psyops - guerre secrete

Publié le 20 Mai 2011

KRASNODAR, 20 mai - RIA Novosti

La police russe a démantelé à Novorossisk (rive nord de la mer Noire) un réseau de trafic de cocaïne sud-américain finançant le terrorisme dans le Caucase du Nord, rapporte vendredi le service de presse de l'antenne régionale du Service fédéral de sécurité.

Selon la source, les forces de l'ordre ont interpellé un groupe de citoyens russes et israéliens résidant en Equateur "au moment de l'achat de 30 kg de cocaïne latino-américaine de qualité". Les suspects avaient sur eux "des armes et des moyens techniques spéciaux".

D'après la police, une partie de recettes était destinée à financer le terrorisme dans le Caucase russe.

"L'identité de l'un des suspects à été établie - il s'agit d'un ressortissant du Caucase qui serait lié à une bande armée sévissant en Tchétchénie", indique le document.

Le département ne précise pas le nombre exact de personnes interpellées.

Une instruction judiciaire a été ouverte. Les trafiquants présumés risquent 20 ans de prison.

Note de l'Editeur : On peut se poser des questions sur le " materiel spécial " saisi , très probablement du matériel de communication , spécialité du complexe militaro-industriel Israélien .Cette saisie de " matériel spécial " et l'arrestation de citoyens Israéliens donne du crédit aux accusations du Président IngoucheYunus-Bek Yevkurov qui avait accusé dés 2009 les gouvernements Etasuniens , Anglais et Israeliens d'être derrière les attentats qui se produisent dans le Caucase .[ voir : Ingush leader accuses West of seeking to destabilize Caucasus ]
" Je suis à des lieues de penser que ce soient les arabes qui soient responsables de ces attentats . Il y a des forces plus importantes derrière tout ça ...........Nous comprenons qui à intêret à les commettre : Les Etats-Unis , la Grande-Bretagne et aussi Israel "
Sur les activités du Mossad en Equateur et en AL :

El corresponsal de la agencia informativa iraní, N., a quien conocí en la Asociación de los periodistas extranjeros en Caracas, me contó, que antes de llegar a Venezuela había trabajado en Buenos Aires. Parecía, que todo andaba bien, en la agencia estaban contentos con sus artículos y reportajes, y N. planificaba quedarse en Argentina por varios años más.

 

Pero todo resultó de otra manera. Comenzó a darse cuenta, que lo estaban vigilando, que desde su buzón estaba extrayendo una parte de la correspondencia, y visitantes inesperados estaban penetrando la corresponsalía con una sospechosa regularidad. Dirigirse a la policía y la contrainteligencia no le ayudaron en nada: “No tenemos nada que ver”. Aunque, le insinuaron con precaución, que un alto interés hacia él estaban revelando “los sionistas”. “En Teherán, en mi agencia tenían conocimiento de unos casos parecidos respecto a ciudadanos iraníes, y hicieron la conclusión, que el Mossad estaba preparando una provocación en contra de mí. Es por eso que vine acá,- explicó N.- Venezuela es un país amigo de Irán, aquí existen ciertas garantías de la seguridad y de la defensa en caso de la necesidad”.

 

Una charla parecida la tuve con F., un periodista de Siria. Reconoció, que hasta en Venezuela no pierde la vigilancia, ya que la inteligencia israelita “trata de controlar totalmente y comprometer” a los sirios, quienes están trabajando en los países de América Latina. Según las palabras de F., junto con otros compatriotas suyos, no excluye la posibilidad de operaciones hostiles por parte del Mossad, drogas tiradas, falsas acusaciones en los vínculos con “los terroristas árabes” o “pruebas documentales” sobre los contactos con los guerrilleros colombianos. “Estoy dispuesto a todo,- me dijo F. y, al desabrochar el saco, mostró una pistola dentro de una pistolera debajo del sobaco.- Precisamente por eso obtuve un permiso oficial para portar el arma. Créeme, no es una paranoia, sino una evaluación real de la realidad”.

 

En el sitio oficial del Mossad están indicados los objetivos y las tareas de la inteligencia israelita, la recolección secreta de la información operativa política y estratégica en el exterior, la puesta del fin a la actividad terrorista contra los objetivos israelitas y judíos, la prevención de las elaboraciones y la adquisición de reservas de las armas de exterminio masivo por los países enemigos, el cumplimiento de las operaciones especiales más allá de las fronteras de Israel. Para imaginar, qué carácter llevan estas “operaciones especiales”, es suficiente recordar la reciente liquidación por el Mossad del jefe del ala militar de la organización HAMAS, Mahmud Al Mabhuh, realizada en enero de 2010 en uno de los hoteles del emirato de Dubai.

 

El grupo especial del Mossad, que formaban parte 11 agentes camuflados como turistas despreocupados, tomó bajo su control los accesos lejanos y cercanos a la habitación, donde se encontraba Al Mabhuh. “Los liquidadores” penetraron adentro, neutralizaron al palestino por un shocker eléctrico, y después lo ahogaron a sangre fría. Dentro de unas horas todos los israelitas, quienes tenían que ver con el asesinato, estaban ya más allá de las fronteras del emirato, partiendo del país con los falsos pasaportes británicos, canadienses, irlandeses y australianos.

 

El carácter abiertamente demostrativo de “la liquidación” tenía una carga propagandística, el Mossad es capaz de asesinar por cualquier medio a los enemigos de Israel, en cualquier punto geográfico, con el uso de cualquier cobertura operativa. En los medios de comunicación masiva de América Latina esta operación de la inteligencia israelita se comentaba ampliamente, se publicaban abundantes fotografías de los “mossadistas”, los participantes de aquella operación, y, claro está, de su jefe, Meir Dagán de 64 años, quien hace tiempo ha merecido el apodo del “hombre con un puñal en los dientes”. A su autoría pertenecen, en particular, centenares de “liquidaciones” exitosas de científicos iraníes e iraquíes, relacionados con las investigaciones en la rama de las tecnologías militares. Estos especialistas representaban una amenaza para Israel, y por eso cayeron en “el punto de mira” del Mossad.

 

La zona de las “tres fronteras”

 

Según los datos de la ALAI (Agencia Latinoamericana de Información), el Mossad usa en la región no menos de 40 compañías y firmas israelitas para cubrir su actividad (además de las embajadas y otras instituciones oficiales). El número total de los agentes operativos en el continente no supera 100-110, pero el aparato ramificado de los agentes y “la colaboración patriótica” de las comunidades judías y las organizaciones de distinta índole le aseguran al Mossad una nutrida presencia informativo-exploratoria en todo el espacio de América Latina y el Caribe.

 

Los israelitas muestran un alto interés hacia aquellas regiones al sur del Rio Grande, donde están concentrados los procedentes de los países árabes. Como el epicentro “del potencial terrorismo islámico” en América del Sur los analistas del Mossad consideran “la Zona de las tres fronteras”, en el punto del linde entre Paraguay, Argentina y Brasil. De una manera similar se presenta la isla venezolana de Margarita, donde desde los primeros decenios del siglo XX comenzaron a asentarse libaneses y sirios, quienes se ocupaban de la extracción de perlas. Más tarde, cuando en la Margarita fue abierta una zona de libre comercio, pasaron a convertirse en hombres de negocio, al estar vendiendo calzado, productos textiles y la bisutería. La mentira de que Chávez “cubre a los extremistas islámicos, asentados en la Margarita”, se desmentía más de una vez por el gobierno bolivariano. En una isla pequeña, donde todos se conocen bien uno al otro, es imposible ocultar algo, sobre todo, “los campamentos de entrenamiento de Hezbollah”.

 

Durante todos los años de la observación minuciosa de todos estos “centros del terrorismo”, el Mossad no logró revelar organizaciones ramificadas, que representarían un peligro real para Israel. Sin embargo los esfuerzos de la inteligencia israelí no han sido vanos, aunque sea porque Estados Unidos apoyaba infaliblemente sus planes del despliegue posterior de la lucha contra el terrorismo y el extremismo en América Latina con “los argumentos y los hechos”, sacados de “las fuentes fidedignas” del Mossad. Precisamente de esta manera se fabricaban “los fundamentos” para crear nuevas y nuevas bases militares de EEUU en el continente en la vecindad cercana con los países, donde gobiernan “regímenes populistas”.

 

Los agentes israelitas se ocupan frecuentemente del negocio legal de la venta de armas, lo que les permite establecer contactos directos de alto nivel en los círculos militares locales y en los servicios especiales.

