les russes dans l'arctique

Publié le 3 Septembre 2022

Il faut se souvenir des propos d'Eleanore ROOSEVELT baptisant un porte-avions : " En ces temps de crises internationales le lancement d'un navire de gue... D'Opération Spéciale est toujours un acte politique majeur ! "

Le 2 septembre 2022 le navire de recherche océanographique " Servernyi Polus " a entamé son voyage inaugural de Saint-Pétersbourg vers le port de Mourmansk d'où il participera à partir du printemps 2023 à des missions dans l'Arctique le long de la Route Maritime Nord .  Son arrivée à Mourmansk est prévue pour le 15 septembre 2022 .

Sa particularité est qu'il est conçu pour résister à la pression de la banquise - classe Arctique ARC 8 -  et qu'il dérivera entraîné par les courants . Il est équipé de 15 laboratoires dont des laboratoires d'acoustique marine , de géologie , de physique des océans et des glaces, de géophysique ( glaciologie ) , météorologie ,  ... .

Le navire est destiné à s'insérer dans la banquise pour que celle-ci se referme autour de sa coque pour ne former qu'un seul système " navire-glace " . L'équipage de conduite et d'entretien du navire est composé de 14 marins . Trente-quatre scientifiques pourront travailler à bord et la réserve de carburant permet des missions de deux ans . Le navire peut bien sûr être ravitaillé ou un membre de l'équipage secouru pour des raisons médicales par hélicoptère . L'équipage et le personnel scientifique sera toutefois relevé tous les quatre mois . Sa désignation officielle est Ледостойкая платформа (ЛСП) ou " plateforme résistance à la glace " . 

Sa mission sera de collecter du " Big Data " officiellement pour assurer la sécurité de la navigation sur la Route Maritime Nord mais les paramètres physico-chimiques collectés peuvent bien-sûr servir par exemple à l'arme sous-marine Russe . Cette mission débutera très probablement lorsque la nouvelle loi Russe qui prévoit de limiter le transit des navires de guerre Occidentaliens le long de cette route maritime sera votée et dans un contexte où la Fédération de Russie est ostracisée au sein du Conseil Arctique et que donc elle n'aura pas à partager ce " Big Data " avec ce qui sera désormais le " Conseil de l' OTAN Arctique " sous direction Etasunienne . Le gouvernement Etasunien vient ainsi d'y nommer son " missi dominici " . *

D'autres sources parlent de commencer la mission dés le 15 septembre 2022 , le navire tentera alors de s'insérer dans la banquise en formation Cinq systèmes de banquise en formation ont été sélectionnés pour cette " insertion " .

De nombreux scientifiques " civils " Occidentaliens se plaignent déjà de l'interruption de ce flux de données scientifiques Russes sur l'Arctique et envisagent des " tuyaux " pour essayer de rentrer en contact avec des scientifiques Russes qui pourraient se retrouver en "délicatesse" avec leur hiérachie . Comme quoi il n'y a pas que le gaz naturel Russe dont le flux est interrompu ... 

Comme je l'ai déjà écrit sur ce blogue la nouvelle doctrine navale Russe envisage de réquisitionner tous les navires de commerce battant pavillon Russe en période de crises internationales  et la recherche océanographique a été explicitement citée comme une science au service des forces navales Russes . S'il n'est pas explicitement un " navire de guerre " , le " Severnyi Polus " recueillera bien des données qui serviront aux forces armées Russes, il ne faut pas se cacher derrière un lichen . Ce sera aussi le cas pour la prochaine station polaire dérivante Française " TARA polar station " dont la mission est planifiée pour ...2025 ! Derrière des prétextes environnementaux et un cache-sexe " écolo " pour amuser le public des îlotes le site de la fondation reconnait que Tara Polar Station contribuera au déploiement en Arctique de la Stratégie polaire de la France " 

Le pillage des ressources biologiques est lui aussi évoqué à demi-mots puisqu'une des missions de cette station sera de : " découvrir de nouvelles molécules/espèces/processus ayant de nouvelles applications " On peut penser ici à des processus chimiques se déroulant à basse température et donc économes en énergie . 

 L'Océanographie , ça sert, surtout , à faire la guerre ! "

1-Interviouve d'Alexandre MAKAROV professeur à l'académie Russe des sciences donnée à Izvestia qui assume implicitement l'histoire " controversée " des stations polaires dérivantes Soviétiques puisqu'il évoque Ivan PAPANINE En 2007 l'analyste politique Ariel COHEN fustigeait ce " retour de la Russie dans l'Arctique " en faisant un " reductio ad Stalinio " et évoquant justement ces stations polaires dérivantes . 

