russie

Publié le 6 Septembre 2021

Bonjour ,
Je comptais effectivement écrire un article sur ces centrales nucléaires flottantes . D'après Kommersant les coques de ces centrales nucléaires seront fabriqués en RPC . 
Rosatom™ se positionne très bien sur le marché des " small reactors " en voulant utiliser des réacteurs destinés aux brise-glaces par exemple .

Merci pour votre lien .


Très Cordialement
DanielB

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Russie, #Marine marchande

Repost0

Publié le 29 Août 2021

La proposition détaillée par Emmanuel MACRON ce jour dans le Journal du Dimanche de présenter lundi en compagnie de Boris JOHNSON une résolution visant à créer des " zones de sécurité " à KABOUL lors de la réunion du CS de Sécurité de l'ONU consacré à la situation en Afghanistan sera bien-sûr présentée par les merdiats complaisants et par ses thuriféraires comme une " grande avôncée de la diplômôtie Vrônzaize " !

Il n'en est bien sûr rien !

Cette proposition de créer des "zones de sécurité" à KABOUL comme en Ex-Yougoslavie  est celle de deux " über-hawks " Etasuniens et les diplomaties Françaises et Britanniques ne font que suivre servilement leur feuille de route : Il s'agit de deux ex-diplomates et conseillers Etasuniens Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS qui s'exprimaient le 25 aout 2021 dans le Wall Street Journal . Les éditorialistes syndiqués  Peggy NOONAN dans les colonnes du Wall Street Journal et Charil CARPENTER dans Foreign Policy  surrenchérissent et proposent des " améliorations tactiques " interventionnistes qui seront certainement suivies à l'Elysée et au 10 Downing Street ! 

Le Wall Street Journal et Foreign Policy ont été les organes plus interventionnistes ces dernières années et les deux auteurs y expriment clairement leur intention de mettre en difficulté la Russie et la République Populaire de Chine sur ce dossier en reportant sur eux la responsabilité d'une éventuelle crise humanitaire . Il s'agit donc surtout en fait de créer un nouveau narratif pour masquer l'échec militaire et politique de 20 ans de présence Occidentale en Afghanistan ( voir couverture de Time magazine )  . 

"While Chinese and Russian officials have missed few opportunities to criticize the U.S. withdrawal, Beijing and Moscow might be reluctant to oppose such a measure. Vetoing a resolution like this would give each a share of responsibility for a humanitarian crisis that they could otherwise attribute to Washington, and would demonstrate to U.S. allies where China’s and Russia’s leaders stand."

C'est aussi l'objectif déclaré de MACRON qui lui n' a pas le courage d'assumer ouvertement cet objectif en parlant par sous-entendu : " Cela donnerait un cadre des Nations-Unies pour agir dans l'urgence , et cela permettra surtout de metrre chacun devant ses responsabilités et à la communuauté internationle de maintenir une pression sur les Talibans " 

Cyniquement Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS notent que le Conseil de Sécurité n'aura même pas à voter une résolution supplémentaire pour l'envoi de troupes Etasuniennes ou de l'OTAN puisqu'elles y sont déjà , pas plus d'ailleurs pour leur autoriser l'usage de la force !

"Moreover, unlike past resolutions on Syria and Libya that the two governments - [ Russie et Chine NDLR ] - blocked, a safe-evacuation resolution need not include authorization for U.S. or other outside forces to enter Afghanistan, since they are already there, or for combat operations."

A ces deux figures néo-cons de la diplomatie pro-interventionniste Etasunienne  il faut rajouter le cheval de retour Paul WOLFOWITZ qui s'exprime toujours dans les colonnes du Wall Street Journal .  Celui-ci propose ni-plus ni moins que de créeer un réseau de bases aéroportuaires extraterritorriales protégées militairement au sein de l'Afghanistan pour y " draîner " les réfugiés . Il propose aussi de récréer des " chemins de fer souterrains " , c'est à dire des réseaux clandestins d'exfiltration de " réfugiés " Afghans par allusion aux pistes de fuites des noirs esclaves lors de la guerre de Sécession . Ici il ne manquera donc plus que la grosse vache Italienne Laura BOLDRINI meugler son " partigiani " en évoquant les colonnes de réfugiés Afghans la nuit dans les montagnes enneigées de l'Afghanistan ! 