 

El Mossad usa con éxito una red de sus “filiales comerciales”, que prestan una ayuda consultiva (de consejos) a los colegas latinoamericanos en la lucha contra los terroristas, “los extremistas de la izquierda”, los grupos guerrilleros y las estructuras de su apoyo, así como en la modernización del equipamiento técnico de los servicios secretos. En este sentido se menciona frecuentemente la compañía israelí “Global CST”, dirigida por los agentes retirados del Mossad de alto rango. Así, por ejemplo, en julio de 2009 esta compañía fue atraída por el gobierno del Perú para reorganizar los servicios de inteligencia del país con el objetivo de elevar su eficacia en la lucha contra “las organizaciones subversivas y terroristas”, incluso contra el movimiento maoísta “Sendero Luminoso”, que de nuevo comenzó a cobrar fuerza. “Global CST” también se ocupa de la creación en el Perú de un sistema moderno del aseguramiento del control electrónico de la comunicación móvil, el Internet, otras estructuras de la comunicación.

 

La “Global CST” se activó de una forma notoria en Colombia. Los israelitas dan a conocer a los agentes de la inteligencia militar y el DAS (la policía política) las novedades know how en la esfera de la lucha antiterrorista y el espionaje. Durante los últimos años los servicios secretos colombianos están actuando de una forma más enérgica más allá de los límites de su país, copiando abiertamente el modus operandi de sus tutores del Mossad y la CIA. Los colombianos han creado redes de inteligencia en Brasil, Ecuador, México, Panamá y otros países de América Latina. Se está llevando a cabo vigilancia permanente contra las representaciones de las FARC y el ELN. Se están practicando secuestros de “los emisarios guerrilleros”, y en algunos casos, su liquidación física.

 

Está operando de una forma activa en América Latina “la Agencia Internacional de Seguridad” (ISA), cuyo núcleo de cuadros lo constituyen ex comandos israelitas y agentes de inteligencia retirados. Esta agencia participó (en una estrecha colaboración con la CIA y el Mossad) en el derrocamiento del presidente legítimamente elegido de Honduras, Manuel Zelaya. Ahora los especialistas de la ISA prestan sus servicios en “la protección” del actual presidente hondureño, Porfirio Lobo, elevado al puesto del jefe de estado en resultado de una imitación de “elecciones democráticas libres” según el modelo de aquellas, que habían sido elaboradas por Washington en Irak y Afganistán.

 

Chávez como objetivo

 

Los observadores destacan, que “el principal adversario y el objetivo primordial” del Mossad en América Latina es el presidente de Venezuela Hugo Chávez, quien condena los intentos de Israel de solucionar los conflictos en el Oriente Medio y Cercano por los métodos de fuerza. En agosto de 2006, después de la agresión israelí en el Líbano, Chávez declaró sobre la detención de las relaciones diplomáticas de Venezuela con Israel. El embajador Shlomo Kohen y el personal diplomático (en su mayoría “los mossadistas”) abandonaron Caracas. Pasaron varios meses, y Chávez (al hacerse eco de las solicitudes de la comunidad judía en el país, que cuenta con 12 mil personas), emprendió pasos para la normalización de las relaciones con Israel.

 

En enero de 2009 las relaciones diplomáticas de nuevo fueron rotas por Venezuela en señal de protesta contra los crímenes del ejército israelí en el Sector de Gaza. En el curso de esta operación perecieron más de 1000 palestinos, un tercio de ellos niños. Chávez intervino por la televisión y condenó Israel como “un estado, que practica el genocidio”, “que está persiguiendo inhumanamente a los palestinos”. Evidentemente, tal evaluación fue recibida con hostilidad por la dirección israelita. En noviembre de aquel mismo año el presidente Simón Peres declaró, sin enmascarar demasiado una amenaza, en el curso de su viaje por países de América Latina, que Chávez “pronto desaparecerá”. El líder venezolano respondió: “Sólo imagínense, que él (Peres) no tuvo pereza en arribar aquí, a nuestra América, para pronunciar estas palabras. ¿Y si nosotros hubiéramos declarado algo parecido aquí, en Venezuela, respecto a él?

 

El observador de la televisión, José Vicente Rangel, el ex vice-presidente de Venezuela, está avisando con mayor frecuencia en su programa “Confidencialmente” sobre las maniobras secretas del Mossad, dirigidas a preparar el asesinato de Chávez. Con cuadros respectivos han sido reforzados los servicios secretos en Colombia, la República Dominicana, Panamá y en la isla Curazao. Según la opinión de Rangel, un especial peligro representa “la dirección colombiana”, ya que en las entrañas del DAS estaban madurando en reiteradas ocasiones complots contra Chávez, estimulados por los agentes de la CIA. Con comentarios alarmantes intervino la periodista de EEUU, Eva Golinger, la experta reconocida en la rama de las operaciones secretas contra la República Bolivariana. José Sant Ros, el autor de la investigación “la CIA en Venezuela”, está llamando insistentemente a las autoridades a poner atención en la actividad conspiradora del Mossad en el país.

 

Las acciones de los servicios secretos bolivarianos en la revelación de los agentes del Mossad están tropezando, como regla general, con las protestas bien orquestadas de la comunidad judía en Venezuela y la campaña de “solidaridad” en América Latina y Estados Unidos. Como si fuera por una orden, los medios de comunicación masiva comienzan a acusar a Chávez del antisemitismo y el complot con “los extremistas islámicos”. Aunque, el tema del antisemitismo surge por distintas razones. Por ejemplo, en los casos, cuando el gobierno emprende medidas, dirigidas a establecer el orden en la esfera económico-financiera.

 

En el centro de Caracas, al lado del Ministerio del Exterior, en el edificio Francia se ubicaban durante varios decenios de años tiendas de joyería, que se ocupaban de la compra prácticamente no controlada y la venta de oro y piedras preciosas. Los intentos de las autoridades de introducir este negocio dentro de los marcos legales y realizar una revisión, que hace tiempo se había madurado, de los libros de contabilidad y de otros documentos de control, los medios de comunicación masiva de la oposición los condenaron: “Están persiguiendo a los hombres de negocio judíos”. Sin embargo, la declaración sobre una revisión potencial produjo el efecto de una bomba: durante las horas contadas La Francia se vació completamente. Las mercaderías más valiosas fueron evacuadas en la oscuridad de la noche, sin testigos.

 

Los agentes de contrainteligencia venezolana observaban este ajetreo desde afuera. De vez en cuando hacían clics las cámaras fotográficas. Sólo por si acaso. No hubo nada nuevo en la información de que el Mossad está usando La Francia para realizar sus propias operaciones financieras.

"The Mossad trained Ecuadorean police in torture techniques between 1986 and 1994. The Israeli secret services gave technical support to the tyranny that stained Ecuador with blood. The police corps received advanced training by Israeli agents to torture and to force those who opposed the tyranny to speak. The Israeli agents transmitted their knowledge about the numerous techniques used to torture people. They are criminals! Hundreds of people disappeared during those dark years."
  
Mossad agents have long operated in Ecuador, covertly through Israel's Quito embassy and perhaps throughout in the country, like in so many others.
  
In addition, Israel maintains business ties with Ecuador, having sold 26 Kfir combat planes and reportedly Python-3 air-to-air missiles in 1997. Afterward, its technicians and trainers provided support and perhaps continues to do so. Further, in 2009, Israel's On Track Innovations contracted with Ecuador's Central Registry Office to provide an electronic biometric-based electronic identification card systems .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 20 Mai 2011

     C'est encore un dossier qu'il fallait suivre depuis son début sur Ice Station Zebra ( Voir l'Article Sotchi 2014 : La Géorgie , les Etats-Unis et Israel poursuivent leurs actions déstabilisatrices dans le Caucase . )  

Tbilissi 20 mai Ria Novosti

Le parlement géorgien a adopté vendredi une résolution condamnant le génocide des Tcherkesses (Circassiens), un peuple montagnard du Caucase du Nord, dans l'Empire russe en 1763-1864, rapporte l'agence News Georgia.

"Pendant la guerre du Caucase de 1763-1864, les dirigeants politiques et militaires russes ont organisé des purges ethniques dans les territoires tcherkesses. Ces territoires ont plus tard été peuplés par d'autres groupes ethniques", lit-on dans la résolution.

"Plus de 90% des Tcherkesses ont été tués ou ont quitté leur pays natal suite aux opérations militaires et aux purges", selon le document.
Selon le portail "Georgia online", de nombreuses diasporas tcherkesses du monde avaient demandé au parlement géorgien de reconnaître le génocide. Des discussions à ce sujet se sont déroulées en Géorgie pendant un an et demi.