2-Diaporama de la station polaire dérivante .

* Un éditorial du " The Global Times " en date du 29 aout 2022 dénonce s'ailleurs sa nomination . Cet éditorial fait directement référence à la doctrine navale Russe et souligne la convergence des intérêts Russes et Chinois dans cette région . 

Et vogue le navire

Et vogue le navire

Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "
Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes " Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "

Alexandre MAKAROV , Artur CHILINGAROV et Otto SCHMITT . " Un barbu c'est un barbu , des barbus ce sont des barbouzes "

La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse . La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .
La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .

La station polaire dérivante SP-1 et un "moustachu célèbre" entre l'explorateur polaire Ivan PAPANINE et son épouse .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Janvier 2022

C'est ce qui se passe actuellement dans la ville de PEVEK dans l'Arctique Russe : Le plus grand brise-glace à propulsion nucléaire au monde , l' ARKTIKA , vient d'arriver dans la ville où est amarrée l'unique centrale nucléaire flottante au monde : L'Akademik LOMONOSSOV .

" Le nucléaire cela ne sert pas uniquement à faire la guerre" 

Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant ! Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant !

Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Septembre 2021

Ce que l'on appelle " Le Pivot vers l'Asie " est en train de devenir une réalité pour la Russie . J'ai souvent parlé dans ce blog des relations particulières en train de s'établir entre la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine alors que les relations avec le " Monde Occidental " et particulièrement avec l'Union Européenne se dégradaient . Ceci malgré d'ailleurs les tentatives d'un président Français d'essayer de " découpler la Russie de la Chine ".

Une étape supplémentaire vient d'être franchie par celui qui est présenté par de nombreux analystes comme le " dauphin " du Président Russe , le ministre de la défense Sergueï CHOÏGOU .

Dans une interviouve au journal RBK il officialise une idée qu'il développe depuis quelques mois : Créer cinq centres urbains de plus de 300 K à un million de personnes en Sibérie . Ces centres urbains seraient le noyau de zones de développement économiques . Bien sûr tout le monde pourrait penser sur la boutade attribuée à Alphons ALLAIS de " construire les villes à la campagne car l'air y est plus sain " mais ici il s'agit bien de " construire des villes au milieu de la Taïga " ! 

C'est une interviouve assez longue avec le développement de nombreux points comme la gestion des ressources humaines , agricoles et minières , les réseaux de communications , le développement des technologies nouvelles comme l'hydrogène pour la propulsion des véhicules . Le ministre de la défense  n'oublie pas le développement du " tourisme vert " ainsi que de l'agriculture biologique . Il faut ici rappeler que le " Beurre Sibérien " était à la veille de la première guerre mondiale un met recherché sur toutes les tables d'Europe ,mettant en concurrence des productions locales comme à ... Notre-Dame des Landes !

De la même manière une tendance au réchauffement du climat Arctique y permet désormais la culture du ... Soja . Soja qui comme celui cultivé dans l'Extrême-Orient a pour principale destination la RPC qui cherche de plus en plus à dé-maritimiser ses importations .

Le ministre CHOÏGOU n'élude pas les problèmes et en particulier les infrastructures de transport . Il cite comme objectif primordial la construction d'un corridor multimodal Europe(Russie )-Chine en faisant référence à l'embouteillage du canal de Suez par le porte-conteneurs EverGiven .

Ce projet infrastructurel mais aussi humain fait bien sûr penser à certains projets Soviétiques et Serguei CHOÏGOU le reconnait mais il préfère plutôt se référer à Mikhaïl LOMONOSSOV qui voyait le développement de la " puissance Russe " non pas en Europe mais " dans le Nord et en Sibérie " , ce que l'on nomme aujourd'hui l'Arcto-Pacifique . C'est en tout cas la première fois que le pivot Russe vers l'Asie est marqué avec une telle force par un responsable politique de premier plan  et si " découplage " il y a ce n'est pas avec la Chine qu'il se fait mais avec l'Europe ! La démarche de Sergueï CHOIGOU s'inscrit en outre dans un contexte où l'opinion publique Russe voit de manière de plus en plus hostile l' " Occident " et de plus en plus amicale la République Populaire de Chine comme le montrent les enquêtes effectuées par le Centre LEVADA™, ceci particulièrement chez les plus jeunes  .

Si Sergueï CHOÏGOU évoque " les centaines de milliers de personnes qui se précipitaient en Sibérie " lors de la mise en place des projets infrastructurels Soviétiques , il ne pourra compter que sur le libre arbitre des Russes et de l'attrait que pourront exercer ces nouveaux centre urbains . 

