Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 18:26

Article original : BP-Rosneft Deal Leaves U.S. Out in Arctic Cold
sur Energy Tribune .

 

L'accord entre BP et Rosneft traduit une vision réaliste de la géopolitique des ressources avec la mise en exploitation de la " dernière frontière " des ressources en hydrocrabures en opposition avec la promotion des " énergies vertes " faite par le Président Obama .

La Russie apparaît aussi comme ayant une politique Arctique définie par opposition aux EU tandis que le Premier Ministre Vladimir Poutine est présenté comme particulièrement habile dans la gestion de la géopolitique des hydrocarbures .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:41
MOSCOU, 27 janvier - RIA Novosti

Le groupe pétrolier norvégien Statoil veut poursuivre la coopération avec les compagnies russes dans la mise en valeur du plateau continental de l'océan Arctique, a déclaré le PDG du groupe, Helge Lund, dans une interview à la chaîne de télévision Russia Today.

"Les producteurs de pétrole et de gaz manifestent un vif intérêt pour l'Arctique. Nous cherchons à développer la coopération avec les compagnies russes dans la mise en valeur de cette région".

Selon M. Lund, "Statoil compte à son actif près de 40 ans de travaux complexes de prospection, de valorisation et d'exploitation des gisements sur les plateaux continentaux".

L'entreprise est persuadée qu'elle pourrait constituer "un bon partenaire de la Russie dans l'exploitation des ressources arctiques".

A l'heure actuelle, Statoil participe à la mise en valeur du gisement de Chtokman, immense réserve de gaz naturel située dans le secteur russe de la mer de Barents. Le groupe norvégien détient 24%, le russe Gazprom 51% et le français Total 25% du capital investi dans le projet .

 

Repost 0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 23:49

Les réactions se poursuivent en chaîne aprés l'annonce conclu entre BP et Rosneft pour l'exploration et l'exploitation de trois blocs totalisant 125 000 Km2 dans la Mer de Kara mais aussi la création d'un centre de recherche portant sur les technologies lièes au secteur pétrogazier off-shore dans l' Arctique  .

C'est au tour du Canada de s'inquiéter . Cet accord pourrait ainsi servir de justification aux revandications Russes sur le plateau continental arctique et qui sont contestées par le Canada .

Tout comme le tracé de la frontière entre les EU et le  Canada dans l' Arctique - réalisé au détriment des intêrets du Canada selon certaines analyses Canadiennes -  résulte d'un accord Anglo-Etasunien , cet accord Anglo-Russe serait une nouvelle " trahison " des intêrets Canadiens par les Britanniques .

Ce qui inquiête toutefois le plus les responsables du secteur pétrogazier Canadien , c'est le possible basculement du centre de gravité des activités pétrolières off-shore Arctiques  de l' Arctique Canadien vers l' Arctique Russe  et du centre de gravité de l'expertise technologique acquise par les Canadiens dans la Mer de Beaufort vers la Russie avec la création de ce centre de technologies pétrolières arctiques qui figure dans l'accord conclu entre BP et Rosneft .[ 1 ]

Les Canadiens redoutent aussi une " fuite des cerveaux " vers l' Arctique Russe car si l'argent s'investit dans cette région , c'est celle-ci qui attirera les talents [ architectes navals ,.... ] et parlent d'une " course aux armements " en matière de technologies pétrogazières off-shore dans l' Arctique lancée par l'annonce de la création de ce centre de recherches .

 

Le Canada doit desormais faire face à trois " challenges " Russes dans l' Arctique :

 

- La montée en puissance de l' off-shore arctique Russe qui avec les blocs de la Mer de Kara vont sérieusement concurrencer les projets Canadiens .

- L'expertise technologique Russe qui ira en augmentant car les conditions d'exploitation dans la Mer de Kara [ mais aussi dans la Mer de Barents avec le gisement de Chtokman ] nécessitent les technologies les plus pointues .

- La montée en puissance de la Marine Russe dans la région avec l'acquistion des capacités de projection d'un BPC de la classe Mistral .