Il faut noter que ces zones de sécurité déborderont très rapidement de la seule zone de l'aéroport selon Peggy NOONAN : 

" Joint NATO forces can expand the airport perimeter and create a corridor in Kabul with more points of access to the airport for Americans , NATO nationals and Afghan SIV candidates . Special forces can conduct rescue missions in difficult to reach aeras . The US can establish military hubs outside the airport and around the country where evacuees can assemble for transport . Why should the US and the allies limit themselves to the Kabul airoprt which Taliban could cripple by bombing the runaway ? " 

Ce projet d'extension de la " zone de sécurité " au delà de la zone de l'aéroport stricto-sensu est déjà présent dans l'article de Paula J.DOBRIANSKY et Paul SANDERS de même que l'emploi de la force armée " sans retenue " à la première opposition des Talibans .

Et le cas échéant si le Conseil de Sécurité refuse d'entériner cette décision au travers de l'article VII de la charte de l'ONU , avec un veto de la Russie et/ou de la République Populaire de Chine par exemple  ,  Charil CARPENTER propose de réunir le format  " Union pour le maintien de la paix " ou Résolution 377(V) .afin de le contourner ! 

 

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés .

Article libre de droits . Je remercie la rédaction d'" Antiwar.com"

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Kaboul - Zone de sécurité : Quand Emmanuel MACRON et Boris JOHNSON prennent leurs ordres de marche dans le Wall Street Journal et Foreign Policy !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Août 2021

2021 est une date particulière pour l'Eurasisme et les Eurasistes : C'est à la fois la naissance au sein de la diaspora Russe Blanche , plus particulièrement à PARIS , du Mouvement Eurasiste mais c'est aussi le centenaire de la capture et de l'exécution d'une figure particulièrement controversée d'une " idole Eurasiste " , le baron Roman von UGERN-STERNEBG .

A cette occasion Kommersant comme à son habitude décrit de manière très détaillée les opérations de guerre secrète et de " maskirovka " menée par les Soviétiques pour capturer le " baron fou " .

Une guerre secrète qui se déroule aussi en Europe et plus particulièrement à PARIS et à VIENNE où ces services de renseignement essayent de " noyauter " la mouvance Eurasiste pour qu'elle soutienne l' "URSSIE" ! Ces opérations sont très bien décrites dans le livre " La guerre des services secrets soviétiques " de Geoffrey BAILEY publié chez PLON en 1962.

A l'heure du rapprochement Sino-Russe qui se manifeste dans tous les domaines qu'ils soient économiques ou militaires , ce centenaire du " nouvel Eurasisme " post-Impérial est plus que jamais d'actualité . 

Je vous épargnerai les biographies plus ou moins élogieuses ou critiques du Baron et je vous invite plutôt à (re)découvrir " Bêtes hommes et Dieux , l'énigme du Roi du Monde "  de Féodor OSSENDOWSKY . C'est au travers de ce livre qui m'a été offert alors que j'étais adolescent par une vieille amie Russe de mes parents que j'ai découvert la Russie , l'histoire Russe et ...Le " Baron Fou " et l'Eurasisme ... L'édition que je vous propose c'est celle du " Le livre de poche " avec laquelle je l'ai découvert et qui restera indéfiniment attaché à ce souvenir . Lors de mon Service National le capitaine qui vérifiait les chambrées me l'a confisqué pour vérifier si ce n'était pas de " littérature interdite " ! 

Le film à visionner à cette occasion pour se (re)plonger dans une ambiance UngerSternberguienne c'est bien sûr " Tempête sur l'Asie " ....