Les Russes semblent d'ailleurs accueillir favorablement ce projet depuis qu'il a filtré dans les media : 

Selon un sondage réalisé pour RIA NOVOSTI 40% des personnes interrogées accueillent positivement cette  initiative notamment car elle pourrait permettre d’améliorer la situation démographique du pays. 27% au contraire s’y opposent jugeant que cela représenterait une  dépense d’argent inutile . 23% n’ont pas entendu parler de cette idée alors que 10% se disent indifférents.

 7% des Russes seraient prêts à déménager sans réserve vers ces nouvelles villes . Le taux s'élève à 16% chez les personnes résidant d’ores et déjà en Sibérie alors que  41% des participants à l’étude affirment pouvoir envisager une telle possibilité sous conditions précises, contre 51% admettant ne pas souhaiter y vivre du tout – Le  taux atteint les 60% à Saint-Pétersbourg et sa région ainsi que dans la région de Moscou, mais s’abaisse à 32% chez les Sibériens.

Nota : Comme toujours je vous donne le lien original en Russe de cette interviouve pour " court-circuiter " les analystes du sérail qui s'ils venaient à l'évoquer en présenteraient à coup-sûr  une vision caricaturale et tronquée . Vous pouvez utiliser un traducteur automatique qui sera toujours plus fidèle que leurs digressions ! 

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

 

Sergueï CHOÏGU vers le sommet de l'escalier du pouvoir Russe ?

Sergueï CHOÏGU vers le sommet de l'escalier du pouvoir Russe ?

Construire des villes au milieu de la Taïga
Construire des villes au milieu de la TaïgaConstruire des villes au milieu de la Taïga

Construire des villes au milieu de la Taïga

Le Président Russe Vladimir POUTINE et le Ministre de la Défense Sergueï CHAÏGOU ont été souvent photographiés ensemble en Sibérie et dans l'Arctique
Le Président Russe Vladimir POUTINE et le Ministre de la Défense Sergueï CHAÏGOU ont été souvent photographiés ensemble en Sibérie et dans l'Arctique

Le Président Russe Vladimir POUTINE et le Ministre de la Défense Sergueï CHAÏGOU ont été souvent photographiés ensemble en Sibérie et dans l'Arctique

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Septembre 2021

Cela fait parti des projets que j'avais présenté dans un article précédent consacré au " seabed warfare  ", plus précisément sur l'axe Arcto-Pacifique et en Russie 

Viktor LITVINENKO ( ! ) , le directeur adjoint de la recherche du Fond pour la Recherche Avancée  FPI - ФПИ Фонда перспективных исследований , a annoncé à l'agence TASS la mise au point en Russie d'un drone sous-marin destiné à opérer en autonomie sous la banquise Arctique .

Ce véhicule sous-marin - surnommé SARMA - CAPMA destiné à opérer principalement  sous la banquise Arctique a été mis au point en coopération avec le bureau d'étude LAZURIT 

Un démonstrateur fonctionnel de ce drone sera mis au point en 2022-2023 et selon diverses sources sa production en série est prévue pour 2024 .

D'une longueur d'environ 10 m et d'un déplacement de 21 tonnes * ce drone sera capable d'opérer en autonomie sous la banquise avec une autonomie de 3 mois sur une distance de 8000 Km . Il pourra plonger jusqu'à une profondeur de 1000 m. Sa propulsion sera très probablement de type anaérobie ( AIP ) et avec la présence d'une pile à combustible  . Certains articles font ainsi état de " stockage cryogénique de composés chimiques  " Ce drone bénéficierait de l'acquis de technologies spatiales du FPI .

Comme tous les projets liées au seabed warfare ce drone aura des applications duales , civiles et militaires . Pour ce faire il sera modulable en fonction de la mission qui lui sera assignée : surveillance et maintenance des gazoducs et des oléoducs , surveillance et maintenance des réseaux sous-marins de fibres optiques , cartographie des fonds marins , études géologiques mais aussi très probablement patrouilles - armées ou non - sous la banquise pour y détecter des hostiles . Des applications comme le transport sous-marin d'équipements sont même envisagées . Ce drone sous-marin autonome ( AUV ) doit être considéré comme une plateforme universelle configurable en fonction de la mission . Des experts Russes le présentent comme " Le frère cadet du drone militaire Poséïdon " 

 Ilya KRAMNIK de RIAC  souligne l'importance de ce projet dans le cadre de la maîtrise par la Fédération de Russie de l'axe Arcto-Pacifique avec des technologies indigènes . Quoiqu'il en soit l'annonce du développement accéléré de ce drone survient dans le cadre de menaces renouvelées contre la souveraineté de la Russie sur l'Arctique , ou du moins la partie qu'elle peut revendiquer au nom de la CNUDM - UNCLOS .