 

Il n'est pas impossible que la décision de la Marine Russe d'affecter un des BPC construits par la France et la Russie à la Flotte du Nord soit lièe à cet accord historique .

 

 

Liens :

[ 1 ] BP-Rosneft deal a challenge for Canada in Arctic

Repost 0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 18:35

En s'alliant avec le pétrolier Russe Rosneft pour un accord historique d'exploitation dans l' Arctique , la société BP a " visé juste " comme en témoignent les réactions Us de plus en plus nombreuses et hostiles .

Celles-ci sont résumées dans cet article de The Guardian : American hostility grows over BP's deal with Russian state oil company .Au delà des sempiternelles craintes des environnementalistes , ce sont des questions d'ordre stratégique qui préoccupent le législateur Etasunien :

- Le contrôle par BP de pipelines stratégiques en Alaska

- BP est le principal fournisseur des forces armées Us en carburant

Selon Michael Burgess un legislateur Républicain siégeant à la House energy and commerce committee , la filiale Etasunienne de BP étant une société de droit Us l'accord entre BP et Rosneft devrait être examiné au Etats-Unis par la commission sur les investissements étrangers  qui a bloqué en 2006  l'acquistion de P&O's US ports par Dubai Ports World .

 

La dernière des raisons - la moins avouée - pour laquelle cette opposition serait si vive serait le fait que bénéficiant de l'appui du gouvernement Russe au travers de Rosneft , BP qui est obligé de céder des actifs pour faire face aux conséquences financières de la plateforme Deepwater Horizon serait moins facilement Opéable .

Il faut ici noter que le Premier Ministre Vladimir Poutine a donné de forts signes de soutien à la multinationale Britannique au lendemain de cette catastrophe . La naissance d'un " super-géant "  Anglo-saxon du pétrole en cas d' OPA réussie sur BP par une major n'est certainement pas appréciée  de la même façon à Moscou ou à Washington et Londres !

  Sur le plan des relations Russo-Etasuniennes , l'accord entre BP et Rosneft pourraît être une pierre semée par les Poutinistes dans le jardin Obamanien  qui avait fait de BP un bouc émissaire bien convenable à des fins de politique politicienne intérieure .

  Enfin - at last but not the least - il faut signaler l'activisme de l'avocat judéo-Canadien de l'escroc judéo-Russe Mikhail Khodorkovsky - Robert " Bob " Amsterdam - [ lien ] qui fait un véritable travail d'archiviste en ressortant les mésaventures de Bob Dudley alors aux commandes de TNK- BP . Il est vrai que M.Amsterdam a été l'un des plus fervents défenseurs d'un boycott de la Russie sur le plan des investissements et des transferts de technologies dans le secteur petrogazier Russe de l'Arctique ...

 

  On pourra aussi analyser ces réactions Us hostiles dans  cet article du WSJ [ Lien ] , et les inquiétudes Canadiennes

dans The Globe and Mail  [ lien ] .

 

 

 

 

Repost 0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 11:59
LONDRES, 15 janvier - RIA Novosti

Les géants pétroliers russe Rosneft et britannique BP créeront à Saint-Pétersbourg un centre de technologies arctiques, a annoncé aux journalistes à Londres le vice-premier ministre russe et président du conseil d'administration de Rosneft, Igor Setchine.

Le centre sera créé en vertu des accords signés par les deux compagnies sur l'exploration du plateau continental arctique.

"Evidemment, l'exploration du plateau continental sera effectuée en tenant compte de la nécessité de protéger l'environnement", a indiqué M. Setchine.

Selon lui, le centre travaillera en commun avec les meilleurs instituts de recherche russes et étrangers.

La sécurité énergétique de l'extraction du pétrole et du gaz sera garantie en raison de l'expérience acquise par BP lors de la liquidation de la marée noire dans le golfe du Mexique en avril 2010, a souligné le président de Rosneft, Edouard Khoudaïnatov.