Centenaire de l'Eurasisme : La capture du baron von UNGERN-STERNBERG
Centenaire de l'Eurasisme : La capture du baron von UNGERN-STERNBERG
Centenaire de l'Eurasisme : La capture du baron von UNGERN-STERNBERG

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Août 2021

C'est l'un des projets majeurs Russe dans l'Arctique , auquel d'ailleurs les esp... diplomates des états-baltes s'intéressent de plus en plus : Le câble sous-marin de fibres optiques le long de la Route Maritime Nord qui reliera la Mer de Barents - TERIBERKA  ( voir 2éme vidéo ) - à l'Océan Pacifique - IOUJNO SAKHALINSK.

La Russie vient d'acquérir une nouvelle souveraineté dans ce domaine en lançant sa première ligne de fabrication de câbles sous-marins à Mourmansk dédiée à ce projet . Ce n'est pas en soi un exploit technologique même si ce câble doit résister à la pression d'icebergs raclant le fond où il est ensouillé mais l'inauguration de cette usine montre la capacité de la Russie à se ...Déconnecter , débrancher - découpler pour employer un vocabulaire plus à la mode - du complexe industriel Occidental où elle se fournissait jusqu'à présent pour ce type de produits . Ceci bien sûr dans un contexte de menaces de sanctions sectorielles de plus en plus répétitives , que ce soit dans les allégations de cyberattaques ou de non respect des drouâdelôms .Il faut toutefois préciser que la fibre optique utilisée dans ce projet particulier est achetée en RPC ce qui est cohérent avec la finalité du projet et sa sécurité de fabrication quand aux approvisionnements . 

La souveraineté industrielle que l'on nous met en avant vis à vis de la RPC - en partie pour des raisons électoralistes - depuis les crises d'approvisionnement liées à la crise du COVID-19 c'est exactement ça !

La complétion progressive de ce câble aura des répercussions sur les capacités militaires Russes dans l'Arctique et nécessitera bien-sûr la mise en place de moyens de protection dans le cadre de ce que l'on appelle le " seabed warfare " . 

Les responsables Russes estiment un rythme de pose de 180-200 km par mois - 2000 km par an pour arriver à une cadence de pose de près de 3000 km par an et une mise en service en 2026 . Les conditions extremes de l'Arctique sont bien sûres prises en compte pour sécuriser les atterrages des câbles avec par exemple l'installation à TERIBERKA de deux générateurs électriques diesels de secours bénéficiant d'une autonomie de fonctionnement d'une semaine ( voir 2éme video ) . 

Il est de plus en plus probable selon des déclarations officieuses de responsables que le projet concurrent de Megafon™ - Arctic connect - n'a pas pu être mené à son terme pour des raisons de sécurité , ce projet étant hors de contrôle de l'état Russe . Pour ces mêmes raisons il est fort probable que dans le climat de tensions croissant lié à la cybersécurité et aux accusations croisées d'espionnage des systèmes de télécommunications un usage " international " - lire non Sino-Russe - de ce câble n'est pas envisageable entre l'Europe et l'Asie . Ces communications Europe-Asie seront donc encore grandement dépendantes d'un " goulet d'étranglement " devenu célèbre avec la mésaventure du porte-conteneurs Ever-Given : Le canal de Suez

On notera en regardant les cartes ci-dessous le caractère stratégique au travers du temps et de la géographie d'emplacements comme Yanbou ( révolte Arabe de 1916 ) et Port-Soudan ( Projet Russe de base navale ) qui sont devenus des emplacements d'atterrages des câbles .

 

 

Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés ! Polar Express : Les premiers brins sont filés !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Juillet 2021

C'est encore un sujet que j'ai traité dans ce blogue et qui prend forme : Le retour officiel - sinon officieux - des unités Cosaques dans la Défense Opérationnelle du Territoire de la Fédération de Russie  et en particulier dans deux missions relevant de celle-ci :

- Protéger les installations militaires et les infrastructures de l'Etat et/ou nécessaires à l'action de l'Etat .