Le parlement géorgien a qualifié les actions de l'armée russe de génocide conformément à la Convention de La Haye (IV) sur les lois et coutumes de la guerre sur terre du 18 octobre 1907 et de la Convention de l'ONU pour la prévention et la répression du crime de génocide du 9 décembre 1948. Les représentants des diasporas tcherkesses de Turquies, d'Amérique, d'Allemagne et de la république russe de Kabardino-Balkarie ont assisté à la réunion du parlement, selon Georgia online.

Le territoire des Tcherkesses s'étendait sur la côte russe de la mer Noire et comprenait notamment la ville de Sotchi, qui accueillera les Jeux olympiques d'hiver de 2014. L'Empire russe a infligé une défaite définitive aux Tcherkesses le 21 mai 1864 à Krasnaïa Poliana, non loin de Sotchi, où se trouve actuellement une station alpine.

 

Voici ce que j'écrivais :

 

Sotchi 2014 : La Géorgie , les Etats-Unis et Israel poursuivent leurs actions déstabilisatrices dans le Caucase .

Abstract : This paper deals with the instrumentalization of the so-called " Circassian genocide " by Georgia , the United States and Israel on the focus of the 2014 Olympic games in Sochi .

A group of Georgian lawmakers announced on April 26 about the readiness to launch "broad discussions on cases of the massacres and deportations of Circassians" by the Tsarist Russia in the North Caucasus in second half of 19th century.

The announcement by the Georgian parliamentary group of friendship with the peoples of North Caucasus comes a month after Tbilisi hosted a conference organized by Washington-based Jamestown Foundation .

During a trip in the North-Caucasus , the Russian presidential envoy Alexandre Khloponin accused the United-States for the unrest in the region and said that the forces which are behind the so-called " genocide call " are perfectly identified .

Cinq semaines aprés la tenue à Tbilissi d'une réunion organisée par la Jamestown Foundation et consacrée à un prétendu " génocide " orchestré par les armées impériales Russes lors de la conquête de la côte de la Circassie [ 5 ] - [ Voir photo et la première video reprise sur le site de la Jamestown ] , à l'emplacement actuel de la ville de Sotchi , un groupe de parlementaires Géorgiens vient d'annoncer le 26 avril dernier qu'il est prêt à " entamer de larges débats " sur la question de ce prétendu génocide . [ 1 ]

A la fin de cette conférence , les participants [ Un véritable inventaire à la Prévert depuis Sophie Sihab de " Le Monde " jusqu'au conseiller pour le Caucase et l'Asie Centrale d'Avidgor Lieberman , Avraam Schmoulevitch , ( Site - Livejournal] en passant par Oleg Panfilov et l'ex agent de la CIA Paul Goble * ] en avaient appellé au parlement géorgien pour que celui reconnaise l'exode des Circassiens-Tcherkesses consécutif à la victoire militaire Russe comme étant un génocide .

C'est ainsi que le deputé Nugzar Tsiklauri membre du groupe parlementaire Géorgien " d'amitié avec les peuples du Caucase " a déclaré le 26 avril :

" Vous savez qu'une conférence s'est tenue à Tbilissi en Mars avec un appel au parlement géorgien ... Nous pensons que la première étape de ces discussions doit être une consultation active avec nos cercles universitaires et les cercles étrangers , des experts politiques "

" Nous considérons comme nécessaire d'élargir plus les discussions sur le sujet aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Géorgie, "

Les participants à la réunion de Tbilissi du mois de mars avaient aussi demandé à ce que le 21 mai " qui marque la célébration par les Russes de la conquête du Caucase du Nord-Ouest en 1864 " soit institué " comme journée commémorative des victimes du génocide Ciracassien " et " que Sotchi soit reconnue comme l'endroit et le symbole du génocide et du nettoyage ethnique Circassien ". Une démarche semblable avait été entreprise par Avraam Schmoulevitch en Israel en 2008 . Les autorités de Tel-Aviv reconnaissent ainsi déja de manière informelle cette journée du 21mai pour leurs citoyens d'origine Circassienne depuis 2009 dont beaucoup servent dans les forces de répression de l'Etat d'Israel . [ 9 ]

La reconnaissance par le parlement Géorgien d'un telle motion ouvrirait la possibilité d'une annulation de la tenue des Jeux Olympiques à Sotchi en 2014 et leur transfert dans une autre cité . Trés actifs sur ce dossier qu'ils instrumentalisent depuis l'annonce de la tenue des Jo à Sotchi plusieurs responsable de la Jamestown Foundation agissant au travers d'associations de la diaspora Circassienne aux Etats-Unis [ Californie et New-Jersey ] et en Israel auraient ainsi déja pris contact avec la municipalité de Salt Lake City .

L'interêt des Etats-Unis dans la déstabilisation de la Russie-URSS au travers du " levier Circassien " n'est pas nouveau puisque dés 1976 le gouverneur de l'état du New-Jersey Brendan Byrne avait déclaré le mois de mai comme le " mois de l'indépendance du Caucase-Nord et de la Circassie " .

Le cauchemard est désormais pour les Etats-Unis et la Géorgie la tenue sans " problèmes " des Jo de 2014 à Sotchi , ce qui officialiserait devant la planète entière la nouvelle situation géopolitique dans l'espace Pontique née de la guerre d'aout 2008 .

De mystèrieuses bandes téléphoniques .

A la mi-avril 2010 , deux semaines après la tenue de la réunion de Tbilissi , un internaute inconnu postant sous le pseudo de TaliesinUK a mis en ligne sur le site You Tube des bandes sons de conversations téléphoniques entre des chefs politiques géorgiens et des diplomates qui laisssent supposer que le gouvernement géorgien cherche à entrer en contact avec des associations de la diaspora Circassienne et Nord-Caucasienne vivant à l'extérieur de la Russie .

Des conversations entre des chefs politiques géorgiens , des responsables des strucures de sécurité géorgiennes et des chefs terroristes Caucasiens ont aussi été mises en ligne .

Les enregistrements auraient été faits entre le 11 et le 15 décembre 2009 , date à laquelle

les autorités russes avaient laissé entendre que des terroristes du Nord Caucase préparaient un complot terrés dans la vallée de la Pankissi, en Géorgie, avec l’aide des services spéciaux géorgiens eux-mêmes liés à la nébuleuse Al-Qaïda. En décembre 2009, un carnet retrouvé sur le corps d’un chef terroriste Caucasien abattu révélait les détails logistiques et financiers de l’organisation clandestine touchée. Parmi les investisseurs étrangers inscrits dans la liste des soutiens à ces terroristes figurait la Géorgie.

Au lendemain des attentats du métro de Moscou le gouvernement Azerbaîdjanais révélait que le 16 mars les forces de l’ordre azerbaïdjanaises avaient découvert un arsenal sur leur territoire. Il comprenait des armes en provenance de Géorgie, destinées à une bande terroriste agissant en Azerbaïdjan. [ 7 ]

Parmis les personnalités identifiées sur les bandes , figurent le Ministre de l'Intérieur Vano Merabishvili qui a récemment déclaré que la guerre entre la Russie et la Géorgie n'était pas terminée dans le Caucase [ 6 ] , l'ambassadeur de Géorgie aux Etats-Unis Batu Kutelia , l'ambassadeur de Géorgie en Syrie et en Egypte Gocha Japaridze à qui le parlementaire

Givi Targamadze [ qui dirige le comité parlementaire géorgien sur les questions de défense et de sécurité - NDLR ] demande de " recenser le plus possible d'organisations Caucasiennes , Circassiennes , Ingouches , Tchétchènes , ...." en Egypte et en Syrie .

Il faut signaler que si les autorités géorgiennes et les parlementaires géorgiens se préoccupent du sort des Circassiens du XIXéme siècle , le sort des Arméniens vivant en Géorgie qui sont victimes d'un ostracisme de la part des Géorgiens ethniques et la reconnaissance du génocide Arménien ne font pas parti des priorités des chefs politiques géorgiens .