L'une des particularité de ce drone est qu'il sera reprogrammable en cours de mission . Outre les polynies - étendues d'eau libres au milieu de la banquise -  , les illustrations ci-dessous permettent d'appréhender mieux qu'un long discours les techniques qui seront probablement utilisées . On peut envisager , c'est l'objet d'autres brevets , de sondes aérolarguables munies d'une tête chauffante pour percer la banquise comme pour les foreuses thermiques utilisées en glaciologie . Certaines maquettes laissent envisager l'existence sur le drone d'antenne de communication lors d'une émersion voir d'un " périscope " pour des observations optiques de la surface . D'autres hypothèses font état d'un " périscope chauffant " destiné à percer la banquise pour permettre les communications entre le " monde libre " et le monde sous-glaciaire ( ? )

On peut ainsi envisager l'utilisation de ce drone pour la surveillance " discrète " de la Route Maritime Nord ou Sevmorput et ce sont des missions liées à cette surveillance qui ont lancé ce projet dés 2018 .  Ce drone pourra aussi très probablement communiquer avec un réseau de transducteurs immergés selon les technologies développées par NIIATOLL . ( Voir illustration ) 

Sur le plan de l' "aspect physique" du drone  , une maquette en coupe du SARMA à l'échelle 1:1 a été présentée le 21 juin 2021 au stand VKO ALMAZ-ANTEY au salon INNOPROM 2021 à EKATERINBOURG  ainsi qu'au salon internationale de la défense maritime de SAINT-PETERSBOURG IMDS-2021. 

Lors de cette présentation des voix - issues de la construction navale - se sont fait entendre pour mettre en doute les capacités d'ALMAZ-ANTEY à pouvoir fabriquer ce type de véhicules autonomes sous-marins dans son usine " 70 let pobedy " de NIJNI-NOVGOROD . Le représentant de l'usine a retorqué en citant l'exemple du drone ORCA produit par BOEING™ et en soulignant que son entreprise de très haute technologie dispose de toutes les compétences pour assembler ce système , la conception n'étant pas de la compétence d'ALMAZ-ANTEY . 

L'existence de drones capables d'opérer sous la banquise n'est pas nouvelle puisque le Canada a déjà développé au début des années 1990 de tels véhicules sous marins - THESEUS - mais aux capacités plus limitées . Ce drone était destiné à la pose de réseaux d'hydrophones sous la banquise pour la détection des submersibles Russes . Durant les exercices ICEX 2020 l' USN a déployé un drone Bluefin-21 sous la banquise dans des conditions d'autonomie qui restent à déterminer . 

De la même manière les " cryobots " développés par la NASA™ pour l'exploration des mers sous-glaciaires des exoplanètes pourraient déboucher très rapidement sur des drones sous-marins militaires tout ce qu'il y de plus "  terre à terre ".

La " guerre sous-marine de demain " dans l'Arctique au moyen de drones est bien une réalité , même si elle fait peur à certains états ! 

Ce drone tire son nom de la vallée où coule la rivière éponyme SARMA et qui donne naissance au vent SARMA le plus fort de ceux soufflant sur le Lac BAÏKAL..

 

* Selon les articles de presse .

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Vue générale de la maquette du drone sous-marin SARMA à l'exposition INNOPROM 2021
Vue générale de la maquette du drone sous-marin SARMA à l'exposition INNOPROM 2021

Vue générale de la maquette du drone sous-marin SARMA à l'exposition INNOPROM 2021

Le drone sous-marin SARMA
Le drone sous-marin SARMALe drone sous-marin SARMA

Le drone sous-marin SARMA

Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones
Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones
Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones

Les projets Russes de Seabed Warfare dans l'Arctique et la communication sous-glaciaire avec les drones

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Mai 2021

Défense - Russie - Arctique : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le " trèfle Arctique " sans jamais oser le demander !

Pierre BOURDIEU appelait ça " la circulation circulaire de l'information ": La reprise sans aucune critique ni recul d'une information publiée par un journaliste par ses confrères , eux-mêmes repris par d'autres et ainsi de suite . Le début de  présidence Russe du Conseil Arctique et les déclarations " musclées " de Sergueï LAVROV faisant référence à l'historicité de la souveraineté Russe sur l'Arctique - et le passage du Nord-Ouest - ont provoqué un tsunami d'articles sur la " militarisation de l'Arctique " par la Russie , qui est réelle et Serguei LAVROV s'en est expliqué dessus , ainsi que des reportages sur cette " mystérieuse structure "™® surnommée " le trèfle de l'Arctique "  - арктический трилистник  et que les agences nomment " northern military base "  ou " base militaire modèle " . On pourrait penser que comme l'oranger sur le sol Irlandais de BOURVIL il s'agit d'une manifestation du réchauffement climatique mais il n'en est rien : Ce trèfle est en acier et aluminium . 

