Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 17:54

Les prés de 500 marins prisonniers sur une base flottante et quatre navires en Mer d'Okhotsk ont été enfin libérés aprés un mois d'efforts  a annoncé lundi à RIA Novosti la porte-parole de la Compagnie de navigation de l'Extrême-Orient - FESCO - Tatiana Koulikova.

 

Plusieurs bateaux - la base flottante Sodroujestvo, le réfrigérateur Bereg Nadejdy, le navire de recherche Professor Kiesewetter, les chalutiers Mys Elizavety et Anton Gourine - ont été bloqués par la mer gelée entre le 31 décembre et le 3 janvier. Le chalutier Anton Gourine a réussi à se libérer par ses propres moyens. Le Mys Elizavety, le Professor Kiesewetter et le  réfrigérateur Bereg Nadejdi ont été dégagés des glaces par le brise-glaces Amiral Makarov.

  © Ria Novosti

Cette opération de sauvetage rendue particulièremment difficile par la faible salinité de l'eau et une faible bathymétrie qui provoque une reformation rapide de la banquise aprés l'ouverture d'un chenal a necessité l'envoi sur zone du brise-glace Krassine .

Les brise-glaces Karssine et Amiral Makarov ont ainsi été obligé de travailler de concert pour ouvrir un chenal à  la base flottante Sodroujestvo. 

Cette opération de sauvetage  réussie  démontre que les capacités de secours en mer et de projection acquises par l'URSS dans les années 20-30 dans les régions polaires , il faut ici signaler l'opération de sauvetage du brise-glace Tcheliouskine en 1934 largement médiatisée par le pouvoir Stalinien , ont été conservées par la Russie .

A l'heure ou les voies maritimes septentrionales et surtout le tourisme arctique se développe , les états circumpolaires cherchent à bâtir une organisation commune de secours en mer et il est indéniable que l'expertise Russe dans ce domaine sera primordiale .

 

En 1965 , cinq navires avaient bloqués dans la Mer d'Okhotsk et avaient du attendre la fonte de la banquise pour pouvoir être libérés . Le ravitaillement des navires avait été assuré par hélicoptère tout comme lors de la " grande tempête arctique " d'octobre 1983 qui avait saisi dans la banquise plus de 60 navires le long de la Route Maritime Nord . [ 3 ]

Ces exemples montrent que l'hélicoptère associé au brise-glace , à propulsion nucléaire , restent les principaux instruments de projection dans l'espace arctique ou ils devront être associés à un systéme de navigation satellitaire . Le 28 janvier dernier un Mil -Mi 8 appartenant à une société privée - Aviashelf - a ainsi évacué un des mécaniciens de bord du brise-glace Krassine en opération sur zone qui souffrait  d'une insuffisance rénale !

De son côté la société Rosatomflot qui gére la flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire Russes a proposé le 19 janvier dernier au Ministére des Transports de stationner une des unités à propulsion nucléaire dans la partie orientale de la Route Maritime Nord afin de réduire les délais d'intervention lors d'une opération de sauvetage tout en deployant un brise-glace aux capacités de projection plus importantes en banquise épaisse . [ 1 ]

Il ne serait pas étonnant que dans ce cas de figure le gouvernement Japonais - via des proxys environnementalistes - ne cherche à s'opposer à cette initiative .

 

Cette opération de sauvetage montre aussi que la Russie n' a pas à rougir de son " héritage Stalinien " ou Soviétique car c'est durant cette période que cette expertise unique s'est construite et c'est elle qui permet aujourd'hui de sauver des vies .

Les marins et aviateurs qui ont lutté durant un mois durant dans la Mer d'Okhotsk mériteraient  en outre - même si ils refuseraient certainement ces honneurs - les célébrations qui ont marquée le sauvetage de l'équipage du Tcheliouskine . [ voir video ] .