Rappelons que de nombreux Circassiens exilés dans l'Empire Ottoman ont pris une part non négligeable dans le génocide Arménien . Tout comme en Israel aujourd'hui beaucoup d'entre eux servaient dans les forces de répression de l'Empire Ottoman et en particulier dans la Gendarmerie . [ 10 ]

Les Circassiens ont été aprés leur arrivée dans l'Empire Ottoman dissiminés dans les Balkans et dans la partie Européenne et Asiatique de l'Empire pour jouer le rôle de " gardes-chiourmes " des populations locales : Arabes , Bulgares , Grecs , Serbes ,... avec une cruauté peu commune [ 11 ]

La réaction d'Alexandre Khloponine

En visite de travail dans la République de Karatchévo-Tcherkéssie le 22 avril dernier , le vice-premier ministre et représentant plénipotentiaire du président Dmitri Medvedev dans le Caucase a directemment désigné les Etats-Unis comme responsables de l'instabilité dans la région :

«Le Caucase du Nord est une région stratégique pour la Russie comme la Sibérie et l'Extrême-Orient.[ Il aurait pu y rajouter l'Arctique - NDLR ] Nos adversaires à l'extérieur de la Russie ont toujours cherché à frapper exactement là ou nous sommes les plus faibles : Alors que nous sommes en voie de résolution de nos conflits avec l'Ukraine surviennent des problèmes au Caucase -Nord, au Kirghizistan, avec l'Iran. Plus l'instabilité se développe en dehors de leurs frontières , plus les Etats-Unis se sentent tranquilles chez eux . Toute action de déstabilisation qui qui se déroulera ici , je la considérerais personnellement comme une menace pour la stabilité du Caucase-Nord ",

Evoquant la " Question Circassienne " :

" Vous savez comme moi D'OU est parti cette histoire , QUI se tient derrière elle , QUELLES FORCES s'activent pour METTRE LE FEU . Ceci avec le caractère et les ambitions des Nord-Caucasiens . ILS ont déja évoqué le génocide Circassien . LA BAS il y a des centres analytiques universitaires qui travaillent sur différentes stratégies pour diverses républiques [ les républiques du Caucase Russe - NDLR ] "

D'ou ? Qui ? Quelles forces ? Ils ? Là bas ? : Les réponses sont désormais connues !

Dans un langage un peu moins policé et moins diplomatique que celui d' Alexandre Khloponine ce sont :

- Les Etats-Unis

- La Géorgie

- Israel

[ Signalons en Israel , outre Avraam Schmoulevitch , les activistes Rodin Blangabs et Entam Abreg ]

Par " centres analytiques universitaires " , M.Khloponine veut parler de "The International School of Caucasus Studies " qui a organisé en complicté avec The Jamestown Foundation la réunion du 21 mars 2010 .

Cette réaction d' Alexandre Khloponine est la plus explicite faite par un haut responsable politique Russe , il a le rang de vice-premier ministre , concernant les " forces " qui provoquent l'instabilité dans le Caucase depuis la déclaration du président Ingouche Yunous-Bek Yevkourov en aout 2009 qui avait accusé la Grande-Bretagne , les Etats-Unis et Israel d'être les responsables du terrorisme dans le Caucase [ 4 ] et la déclaration du Président Vladimir Poutine aprés l'attaque terroriste contre l'école de Beslan qu'il avait qualifié d' " attaque géopolitique dirigée contre la Russie depuis l'extérieur " .

C'est en tout cas une prise de conscience au plus haut niveau de l'appareil politique Russe de cette " Question Circassienne " et de la manière dont elle est instrumentalisée par des " forces extérieures " .

Au cours d'une visite précédente le 8 avril 2010 dans la république Caucasienne destinée à établir les priorités de développements définies lors de sa deuxième visite du 22 avril le représentant du président Russe a annoncé la création d'une chaîne d'état régionale couvrant la culture, la religion, la situation socio-politique dans le Caucase-Nord .

Une contre-attaque au projet de Tbilissi de " Chaîne Caucasienne " - Pervyi Kavskaskyi - 1 K dirigée par Oleg Panfilov .

On peut raisonnablement se poser la question de savoir si le Président Dmitri Medvedev a abordé avec son homologue Syrien le sujet de la " diaspora Circassienne" et des tentatives de sa récupération par Tbilissi lors de sa visite à Damas .

A contrario de la Jordanie et de l'Egypte sous influences Etasuniennes et Israeliennes , il est peu probable que la Syrie devienne complice de l'activisme barbouzard géorgien .

De la même manière le rapprochement qualifié par les deux parties de " stratégique " entre Moscou et Ankara lève l'hypothèque du soutien de la Turquie à l'action destabilsatrice de Tbilissi dans le Caucase alors qu'une importante minorité Tchètchène " activable" par les chefs politiques géorgiens réside dans ce pays . [ 8 ]

 Liens :

 

 

 

 Sotchi 2014 : La Géorgie réactive ses attaques contre la Russie pour destabiliser le Caucase et perturber les jeux olympiques . .

 

    Alors que les médias se font l'écho de l'allocution de M. Saakachvili devant le Parlement de Strasbourg et à son interview accordée à l'Atlantiste rabique Pierre Rousselin dans son blogue du Figaro - qui ne fait de facto que relayer sa propagande , M.Saakachvili jouant desormais dans le registre comediante aprés celui de tragediante - l'activisme des autorités Géorgiennes pour perturber le bon déroulement des Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi continue .

J'avais déja évoqué dans les colonnes de ce blogue l'intention des autrorités politiques et militaires Géorgiennes de perturber la tenue des JO de Sotchi en réactivant la question du séparatisme Circassien ou Tcherkesse à la suite d'une réunion qui s'est déroulée à Tbillisi en Mars 2010 et organisée par la Jamestown Foundation.[ 1 ]

A la fin de cette conférence , les participants [ Un véritable inventaire à la Prévert depuis Sophie Sihab de " Le Monde " jusqu'au conseiller pour le Caucase et l'Asie Centrale d'Avidgor Lieberman , Avraam Schmoulevitch , ( Site - Livejournal] en passant par Oleg Panfilov et l'ex agent de la CIA Paul Goble * ] en avaient appellé au parlement Géorgien pour que celui reconnaise l'exode des Circassiens-Tcherkesses consécutif à la victoire militaire Russe comme étant un génocide .

 

 

 

Au même moment ou M.Saakachvili affirmait vouloir " tendre la main à Moscou " - aprés avoir abattu son poing sanguinolent sur la ville de Tsinkval au mois d'aout 2008 - le parlement Géorgien qui lui est acquis corps et âmes s'est réuni pour définir sa stratégie pour , sinon empêcher la tenue , du moins pour perturber de manière sensible le bon déroulement de ces Jeux Olympiques . [ 2 ]

Le député Shota Malashkia affirme ainsi que " La Géorgie doit faire tous les efforts possibles pour informer la Communauté Internationale et faire changer de place ces jeux " tandis que le député Nugzar Tsiklauri affirme que des contacts ont déja été pris avec des membres de la diaspora Tchétchène [ Essentiellement constituée de terroristes recherchés par les autorités Russes - NDLR ] . [ 3 ]

Le deputé Nugzar Tsiklauri membre du groupe parlementaire Géorgien " d'amitié avec les peuples du Caucase " avait déja déclaré le 26 avril dernier : " Vous savez qu'une conférence s'est tenue à Tbilissi en Mars avec un appel au parlement géorgien ... Nous pensons que la première étape de ces discussions doit être une consultation active avec nos cercles universitaires et les cercles étrangers , des experts politiques "

" Nous considérons comme nécessaire d'élargir plus les discussions sur le sujet aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Géorgie, "

 

 

Selon l'analyste Maxim Argakov , une campagne pacifique pour empêcher la tenue des Jo à Sotchi est impossible car tout ce qui a déja été possible de faire pour écorner l'image de la Russie à l'étranger a déja été fait .

" La seule issue possible [ pour Tbilissi ] est de déstabiliser la situation dans la région " et d'utiliser les conflits ethniques ou séparatistes pour influencer la situation .

 

Un autre axe de l'attaque mediatique de Tbilissi serait de déligitimer la présence Russe sur le littoral de la Mer Noire et en particulier à Sotchi en pretextant la courte présence de forces armées Géorgiennes à Adler et Tuapse en juillet 1918 .[ 6 ]

 

L’initiative des députés Géorgiens ne peut pas en soi causer un grand préjudice à la Russie mais il faut prendre au sérieux des réalités que cache cette initiative, estime le politologue Pavel Zolotarev :

« Les députés Géorgiens ne font que battre de l’air. Mais les agissements des services secrets Géorgiens visant à compromettre les Jeux Olympiques peuvent avoir des conséquences beaucoup plus graves. Et les mots clinquants qui accompagneront ces opérations spéciales éventuelles, sont vraiment dangereux. Puisque les actions terroristes seront présentées sous l’angle de la lutte libératrice des territoires occupés ». [ 8 ]

Concernant les tentatives de déstabilisation par des services Géorgiens , la piste d'une attaque " false -flag " menée sous le pavillon du terrorisme Islamiste , voir même d'un " terrorisme Abkhaze incontrolé " seraient des options envisageables au delà de l'activation d'un terrorisme indigène Tchétchène ou Circassien . [ 7 ]

Coïncidence ou non , la question se doit d'être posée , un attentat a visé une voie de chemin de fer dans la région de Sotchi cette semaine [ 4 ] tandis que " l'opposition démocratique Russe " relayait les appels au boycott lancés depuis Tbilissi ! [ 5 ]

    Liens :

[ 2 ] Tbilisi Prepares to Fight Sochi Olympics

[ 3 ] Грузия начинает активную кампанию по противодействию Олимпиаде в Сочи

[ 4 ] Bomb explosion damages rail near Russia's Olympic city Sochi

[ 5 ] Борис Вишневский, публицист, член бюро "Яблока" (Петербург) : Гори огнем, Олимпиада?