J'en ai déjà parlé sur ce blogue et cette avalanche d'articles psittaciques* m'incite à vous en reparler . Cette structure est d'autant moins mystérieuse qu'elle a commencé à être construite à partir de 2014 et fait l'objet d'articles et de reportages récurrents depuis cette date . Ces reportages sont d'autant plus intéressant qu'ils donnent des détails sur la construction de cette structure au cas où les ingénieurs Occidentaux seraient en manque d'inspiration ... Un site du MD Russe lui est même consacré qui lui enlève toute sa " mystériosicité " et que nos plumitifs en manque de sensationnalisme auraient bien pu consulter .... Mais il est clair que sa peinture extérieure aux couleurs du drapeau Russe sur la blancheur de la banquise puisse choquer quelques belles âmes . Cerise sur le gâteau :  Une chapelle - horresco referens - Orthodoxe en bois tout ce qu'il y a de plus " Nationale-Traditionnelle " se trouve près de cette structure futuriste mais elle est aussi montée sur pilotis  . ;0) 

L'élément intéressant que j'ai déjà mentionné est que cette structure a été conçue et construite à partir de l'expérience Russo-Soviétique en matière de technologie spatiale . Les Soviétiques ont dés le début de leur exploration spatiale considéré les deux milieux comme présentant les mêmes contraintes - mis à part l'oxygène bien sûr - et ont effectué des transferts de technologie . Les systèmes de production d'énergie et de gestion de déchets sont directement inspirés des travaux de ROSCOSMOS™ , sans bien sûr être " spatiaux " ! Comme le montre le reportage de TV Zvezda ci-dessous [ voir video ] cette structure est aussi l'héritière de l'expérience accumulée par les explorations Russes et surtout Soviétiques . 

 
Défense - Russie - Arctique : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le " trèfle Arctique " sans jamais oser le demander !

Nota 1 : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Nota 2 : Avant de citer cet article ou d'en donner le lien veuillez me demander l'autorisation . 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Mai 2021

A la veille d'une réunion du Conseil de l'Arctique au cours de laquelle la Russie va annoncer son acceptation d'assumer la présidence pour la période 2021-2023 à la fin du mois  le MAE Russe Sergueï LAVROV a eu des propos " forts et clairs " sur la légitimité de la présence Russe dans l'Arctique , son droit d'y défendre sa souveraineté et d'y développer l'exploitation des ressources naturelles vivantes ou minérales .

"Nous assistons à des lamentations au sujet de l’activité militaire dans l’Arctique. Tout le monde le sait parfaitement et depuis longtemps: c’est notre territoire, notre terre. Nous assumons la responsabilité que notre littoral Arctique soit sûr et tout ce que notre pays y fait est absolument légitime" .

Le MAE Russe en a profité pour dénoncer la présence - illégitime par contre - de l'OTAN .

C'est aussi une critique à peine voilée des tentatives Franco-Macronniennes de vouloir " internationaliser " l'Arctique au travers d'un agenda environnementaliste , que ce soit la question de l'exploitation des ressources halieutiques ou du transport par la Route Maritime Nord .   C'est d'autant plus savoureux que des responsables du gouvernement Français , des parlementaires et des militaires se sont plaints ces dernières semaines de l'action de certaines ONG  . Ces pratiques sont de plus en plus utilisées par l'Occident . Le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Youri AVERIANOV a ainsi déclaré dans une interviouve : 

" Nous constatons que les pays Occidentaux transforment de plus en plus les problèmes environnementaux et écologiques en un instrument de pression , de discrimination et de concurrence déloyale . Par exemple , sous prétexte de protéger l'environnement marin , des navires de pêche Russes sont chassés de la zone de pêche du Svalbard " 

Selon Youri AVERYANOV des organisations environnementales non gouvernementales Occidentales influentes font circuler des accusations contre les autorités et les entreprises Russes opérant dans la région de causer des dommages aux écosystèmes locaux. "Nous voyons souvent comment les écologistes Occidentaux protestent violemment contre nos projets, même si de l'autre côté de la frontière, les entreprises étrangères continuent de fonctionner, mais on n'en entend pas un mot» 

"Souvent, les écologistes étrangers appellent à la préservation des écosystèmes Arctiques vulnérables précisément à proximité des installations stratégiques Russes, dans des zones où se trouvent des gisements ou des routes de navigation prometteuses en termes de développement " a déclaré Yuri AVERYANOV .