 

Le cout de cette opération de sauvetage est estimée à 5 millions de dollars et souligne que c'est un risque qui devra être intégré dans les activités maritimes arctiques en dehors de la saison estivale .

En ce qui concerne l'opération de sauvetage dans la Mer d'Okhotsk - effectuée par les navires brise-glaces de la société FESCO - le financement de l'opération pourrait être pris en charge par un fonds de réserve du gouvernement Russe mais aussi être récupéré auprés des sociétés propriétaires et les armateurs des navires secourus a déclaré à Ria Novosti le vice-ministre des transports Viktor Oslesky . [ 2 ]

 

[ 1]  Росатомфлот предлагает базировать один из атомных ледоколов в восточной части Севморпути

 [ 2 ] Операция по спасению судов в Охотском море может быть профинансирована из двух источников

  [ 3 ] Combat pour la vie dans les glaces de l'Arctique .

 

 

 

 







Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 09:15
MOSCOU, 12 janvier - RIA Novosti

Le Groupe russe unifié de construction navale (OSK) envisage de créer une co-entreprise avec le consortium italien Saipem SA pour la conception de navires en mesure d'opérer sur le plateau continental, annonce mercredi le quotidien russe Kommersant, citant une source proche de l'affaire.

Selon la source du quotidien, la co-entreprise ne sera chargée que de concevoir des navires et l'infrastructure nécessaire à l'extraction de gaz et de pétrole sur le plateau continental.

En octobre dernier, l'OSK et Saipem SA ont signé un mémorandum sur la création de la co-entreprise, la transaction doit être approuvée en mars ou en avril 2011. La co-entreprise pourrait être inaugurée d'ici la fin de l'année, selon le quotidien.

 

Note de l' Editeur :

Le Groupe OSK devient le centre de gravité de la construction navale civile Russe avec des partenariats conclus avec la France [ Lien ] - pour la construction de BPC de la classe Mistral - et la Finlande pour la construction de brise-glaces .[ Lien ]  

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 15:30

Le chantier naval Russe OSK  - Объединённая Cудостроительная Kорпорация [site ] - et le groupe Finlandais STX Finland viennent de former une joint venture - Arctech Helsinki Shipyard - pour la construction en commun de brise-glaces [ à propulsion diesel-électrique ] .

La nouvelle société  detenue à parts égales par la partie Russe et Finlandaise va pouvoir acquérir 20.4 % du groupe Aker Arctic [ site ]  spécialisé dans l'étude et la construction de navires de classe arctique . [ 1 ]

Le protocole d'accord a été signé par le Premier Ministre Russe Vladimir Poutine et son homologue Finlandais Mari Kivinieni.

La coopération entre les clusters maritimes Russes et Finlandais date de la fin de la seconde guerre mondiale et s'est matérialisée par exemple par la construction en Finlande des batyscaphes Mir conçus en URSS .

Le 1er novembre dernier le groupe OSK a signé avec le groupe Français de construction navale militaire DCNS un accord sur la création d'un consortium de construction navale civile et militaire qui , entre autre projets , pourrait être impliqué dans la construction de brise-glaces . [ 3 ]

Le groupe OSK a déja signé un accord avec la maison mère Coréenne de STX au mois de septembre 2010 pour le transfert des Chantiers de l'Amirauté sur un niveau site dans la localité de Cronstadt .[ 2 ]

 

 

Liens :

[ 1 ] Russia's United Shipbuilding Corp. to build icebreakers with STX Europe

[ 2 ] United Shipbuilding Corporation (USC) signed a memorandum of cooperation with Korean company STX

[ 3 ] Russian, French shipbuilders form consortium

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 10:58

La quantité de marchandises transportées le long de la Route Maritime Nord ou Sevmorput  pourraît décupler d'ici 2020 a annoncé le gouverneur de l'oblast de Mourmansk  Dmitri Dmitrenko lors d'une réunion consacrée aux transports en Russie pour atteindre 18Mio de tonnes .[ 1 ]

Selon le gouverneur , le port de Mourmansk serait le principal bénéficiare de cette expansion puisque 60% du trafic se fait au travers ou au départ du port Russe qui a vecson homologue Petropavlovsk een Extrême-Orient Russe pourraît devenir l'un des deux hubs de cette voie maritime septentrionale .