- Défendre l'Etat contre un ennemi intérieur de type " subversif " .

Ici il s'agirait de participer à la dispersion au besoin avec un knout  des manifestations " Navalnystes " , je pense que c'est assez clair . Les Cosaques ont déjà été employés dans  ce genre de missions notamment face aux " Pussy-Riots " .( voir 3éme video , amis de la poésie passez votre chemin .) Ils ont été aussi particulièrement " efficaces " lors de manifestations subversives anti-gouvernementales à Moscou comme en mai 2018 . 

Le Président Russe Vladimir POUTINE soutiendrait une proposition de l'ex Procureur Général de la Fédération de Russie  Youri CHAÏKA de créer des unités Cosaques au sein de la Rosgvardia , la Garde Nationale Russe . Ces unités seraient crées localement sur les lieux de résidence des Cosaques mais seraient mobilisables sur toute l'étendue du territoire Russe comme on a pu le voir avec les unités Tchétchènes de la Rosgvardia déployées lors de manoeuvres dans l'Arctique .Elles seraient entièrement composées de Cosaques et donc seraient comme pour les unités Tchétchènes constituées sur une base ethno-confessiono-culturelle , la " Cosaquité " - Казачество ou Kossackness - étant en grande partie  un ressenti d'appartenance . Alors que le " fait ethno-culturel" commence à (re)pénétrer en Guyane les forces armées Françaises - une première depuis la fin de la guerre de Djézaïrie - ce n'est plus in tabou en Russie . Ces unités n'obéiraient toutefois pas à d'autres hiérarchies que celle de la Rosgvardia et les règlements de ces unités seront celles des autres unités de la Rosgvardia a précisé l'attaché de presse du Président POUTINE ,  Dmitri PESKOV . Celui-ci n'a pas exclu d'armer les " unités Cosaques " dans la mesure où les autres unités de la Rosgvardia le sont aussi .  La question de la hiérarchie sera centrale dans la mesure où les Cosaques respectent l'autorité dun Ataman élu par ses pairs .  

Si les Cosaques sont originaires de région spécifiques de Russie , principalement sur les rives de la Mer Noire , du Caucase et de Sibérie on retrouve des groupes se réclamant " Cosaques " un peu partout en Russie y compris jusque dans l'Arctique à  Mourmansk et Monchegorsk  .Ce projet ne semble pour l'instant concerner que les régions " traditionnelles " où vivent les Cosaques .

Youri CHAÏKA a fait cette proposition en tant que ministre plénipotentiaire pour le Caucase lors du " Forum Eurasien de la jeunesse Cosaque " - Unité Cosaque 2021 - qui s'est tenu à NALCHIK en République de KABARDINO-BAKARIE .

Ce forum a donné lieu à des rencontres avec des personnalités connues de divers domaines ( politique ,artistique , ... ) , des master classes avec des experts, un cycle de conférences sur la connaissance des traditions et des valeurs culturelles Cosaques et sur les traditions de la région d'accueil .


Gageons que nos amis drouâdelômistes vont y voir le retour des " Centuries Noires " et des périod'lesplusomb'd'not'histouâre™©  ! D'autres ne vont pas manquer de nous parler des répressions Tsaristes ( voir 2éme video ) , j'en prends le pari   ! Dés la publication de cette annonce Radio Svoboda a tenté de délégitimer cette démarche en tentant d'opposer de prétendus " Cosaques ethniques " ou " Cosaques naturels " dirigés par un certain Alexandre DZIKOVITSKY aux " Cosaques de Poutine " et tentant même de les rallier aux Navalnystes ...

 

Nota :  On ne sait pas non plus s'il est prévu de les déployer jusqu'à BERLIN ?

