marine marchande

Publié le 6 Septembre 2021

Bonjour ,
Je comptais effectivement écrire un article sur ces centrales nucléaires flottantes . D'après Kommersant les coques de ces centrales nucléaires seront fabriqués en RPC . 
Rosatom™ se positionne très bien sur le marché des " small reactors " en voulant utiliser des réacteurs destinés aux brise-glaces par exemple .

Merci pour votre lien .


Très Cordialement
DanielB

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Russie, #Marine marchande

Repost0

Publié le 17 Mai 2021

A la veille d'une réunion du Conseil de l'Arctique au cours de laquelle la Russie va annoncer son acceptation d'assumer la présidence pour la période 2021-2023 à la fin du mois  le MAE Russe Sergueï LAVROV a eu des propos " forts et clairs " sur la légitimité de la présence Russe dans l'Arctique , son droit d'y défendre sa souveraineté et d'y développer l'exploitation des ressources naturelles vivantes ou minérales .

"Nous assistons à des lamentations au sujet de l’activité militaire dans l’Arctique. Tout le monde le sait parfaitement et depuis longtemps: c’est notre territoire, notre terre. Nous assumons la responsabilité que notre littoral Arctique soit sûr et tout ce que notre pays y fait est absolument légitime" .

Le MAE Russe en a profité pour dénoncer la présence - illégitime par contre - de l'OTAN .

C'est aussi une critique à peine voilée des tentatives Franco-Macronniennes de vouloir " internationaliser " l'Arctique au travers d'un agenda environnementaliste , que ce soit la question de l'exploitation des ressources halieutiques ou du transport par la Route Maritime Nord .   C'est d'autant plus savoureux que des responsables du gouvernement Français , des parlementaires et des militaires se sont plaints ces dernières semaines de l'action de certaines ONG  . Ces pratiques sont de plus en plus utilisées par l'Occident . Le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Youri AVERIANOV a ainsi déclaré dans une interviouve : 

" Nous constatons que les pays Occidentaux transforment de plus en plus les problèmes environnementaux et écologiques en un instrument de pression , de discrimination et de concurrence déloyale . Par exemple , sous prétexte de protéger l'environnement marin , des navires de pêche Russes sont chassés de la zone de pêche du Svalbard " 

Selon Youri AVERYANOV des organisations environnementales non gouvernementales Occidentales influentes font circuler des accusations contre les autorités et les entreprises Russes opérant dans la région de causer des dommages aux écosystèmes locaux. "Nous voyons souvent comment les écologistes Occidentaux protestent violemment contre nos projets, même si de l'autre côté de la frontière, les entreprises étrangères continuent de fonctionner, mais on n'en entend pas un mot» 

"Souvent, les écologistes étrangers appellent à la préservation des écosystèmes Arctiques vulnérables précisément à proximité des installations stratégiques Russes, dans des zones où se trouvent des gisements ou des routes de navigation prometteuses en termes de développement " a déclaré Yuri AVERYANOV .

C'est un sujet que j'ai bien sûr souvent évoqué dans ce blogue , que ce soit à propos de la Russie ou du Brésil .  Des organisations indigénistes Quilombistes ont ainsi essayé de perturber le développement du centre spatial Brésilien d'Alcantara (MA)  ainsi que celui d'une base navale ( BA ) .  Parmi ces organisations soi disant non-gouvernementales il faut citer BELLONA™ qui est financé par le gouvernement Norvégien de même que la feuille de chou électronique " The Independant - SIC ! - Barents Observer "™ 

 Dimitri ROGOZINE avait déjà ciblé le " terrorisme vert " comme une menace déstabilisatrice , aux côtés d'autres , il y a déjà huit ans . 

Nota : Vous l'aurez compris qu'alors que la blogosphère Défense & GP se focalise sur les questions de défense stricto-sensu  , la question de la subversion des services Occidentaux se doit d'être abordée car comme sur tout le reste la Russie fait l'objet d'une guerre informationnelle sur la question de l'Arctique et en particulier sur les thèmes environnementaux . 

Base Arctique Russe au Cap BARANOV ( Severnaya Zemlya )

Base Arctique Russe au Cap BARANOV ( Severnaya Zemlya )

Note : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Mai 2021

Comme toujours il s'agit d'un problème lié à la Géopolitique des ressources qu'il convient de traiter avec une petite dose d'humour ! En l'occurrence je fais allusion à ces " milices maritimes " Chinoises tant décriées par nos " experts ".