2010 peut être considée comme l' " an 1 " de la véritable mise en exploitation commerciale de la voie maritime septentrionale avec  un vraquier Norvégien , plusieurs tankers , un cargo et même un ferry .

Pour 2011 , l'administration Russe du Sevmorput a déja reçu plus de 10 demandes d'assistance ua pilotage le long de cette nouvelle route maritime pour quatre vraquiers et cinq tankers .

Le principal goulot d'étranglement reste le cout de la traversée par rapport à un tarjet passant par le canal de Suez en raison de l'assistance requis de navires brise-glaces et les responsable Russes estiment que ce cout doit être réduit pour attirer de nouveaux clients .

 

Liens :

[ 1 ] Севморпуть: нужно понизить тарифы хотя бы на определенное время, чтобы привлечь судовладельцев 

 

  Texte : © Daniel BESSON - Novembre 2010

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 20:26

 

Au moins six voyages de tankers sont planifiés l'année prochaine sur la Route Maritime Nord a annoncé hier le capitaine du brise-glace à propulsion nucléaire NS Rossiya .

Rosatomflot - une des composantes de la nucléostatale Russe Rosatom - qui gére la flotte de brise-glaces Russes à propulsion nucléaire a confirmé la nouvelle ajoutant qu'un des tankers aura pour destination la Chine . [ 1 ]

 Rosatomflot a déja annoncé avoir 11 contrats de pilotage et d'assistance le long de la RMN pour 2011 .[ 2 ]

Cette année a été particulièrement active le long du Sevmorput  . Elle peut être considérée comme l'an 1 de l'exploittaion commerciale de la Route Maritime Nord et donne ainsi à la Russie une avance certaine sur le Canada et le Passage Canadien du Nord-Ouest .

On été couverts sur Ice Station Zebra les  navires suivants :

 

- Deux tankers - l"Indiga" et le "Varzuga", transportant - chacun 15 000 tonnes de combustible à partir de Mourmansk et à destination de l'extrême-orient Russe .

- Le tanker de 100 000 tonnes " Baltica " transportant des condensatsde de gaz à partir de Mourmansk et à destination de la Chine .

- Le vracquier Norvègien " MV Barents Sea " qui a navigué le long de la RMN à partir de Kikerenes à destination de la Chine avec du concentré de mineraie de fer .

- Le cargo " Monchegorsk " de Norislk-Nikel qui a transporté des lingots de nickel à partir de Mourmansk et Dudinka à destination du port de Changhaï .

- Le paquebot-ferry " Georg Ots " .

 

 

 

 

Liens :

[ 1 ] Six Russian tankers to use Northern passage route next summer - Depêche de Ria Novosti du 19 octobre 2010 .

[ 2 ] «Атомфлот» получил 15 заявок на проводку судов по Севморпути в 2011 году - Вячеслав Рукша - Depêche de Portnews.ru du 9 septembre 2010 .

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 18:22

J'ai souvent évoqué dans ce blogue la politique de restructuration et de modernisation du cluster maritime Russe et plus particulièrement du Cluster Maritime Russe de l'Arctique entreprise par le Président Vladimir Poutine et poursuivie par son successeur Dmitri Medvedev , toujours sous la supervision du Premier Ministre Vladimr Poutine et du Vice- Premier Ministre Serguei Ivanov .

 

Qu'en est il du Brésil ?

Tout comme en Russie pour Gazprom et Rosneft , la découverte et la mise en exploitation de réserves pétrolières off-shore principalement sur le site de Prè-Sal  a fait prendre conscience au  gouvernement du Président Lula du caractère stratégique du secteur de la construction navale pour la pétrostatale Petrobras .