Le 22 avril dernier, la plateforme pétrolière Deepwater Horizon gérée par BP a coulé dans le golfe du Mexique après 36 heures d'incendie et une puissante explosion qui a fait 11 morts. L'accident a provoqué une fuite de pétrole. La marée noire s'est formée à la surface de l'eau et a porté un grave préjudice aux régions riveraines (Louisiane, Alabama, Mississipi et Floride.

 

Note de l'Editeur

 

Au delà de la présence du groupe TNK- BP en Russie , j'avais déja évoqué l'attraît de BP pour l'Arctique Russe dans cet article : Le groupe pétrolier BP veut s' implanter dans l'arctique Russe ...pour sauver la Grande-Bretagne de la pénurie énergetique .

  Voir aussi :Hydrocarbures: Exxon et BP souhaitent accéder au plateau continental russe (Setchine)

  Comme le soulignent de nombreux commentateurs économiques , si BP ne se désengagera pas des EU après la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon , ses perspectives de croissance reposent désormais en grande partie sur ses possibilités d' accés au plateau continental Russe Arctique  .

  Cet accord est assorti de participations croisées aux termes desquelles Rosneft entrera à hauteur de 5% dans le capital de BP, la compagnie Britannique devant détenir 9,5% de Rosneft.
L'accord entre BP et Rosneft a sucité de nombreuses critiques aux EU ou certains parlementaires comme Edward Markey  qui y voient une " menace pour la sécurité nationale " veulent que cet accord  soit analysé par le " Committee on Foreign Investment in the United States ”  et par le Département d' Etat . BP a été en 2009 le principal fournisseur en carburant des forces armées Etasuniennes .[ Lien ]   

 L'accord porte dans un premier sur trois blocs EPNZ-1 , EPNZ-2 et EPNZ-3 acquis par Rosneft dans la Mer de Kara entre la péninsule du Yamal et la Nouvelle-Zemble mais pourrait s'élargir à d'autres régions de l' Arctique et au raffinage en Europe  . [ Voir dossier de presse BP ] . Ces trois blocs ont une superficie de 125 000 Km2 soit la taille approximative du secteur Britannqiue de la Mer du Nord .Selon Robert Dudley le début de la production pourra commencer d'ici 5-10 ans .[ Lien ]

M. Robert Dudley a aussi souligné lors de la signature de l'accord que celui-ci était " le premier échange d'actions d'importance entre une société privée et une Pétrostatale de l'histoire de l'industrie pétrolière . C'est la première alliance du XXI éme siècle conclue sur les promesses du futur et non pas les héritages du passé " . [ Lien ] et [  vidéo ] .

  Cet accord est en tout cas un camouflet cinglant  pour ceux qui pronnnaient en Occident un boycott des investissements dans l' Arctique Russe et des transferts de technologies off-shore vers la Russie , d'autant plus que Rosneft a bénéficié de la liquidation de la société Ioukos de l'escroc Mikhail Khodorkovsky .

 

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 19:07
MOSCOU, 13 décembre - RIA Novosti

La Russie mène des négociations avec les groupes pétrogaziers Exxon (Etats-Unis) et BP (Grande-Bretagne) sur leur participation aux projets russes de production d'hydrocarbures sur le plateau continental, a annoncé lundi à Moscou le vice-premier ministre russe Igor Setchine.

"Le groupe public Rosneft (le premier producteur russe de pétrole) et Chevron (Etats-Unis) ont récemment signé des documents concernant leur coopération sur le plateau continental de la mer Noire. Nous menons des négociations avec d'autres compagnies pétrogazières, entre autres avec Exxon et BP", a indiqué M.Setchine.

Il a rappelé que les sociétés Statoil (Norvège) et Total (France) participaient à l'exploitation du gisement de Stockman, l'un des plus grands champs gaziers du monde situé au centre du secteur russe du plateau continental de la mer de Barents (Arctique).