C'est un sujet que j'ai bien sûr souvent évoqué dans ce blogue , que ce soit à propos de la Russie ou du Brésil .  Des organisations indigénistes Quilombistes ont ainsi essayé de perturber le développement du centre spatial Brésilien d'Alcantara (MA)  ainsi que celui d'une base navale ( BA ) .  Parmi ces organisations soi disant non-gouvernementales il faut citer BELLONA™ qui est financé par le gouvernement Norvégien de même que la feuille de chou électronique " The Independant - SIC ! - Barents Observer "™ 

 Dimitri ROGOZINE avait déjà ciblé le " terrorisme vert " comme une menace déstabilisatrice , aux côtés d'autres , il y a déjà huit ans . 

Nota : Vous l'aurez compris qu'alors que la blogosphère Défense & GP se focalise sur les questions de défense stricto-sensu  , la question de la subversion des services Occidentaux se doit d'être abordée car comme sur tout le reste la Russie fait l'objet d'une guerre informationnelle sur la question de l'Arctique et en particulier sur les thèmes environnementaux . 

Base Arctique Russe au Cap BARANOV ( Severnaya Zemlya )

Base Arctique Russe au Cap BARANOV ( Severnaya Zemlya )

Note : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Avril 2021

Vous ne manquerez pas de lire dans les heures qui viennent de nombreux commentaires , dont les analyses " indépendantes " d' " experts " de l'European Council on Foreign Relations comme Gustav GRESSEL , sur la militarisation de l'Arctique par la Russie à la suite d'un reportage de CNN . J'y reviendrai en notant juste que ces structures " en trèfle " qui préoccupent tant nos " experts " ont été construites d'après le RETEX du programme spatial Russo-Soviétique ( Stations orbitales Saliout et Mir ) .

Je braquerai dans cet article plutôt le projecteur sur l'exercice anti-terroriste qui s'est déroulé le 2 avril dernier au large du port de Dudinka , à l'embouchure du fleuve Ienisseï . Il est en beaucoup de points semblables à l'exercice " Rhéa " qui s'est déroulé en MEDOR le 13 Mars dernier qui a été amplement exploité par la propa.... La communication du MINARM et amplement relayé par une blogosphère Défense & GP complaisante . 

Comme pour l'exercice qui a mobilisé trois submersibles il devait être planifié depuis longtemps - deux mois - mais dans un contexte où les chefs politiques et économiques Russes ont remis à l'ordre du jour l'importance de la Route Maritime Nord suite à l'embouteillage du Canal de Suez par l' Ever Given il prend une importance plus grande que prévue .

C'est un exercice " classique " dans sa forme mais avec ses spécificités "Arctiques " puisqu'il incluait un assaut depuis la banquise avec des motoneiges et des véhicules semi-chenillés et à skis mis au point par les forces spéciales Tchétchènes . Une image furtive sur une vidéo de la Rosgvardia permet même de distinguer la présence d'un aéroglisseursur la banquise . Voici le scénario : " Dans l'un des neuf ports de la Route Maritime Nord , un groupe criminel organisé a saisi un porte conteneurs ( de classe Aker ACS 650 - NDLR voir video  ) est monté avec une cargaison d'explosifs à bord . Quelques minutes après avoir reçu le signal d'alerte les forces spéciales militaires et policières - dont la Rosgvardia NDLR - sont montés à bord et ont libéré des otages et sécurisé la cargaison " 

Cet exercice permet aux chefs politiques et militaires Russes de repousser les accusations selon lesquelles l'état Russe serait incapable d'assurer de manière indépendante la sécurité du trafic sur la Route Maritime Nord hors du cadre d'une " coopération internationale " ™© La présidence Russe considère pourtant depuis la publication de sa doctrine sur la sécurité dans l'Arctique le terrorisme comme une des menaces à laquelle doit faire face la Russie dans cette région .   Il met aussi en avant la Rosgvardia        [ site ] contre laquelle une campagne de presse haineuse et insidieuse s'est développé en Occident suite aux manifestations subversives pro-Navalnystes . Son directeur Viktor ZOLOTOV a ainsi été sanctionné par le Trésor Etasunien mais aussi par la Direction Générale du Trésor . Le général Viktor ZOLOTOV - sanctionné par la Direction Générale du Trésor il faut le rappeler NDLR - a  assisté personnellement à cet exercice antiterroriste ( voir photo ci-dessous ) . 