Cette prise de conscience s'est faite au niveau du Bureau des Affaires Stratégiques - SAE- dirigé par le Ministre Pinheiro Guimaraes et s'est traduite , comme en Russie , par la mise en oeuvre d'un plan de modernisation des chantiers navals axé dans un premier temps sur la construction de navires d'assistance à la recherche et à l'exploitation pétrolière off-shore , de pétroliers , de navires de commerce et de plateformes de forage .

Ce plan a été surnommé Programa de Modernização e Expansão a Frota - Promef et fait parti du Programa de Aceleração do Crescimento - PAC - ou Programme d'Accélération de la Croissance .

Lancé en 2004 il est divisé en plusieurs phases avec l'objectif final de construire 146 navires d'assistances divers à l'industrie pétrolière [ logistique , études géophysiques , ... ] et 49 navires de transport destinés principalement à la filiale de transport maritime de Petrobras , Transpetro .L'autre objectif de ce plan est une modernisation de la filière de la construction navale pour l'adapter aux normes de productivité internationales et donner des capacités d'exportation aprés avoir donné les capacités de satisfaire la demande nationale . Le Brésil vise à reconquérir sa place de puissance navale  ayant été dans les années 60 le deuxième centre de la construction navale au monde derrière le Japon . [ 5 ]

Ce plan se divise en deux premières parties :

PROMEF I :

Construction de 10 Suezmax , 5 Aframax , 4 Panamax , 4 pétroliers , 3 méthaniers

PROMEF II :

Construction de 4 Suezmax , 3 Aframax , 8 pétroliers , 5 méthaniers .

 

  La plupart de ces navires seront équipés des technologies d'aides à la navigation les plus modernes comme des systémes de positionnement dynamiques leur permettant d'accoster à des centres de production off-shore . L'objectif final du PROMEF est de satisfaire 100% du tonnage nécesasire à Transpetro pour le cabotage et  50% du tonnage au long cours .[ 11 ] p°21

La troisiéme phase de ce programme - PROMEF III - a été lancée au mois de mars 2010 afin de prendre en compte les nouvelles découvertes effectuées à Prè-Sal . [ 1 ] - [ 10 ] - [ 11 ]

 

 Ce plan qui est placé sous la supervision de l'état Brésilien associe les grands chantiers navals est doté d'un financement de 5 milliards USD obtenus aux travers d'organismes comme le Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico e Social -BNDES .

Selon Sergio Machiado président de la société Transpetro , le programme PROMEF va créer 200 000 emplois directs ou indirects et va permettre à Transpetro d'économiser 500 Mio USD sur une facture de 1.2 Mia USD par an tout en garantissant la souveraineté du Brésil dans un secteur stratégique . Aujourd'hui aprés six années d'existence du programme , le secteur de la construction navale Brésilien est le quatrième au monde et vient de rattraper la Turquie en terme de tonnage commandé . De moins de 2000 employés il y a 10 ans  , le secteur de la construction navale Brésilienne emploie aujourd'hui 45 600 personnes et le cap des 50 000 devrait être atteint à la fin de l'année .  

 

Sur le plan des technologies et particulièrement des technologies de construction modulaires des navires - une étape shuntée par la construction navale Brésilienne durant la crise des années 80 et 90 - les chantiers navals Brésiliens ont choisi de s'associer à des entreprises du Sud-Est Asiatique et principalement la société Sud-Coréenne Samsung Heavy Industries .