[ 6 ] Грузия мечтает отобрать у России Сочи

[ 7 ] Sochi Olympics and forgotten Circassians genocide: possible Apsua terrorist attack

[ 8 ] La Géorgie cherche a compromettre les Jeux Olympiques-2014 de Sotchi

 

Articles associés :

[ 1 ] Sotchi 2014 : La Géorgie , les Etats-Unis et Israel poursuivent leurs actions déstabilisatrices dans le Caucase .

 Attentats de Moscou et de Kizlyar : Objectif Sotchi 2014 ?

Lorsque l’on cherche à analyser des événements comme les attentats survenus à Moscou et à Kizlyar au Daghestan deux grilles spatio-temporelles de lecture se présentent .

La première consiste à situer ces attentats dans un contexte des relations

centre-pérpiphérie [ Caucase-Moscou ] et à l’aune d’un intervalle de temps de quelques mois .

L’autre grille nous amène à considérer les relations Russie-Occident [ Anglo-Saxon ] sur une durée de 150 ans dans l’espace Pontique .

Sur la première , tout et son contraire a été écrit ces dernières 72 h et j’ y reviens brièvement .

Ces attentats surviennent après une année 2009 qui a vu une recrudescence des attentats dans le Caucase , les mouvements terroristes ayant cherché à profiter de la fenêtre d’opportunité ouverte par la crise économique qui a frappée la Russie comme tous les autres états de la planète . Espérant un affaiblissement de la présence sécuritaire Russe en raison de restrictions budgétaires les mouvements terroristes ont lancé une offensive meurtrière contre des chefs politiques et officiers de sécurité locaux qui s’est soldée par un échec .

Au mois de février dernier le président Dmitri Medvedev a créé une nouvelle région administrative du Caucase et a nommé un représentant spécial chargé de traiter les problèmes sur le plan socio-économique plutôt qu’uniquement sur le plan sécuritaire .

Paralléllement ces dernières semaines les forces de sécurité fédérales associés aux forces locales ont obtenu de nombreux succès dont la destruction du groupe armé responsable de l’attentat du Nevsky Express .

Sur le plan social , la Russie a connu depuis février 2010 une période marquée par des manifestations à travers tous le pays mais dont l’ampleur , si on peut employer ce terme , a été loin des espérances des organisateurs .

Certains analystes ont vu dans ces attentats un moyen de créer une scission au sein de la direction Russe , de provoquer un mécontentement additionnel au sein de la population Russe vis à vis de ses chefs politiques .

Je suis loin de partager cette analyse compte tenu du temps nécesssaire pour recruter les membres des commandos , les entraîner techniquement et psychologiquement , définir les objectifs et préparer ces actes de terreur .

On peut toutefois admettre qu’il s’agit là de conséquences collatérales de ces attentats mais la réaction de la population Moscovite et la réaction des chefs politiques Russes m’incite à penser que ces conséquences seront insignifiantes .

On pourrait aussi analyser cette vague d'attentats dans le contexte d'un prochain vote aux Nations-Unies de sanctions contre l'Iran et de la necessité de " rallier" la diplomatie Russe , et l'opinion publique Russe , à ces sanctions .

Reste au delà de la grille centre-périphèrie et de ce espace spatio-temporel de plusieurs mois , de la grille de la situation internationale autour de l'Iran celle de l’espace Pontique et du Grand-Jeu .

Un peu d'histoire Pontique

 

Le 4 juillet 2007 la ville de Sotchi a été désignée pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver 2014 .

Le soir même de cette désignation le centre analytique Etasunien Jamestown Foundation annonçait la création d’un mouvement organisé par la diaspora Circassienne des Etats-Unis et d’Israel pour le boycott de ces jeux . [ 5 ] - [ 6 ]

En même temps plusieurs articles sont parus pour évoquer les guerres Russo-Circassiennes de la première moitié du XIX éme siècle dont la phase terminale s’est déroulé sur les futurs sites olympiques .

Il s’agit du Cap Adler ou les forces Russes ont effectué une opération amphibie le 7juin 1837 et du site de Krasnaya Polyana qui a vu la capitulation de la dernière résistance organisée Circassienne .

HORRESCO REFERENS , 2014 sera une année jubilaire pour ce conflit puisque ce sera le 150 éme anniversaire de cette capitulation !

La défaite des Circassiens qui pensaient obtenir un appui militaire de la France , de l’Anglettere et de la Sublime Porte a eu pour conséquence un exode massif des populations Circassiennes de la région vers l’Empire Ottoman ou elles ont été

utilisées comme auxiliaires en Bulgarie , au Kossovo , en Syrie , en Grêce , en Jordanie , en Israel [ selon la toponymie actuelle ] .

Leur présence dans ces régions est d’ailleurs vive dans la mémoire des populations concernées tant ils se comportés de manière brutale et sauvage au service de Constantinople .

 

Ce conflit Russo-Circassien a bénéficié d’une couverture particulère dans la presse Britannique , dont The Telegraph qui a récidivé ce jour [ 1 ] , de l’époque qui appelait les chefs politiques Européens à intervenir contre la Russie .

Des aventuriers comme David Urquhart et son épouse Harriet - Caritas - Fortescue , agissant certainement pour le compte du renseignement Britannique , se mirent à exhiber des Beautés Circassiennes arrachées des harems du Sultan auprés des représentations diplomatiques afin de créer un sentiment d’empathie pour la Cause Circassienne en Europe et même aux Etats-Unis .

Paralléllement David Urquhart n’hésitait pas à livrer des armes aux insurgés malgrès le blocus instauré par la Marine Russe sur les côtes de la Mer Noire et l’arraisonnement du Vixen transportant de la contebande de guerre faillit mener Londres et Saint-Petersbourg sur le chemin de la guerre quelques années avant la Guerre de Crimée .

Il fallut une reculade de dernière minute du cabinet Melbourne et du secrétaire d'Etat Palmerston qui désavoua Urquhart pour éviter un conflit entre les deux empires

 

Le Roll- Back de la Russie dans l'espace Pontique

 

Ces dernières années et plus particulièrement ces deux dernières années ont été marquées par un Roll-Back de la Russie dans l’espace Pontique alors que certains analystes Anglo-saxons rêvaient tout haut il y a peu d’une Russia-free Black Sea .[ 2 ]

Si l’aspect le plus spectaculaire en a été l’intervention Russe d’aout 2008 en Géorgie , la construction d'infrastructures dont certaines à caractère civilo-militaire pour les Jo de 2014 n’est en pas moins important .

Dans la stratégie Russe qui semble se dessiner dans la région , la présence Russe en Abkhazie est co-substancielle de la présence Russe à Sotchi et vice-versa .

On peut même se poser la question si la désignation de Sotchi comme ville Olympique ne portait pas en elle les germes de l’intervention d’aout 2008 contre le régime Ubuesque de Saakachvili .

Empêcher la tenue des Jo de 2014 et donc la construction de certaines de ces infrastructures devient un objectif géoplitique majeur pour l’axe Washington - Tbilissi -Tel-Aviv .

Si bien sûr la Russie peut construire ces infrastructures sans la tenue des Jo , il n'en reste pas moins que des Jo à Sotchi en 2014 seront aussi une reconnaissance de facto sinon de jure du nouveau rapport de force géopolitique dans la région par ce qu'il est convenu d'appeler la communauté internationale . Il est en effet peu probable que la situation en Abkhazie ou en Ossétie du Sud évolue d'ici cette date . Un scénario bien sûr impossible à envisager pour Washington ou Tbillissi mais aussi pour certains milieux extrémistes de Tel-Aviv .

 

Pourquoi Tel-Aviv ?

 

Le soutien apporté diplomatiquement et techniquement par Tel-Aviv au régime de Saakachvili dans le cadre du conflit d'aout 2008 s’inscrit dans le cadre d’un redéploiement de la diplomatie Israélienne vers l’Asie-Centrale et les rivages de la Caspienne .