Ce qu'il ya malheureusement de terrible dans cette bouffonnerie , une de plus , c'est des abrutis à l'ADN manifestement imbibé de Calva risquent de la transformer en tragédie dans le cadre d'un abordage mal maitrisé !

Quand aux menaces de coupure d'alimentation électrique par une ministresse en manque de publicité , il faut les relativiser !

 

Jersey : Les Milices Maritimes Franco-Manchoises font demi-tour face à la Royal Navy !
" Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours "

" Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Avril 2021

Cet article j'aurais aussi pu l'intituler " La Russie ouvre le BAL dans l'Arctique " .

Si vous constatez  une recrudescence d'articles liés de nouveau à la région Arcto-Pacifique c'est que l'actualité géostratégique m' y contraint . D'autres sur le centenaire des sanctions Russo-Américaineset des expulsions de diplomates  , l'emprisonnement de l'amiral Eurasiste Cem GÜRDENIZ et la géopolitique du coton et même sur " Black Squaw " sont dans les tuyaux - depuis janvier pour l'article sur les sanctions - mais je n'ai vraiment pas le temps de m'y mettre ! 

Dans un contexte de tensions renouvelées  au travers de publications de doctrines , d'articles alarmistes et d'annonces de déploiement de troupes le déploiement de systèmes anti-navires " BAL " le long de la Route Maritime Nord est significatif . Pour reprendre la vieille formule : " La souveraineté du Roy s'étend en mer jusqu'à la portée de ses canons " on peut désormais écrire

" La souveraineté de la Russie sur le Sevmorput s'étendra jusqu'à la portée de ses missiles anti-navires " 

Des sources militaires ont déclaré à l'agence Izvestia que les chefs militaires Russes ont pris la décision de déployer le système de missiles anti-navires  " BAL " le long de la Route Maritime Nord ou Sevmorput , de MOURMANSK à VLADIVOSTOCK ( voir carte ci-dessous ) . Les premiers systèmes seraient déjà opérationnels sur la Terre de François-Joseph . * D'autres unités seront déployés dans un délai assez court dans d'autres régions de la RMN , plus particulièrement dans sa partie orientale comme c'est le cas du complexe " BASTION -P " dont la capacité opérationnelle a été testée en septembre 2018 dans l'île de KOTELNY . Il s'agit de construire ce que certains analystes appellent le " rideau de glace " mais qui est en fait une " couverture de feu " ou un " parapluie de feu " .  

Lors d'une déclaration à la fin de l'année 2020 le Ministre Sergueï CHOÏGOU a assuré que les trois-quarts des systèmes " BAL " et " BASTION " nécessaires à la protection de la RMN sont disponibles au sein des forces armées Russes . Il a aussi évoqué les travaux d'infrastructures sur la Terre d'Alexandra qui ont récemment fait l'objet d'un article sensationnaliste de CNN sur la " militarisation de l'Arctique " par la Russie .  Les journalistes de CNN qui prétendent faire preuve d'investigation au travers d'interprétations de photographies satellitaires d'une agence privée n'ont en fait que repris ses propos ... Ces journalistes , plagiés de manière psittaccique par une presse et blogosphère Défense & GP servile en particulier en France , n'ont d'ailleurs fait aussi que recopier des informations disponibles très souvent de manière plus complète sur des sites officiels Russes ! Je pense en particulier à ce mystérieux Arktitcheskiy Trilistnik dont on peut même faire une visite virtuelle .

Le complexe " BAL "a été admis au service actif en 2008 ' selon les sources ) . Il est conçu pour protéger les côtes , les détroits et les bases navales .Il a  la capacité de tirer jusqu'à 32 missiles subsoniques . Le rechargement prend de 30 à 40 minutes . C'est un système mobile qui peut se déployer sur des rivages non préparés construit sur châssis  MZKT-7930 ( produit en Biélorussie ) . Il est composé de deux postes de commandement et de quatre TEL avec huit missiles anti-navires  Kh-35 /Kh-35U ainsi que des véhicules de rechargement . Son temps de déploiement est d'une dizaine de minutes  ( Voir schéma ci-dessous ) 

Si ce déploiement de missiles anti-navires est présenté par les chefs politiques et militaires Russes comme une volonté de sécuriser le trafic le long de la Route Maritime Nord il s'agit en fait d'une stratégie de déploiement de moyens de déni d'accès ( A2/AD) à peine masquée , surtout face aux puissances qui chercheraient à contester la souveraineté de la Russie sur cette voie maritime en y menant des opérations de  " liberté de navigation " . et dans un context où la Fédération de Russie a déposé de nouvelles réclamations sur le plateau continental Arctique qualifiée de " maximaliste " par certains experts occidentaux . 