 

 

Sécurité intérieure - Russie : En attendant les Cosaques ( et le Saint-Esprit ? )
Sécurité intérieure - Russie : En attendant les Cosaques ( et le Saint-Esprit ? )

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juin 2021

Le concept de Seabed Warfare qui pourrait se traduire par " guerre du fond des mers " ou  " guerre du plateau continental " est toutefois assez vaste puisqu'il regroupe l'ensemble des opérations navales de , vers et à partir du plateau continental .

Il concerne en fait toute la " kill box " verticale , la colonne d'eau qui s'étend du fond de la mer à la surface et regroupe donc les activités navales de surface " traditionnelles " tout comme les activités sous-marines " traditionnelles ". Cette " kill box " s'étend en fait au delà de l'interface eau-air , jusque dans l'espace , puisque les drones sous-marins peuvent être largués depuis un aéronef et les informations en provenance du fond ou de la colonne d'eau transmises vers des satellites par l'intermédiaire de dispositifs de surface comme des navires , pilotés ou automatiques , ou des bouées .

Les drones y auront bien sûr leur importance et y ont déjà leur importance avec la collecte automatiques de données comme la bathymétrie ( cartographie sous-marine du plateau ) , les courants marins et la salinité de l'eau . C'est une guerre sourde que se livrent par exemple Chinois et Etasuniens dans la Mer de Chine . Si le Mainstream met en avant un certain activisme Chinois plus particulièrement en Mer de Chine  , il "oublie" toutefois de signaler que les Etats-Unis ont une posture agressive dans la région . Les autorités Chinoises offrent ainsi une récompense substantielle de 70 000 Euros aux pêcheurs qui capturent un drone Etasunien . 

Elle a été mise sur le devant de l'actualité par les menaces que les uns et les autres se jettent à la figure de tentatives d'attaques contre le réseau mondial de câbles sous-marins , et l' Arcto-Pacifique n'échappera pas à cette conflictualité , mais elle concerne aussi par exemple les installations de forage off-shore et des réseaux de transports sous-marins comme le Nord-Stream 2

Cette guerre a bien sûr été imaginée par les auteurs d'anticipation militaire , en particulier les Français Pierre GIFFARD et Robida avec les " Tirailleurs sous-marins " en scaphandre , mais souvent la réalité a dépassé la fiction : On peut dater le début du " Seabed Warfare " avec la destruction du câble sous-marin reliant Manille à Hong-Kong et Cuba aux Caraïbes durant la Guerre Hispano-Américaine de 1898 , le 11 mai 1898 exactement lors de la bataille de Cienfuegos . . A Cuba la société qui fut victime de l'action des marins de l'USN qui arrachèrent le câble sur le fond avec un grappin depuis une chaloupe [ voir image ] était d'ailleurs principalement aux mains de capitaux Français - dont une participation de l'Etat Français -  ce qui dés l'époque a posé des problèmes légaux . Si l'attaque contre le câble que la Russie va poser le long de son littoral Arcto-Pacifique** peut être " justifiée " par son caractère publique et civilo-militaire , une attaque semblable contre un autre câble pourrait poser de nombreux problèmes légaux . Peut-on s'attaquer à un câble d' Orange™ aux larges des côtes Africaines même si il sert de moyen de communication pour les unités de l'armée Française déployées en Afrique ? 

 Nous noterons ici que pas plus que lors des écoutes de la NSA , la Grande République ( humour ) Française n'éleva alors aucune protestation réelle ...

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle . Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .
Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .
Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Dans les années 1970 et 1980 le développement des activités pétrogazières off-shore déplace la problématique du seabed warfare des télécommunications vers la protection , et l'attaque , des infrastructures off-shore ainsi que des " tuyaux " comme les gazoducs ou oléoducs destinés à évacuer la production vers le littoral . Cette guerre peut aussi concerner aujourd'hui les câbles sous-marins d'énergie électrique , en particulier avec le développement de parcs éoliens en mer .