Ce redépoiement contient à la fois des élèments rationnels comme un encerclement de l'Iran avec un rapprochement marqué avec l'Azerbaïdjan et un accés aux richesses petrogazières de la Caspienne mais aussi des élèments irrationels comme c'est souvent le cas dans les théocraties .[ 3 ]

La diplomatie Israelienne dans la région est cornaquée par un extrémiste ultra-sioniste © du nom d'Avraam Schmoulevich qui n' a pas hésité il y a un peu plus d'un an à préconiser une joint venture entre les organisations de la disapora Circasienne et les terroristes de la mouvance de Dokhou Oumarov à qui sont attribués les derniers attentats survenus en Russie afin de " Mettre le feu au Caucase " et d'en expulser la Russie .[ 4 ]

Etonnant ?

Non lorsque l'on sait que Avraam Schmoulevich , personnage influent de l'entourage du MAE Israelien Avidgor Liebermann , proclame dans ses envolées la " reconstitution de l'Empire Khazare " !

Celui-ci se constituera selon Avraam Schmoulevich dans le cadre d'une alliance entre l'Azerbaïdjan et le Kalifat envisagé par Dokhou Oumarov et ses seïdes , l'élèment ethnique Circassien jouant le rôle de levier en faveur d'Israel .

On pourrait penser que nous sommes dans le Grand-Guignol mais telle est la Weltanschaung de ce personnage de la diplomatie Israélienne !

 

    Liens :

[ 1 ] Moscow bombings are the latest tragic twist in long, violent saga - Article de The Telegraph du 1er avril 201 .

 

[ 3 ] L’Azerbaïdjan: un pays musulman sincère et qui soutient Israel - Article de Terre d'Israel du 10 février 2010 .

[ 5 ] The Challenges of the Sochi Olympics and Russia's Circassian Problem - Article de la Jamestown foundation du 16 aout 2007 .

[ 6 ] Circassians of Israel Appeals to IOC

 

 

Articles associés :

[ 2 ]Le retour de la Russie sur la Mer Noire : Sotchi-2014 , un projet d'Université olympique russe présenté à Vancouver

[ 3 ] Le terrorisme Caucasien manipulé depuis Israel ?

 

Documents :

La France et le Caucase à l'époque de Chamil - Cahiers du monde russe et soviétique - Année 1978 - Volume 19

A consulter sur Persée.fr

 

The Sochi Winter Olympics and the Caucasian Islamist cause

 

Imagining Circassia: David Urquhart and the Making of North Caucasus Nationalism, by Charles King

" In both Russian and Western historiography, the military element has been stressed, and the conflict was romanticized on all sides as either a tale of glorious conquest or valorous resistance, King pointed out. For example, Scottish nobleman David Urquhart traveled to the Caucasus in the 19th century, and is largely responsible for the Western sense of a valorous and noble resistance to Russian rule on the part of Caucasian highlanders, King asserted. During his time in the Caucasus, Urquhart designed the flag currently used by Circassians, and generally conceived of the various ethnic groups as “proto-nations,” which influenced the region and the Western imagination. Further, while it is commonly taken for granted that the Caucasus mountain range divides the North Caucasus from the South Caucasus, King asserted that the more historically important division has been along the west-east axis, with the Caucasus mountains functioning as a connector, rather than as a divider."

 

[ 1 ] MPs Say Ready for 'Broad Discussions on Circassian Genocide' - Article de Civil.ge du 27 avril 2010 .

[ 2 ] СМИ: Власти Грузии провели тайные переговоры по Северному Кавказу -Article de Vzglyad du 22 avril 2010 .

[ 3 ] Александр Хлопонин обозначил три шага на пути к развитию Карачаево-Черкесии - Article de Kavkazkyi Uzel du 22 avril 2010 .

[ 4 ] Ingush leader accuses West of seeking to destabilize Caucasus - Depêche de Ria Novosti du 17 aout 2009 .

[ 7 ] Azerbaijan: Jihadist plot against kindergarten, school foiled

[ 8 ] Chechen Question Harms Turkey-Russia Relation

[ 9 ] video : Circassian 21 may recognized : http://www.youtube.com/watch?v=tPjtmn7yEqU

[ 10 ] Episodes des massacres Armeniens de Diarbekir .

" Réchid, surnommé plus tard le «Bourreau de Diarbékir», avait déjà, avant son arrivée en cette ville, un plan tout préparé contre l'élément arménien; car, aussitôt nommé au poste de gouverneur, il amena avec lui quelques criminels de pire espèce qui devaient jouer dans la suite un rôle sinistre dans les massacres. C'étaient: le major circassien Ruchdi bey, commandant de la gendarmerie, Bedreddin bey, secrétaire général du vilayet et le commandant circassiens Chukri bey, qui fut son aide de camp. II amena avec lui également toute une bande de Circassiens, composée de gens sans aveu, voleurs et criminels de profession, choisis parmi les mouhadjirs d'Adabazar et de Gueyvé et expédiés ensuite à Moussoul. "

[ 11 ] Circassian Distribution throughout the Ottoman Empire

Articles associés :

[ 5 ] Attentats de Moscou et de Kizlyar : Objectif Sotchi 2014 ?

[ 6 ] Vano Merabishvili veut continuer la guerre dans le Caucase

* Signalons aussi de nombreuses personnalités qui apparaissent au détour de ma recherche sur internet et non mentionnées par la Jamestown : la journaliste et porteuse de valises du terrorisme Caucasien Fatima Tlisova, le Dr Lisa Cherekzi (New Jersey, USA), Ali Hadish de Radio Free Europe directement sponsorisée par le Congrés Us , le docteur en sciences historiques Yahya Hun, (Israël), Dina Bislan, "les Amis de la Circassie et du Caucase "(Jordanie) .

En France , le terrorisme séparatiste Caucasien et l'activisme barbouzard du gouvernement Géorgien bénéficient du relais de Laurent Vinatier qui publie ses" expertises " dans les colonnes de l' Institut Thomas-More , de Sophie Sihab de " Le Monde " , des " salonards " de la maison André Glucksmann Père & Fils et de notre philosophe national Bernard Henry Levy . Signalons aussi le rôle trouble de l'INALCO .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 18 Mai 2011

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 29 Avril 2011

J'ai déja évoqué dans ce blogue un appel de représentants Tcherkesses à soutenir le colonel Mouammar Kadhafi . Voici un clip réalisé par des Adygués . Le " mouvement " semble en tout cas inquiéter les analystes de la " Jamestown " et a necessité la "contre attaque " d'associations Tcherkesses ... Californiennes et d'un " Circassien Libyen " ,Musbah Ashirksee , s'exprimant depuis Misruta  qui accuse Kadhafi de " maltraiter les Circassiens de Libye " ! Notons que celui-ci a publiè son appel sur le site de " Justice for North Caucasus " ( Sic ! ) qui justement est une émanation de la .... " Jamestown " !
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 27 Avril 2011

Le conflit Libyen se métastase jusqu'au ... Caucase Russe !

Alors qu'un groupe de Tcherkesses- Circassiens  résidants dans la République Caucasienne Russe de Kabardino- Balkarie a envoyé un message de soutien à l'ambassadeur de Libye à Moscou lui assurant son soutien à la résistance du colonel Mouammar Kadhafi et lui proposant même une aide militaire , des " Tcherkesses de Californie " ont dénoncé le " massacre des Tcherkesses de Misruta" .

On s'étonne de pouvoir encore s'étonner !

Source : Добровольцы из Кабардино-Балкарии предложили ливийским черкесам помощь в военном конфликте

 

 

Господину Муаммару бен Мухаммед Абу Меньяр Абдель Салям бен Хамид аль-
Каддафи

От черкесов Кавказа.

Многоуважаемый Братский лидер и руководитель первосентябрьской Великой
революции Социалистической Народной Ливийской Арабской Джамахирии

В этот судьбоносный час, когда решается судьба независимости и самого
существования Ливийской Джамахирии, Вы являетесь примером для
подражания всем свободным людям мира.

Злобные интриганы, направляемые ненасытными транснациональными
корпорациями, испытывают прочность государственности Ливии и стойкость
и свободолюбие его граждан.

Даже Ваши ближайшие соседи предали Вас, поддавшись страху повторить
разделить судьбу Ливии. А человек, использовавший в корыстных целях
Вашу дружбу, теперь бомбит Вашу страну, чтобы не расплачиваться за
долги.

Мы обращаемся к Вам с заявлением полной и безоговорочной поддержки
курса Ливийской революции и Вашей позиции по защите своей страны.

Мы просим Вас - разрешить прибыть в Вашу страну, чтобы с оружием в
руках встать на защиту независимости Ливии.

Много лет назад Ливия стала пристанищем для наших соплеменников -
черкесов, потомки которых до сих пор живут там. И нам бы хотелось хоть
малым вкладом отплатить Вашей стране за доброе отношение к черкесам -
нашим братьям.