Cette société au travers d'un contrat de USD 29 Mio et d'une prise de participation de 10% assure la modernisation du plus grand chantier naval d'Amérique du Sud - Estaleiro  Atlantico Sul  - en y effectuant des transferts de technologie et de savoir-faire [ Know - How ] [ 2 ]

 

Durant la première phase du programme PROMEF , l'objectif est d'intégrer 65% de technologie nationale .La deuxième phase prévoit d'atteindre une part de 70% pour un objectif final d'intégrer les technologies d'aides à la navigation et de propulsion de conception et de fabrication Brésilienne . Des ses débuts le programme PROMEF a fait l'objet d'une étude précise de ces capacités nationales , depuis la capacité de fabrication en systèmes propulsifs jusqu'à la production d'acétylène en passant par la production d'équipements électriques , afin d'atteindre ces objectifs sans se retrouver face au goulot d'étranglement qu'aurait pu génerer sur le plan financier leur acquistion à l'étranger . [ 11 ] - p°27et 28  

 

Le premier navire du programme  PROMEF - le Suezmax João Cândido  - été lancé le 7 mai 2010 aux chantiers navales Atlantico Sul ( PE ) en présence du Président Lula et de la candidate Dilma Roussef . Cette présence de l'ex-ministre des Mines et de l'Energie qui a suscité des polémiques au Brésil avait pour objectif clair de montrer que le programme PROMEF n'était pas un programme de gouvernement mais bien un programme d'état .[ 3 ]

 Le deuxième navire du programme - le Suezmax Celso Furtado - a été lancé le 24 juin 2010 à l' Estaleiro Mauá de Niterói ( RJ ) . [ 4 ]

Evoquant la mémoire de cet économiste Brésilien qui avait toujours plaidé pour le développement du Nordeste au travers d'une action énnergique de l'état , le président de Transpetro déclarait :

" Nous sommes fiers que les rêves de Celso Furtado , ses idées ont pu être transformées en une réalité , en acier et que cet acier puisse changer la vie des gens "  [ 9 ]

La plupart des employés des chantiers navals Brésiliens occupaient précédemment des emplois peu rémunérateurs et peu considérés : Pêcheurs , ouvriers agricoles dans des plantations ou domestiques . L'accés à une qualification professionelle et à un emploi bénéficiant d'une reconnaissance sociale plus grande a touché beaucoup de familles . [ 5 ]

 Cela faisait 13 ans qu'un chantier naval civil Brésilien n' avait pas reçu de commandes de l'état .

 

Tout comme les chantiers navals Russes du Cluster Maritime Russe de l'Arctique , les chantiers navals Brésiliens ont du faire face au goulot d'étranglement du manque de main d'oeuvre qualifiée . Ces clusters maritimes ont fait  face par deux politiques de recrutement différentes au delà de la formation dans des centres de formation technique - Senai au Brésil .[ 5 ]

Si les entreprises Russes ont cherché à favoriser la mobilité nationale et même internationale - Pologne et Ukraine - par une politique de salaires attractifs , les chantiers navals Brésiliens ont organisé avec l'aide du corps diplomatique basé en Asie du Sud-Est et principalement au Japon le " rapatriement  " de la main d'oeuvre partie à l'étranger aprés le début de la crise dans les années 80 . Cette politique de " retour des cerveaux et des bras " visait non seulement les Nissei cad les Nippo-Brésiliens mais les " Brésiliens de souche " qui ont quitté leur pays .Désormais la vitalité des chantiers navals Brésiliens provoque même une immigration en provenance du Japon . [ 6 ]

 

 

Dans le domaine des plateformes de forage off-shore , les débuts de la revitalisation du secteur au Brésil datent de l'an 2000 avec la transformation de deux tankers en centre de production off-shore FPSO [ floating, production, storage, and offloading ] et cette revitalisation fait l'objet d'un programme annexe baptisé  Programa de Mobilização da Indústria do Petróleo e Gás Natural–PROMINP  lancé en 2003 .

