . Ces " événements " ont a contrario montré  que le pathos déployé ad nauseam  pour essayer d'infléchir la position Russe , au delà d'emporter l'adhésion des opinions publiques Occidentales [ lien ] , n' a pas su influencer le logos des chefs politiques et des cadres de la diplomatie Russe .  

Ceux-ci n'hésitent d'ailleurs plus désormais à accuser à mots à peine  couverts les agissements des services de renseignement étrangers . On peut ici noter que la diplomatie Russe dispose comme outils d'aide à la décision son réseau de renseignement du SVR  - son directeur Mikhaïl Fradkov s'est rendu en Syrie avec Serguei Lavrov début février 2012 - mais aussi du réseau de plusieurs milliers , certaines sources évoquent près de 50 000 , couples  binationaux .

 

Nos plumitifs , " experts " et chefs politiques doivent comprendre que si les théories de la " guerre informationelle " et de manipulation des masses décrites par Alvin et Heidi Toffler sont connues à Moscou , il n'en reste pas moins que les chefs politiques et diplomates Russes " fonctionnent " avec un autre schéma mental ou la rationalité dans la gestion des crises prévaut sur l'émotionnel .

 

Voici donc un résumé des positions Russes sur ces " massacres " .

 

1- Dés que le " massacre de Houla " © a fait la une des depêches le représentant permanent adjoint Russe à l'ONU , Alexandre Pankine , a mis en doute la version diffusée par l'OSDH , un bombardement par des blindés , pour évoquer des massacres commis à l'arme blanche .

"la majorité" des victimes à Houla ont été tuées par arme blanche ou "exécutées à bout portant". "Il est probable que il s'agit d'une provocation, parce que tout s'est déroulé dans des circonstances mystérieuses"[ lien ]

 

Cette position a été réaffirmée aujourd'hui par Alexeï Pouchkov, chef de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma : " "Les libéraux pro-occidentaux mentent, en affirmant qu'à Houla, toutes les victimes auraient péri, suite à "l'usage d'artillerie tirée depuis des chars". La vérité est que presque tous y ont été égorgés ou tués par des balles tirées à bout portant (…) une pratique courante chez les islamistes".  [ lien ]

 

Celui-ci  a remarqué à Houla  une , Hummm ...." pratique" que l'on a observé lors du massacre de Melouza ou lors de celui de Bentalha orchestré par le GIA  : le " Sourire Kabyle " ! [ lien vers article ]

 

2- Dans le même temps,  Alexandre Pankine n'a pas exclu une implication de services spéciaux étrangers dans le massacre de Houla.[ lien ]  

 

3- Le chef de la diplomatie Russe Serguei Lavrov a quand lui réclamé lors d'un entretien avec l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan  :" une enquête objective et impartiale sur toutes les circonstances du drame est nécessaire, sous l'égide de la Mission d'observation de l'Onu en Syrie", signifiant ainsi que la Russie n'accepterait pas une réedition de l'enquête imposture qui a mené à l'intervention de l'OTAN en Serbie après le " massacre de Racak" © .[ lien ]

 

4- La manipulation du pathos lié au " massacre de Houla " pour justifier une intervention militaire , en particulier par le Président François Hollande aiguilloné par le philosophe juif sioniste Bernard-Henri Levy , a été fustigée  et dans une certaine mesure traînée en dérision par le premier adjoint du ministre Russe des Affaires étrangères, Andreï Denissov le 30 mai :

" Evoquer une intervention étrangère ressemble plus à une manifestation d'émotions politiques qu'à un calcul, une analyse et une approche équilibrée. Dans ces cas, il faut toujours se demander: et après?". [ lien ]

 

Sur les auteurs des massacres de Houla et de Mazraat al Qoubir et leurs soutiens internationaux , les diplomates Russes emploient de moins en moins la langue de bois ! Ce sont :

 

5- Les Islamistes aka  " certaines forces "

 