Selon l'expert militaire Viktor MURAKHOVSKY cité par Izvestia le complexe " BAL " permettra au travers de ses capteurs d'assurer la veille du trafic civil mais surtout militaire dans les parties nationales et internationales du Sevmorput . Il sera un " œil terrestre " ajouté à l' " œil aérien " de l'aviation Russe avec lequel les navires qui  empruntent cette voie maritime doivent se sentir épiés . Epiés bien sûr par les " yeux de Moscou " . 

 Historiquement la stratégie de déni d'accès s’est matérialisée de façon défensive en protégeant le territoire en édifiant des fortifications littorales et/ou frontalières. On pouvait aussi – pour des puissances disposant d’une façade maritime – disposer de marines de guerre ou de flottes sous-marines capables d’affronter et de défaire en haute mer des flottes d’invasion. Cela nécessite très tôt la mise en œuvre de moyens technologiques capables d’identifier la menace au loin, à l’instar des stations radar établies sur la côte anglaise pour repérer les escadres de bombardement allemandes au temps de la bataille d’Angleterre.

Cette stratégie de déni d'accès consistait aussi à préparer le littoral contre une invasion en fortifiant les ports, en posant des mines terrestres comme des engins explosifs immergés et en préparant des plans de feu visant à repousser un assaut de vive force.

A ce titre ce projet de déploiement des systèmes " BAL " a été commenté par l'historien militaire de la flotte Russe Dimitri BOLTENKOV qui a souligné que la Russie avait déjà été confrontée à cette problématique de défense côtière et de ses communications maritimes lors de la Guerre de Crimée , lors de la Guerre Russo-Japonaise et lors de la Seconde Guerre Mondiale plus particulièrement en Crimée . Il faut évoquer l'échec du siège de PETROPAVLOVSK par une escadre Franco-Anglaise en 1854 dans ce qui n'était pas encore l'Arcto-Pacifique  mais qui désormais en fait partie

Notons que cette problématique fut aussi celle du Brésil qui envisageait de déployer dans les années 20 depuis la Guyane jusqu'à l'Uruguay une cinquantaine de forts semblables à celui du Fort de Copacabana à Rio de Janeiro . Les difficultés financières récurrentes n'ont jamais permis la réalisation de ce " Mur de l'Atlantique  Sud " 

 

Ultima Ratio Regum  : La souveraineté de la Russie sur le SEVMORPUT s'étendra jusqu'à la portée de ses missiles anti-navires  !
Ultima Ratio Regum  : La souveraineté de la Russie sur le SEVMORPUT s'étendra jusqu'à la portée de ses missiles anti-navires  !
Défense de Petropavlovsk en 1854 Défense de Petropavlovsk en 1854

Défense de Petropavlovsk en 1854

Les canons du fort de COPACABANA

Les canons du fort de COPACABANA

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Avril 2021

Vous ne manquerez pas de lire dans les heures qui viennent de nombreux commentaires , dont les analyses " indépendantes " d' " experts " de l'European Council on Foreign Relations comme Gustav GRESSEL , sur la militarisation de l'Arctique par la Russie à la suite d'un reportage de CNN . J'y reviendrai en notant juste que ces structures " en trèfle " qui préoccupent tant nos " experts " ont été construites d'après le RETEX du programme spatial Russo-Soviétique ( Stations orbitales Saliout et Mir ) .

Je braquerai dans cet article plutôt le projecteur sur l'exercice anti-terroriste qui s'est déroulé le 2 avril dernier au large du port de Dudinka , à l'embouchure du fleuve Ienisseï . Il est en beaucoup de points semblables à l'exercice " Rhéa " qui s'est déroulé en MEDOR le 13 Mars dernier qui a été amplement exploité par la propa.... La communication du MINARM et amplement relayé par une blogosphère Défense & GP complaisante . 

Comme pour l'exercice qui a mobilisé trois submersibles il devait être planifié depuis longtemps - deux mois - mais dans un contexte où les chefs politiques et économiques Russes ont remis à l'ordre du jour l'importance de la Route Maritime Nord suite à l'embouteillage du Canal de Suez par l' Ever Given il prend une importance plus grande que prévue .