Les deux premiers centres de production off-shore P-43 et P-48 ont été mis en service sur les champs de Barracuda et Caratinga dans le bassin de Campos . [ 7 ]

 Aujourd'hui l'industrie navale Brésilienne vient de franchir un nouveau pas avec l'annonce faite par le Président Lula lors de l'inauguration de la plateforme P-57 aux chantiers navals Brasfels à Angra dos Reis. Une plateforme qui intégre conformément aux directives du plan PROMEF II déja 68 % de technologie nationale . [ 8 ]

" Le Brésil va construire ici des plateformes pour d'autres pays " a déclaré le Président Brésilien en précisant que ces plateformes seraient en premier lieu destinées aux sociétés travaillant en Amérique du Sud .

 

 " Nous allons avoir besoin de beaucoup de pétroliers , de beaucoup de plateformes et aussi de beaucoup de chantiers navals [ Pour la mise en valeur de Prè Sal - NDLR ] "

a ajouté le Président Lula  dans un discours au ton patriotique que n'aurait pas renié Getulio Vargas le fondateur de Petrobras et auteur du slogan " O petroleo é nosso ! "

  Ce discours souverainiste  le Président Lula l'avait déja tenu lors du lancement du João Cândido  :

 

" Certains prétendent que dans ce monde globalisé nous devons acheter nos navires en Corée , en Chine par ce qu'ils sont moins chers . Mais nous défendons l'idée que c'était la bonne solution de les construire ici afin que nous ne perdions pas notre technologie "

" Nous avons plusieurs chantiers navals . Nous avons des chantiers à Rio de Janeiro , Pernambouco , au Rio Grande do Sul , nous construisons un chantier à Salvadore de Bahia et nous allons construire des chantiers navals partout ou c'est nécessaire par ce qu'avec eux le Brésil y gagne beaucoup " 

" Nous sommes en train de construire une structure puissante afin d'avoir une industrie de la construction navale puissante . Nous voulons exporter des navires de forage , des plateformes et des pétroliers "  [ 9 ]

 

Bien sûr ces succés de l'industrie navale Brésilienne ne plaisent pas à tout le monde . Le programme PROMEF a du subir les moqueries et les critiques condescendantes de la presse financière Anglo-Saxonne - plus particulièremment le Financial Times et The Economist - qui y ont vu la manifestation d'un Petrostatisme - souverainisme pétrolier - mal placé avant d'esayer de faire bonne figure et d'accorder un satisfecit tardif . Cette politique souverainiste qui a porté ses fruits au bout de seulement six ans est en train de compromettre les investissements occidentaux - Anglo Saxons - réalisés dans le cadre de la division internationale du travail en particulier ceux réalisés dans le  secteur de la construction navale tandis que ces investisseurs , mis à part quelques sociétés Asiatiques , se sont vu refuser de facto , puisque l'essentiel du fiancement est assuré par des organismes comme le BNDES , l'accés à ce plan de modernisation .

  Les chiens ont aboyés et la jangada passe : Le Brésil est non seulement en train d'acquérir la maitrise des technologies liées à l'exploration , la production et le transport des hydrocarbures mais il se positionne desormais comme un exportateur de ces technologies le tout dans un contexte de réapropriation et d'extension de sa souveraineté sur les ressources du  plateau continental de l' " Amazonie Bleue " .

Mais rien n'est gagné ! Tout comme à l'époque de Getulio Vargas le courant des entreguistas favorables à l'externalisation principalement au profit du capital Anglo-Saxon des activités pétrolières ou parapétrolières Brésiliennes en échange de royalties posséde des capacités de lobbying importantes et des appuis politiques puissants . Le courant Petrostatiste dispose toutefois d'appuis importants au sein de l'Armée Brésilienne et principalement au sein de la Marine pour qui pétrole off-shore et projection dans l'Atlantique-Sud sont liés . Ce programme civil de construction navale comporte un pendant militaire sur lequel je reviendrais .

 

 

 

Liens :

[ 1 ] Promef III lançado este ano

[ 2 ] Korea helps Brazil rebuild shipbuilding industry

[ 3 ] Petrobras recebe o primeiro navio “Suezmax” construído no Brasil em mais de uma década

[ 4 ] Transpetro lança 2º navio do Programa de Modernização da Frota 

[ 6 ] Estaleiro de Suape tem "invasão" de dekasseguis

[ 7 ] [Revitalization of the shipbuilding industry - Petrobras Magazine

[ 8 ] Lula: Brazil to Build Rigs for South American Oil Companies - Article de Latin American Herald Tribune  .