A l'heure actuelle, le droit d'exploiter les gisements sur le plateau continental russe appartient aux sociétés publiques russes Gazprom et Rosneft ainsi qu'à leurs filiales. Le ministère russe des Ressources naturelles a appelé à maintes reprises à libéraliser l'accès des investisseurs russes et étrangers au plateau continental. En mai dernier, M.Setchine a annoncé que la liste des compagnies ayant le droit de produire des hydrocarbures sur le plateau continental serait élargie

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 13:11
MOSCOU, 9 décembre - RIA Novosti

La Russie poursuivra l'exploration du gisement gazier de Chtokman malgré les difficultés provoquées par la crise économique mondiale, a déclaré jeudi aux journalistes le premier ministre russe Vladimir Poutine au terme de négociations avec son homologue français François Fillon.

"Le projet Chtokman a été suspendu suite aux événements sur le marché mondial. Cependant nous continuerons sa réalisation et des compagnies françaises y participeront", a indiqué M. Poutine.

Le gisement de Chtokman, l'un des plus grands champs gaziers du monde, est situé au centre du secteur russe du plateau continental de la mer de Barents (Arctique). Il recèle 3.800 milliards de mètres cubes de gaz et quelque 37 millions de tonnes de condensat de gaz.

 

 

Repost 0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 12:05

China National Petroleum Corporation (CNPC) et la société Russe Sovcomflot , principal opérateur de transport maritime le long de la Route Maritime Nord ont signé un accord lundi 22 novembre dernier à Saint-Petersbourg visant à l'établissement d'un partenariat stratégique à long terme entre les deux sociétés .

Cet accord a été signé en présence du vice-premier ministre Russe Igor Sechine et du vice-premier ministre Chinois Wang Qishan et rentre dans le cadre de la coppération stratégique à liong tere en les deux états en matière d'énergie .

Cet accord vise à développer le potentiel de la Route Maritime Nord au travers d'un partenarait à long terme dans le domaine du transport maritime arctique des hydrocarbures transitant par cette route ou en provenance des champs pétrogaziers en développement dans l'arctique Russe .

Le groupe Sovcomflot qui est le principal opérateur maritime Russe dans l'arctique avec des pétroliers et des méthaniers de classe arctique s'enagage à participer à la formation de personnel Chinois à bord de ses navires et au travers de simulateurs .

L'été 2010 a vu la première utilisation commerciale de cette voie maritime septentrionale pour le transport des hydrocarbures à destination de ports asiatiques .

Cet accord conclu avec la Chine est l'une des  matérialisations de la " menace  " brandie par les chefs politiques et les responsables économiques Russes de détourner une partie du flux des hydrocarbures destiné " naturellement " à l'Europe [ Chtokman , Prirazlomniye , Yamal ] via  des gazoducs ou des pipelines vers des clients Asiatiques et il devient de plus en plus évident qu'une partie importante des hydrocarbures produits dans l'Arctique Russe seront destinés à des marchés asiatiques .

 

 

Le trafic à destination de l'Asie via  la Route Maritime Nord est destiné à progresser au cours de l'année 2011 avec déja prés d'une quinzaine de demandes d'assistance déposées auprés des brise-glaces Russes . Le président de la société Rosatom Vyachestlav Ruchka vient d'annoncer des résultats exceptionnels pour cette société qui gére la flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire Russes : Le résulatat opérationnel dépasse de 100 millions de roubles les objectifs fixés pour cette année et l'année 2011 promet d'être encore meilleure avec l'assistance au transport des navires de Norilsk Nikel à destination du port de Dudinka .[ 2 ]

 

 

Liens :

[ 1 ] Sovcomflot Group and China National Petroleum Corporation become strategic partners

[ 2 ] Атомный флот в ближайшие годы будет сполна обеспечен работой по севморпути 

 

Texte : © Daniel BESSON - Novembre 2010

Repost 0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 16:15

C'est encore un de ces projets suivis sur Ice Station Zebra qui arrive à son terme malgré les prévisions pessimistes des " experts " et autres " spécialistes " de la Russie : Les chantiers Sevmash basés à Severodinsk viennent d'annoncer la fin de la construction de la plateforme PRIRAZLOMNAYA destinée au champ pétrolier éponyme situé dans la Mer de Pechora dans le district autonome de Nenetsie .[ 1 ]  La plateforme sera remorquée à destination de Mourmansk courant novembre afin d'y procéder à l'installation des derniers équipements et au  ballastage de la structure avant son acheminement sur site durant l'été 2011 .