C'est un exercice " classique " dans sa forme mais avec ses spécificités "Arctiques " puisqu'il incluait un assaut depuis la banquise avec des motoneiges et des véhicules semi-chenillés et à skis mis au point par les forces spéciales Tchétchènes . Une image furtive sur une vidéo de la Rosgvardia permet même de distinguer la présence d'un aéroglisseursur la banquise . Voici le scénario : " Dans l'un des neuf ports de la Route Maritime Nord , un groupe criminel organisé a saisi un porte conteneurs ( de classe Aker ACS 650 - NDLR voir video  ) est monté avec une cargaison d'explosifs à bord . Quelques minutes après avoir reçu le signal d'alerte les forces spéciales militaires et policières - dont la Rosgvardia NDLR - sont montés à bord et ont libéré des otages et sécurisé la cargaison " 

Cet exercice permet aux chefs politiques et militaires Russes de repousser les accusations selon lesquelles l'état Russe serait incapable d'assurer de manière indépendante la sécurité du trafic sur la Route Maritime Nord hors du cadre d'une " coopération internationale " ™© La présidence Russe considère pourtant depuis la publication de sa doctrine sur la sécurité dans l'Arctique le terrorisme comme une des menaces à laquelle doit faire face la Russie dans cette région .   Il met aussi en avant la Rosgvardia        [ site ] contre laquelle une campagne de presse haineuse et insidieuse s'est développé en Occident suite aux manifestations subversives pro-Navalnystes . Son directeur Viktor ZOLOTOV a ainsi été sanctionné par le Trésor Etasunien mais aussi par la Direction Générale du Trésor . Le général Viktor ZOLOTOV - sanctionné par la Direction Générale du Trésor il faut le rappeler NDLR - a  assisté personnellement à cet exercice antiterroriste ( voir photo ci-dessous ) . 

Donner l'assaut à un navire sur la banquise dans l'Arctique nécessite non seulement la maîtrise des techniques anti-terroristes mais de tout l'environnement d'un navire comme savoir ouvrir des panneaux de cales ou maîtriser le déplacement sur un pont glacé , des échelles huileuses ou dans les coursives . A ce titre le choix de porte-conteneurs de classe Aker ACS 650 est représentatif des navires qui peuvent emprunter cette route maritime . Les unités appelées à intervenir sur ce type de navires devraient accompagner dans le cadre de leur entrainement les équipages durant leur traversées pour se familiariser avec ces navires .  

Ce n'est pas le premier exercice anti-terroriste Russe dans l'Arctique , à l'exemple de cet exercice de 2017 qui se déroulait sur un pétrolier ou celui de 2018 à bord d'un brise-glace à propulsion nucléaire , mais c'est l'un des premiers dans la partie orientale du Sevmorput . Selon le site de Rosgvardia ces exercices se poursuivront par un raid en motoneige en autonomie sur la base aérienne de DIKSON . Ces dernières années le rôle de la Rosgvardia s'est accru dans la protection des infrastructures Russes de l'Arctique au rang desquels figurent neufs ports , les grands sites de GNL du projet YAMAL comme les brise-glaces à propulsion nucléaire ou la centrale nucléaire flottante " Akademik Lomonossov " .

 Ces exercices sont aussi l'occasion de tester du matériel comme des couvertures et des vêtements qui réduisent la signature thermique du combattant et des rations pour les zones polaires comme on peut le voir dans la deuxième vidéo . Peut-être les verra t'on dans une prochaine édition de l'exposition " une vie de soldat " au Musée des Invalides ?

Je ne peux pas terminer cet article sans une petite remarque un peu machiste : Beaucoup de présentatrices des journaux télévisés Russes qui couvraient cette actualité faisaient état de " militaires qui ont montré leur force , leur courage et leur caractère  ! "  

C'est aussi la réalité d'une Russie que l'on se refuse à voire ! 

Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique
Les forces spéciales Russes et la Rosgvardia conduisent un exercice anti-terroriste dans l'Arctique

Note : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mars 2021

L'accident survenu au porte-conteneurs Ever Given à l'entrée du Canal de Suez relancera peut-être l'intérêt auprès des sociétés de transport occidentales de la Route Maritime Nord et renouvellera  certainement l'intérêt de la Chine pour le concept d' Arcto-Pacifique , que ce soit au travers de la Route Maritime Nord ou au travers de la Route Trans-Polaire . L'embouteillage du Canal de Suez a déjà des repercussions sur la " supply chain " mondiale et le cours des matières premières . : Prés de 12 % du commerce mondial transite par cette voie maritime et des cartes de géolocalisation de navires montrent de manière spectaculaire les embouteillages qui commencent à se former aux deux extrémités du canal [ voir photo ci-dessous ] . 

Exploité par Evergreen Marine Corp, basé à Taïwan, ce navire avait quitté le port Chinois de Yantian pour rejoindre celui de Rotterdam [Pays-Bas]. Selon l’Autorité égyptienne du canal de Suez [Suez Canal Authority ], l’incident serait dû " principalement au manque de visibilité, en raison des conditions météorologiques, avec des vents ayant atteint 40 nœuds, ce qui a affecté le contrôle du navire " 

La société Rosatom™ qui exploite les brise-glaces Russes à propulsion nucléaire dans l'Arctique ne s'est pas privée de troller la Sté Evergreen sur son compte Twitter™ @RosatomGlobal . Trollage d'autant plus vipérin qu' Evergreen fait parti des sociétés de transport maritimes qui se sont engagées à ne pas utiliser le Sevmporput auprès de leurs donneurs d'ordre , tout comme la CMA-CGM s'est empêché de le faire après les injonctions du Président MACRON .

" Si vous êtes pris par les glaces , nous avons des brise-glaces pour vous en délivrer " ;0) 

La société Rosatom™ cite en particulier le cas du sauvetage en janvier 2021  du cargo SPARTA III utilisé pour le ravitaillement des bases des forces armées Russes dans l'Arctique. 

Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .

Cet embouteille du Canal de Suez par une fortune de mer a aussi des conséquences stratégiques :  Le Canal de Suez est la route maritime utilisée par des navires comme le PAN Charles de Gaulle , le PHA Tonnerre et la FLF Surcouf pour se rendre au Moyen-Orient Il y a 10 ans lors de l'agression contre la Libye les LHD USS Kearsarge et USS Ponce ont aussi transité par cette voie maritime qui justifie de plus en plus sa dénomination Anglo-Saxonne de " chokepoint " ! ;0)

Mais peut-être que Mme. Parly et Mr. Joe BIDEN si soucieux de la "liberté de nôvigôtiôn" , en particulier dans l'Arctique , feront désormais emprunter le Sevmorput à leurs navires ? 

Bien que la convention de Constantinople de 1888 autorise le libre passage des navires de guerre dans le canal , "Le Canal maritime de Suez sera toujours libre et ouvert , en temps de guerre comme en temps de paix , à tout navire de commerce et de guerre , sans distinction de pavillon " , elle a été violée plusieurs fois par la puissance qui le contrôle . 

Ce fut le cas en particulier en 1904 lors de la Guerre Russo-Japonaise lorsque l'Angleterre refusa le libre passage à une partie de la flotte Russe au prétexte d'un risque d'embouteillage causé par le trop grand tirant d'eau des nouveaux cuirassés de la Marine Impériale Russe . L'Amirauté Russe avait déjà envisagé à cette époque une circumnavigation le long de la façade Arctique de l'Empire Russe . Voir l'excellent livre " Tsoushima " de Franck THIESS à ce sujet  . Des témoignages recueillis dans un hôpital par des marins Russes prisonniers au Japon montrent que par contre la Marine Impériale Japonaise a pu y faire transiter des destroyers .

L'Angleterre ne refusa par contre pas en 1935  le passage d'une très grande partie de la flotte Italienne à destination de l'Ethiopie comme le souligne René DEMAISON dans " Le sens du conflit " . Durant la première guerre mondiale le Canal de Suez fut aussi d'une importance stratégique cruciale et si ce conflit permit à l'Angleterre de renforcer son emprise sur l'Egypte , la " Route des Indes fut sauvée par la France " comme l'écrivit Paul CHACK .

J'ai ainsi pu voir au Musée d'Histoire de Marseille en février 2019 lors d'une expédition consacrée au Canal de Suez le Plan-Relief utilisé par les marins Français de Le Requin et du D'Entrecastaux  pour diriger le tir de leur navire contre les troupes Germano-Turques . 