 Science &Vie a publié un superbe article sur cette " guerre du fond " en 1976  . C'est aussi  l'époque où les Soviétiques développent plusieurs véhicule sous-marin chenillés comme le MTK-200 capables de se déplacer sur le plateau continental jusqu'à une profondeur de 500 m et télécommandés depuis un navire par des câbles . Prés de cinquante années plus tard avec le " sous-marin kangourou " il semble de nouveau inspirer les ingénieurs Russes . Parmi les concepts développés à l'époque je retiendrai aussi celui de " torpilles dormantes " dans des silos disposés au fond des mers et activées sur ordre ou après détection au moyen d'un réseau d'hydrophones [ voir infographie Science&Vie ]  Le programme Hammerhead en est un avatar moderne . Comme le soulignent de nombreux commentateurs ces " torpilles dormantes " lorsqu'elles sont inactivées ne constituent pas des menaces pour la navigation et n'ont donc pas à être signalées aux autorités et administrations civiles internationales .

Guérilla sous la mer

Guérilla sous la mer

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

Le chenillé sous-marin MTK-200
Le chenillé sous-marin MTK-200 Le chenillé sous-marin MTK-200

Le chenillé sous-marin MTK-200

Cette quête des grands fonds n'est toutefois pas sans risques comme l'a montré l'accident du submersible " Losharik " le 2 juillet 2019 . C'est ce submersible qui a permis à la Russie d'échantillonner les fonds marins sur le plateau continental Arctique pour asseoir ses revendications .

C'est presque dans le continuum de ces projets que le directeur d'United Shipbuilding Corporation Alexeï RAKHMANOV a annoncé lors d'une interview à l'agence TASS dans le cadre du SPIEF 2021 que sa société était prête à concevoir des robots pour la protection des infrastructures du plateau continental Arctique Russe . Il attend pour ces projets une commande officielle de l'Etat Russe . Il a toutefois ajouté que sa société avait déjà ouvert son propre bureau d'études en robotique [ militaire ] 

Le secteur pétrogazier n'est pas en reste puisque GAZPROM développe avec des université des systèmes automatiques de surveillance des installations pétrogazières sous-marines dans l'Extrême-Orient Russe . Bien que civil ce projet de robotique relève bien du " seabed warfare " tout comme les technologies utilisées pour la pose , l'assemblage des tuyaux et le contrôle de l'environnement marin du gazoduc Nord-Stream 2 .  Tous ces projets s'inscrivent aussi dans un context où la Russie et les entreprises Russes recherchent de plus en plus à substituer une technologie nationale aux technologies importés . 

Si l'on sait très peut de choses des projets d'USC on peut déjà en avoir une idée par ce d'autres sociétés se sont déjà positionnées sur ce créneau avec des projets aboutis et disponibles en catalogue . C'est le cas par exemple de la société NIIATOL qui a développé un drone chenillé** capable d'évoluer sur le plateau continental mais aussi tout un " écosystème  "Контролируемый подводный район (КПР)™  . Dans les projets Russes figurent aussi des micro-centrales nucléaires destinées à alimenter des réseaux d'hydrophones et de sonars sous-marins ainsi que des systèmes automatisés sous-marins d'exploitation des hydrocarbures . Le projet Iceberg de RUBIN ressemble ainsi par certains points au projet Flexblue  ,abandonné depuis , de DCNS-AREVA  . [ voir image ] Rostec a ainsi développé le drone NERPA muni d'un sonar capable d'identifier des cibles humaines et de les " neutraliser " .D'autres sociétés envisagent des drones  capables de " percer " la glace  de la banquise avec une ... Tête chauffante . Un concept utilisé avec succès par les expéditions Antarctiques Russes au Lac VOSTOK  Les responsales scientifiques et politiques Russes ont identifié l'Arctique comme étant une région particulièrement adaptée au développement de la robotique qu'elle soit terrestre , aérienne , navale ou sous-marine .  Au mois de mai 2020 le chef du service des frontières du FSB a évoqué l'utilisation de drones aériens pour la surveillance des frontières Arctiques . 