Le champ de Prirazlomnoye  sera la première exploitation pétrolière off-shore de l'Arctique Russe .[ 2 ]

Au delà de cette nouveauté , l'achévement des travaux de construction de la plateforme Prirazlomnaya marque la capacité du secteur de la construction navale Russe a satisfaire les demandes de l'industrie pétrogazière Russe dans l'off-shore Arctique sans être dépendant de l'industrie occidentale . La menace d'un embargo agité par certains centres analytiques Etasuniens sur les technologies destinées à l'off-shore Arctique Russe sera desormais sans effet .

De nombreuses analyses , ou présentées comme telles , essayaient de démontrer que la Russie était entièrement dépendante des technologies occidentales pour la mise en valeur de son pétrole et de son gaz sur le plateau continental Arctique .

Bien sûr , des équipements et des composants comme des grues ont été achetés à des sociétés Finlandaises ou Sud-Coréennes et la plateforme a été construite sur la base d'une ancienne plateforme Hutton opérant dans la Mer du Nord mais il s'agit là d'un élément commun à tous les projets pétroliers et parapétroliers dans le monde et l'essentiel du travail de modernisation et d'adaptation de la plateforme aux conditions d'exploitation dans l'Arctique ont  été réalisé par des sociétés d'ingéniérie et par des chantiers navals Russes .

 Au besoin , ces chantiers navals Russes disposent de fournisseurs indigènes capables de fournir ces équipements et c'est d'ailleurs une tendance qui va en augmentant ne serait ce que pour diminuer le prix de revient .

Si comme tout projet industriel original celui a connu des errements et des retards ceux ci ne sont que les manifestations de l'apprentissage d'une technologie nouvelle pour les chantiers navals Russes qui desormais maitrisent cette technologie de souveraineté pour le secteur énergetique .

Au mois de juillet 2009 , le président Dmitri Medvedev a procédé à une visite des chantiers Sevmash et avait fait de la complétion des travaux sur la plateforme Prirazlomnaya un objectif stratégique pour le secteur energétique Russe .[ 3 ]

 

 

 

 

 

 

 

 Liens :

[ 1 ] МУРМАНСК ЖДЕТ "ПРИРАЗЛОМНУЮ - Communiqué de presse de Sevmash du
23 novembre 2010 .

 

Documentation :

[ 2 ] Prirazlomnoye Oilfield - Barents Sea, Russia

 

 

  Articles associés :

[ 3 ] Dmitri Medvedev visite le Cluster Maritime Russe de l'Arctique

 

 

 

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 17:06

MOURMANSK, 15 septembre - RIA Novosti

 

L'exploitation des réserves d'hydrocarbures du plateau continental de l'Arctique ne pourra commencer que 12 à 15 ans après le début des travaux de prospection, a déclaré mercredi le ministre russe des Ressources naturelles et de l'Ecologie Iouri Troutnev.

"Le territoire du plateau continental était fermé à la prospection depuis 1982 conformément à un accord approprié signé par la Russie et la Norvège. Suite à la ratification de l'accord sur la délimitation de la frontière en mer de Barents, nous aurons une base légitime pour commencer la prospection puis l'exploitation du plateau continental arctique", a indiqué M. Troutnev.

"Selon le pronostic le plus optimiste, il faudra patienter 12 à 15 ans", a-t-il ajouté.

La Russie et la Norvège ont signé mercredi un accord sur la délimitation de leur frontière en mer de Barents et dans l'océan Glacial Arctique

Repost 0

Liens