"La responsabilité pour tout ce qui se passe en Syrie n'incombe pas uniquement à son gouvernement, mais aussi en grande partie à ceux qui ne cessent de financer des formations paramilitaires illégales, recrutent des mercenaires, facilitent à ces derniers le passage de la frontière et flirtent avec des extrémistes de tout bord pour arriver à leurs propres objectifs politiques" a indiqué ce jour à Moscou le chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov.[ lien ]  Et d'ajouter que lesdits objectifs [ politiques ]  étaient beaucoup fonction d'un aspect confessionnel. [ lire : Instauration d'un régime Islamiste ]

 

 

Il s'agit là d'une précision à la déclaration du 7 juin du  porte-parole du ministère Russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch à propos du massacre de Mazraat al Qoubir qualifié de " provocation atroce  " .[ lien ]   Au delà de l'aspect émotionnel de cette tuerie , largement exploité par les diplomaties Occidentales et les afiseurs d'opinions , les diplomates Russes gardent la tête froide pour analyser les objectifs de ces provocations .

"Il ne fait aucun doute que certaines forces recourent à des provocations atroces et odieuses afin de torpiller la mise en œuvre du plan de paix de Kofi Annan".  

 

 

6- Certains des  " partenaires de la Russie " au sein du CS de l' ONU : France , Etats-Unis et Angleterre .

 

"Certains de nos partenaires [ au sein du CS de l'ONU ] se livrent à des démarches pratiques visant à faire exploser la situation en Syrie au sens propre et au figuré" [ lien ]

Bien que la déclaration de Serguei Lavrov date du 10 mai , c'est à dire d'avant les " massacres " , elle  n'en constitue pas moins une déclaration ciblée dénonçant l'intervention militaire " underground " de l'Occident en Syrie . A ce titre elle accuse désormais les " Occidentaux " de complicité dans les exactions de Houla et de  Mazraat al Qoubir ., ce qui nous ramène à la prise de position d' Alexandre Pankine du dimanche 27 mai .

 

7 - La Séoudie , le Qatar , la Turquie avec le blanc seing , voir l'appui de l'OTAN

 

 

"Nous avons suffisamment de preuves confirmant que les rebelles reçoivent des armes et d'autres moyens dont ils ont besoin pour maintenir leur capacité de combat et que des renseignements sont mis à la disposition de l'Armée Syrienne Libre (ASL)".

 

"D'ailleurs, ces pays ne le cachent pas: nos collègues Saoudiens et Qatariens en parlent ouvertement. Hier, des hommes d'affaires syriens se sont réunis, si je ne me trompe pas, à Istanbul pour annoncer la création d'un fonds destiné à financer l'armée syrienne libre". a déclaré le 10 juin  le ministre Russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un point de presse à Moscou. [ lien ]  

 "Lors d'entretiens privés, menés en l'absence de journalistes, nos collègues [ occidentaux de l'OTAN ]  se montrent parfaitement au courant de ce qui se passe réellement en Syrie".

 

Si les armements que reçoivent les terroristes Islamistes Syriens peuvent très bien provenir des pétromonarchies Islamistes du Golfe via la Turquie  , il n'en demeure pas moins que les " renseignements " ne peuvent provenir que d'états ou d'organisations disposant des moyens techniques [ drones , satellites , centres d'écoute ,... ] pour les fournir ! Et dans la logique de la déclaration du ministre Lavrov , il ne peut s'agir que d'une implication de l'OTAN ...

 

8- Les " amis de la Syrie "

 

"Nous estimons que les « amis de la Syrie » sont une structure nuisible, car leur activité se ramène de fait à différents subterfuges destinés à renverser le gouvernement en place à Damas et non à des démarches visant à appliquer le plan formulé par Kofi Annan" a rajouté le jour même le délégué permanent de Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine. [ lien ] Parmi ces " subterfuges " il ya la manipulation de l'émotion suscitée par les " massacres " pour imposer des sanctions dans le cadre du CS de l'ONU .

 

 

 

 

 

Sergueï Lavrov

 

Délégué permanent de Russie auprès des Nations unies Vitali Tchourkine

 

 

 h4ill694034bentalhaqx7

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La Russie dans le monde

Repost0