Donner l'assaut à un navire sur la banquise dans l'Arctique nécessite non seulement la maîtrise des techniques anti-terroristes mais de tout l'environnement d'un navire comme savoir ouvrir des panneaux de cales ou maîtriser le déplacement sur un pont glacé , des échelles huileuses ou dans les coursives . A ce titre le choix de porte-conteneurs de classe Aker ACS 650 est représentatif des navires qui peuvent emprunter cette route maritime . Les unités appelées à intervenir sur ce type de navires devraient accompagner dans le cadre de leur entrainement les équipages durant leur traversées pour se familiariser avec ces navires .  

Ce n'est pas le premier exercice anti-terroriste Russe dans l'Arctique , à l'exemple de cet exercice de 2017 qui se déroulait sur un pétrolier ou celui de 2018 à bord d'un brise-glace à propulsion nucléaire , mais c'est l'un des premiers dans la partie orientale du Sevmorput . Selon le site de Rosgvardia ces exercices se poursuivront par un raid en motoneige en autonomie sur la base aérienne de DIKSON . Ces dernières années le rôle de la Rosgvardia s'est accru dans la protection des infrastructures Russes de l'Arctique au rang desquels figurent neufs ports , les grands sites de GNL du projet YAMAL comme les brise-glaces à propulsion nucléaire ou la centrale nucléaire flottante " Akademik Lomonossov " .

 Ces exercices sont aussi l'occasion de tester du matériel comme des couvertures et des vêtements qui réduisent la signature thermique du combattant et des rations pour les zones polaires comme on peut le voir dans la deuxième vidéo . Peut-être les verra t'on dans une prochaine édition de l'exposition " une vie de soldat " au Musée des Invalides ?

Je ne peux pas terminer cet article sans une petite remarque un peu machiste : Beaucoup de présentatrices des journaux télévisés Russes qui couvraient cette actualité faisaient état de " militaires qui ont montré leur force , leur courage et leur caractère  ! "  

C'est aussi la réalité d'une Russie que l'on se refuse à voire ! 

Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique

Note : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Mars 2021

Il a eu les " brêles " de l'Armée d'Italie , les méharis de l'Escadron Blanc les buffles des BISE Brésiliens , les Yacks des troupes frontalières Chinoises , voici les rennes de l'infanterie de marine Russe dans l'Arctique !

 

Nos amis les animaux  : L'infanterie de marine Russe et ses rennes !
Nos amis les animaux  : L'infanterie de marine Russe et ses rennes ! Nos amis les animaux  : L'infanterie de marine Russe et ses rennes ! Nos amis les animaux  : L'infanterie de marine Russe et ses rennes !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Mars 2021

Vous vous souvenez tous de ce sketch du regretté Coluche sur les campagnes publicitaires combinées : La première semaine pour les dragées laxatifs et la seconde pour les produits de nettoyage " du sol au plafond " .

C'est plus ou moins ce que vient de faire la Marine Russe bien qu'un tel exercice est bien-sûr préparé depuis des mois. Alors qu'il y a tout juste 72h Rosatom™ trollait la société Evergreen™ pour qu'elle emprunte la Route Maritime Nord suite à l'embouteillage du Canal de Suez , la Marine Russe vient d'annoncer qu'elle vient de réaliser une première mondiale  dans le cadre de l'expédition Умка-2021 : Trois submersibles à propulsion nucléaire ont fait simultanément surface dans une banquise de 1,5 m d'épaisseur et l'un deux a procédé au tir d'une torpille sous la banquise  . Au même moment des Mig-31 ont survolé le Pôle-Nord . Ces Mig-31 sont affectés de manière permanente pour la protection des zones arctiques Russes et ont été ravitaillés par un Il-78.

Pour paraphraser la ministresse Florence PARLY : " L'Arctique ne doit pas rester une zone de non droit et la * liberté de nôvigôtiôn *™©  doit y être assurée " . Et bien c'est ce que vient de faire la marine Russe en veillant aussi à ce qu'elle ne reste pas une " zone de non droit " ©™ et que le droit - Russe - y ait force de loi ! 

L'expédition Умка-2021 se déroule sous la supervision du commandant en chef de la marine Russe l'amiral Nikolaï YEVMENOV qui a communiqué par visioconférence avec le chef de l'Etat Russe Vladimir POUTINE .

Celui-ci a déclaré que " Cette expédition dans L'Arctique n'a pas d'analogue dans l'histoire de la période Soviétique et celle de l'histoire moderne de la Fédération de Russie "  Le Président Russe a ensuite ordonné la poursuite des expéditions dans l'Arctique pour assurer la sécurité militaire de la Russie . Il estime que cette expédition démontre " la capacité de la marine Russe à opérer dans la durée aux latitudes Nordiques ".