[ 9 ]   SHIPPING | Made in Brazil

[ 10]   Transpetro launches the first Promef vessel to sea - 

 

 

Analyse

 

[ 5 ] LIDERANÇA PERDIDA - A indústria naval renasce das cinzas Correio Braziliense du 28 juin 2010 .
Quero ressaltar um aspecto muito importante: a qualificação dos trabalhadores. A grande maioria dos operários do Estaleiro Atlântico Sul ganhava a vida como pescador, cortador de cana ou doméstica. Todos eles, cuja atividade anterior não era valorizada, receberam formação em três fases. Na primeira, houve reforço do ensino básico, com a duração de três meses. O segundo estágio foi no Senai, onde os trabalhadores receberam base teórica e treinamento prático. A terceira fase, oferecida pelo próprio estaleiro, foi de qualificação final para as atividades de soldador, caldeireiro, mecânico, montador e pintor. Não há nada que pague ver a expressão de felicidade estampada no rosto dos trabalhadores, pessoas que jamais imaginaram que um dia seriam capazes de construir um verdadeiro monumento, como é o navio João Cândido.

 

Documentation

 

[ 11 ] Présentation du programme PROMEF au XXéme COPINAVAL - 2007

 

 

 

 

 

 

 

null

 

null

null

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 14:21

Le paquebot - ferry " Georg Ots " en provenance de Mourmansk est entré ce matin dans le port de Vladivostock aprés avoir traversé la Route Maritime Nord accompagné par des brise-glaces de la société Atomflot . La durée du trajet a été de 16 jours .

Construit en Pologne en 1980 , le " Georg Ots " assurait jusqu' à présent la ligne Saint-Pétersbourg - Helsinki . Il sera desormais basé danns l'Extrême-Orient Russe et participera au sommet de l'APEC qui se tiendra à Vladivostock en 2012 .

L'ouverture des voies maritimes septentrionales se fait aussi aux navires de tourisme ce qui pose des questions évidentes sur les moyens de secours aux biens et aux personnes .

A la fin du mois d'aout 2010 le paquebot Clipper Adventurer avait heurté un rocher non cartographié le long du passage du Nord-Ouest forçant l'évacuation des 110 passagers et de l'équipage. [ 1 ]

 

 Liens :

[ 1 ] CLIPPER ADVENTURER Hits Uncharted Rock - Depêche de maritimematters du 29 aout 2010 .

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 16:10

C'est peut être la dernière fois que vais commenter ce genre de nouvelles tant ce ne sont plus des " nouvelles " mais une réalité de l'Arctique contemporaine . C'est toutefois une bonne opportunité de montrer des vidéos de cette " réalité "contre laquelle certains extrémistes environnementalistes se battent , pitoyables Don Quichotte contre des moulins à vent d'acier . Apres le tanker SCF Baltica et le vraquier MV Barents Sea , un nouveau navire va emprunter la Route Maritime Nord à destination de l'Asie ce qui fera de 2010 l'an un de l'exploitation commerciale de la Route Maritime Nord .

 

Hier un cargo de classe arctique ARC7 de la société Norilsk Nikel  , le  Monchegorsk ,  capable d'opérer dans l'Arctique sans assistance d'un brise-glace a quitté le port de Mourmansk à destination du port de Dudinka [ Voir video ] ou il chargera une cargaison de lingots de nickel à destination des ports de Busan et Shanghai . Lors du voyage de retour le navire transportera des biens d'équipement destinés à la société et des biens de consommation pour les résidents de la région industrielle de Norilsk  .