 

 

Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .Canal de Suez et Arcto-Pacifique : Rosatom™ trolle Evergreen™ sur le Sevmorput .
Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .
Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .
Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .

Maquette du Musée des Plans-Reliefs utilisée par la Marine Nationale pour diriger les tirs contre les forces Germano-Turques .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Quelques images sublimes du brise-glace " 50 let pobedy "  escorté par le méthanier " Christophe de Margerie " dans la banquise qui vient de terminer une traversée historique . C'est du moins comme ça que je vois les choses ....Une réalité désormais dans l' " Arcto-Pacifique " . L'annonce de cet exploit fait bien sûr couiner de nombreuses personnes , en particulier dans la communauté scientifique Anglo-Saxonne et ceci au nom du " réchauffement climatique " . Il se pourrait bien d'autre part que pendant que les sages s'occupent du GNL pour la Chine  via le Sevmorput , les imbéciles se préoccupent du Nord-Stream 2 .

Une image en prime , celle d'une tête de forage gazier pour laquelle on pourrait parler d' " Orthodoxie gazière Russe dans l'Arctique "  ...

 

Arcto-Pacifique  : " Partout où il y a une volonté ( et un méthanier de classe Arctique ) , il y a un chemin ! "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Janvier 2011

Les prés de 500 marins prisonniers sur une base flottante et quatre navires en Mer d'Okhotsk ont été enfin libérés aprés un mois d'efforts  a annoncé lundi à RIA Novosti la porte-parole de la Compagnie de navigation de l'Extrême-Orient - FESCO - Tatiana Koulikova.

 

Plusieurs bateaux - la base flottante Sodroujestvo, le réfrigérateur Bereg Nadejdy, le navire de recherche Professor Kiesewetter, les chalutiers Mys Elizavety et Anton Gourine - ont été bloqués par la mer gelée entre le 31 décembre et le 3 janvier. Le chalutier Anton Gourine a réussi à se libérer par ses propres moyens. Le Mys Elizavety, le Professor Kiesewetter et le  réfrigérateur Bereg Nadejdi ont été dégagés des glaces par le brise-glaces Amiral Makarov.

  © Ria Novosti

Cette opération de sauvetage rendue particulièremment difficile par la faible salinité de l'eau et une faible bathymétrie qui provoque une reformation rapide de la banquise aprés l'ouverture d'un chenal a necessité l'envoi sur zone du brise-glace Krassine .

Les brise-glaces Karssine et Amiral Makarov ont ainsi été obligé de travailler de concert pour ouvrir un chenal à  la base flottante Sodroujestvo. 

Cette opération de sauvetage  réussie  démontre que les capacités de secours en mer et de projection acquises par l'URSS dans les années 20-30 dans les régions polaires , il faut ici signaler l'opération de sauvetage du brise-glace Tcheliouskine en 1934 largement médiatisée par le pouvoir Stalinien , ont été conservées par la Russie .

A l'heure ou les voies maritimes septentrionales et surtout le tourisme arctique se développe , les états circumpolaires cherchent à bâtir une organisation commune de secours en mer et il est indéniable que l'expertise Russe dans ce domaine sera primordiale .

 

En 1965 , cinq navires avaient bloqués dans la Mer d'Okhotsk et avaient du attendre la fonte de la banquise pour pouvoir être libérés . Le ravitaillement des navires avait été assuré par hélicoptère tout comme lors de la " grande tempête arctique " d'octobre 1983 qui avait saisi dans la banquise plus de 60 navires le long de la Route Maritime Nord . [ 3 ]

Ces exemples montrent que l'hélicoptère associé au brise-glace , à propulsion nucléaire , restent les principaux instruments de projection dans l'espace arctique ou ils devront être associés à un systéme de navigation satellitaire . Le 28 janvier dernier un Mil -Mi 8 appartenant à une société privée - Aviashelf - a ainsi évacué un des mécaniciens de bord du brise-glace Krassine en opération sur zone qui souffrait  d'une insuffisance rénale !

De son côté la société Rosatomflot qui gére la flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire Russes a proposé le 19 janvier dernier au Ministére des Transports de stationner une des unités à propulsion nucléaire dans la partie orientale de la Route Maritime Nord afin de réduire les délais d'intervention lors d'une opération de sauvetage tout en deployant un brise-glace aux capacités de projection plus importantes en banquise épaisse . [ 1 ]

Il ne serait pas étonnant que dans ce cas de figure le gouvernement Japonais - via des proxys environnementalistes - ne cherche à s'opposer à cette initiative .