Cet exercice se déroule dans la région de l'archipel François Joseph et de la terre d'Alexandra avec des conditions extrêmes puisque selon l'Amiral YEFEMOV " la température peut y atteindre -25°C , -30°C , la banquise une épaisseur de 1,5m et le vent une vitesse de 32m/s - 115Km/h" 

Il nécessite une connaissance parfaite de la banquise y compris de la partie immergée . L'exercice du tir de la torpille est en soi instructif car les différents capteurs de l'arme réagissent différemment sous la banquise et la torpille se déplace dans un environnement particulier de température et de salinité .

Cette connaissance de la banquise peut-être obtenue de différentes manières . L'un des premiers moyens est l'observation satellitaire . La Russie a justement procédé fin février au lancement du satellite Arktika-M destiné à la surveillance de cette zone . Il sera suivi en 2023 par le lancement d'un second satellite afin d'avoir une continuité de la surveillance de cette région . Les responsables Russes n'ont toutefois pas divulgué la présence de capteurs spécifiques dédiés à la mesure de l'épaisseur de la banquise .

L'observation aérienne . L'observation in situ avec des navires militaires de surface ou submersibles , de commerce ou au moyen de stations dérivantes ou de navires dédiés comme le " Severnyi Polus " lancé le 18 décembre 2020 aux chantiers de l'Amirauté . Les navires civils et militaires qui empruntent la Route Maritime Nord constituent d'excellentes plateformes pour collecter du " big data " sur la bathymétrie , les conditions de glace en relation avec les données météorologiques et les caractéristiques physico-chimiques de l'eau .

A ce titre la décision des grands sociétés de transport Occidentales comme Evergreen™ ou CMA-CGM™ - sous l'injonction du Président MACRON - de ne pas emprunter cette route prive l'Occident de ces données et c'est très bien ainsi !

Notons ici que l'injonction Macronienne aux compagnies de transport maritimes de boycotter la Route Maritime Nord a été très finement analysée par High North News qui y voit un moyen pour le président Français d'extorquer des concessions de la Fédération de Russie sur d'autres théâtres ( Syrie ? Centrafrique ? ) . 

COSCO™ pourra les collecter sans problèmes pour la MAPL et les méthaniers Russes qui livrent en ce moment un tsunami de GNL en Chine via cette route doivent aussi collecter un tsunami de données . Il faut noter que cette collecte a lieue depuis pratiquement 90 ans et le début des expéditions polaires Russo-Soviétiques .

Il reste enfin les réseaux d'hydrophones [ sonars] , fixes comme le réseau " Harmony " - МГК-608 ou dérivants , et bien sûr les drones - filoguidés comme le THESEUS Canadien ou autonomes de type " planant " - qui permettent de cartographier le fond marin mais aussi la partie immergée de la banquise tout en assurant une veille sonar contre des submersibles ennemis .L'Institut " Krylov " a ainsi développé un système de drones sous-marins capables de " forer " la banquise avec une tête chauffante pour communiquer avec un avion afin de lui désigner une cible qui a été repérée par des drones . ( voir images ci-dessous ) 

Ces réseaux d'hydrophones sont ainsi utilisés pour surveiller les icebergs qui approchent les plateformes off-shore de chargement de GNL et de pétrole dans l'Arctique Russe .

Sur le plan des opérations terrestres il faut signaler la présence d'unités Tchétchènes de la Rosgvardia Ces partie des exercices a été supervisée par le Président Ramzan KADYROV himself .

 

 

 

Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique . Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique . Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ... Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ...

Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Quelques images sublimes du brise-glace " 50 let pobedy "  escorté par le méthanier " Christophe de Margerie " dans la banquise qui vient de terminer une traversée historique . C'est du moins comme ça que je vois les choses ....Une réalité désormais dans l' " Arcto-Pacifique " . L'annonce de cet exploit fait bien sûr couiner de nombreuses personnes , en particulier dans la communauté scientifique Anglo-Saxonne et ceci au nom du " réchauffement climatique " . Il se pourrait bien d'autre part que pendant que les sages s'occupent du GNL pour la Chine  via le Sevmorput , les imbéciles se préoccupent du Nord-Stream 2 .

Une image en prime , celle d'une tête de forage gazier pour laquelle on pourrait parler d' " Orthodoxie gazière Russe dans l'Arctique "  ...

 

Arcto-Pacifique  : " Partout où il y a une volonté ( et un méthanier de classe Arctique ) , il y a un chemin ! "

Voir les commentaires

Repost0