Мы верим, что враг будет разбит и солнце свободы вновь засияет над
Ливией!

Долгих Вам лет и Победы над врагом. Свободу Ливии!

Маржэ! Адыга-уей-уей!!!

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 22 Avril 2011

La sécurité et l'intégrité territoriale de l'Amazonie a souvent été évoquée sur ce blogue . Le dernier incident , très peu mediatisé par la presse Francophone [ Sauf par les agences Russes comme Voix de la Russie et Ria Novosti ] , illustre les tensions autour de ce dossier au Brésil entre " conservateurs " et " libéraux " sur la présence d' " étrangers " en Amazonie et sur le " statut de l'étranger " défini par la loi 6.815/80.  [ Lien ]  

 

  Il est amplement commenté par la blogosphère spécialisée GP et questions de défense et de sécurité , d'autant plus qu'il est intervenu au moment de la tenue du salon Défense & Sécurité LAAD 2011 ou un colloque était justement consacré à la surveillance des frontières . Le 12 avril , soit trois jours avant l'arrestation de l'équipage du " Silver Cloud " , le MD Brésilien Nelson Jobim réaffirmait lors de colloque le compromis des forces armées Brésiliennes à défendre l'intégrité territoriale de l'Amazonie .[ Lien ] Seul dans la blogosphère GP et DS Francophone De Defensa y prête attention [ Lien ] en citant la depêche de Ria Novosti mais en se méprenant sur le sens de cet incident  .

 

Ses rebondissements comme les points de vue divergents affichés entre les représentants de la Police Fédérale à Manaus et les chefs politiques et administratifs de Brasilia traduisent des luttes d'influences post-électorales au sein de l'appareil d'état Brésilien et de l'administration Brésilienne entre les partisans d'une politique restrictive de l'accés de l'Amazonie aux non-Brésiliens et les partisans d'une politique plus " libérale " . J'ai déja évoqué ces luttes d'influences à propos du dossier du programme FX-2 [ Lien ]  , du positionnement de la diplomatie Brésilienne vis à vis du BRICS , le contrôle des services de renseignement [ Lien ] et la répartion des compétances entre le MD et le MAE concernant les questions de coopération militaire .

 

 Le 15 avril dernier une patrouille fluviale de la Police Fedérale de l' Etat d' Amazonas - de vieux amis que je salue - ont apréhendé le yacht " Silver Cloud " en croisière sur le Rio Negro appartenant à l'oligarque Bill Gates et à bord duquel se trouvaient 7 membres d'équipage . Selon la Police Fédérale de Manaus , les membres de l'équipage ne disposaient pas du permis de travail que nécessitait leur activité à bord du yacht , leur visa de tourisme ne permettant pas d'exercer d'activité . Le yacht " Silver Cloud " ne disposait d'autre part pas des documents nécessaires délivrés par la Marine Brésilienne pour être autorisé à naviguer sur le Rio Negro .

Aprés 12 heures de détention , les sept membres de l'équipage ont été remis en liberté à la condition de quitter le pays dans un délai de 72 h pour régulariser leur situation .

Les 7 membres de l'équipage ont finalement quitté le Brésil à partir de l'aéroport Eduardo Gomes de Manaus à destination de Miami le 19 avril , Bill Gates restant dans son

"hôtel-arbre " de Manaus ou il dispose en permanence d'une suite personnelle , ce que démentait le siège de la Police Fédérale à Brasilia qui affirmait que les régularisations ont été faites  au Brésil . Depuis , aprés avoir régularisé leur situation et acquité une amende de 440 reais , l'ensemble de l'équipage du " Silver Cloud " est retrourné au Brésil .

 

Un processus législatif est en cours au Brésil pour durcir de manière drastique le " statut de l'étranger " et plus particulièrement les conditions de la présence des ONG 's .[ Lien ]  Celui-ci est largement soutenu par la communauté du renseignement - ABIN - et la hiérachie militaire .

Le " zéle" avec lequel les inspecteurs de la PF ont appliqué la législation existante surtout avec une personnalité comme Bill Gates , ils ne pouvaient ne pas connaître le propriétaire du yacht ,  peut être facilement interprété comme  un signal " fort et clair " envoyé aux " libéraux " de Brasilia .

 

 

 

 

  

 

 “MINISTÉRIO DA JUSTIÇA - DEPARTAMENTO DE POLÍCIA FEDERAL - SUPERINTENDÊNCIA REGIONAL NO AMAZONAS

NOTA À IMPRENSA:  A Delegacia de Imigração da Polícia Federal no Amazonas– DELEMIG/SR/AM vem, diante das notícias publicadas na imprensa esclarecer:

 

Em 15/04/2011 durante procedimento para emissão de Passe de Entrada da embarcação “Silver Cloud” foi constatado que 7 tripulantes de citada embarcação estavam com visto de Turista. Para o exercício de citada atividade em território brasileiro é necessário a entrada no país portando o Visto de Temporário II.

 

 Em razão da divergência documental, que no Brasil caracteriza infração administrativa, os 7 tripulantes – todos de nacionalidade norte-americana, foram autuados e notificados para deixar o país em 3 dias, conforme preceitua a Lei 6.815/80.

 

A Agência marítima também foi autuada e a embarcação teve o Passe de Entrada negado até que a situação jurídica dos seus tripulantes fosse regularizada, nos termos da legislação pertinente ao tema.

 

A liberação dos tripulantes da sede desta Superintendência ocorreu após a lavratura do Auto de Infração e da Notificação para deixar o país, nos preceitos legais.

 

Comunicação Social SR/DPF/AM.”

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 20 Avril 2011

MOSCOU, 20 avril - RIA Novosti

Les terroristes qui opèrent dans le Caucase du Nord ont été formés par des instructeurs étrangers, a annoncé mercredi à Moscou Evgueni Iline, premier chef adjoint de l'appareil du Comité antiterroriste national de Russie.

"Nous avons affaire à des gens bien entraînés qui sont dotés d'armements et d'équipements de qualité, qui ont de bons instructeurs, y compris formés dans des centres étrangers spéciaux", a indiqué M.Iline lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 19 Avril 2011

En attendant de rejoindre les poubelles de l'histoire .

Retour sur un dossier évoqué sur Ice Station Zebra : Un tribunal de Moscou vient de déclarer " extrémiste " - et donc illègal - le Mouvement pour l' Immigration... Illégale ou DPNI - qui a été à l'origine des troubles Place du Manège à Moscou le 11 décembre 2011 .

Bien sûr et comme le soulignent de nombreux observateurs cette ligue va se reconstituer et muter .

Mais la stratégie du " coup de pied dans la fourmillière " adoptée par les autorités Russes va se montrer payante en fin de compte . L'éthologie nous enseigne que ce groupe social animal qu'est la fourmillière s'il se reconstitue aprés le " coup de pied "  perd de de sa cohésion initiale en perdant une partie de ses membres et au fil des " coups de pied " finit par ne plus être cohérent .

 

Source :  ДПНИ запрещено 

Lien :

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 8 Avril 2011

Alors que la presse , à l'exemple de Mme Lasserre dans Le Figaro , exhulte devant le " professionalisme " des soudarts de l'opération Licorne en Côte d'Ivoire  , une pantalonnade des " ptit's gars " du COS est consiencieusement occultée . Notons qu'il s'agit ici de la deuxième " erreur " du genre , la première s'étant produite au Darfour . Il faut donc (ré)apprendre à naviguer dans le désert à nos " ptit's gars " et " à l'ancienne " , sans GPS , comme l'on fait ceux de la colonne Leclerc , ceux de l'Afrika Korps ou des LRDG , Long Range Desert Groups  : Avec un compas solaire sur le capot et quand le temps ne s'y prête pas , " à l'estime " ! Si cet équipement s'avère trop couteux , une montre , un stylo et un rapporteur suffisent !

 

Notons aussi que "la France " est , comme je l'avais signalé ,au travers de cette opération terrestre  totalement partie prenante au conflit civil en cours en Libye , bien au delà de la résolution de l'ONU !

 

L’Algérie a interdit à des hélicoptères français de survoler son Sahara, à la recherche de militaires français appartenant à une unité spéciale, qui se sont fourvoyés en menant une mission de combat au sud de la Libye.

Le journal algérien elkhabar rapporte dans son édition de ce jeudi, citant une source sécuritaire, que l’Algérie a refusé en début de cette semaine une demande française d’autoriser à des appareils français de décoller de ses bases d'extrême sud-est, pour participer à une mission de recherche d’une équipe commando qui a rencontré des problèmes techniques, et s’est égarée dans la région "d’Al-Hamada al-Hamra", au sud-ouest de la Libye.