 

Cette opération de sauvetage montre aussi que la Russie n' a pas à rougir de son " héritage Stalinien " ou Soviétique car c'est durant cette période que cette expertise unique s'est construite et c'est elle qui permet aujourd'hui de sauver des vies .

Les marins et aviateurs qui ont lutté durant un mois durant dans la Mer d'Okhotsk mériteraient  en outre - même si ils refuseraient certainement ces honneurs - les célébrations qui ont marquée le sauvetage de l'équipage du Tcheliouskine . [ voir video ] .

 

Le cout de cette opération de sauvetage est estimée à 5 millions de dollars et souligne que c'est un risque qui devra être intégré dans les activités maritimes arctiques en dehors de la saison estivale .

En ce qui concerne l'opération de sauvetage dans la Mer d'Okhotsk - effectuée par les navires brise-glaces de la société FESCO - le financement de l'opération pourrait être pris en charge par un fonds de réserve du gouvernement Russe mais aussi être récupéré auprés des sociétés propriétaires et les armateurs des navires secourus a déclaré à Ria Novosti le vice-ministre des transports Viktor Oslesky . [ 2 ]

 

[ 1]  Росатомфлот предлагает базировать один из атомных ледоколов в восточной части Севморпути

 [ 2 ] Операция по спасению судов в Охотском море может быть профинансирована из двух источников

  [ 3 ] Combat pour la vie dans les glaces de l'Arctique .

 

 

 

 







Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Marine marchande

Repost0

Publié le 12 Janvier 2011

MOSCOU, 12 janvier - RIA Novosti

Le Groupe russe unifié de construction navale (OSK) envisage de créer une co-entreprise avec le consortium italien Saipem SA pour la conception de navires en mesure d'opérer sur le plateau continental, annonce mercredi le quotidien russe Kommersant, citant une source proche de l'affaire.

Selon la source du quotidien, la co-entreprise ne sera chargée que de concevoir des navires et l'infrastructure nécessaire à l'extraction de gaz et de pétrole sur le plateau continental.

En octobre dernier, l'OSK et Saipem SA ont signé un mémorandum sur la création de la co-entreprise, la transaction doit être approuvée en mars ou en avril 2011. La co-entreprise pourrait être inaugurée d'ici la fin de l'année, selon le quotidien.

 

Note de l' Editeur :

Le Groupe OSK devient le centre de gravité de la construction navale civile Russe avec des partenariats conclus avec la France [ Lien ] - pour la construction de BPC de la classe Mistral - et la Finlande pour la construction de brise-glaces .[ Lien ]  

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Marine marchande

Repost0

Publié le 10 Décembre 2010

Le chantier naval Russe OSK  - Объединённая Cудостроительная Kорпорация [site ] - et le groupe Finlandais STX Finland viennent de former une joint venture - Arctech Helsinki Shipyard - pour la construction en commun de brise-glaces [ à propulsion diesel-électrique ] .

La nouvelle société  detenue à parts égales par la partie Russe et Finlandaise va pouvoir acquérir 20.4 % du groupe Aker Arctic [ site ]  spécialisé dans l'étude et la construction de navires de classe arctique . [ 1 ]

Le protocole d'accord a été signé par le Premier Ministre Russe Vladimir Poutine et son homologue Finlandais Mari Kivinieni.

La coopération entre les clusters maritimes Russes et Finlandais date de la fin de la seconde guerre mondiale et s'est matérialisée par exemple par la construction en Finlande des batyscaphes Mir conçus en URSS .

Le 1er novembre dernier le groupe OSK a signé avec le groupe Français de construction navale militaire DCNS un accord sur la création d'un consortium de construction navale civile et militaire qui , entre autre projets , pourrait être impliqué dans la construction de brise-glaces . [ 3 ]

Le groupe OSK a déja signé un accord avec la maison mère Coréenne de STX au mois de septembre 2010 pour le transfert des Chantiers de l'Amirauté sur un niveau site dans la localité de Cronstadt .[ 2 ]

 

 

Liens :

[ 1 ] Russia's United Shipbuilding Corp. to build icebreakers with STX Europe

[ 2 ] United Shipbuilding Corporation (USC) signed a memorandum of cooperation with Korean company STX

[ 3 ] Russian, French shipbuilders form consortium

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Marine marchande

Repost0