 

Selon le directeur général de Norilsk Nikel Vladimir Strzhalkovsky , l'ouverture de la partie orientale du Sevmorput au commerce régulier permet l'intégration de la Russie dans le système de transport Eurasiatique .

 

Les cinq navires de classe Arctique de la société Norilsk Nikel sont équipés de pods orientables  Azipods  , une " technologie sensible " citée comme pouvant faire obstacle de la vente d' un BPC Mistral à la Russie et qui leur permet d'ouvrir un chenal dans la banquise . [ Voir video ]

 

Le Monchegorsk a été construit par les chantiers Aker Yards à Wismar , " fournisseurs de technologies sensibles " [ Azipods , systèmes de positionnement dynamiques compatibles GLONASS , ... ] à la Russie  depuis 10 ans  .[ Voir video ]

 

  Note de l'Editeur :

La première vidéo montre le Monchegorsk à Dudinka en septembre 2009  . On ne pourra que constater l'émerveillement des deux Russes devant le navire , " Krasavits " = " Bel Homme " ! . Ces réactions montrent le fossé culturel qui existe entre la Russie ou la nature n'est pas une " vache sacrée " et ou la Route Maritime Nord garde une aura mystique et l'Occident et ses extrémistes environnementalistes . Peut-être est là le véritable " Choc des civilisations " ?

Oui ! Un cargo de classe arctique , ce peut être beau !

  Comme pour cette Russe , un voyage le long de la Route Maritime Nord - non pas à bord d'un paquebot mais bien à bord d'un de ces cargos ou tankers - est aussi un de mes souhaits  . ..

 

 

 

Liens :

[ 1 ] «Норильский никель» доставит продукцию потребителям стран Юго-восточной Азии по новым маршрутам - Communiqué de Norilsk Nikel du 16 septembre 2010 .

En Anglais .

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 17:15

Le 8 septembre s'est formé dans la mer de Kara , près des îles Izvestia , le convoi qui doit mener le vraquier " Barents Sea " vers la Chine via la Route Maritime Nord avec une cargaison de 40 000 tonnes de concentré de fer . Le vraquier Norvègien sera escorté par le brise-glace à propulsion nucléaire " 50 Let Pobedy " de la société Atomflot .  Les deux navires vont emprunter une route proche de celle suivie avec succés par le tanker " Baltica" .[ 1 ]

 

Liens :

[ 1 ] Вслед за танкером по Севморпути идет балкер - Communiqué de Rosatom du 8 septembre 2010 .

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 19:05

Le vraquier " MV Nordic Barents " qui doit quitter le port de Kirkenes dans le Nord de la Norvége à destination de la Chine avec un chargement de 40 000 tonnes de minerai de fer [ 1 ] devrait se voir refuser sont transit dans les eaux  territoriales Russes de la Route Maritime Nord  en raison d'une classification arctique inadaptée estime la presse spécialisée Russe [ 2 ]

Le vraquier est classifié 100 A5 E3  par la Germanischer Lloyd , ce qui correspond à une classification Russe A1 adaptée uniquement au transit arctique estival et donc l'expedition  serait impossible en septembre .

Bien que les autorités Russes aient déja donné leur accord , le navire sera escorté par un brise-glaces à propulsion nucléaire , la présence dans les eaux territoriales arctiques Russes d'un navire battant pavillon étranger qui ne fera pas d'escale prélimlinaire dans un port Russe pour une inspection , qui sera dirigé par un équipage étranger provoque des réticences en Russie à l'image du Canada et de la Route du Nord-Ouest ou l'enregistrementa uprès du NORDREG est désormais obligatoire .

 

 

 

Liens :

[ 1 ] Heading North - Article de Shiptalk du 27 aout 2010 .

[ 2 ] Вслед за танкером Совкомфлот по СМП пойдет датский балкер с минимальным ледовым классом

 

Documentation

 

Equivalence of ice classification rules

Repost 0
Published by DanielB - dans Marine marchande
commenter cet article

Liens