Elkhabar ajoute, citant des experts militaires, que la présence d’unités françaises dans les régions sahariennes isolées signifie qu’elles étaient en train de tendre un guet-apens à des recherchés, qu’ils soient des trafiquants, des terroristes, ou encore des éléments du gouvernement libyen.

 

 

http://blindkat.hegewisch.net/lrdg/LRDG_images/suncompass1.jpg

 

http://www.militaryphotos.net/forums/attachment.php?attachmentid=79733&d=1250437231

 

http://www.cinemotions.com/data/films/0057/20/2/Mais_ou_est_donc_passee_la_7eme_compagnie_..._1973_1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 5 Mars 2011

Un groupe de " citoyens ordinaires " de la République de Kabardino-Balkarie serait il en train de devenir la " troisième force " dans le Caucase en déclanchant une guerre contre les terroristes Islamistes ? Serait -ce une " Opération Oiseau Bleu " - à l'image de celle imaginée  par l'ethnologue Jean Servier* en Kabylie dans les années 50 - de contre-guerilla montée par les " services " Russes et les unités des " structures de force " de la république de  Kabardino-Balkarie ? Un -  спецпроект - un " projet spécial " ?

 

 

Les "Faucons Noirs"- Черные ястребы-  un  mouvement de citoyens prêts à entrer en guerre contre les terroristes islamistes en Kabardino-Balkarie ont reçu vendredi le soutien d'un sénateur Russe jugeant leur apparition "naturelle", compte tenu de la radicalisation des extrémistes islamistes dans cette région du Caucase.

"Les terroristes barbus prônent un ordre islamique sévère qui n'a rien en commun avec les valeurs européennes, et par conséquent, l'apparition d'une telle structure clandestine en Kabardino-Balkarie est tout à fait naturelle", a déclaré Alexandre Torchine, premier vice-président du Conseil de la Fédération et également membre du comité national antiterroriste Russe (NAK). [ lien ]

 "Je pense que les forces de l'ordre locales ne devraient pas lutter contre ces honnêtes gens des Faucons Noirs, qui combattent le wahhabisme, mais les utiliser car ils pourraient devenir un bon réseau d'informateurs", a ajouté M. Torchine .

 Le mouvement des "Faucons Noirs" qui est apparu en Russie en février prône dans ses discours l'action armée contre les  terroristes .

"Ces animaux (...) tirent et posent des bombes contre la police, contre leurs propres voisins, des hommes, des femmes, des personnes âgées, des jeunes", a déclaré un membre des "Faucons Noirs" dans une vidéo diffusée en février, où il apparaissait avec deux autres dans un habit noir ne laissant entrevoir que ses yeux.

"S'ils continuent (à tuer nos enfants), nous tuerons leurs enfants", a déclaré un membre du mouvement, le visage masqué et la voix modifiée, dans une interview diffusée mardi par la chaîne de télévision Russe Ren TV . [voir video ] .



Ce groupe  semble déja susciter une crainte certaine chez les terroristes Caucasiens - mais aussi chez les centres analytiques Etasuniens comme la Jamestown Foundation ,  Foreign Policy et même de CNN [ Lien ]   -  comme le confirme cet article signé de Ruslan Sinbarigov sur le  site terroriste Kavkaz-center qui les accuse d'être des " Tchékistes " cad des membres des " structures de force " . [ lien ]  La menace est telle que certains chefs terroristes  ont d'ailleurs appellé à la " mobilisation " pour " protéger nos femmes et nos enfants " . Le 13 février dernier  , l'auto-proclammé " Emir Abdallah " de la soi-disante " Wilaya de Kabardino-Balkarie et Karachaï " lançait ainsi une Omra qui faisait office d'ordre de mobilisation générale - y compris des groupes terroristes hivernants  - en raison de possibles attaques contre les " familles des Moudjahidines " .[ Lien ] L'autre danger mortel pour le terrorisme Caucasien est l'utilisation au delà de la religion de l'ethnicité par les " Faucons Noirs " . Le mystérieux interlocuteur parlant au nom  des " Faucons Noirs " a ainsi déclaré " Jamais des Kabardes ou des Balkares n'ont combattu sous la coupe d'un Tchétchène " faisant allusion à l'ethnie dont est originaire le chef terroriste Dokou Oumarov et critiquant l'allégence du " jamaat de Kabardino-Balkarie et Karachaï " dirigé par Asker Chapuyiev . Dans une première déclaration publiée sur le site associatif You Tube , un des membres du groupe a déclaré que " Nous ne leur - les terroristes NDLR - permetterons pas  de s'emparer de nos terres et y imposer leur loi . Nous voulons vivre notre vie . Nous voulons chanter nos chansons . Nous respecterons ceux qui nous respectent . Nous ne parlerons jamais la langue des arabes  ." [ voir première video ]

En soulignant la diversité ethno-culturelle du Caucase y compris dans les diverses formes de la pratique de l'Islam qui s'y sont développées , les " Faucons Noirs " battent en brêche le discours unificateur des terroristes Caucasiens qui prônent un " Emirat du Caucase " uni.

  

Divide et Imperae .

 

Quel qu'ils soient , les " Faucons Noirs " ont déja remporté une victoire en obligeant les terroristes Caucasiens à combattre désormais sur deux fronts et à se protéger , eux et leurs familles , d'éventuelles attaques  de personnes évoluant comme des " poissons dans l'eau " au sein de la population civile de la RKB .  

 

 

Ces dernières semaines les chefs politiques Russes ont multiplié  les déclarations sybillines concernant leur stratégie sécuritaire dans le Caucase .

Ces déclarations ont provoqué comme réaction de la part des terroristes Caucasiens un flot de publications  accusant le " Kremlin " d'être à l'origine du mouvement des "Faucons Noirs " lorsque celui-ci a a fait surface au mois de février :

"Il faut identifier les forces cherchant à empêcher la tenue des Jeux olympiques et les poursuivre en justice, s'il s'agit des citoyens de notre pays. Il y a également des problèmes liés avec notre voisin, la Géorgie. Il faut donc que le ministère des Affaires étrangères, les organes judiciaires et les structures coercitives fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour accroître leur vigilance", a indiqué le président Medvedev  lors d'une visite au site olympique de Krasnaïa Poliana le 18 février dernier .

Toujours le 18 février 2011 , Nikolaï Simakov responsable du MVD pour le District Fédéral du Nord-Caucase - GU MVD - déclarait dans une interview qu'il souhaitait une " attitude pro-active de la population "dans la lutte contre le terrorisme tout en voulant réduire les possibilités de ravitaillement et de soutien de la guérilla au sein de la population urbaine . [ lien ]

 Auparavant , le 1er février , le président de la RKB Arsen Kanokov avait annoncé des " mesures adéquates " contre les terroristes tout en soulignant la responsabilité des familles - restées en ville -  des terroristes " qui courent dans les bois " . Il a toutefois precisé  sa volonté de " rester dans le cadre de la loi " . [ lien ]  

 

Spetsprojekt  des " structures de forces " ou initiative d'une population lassée par le terrorisme des  " barbus de la forêt " qui se constitue en groupe d'autodéfense , l'implication des populations locales dans la lutte contre le terrorisme est desormais une réalité dans le Caucase  Russe et l' " Occident " ne peut pas en ce domaine se poser en étalon de vertue . La guerre contre le terrorisme  est une " guerre sale " et n'en déplaise aux âmes chagrines , les postures moralisatrices n' y sont pas de mise .Les  éxecutions extra-judiciaires  - Les " Opérations Homo " de la guerre d'Algérie - dans le cadre d'un tel conflit sont justifies par la nature des criminels qu'elles visent .

 

* Né à Constantine en 1918, décédé le 1er mai 2000, Jean Servier fut un des meilleurs découvreurs de la "civilisation berbère", qu'il a mise en valeur après l'avoir étudiée sur le terrain de 1949 à 1955. La spécificité berbère, manifestée par l'opposition de la wilaya 3 à Ben Bella en 1962, puis par le printemps kabyle de 1980, est revenue sur le devant de la scène en 2001, démentant ainsi les partisans de la Révolution Algérienne et de l'arabisme, pour lesquels il s'agit d'un mythe forgé et imposé par le colonialisme. 

 La connaissance acquise dans les villages berbères d'Algérie, et les amitiés qu'il s'y est faites, l'ont conduit à s'engager dans la lutte contre le FLN de 1954 à 1958. Le terrorisme, les meurtres d'enfants, la torture des femmes, la résurgence du rêve sanglant du djihad renforcent encore son engagement .sur Stratisc









Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0