* En fait depuis 150 ans et la destruction dans le lit de la Seine du câble télégraphique posé par les défenseurs de Paris lors du siège de 1871 . 

** Il s'agit du câble " Polar Express " dont j'ai parlé dans ce blogue et non pas du câble privé Russo-Finno-Japonais " Arctic Express "  dont la pose vient d'être abandonnée ! 

*** Ceux-ci existent déjà depuis longtemps ! Ce sont les charrues et les trenchers d'ensouillage des câbles . 

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique
La guerre de demain sur le plateau continental Arctique La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le seabed warfare est aussi ... Civil !
Le seabed warfare est aussi ... Civil !

Le seabed warfare est aussi ... Civil !

La guerre de demain - Seabed warfare : USC se déclare prêt à construire des robots sous-marins pour la protection du plateau continental Arctique Russe .  .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juin 2021

C'est une annonce qui date du mois de mars mais qui vaut la peine d'être développée . De nombreux états mettent en avant l'entrainement de leurs forces-spéciales dans les écosystèmes les plus variés . J'ai bien sûr évoqué sur ce blog l'entrainement des forces Russes dans l'Arctique . 

Un des plus grands écosystèmes de la planète , la Sibérie , n'échappe pas à cette logique . Outre qu'il n'est pas homogène puisqu'il regroupe de la Taïga , de la toundra et des marais il présente la particularité d'afficher une très grande variabilité au cours de l'année .

Comme pour les autres écosystèmes , la vie et le combat dans ces écosystèmes nécessite souvent que les forces armées d'un pays puissent acquérir les techniques de vie et de survie des populations locales . C'est ce qu' a décidé de faire le ministre de la défense Russe Sergueï CHOÏGOU en " acclimatant  " les forces spéciales Russes , et plus largement de nombreux cadres de la " biffe " , aux conditions de vie et de combat dans l'espace Sibérien.

Pour cela il s'appui sur des " indigènes " qui ne sont autres que les communautés d'Orthodoxes " Vieux-Croyants " vivant dans la glubinka Sibérienne .

Cet entraînement s'est fait dans la région de Kemerovo dans l'Altaï .

Le ministre a souligné que les communautés de Vieux-Croyants " ne survivent pas mais vivent [ dans ces régions ] . Elles peuvent construire un abri  , chasser , pêcher , cuisiner , monter à cheval et peuvent vous dégoter un plan d'eau pour permettre un ravitaillement par hydravion Ils s'appellent entre-eux * Vieux-Croyants * mais ils sont parfaitement en phase avec leur environnement  . J'en connais beaucoup , je cherche à les enrôler car ils ont beaucoup de choses à apprendre à nos pt'its gars " 

Le ministre n'a toutefois pas révélé les techniques enseignées aux " urbanites " de l'armée Russe par les communautés rurales de Vieux-Croyants . On peut toutefois supposer qu'il s'agit avant tout d'apprendre à s'orienter , se déplacer de manière furtive dans l'écosystème Sibérien et en déjouer les pièges [ voir photos ] Il s'agit donc d'acclimater les militaires Russes à cet environnement et surtout à leur éviter de paniquer si par exemple ils se sont perdus dans la forêt .  

Les militaires Russes ont aussi du s'adapter aux règles de cacherout des Vieux-Croyants : Ceux ci ne consomment pas des animaux à pattes comme les lapins ou Adam-Zad , c'est à dire l'ours . Ils consomment par contre les animaux à sabots fendus , les oiseaux et les poissons de même que les noix et les baies . A contrario du groupe de combat de la Garde Nationale avec les Cajuns dans le film " Sans retour " , les militaires Russes ont entamé des palabres avec les Vieux-Croyants et demandé leur autorisation avant de pénétrer sur leur territoire . On ne sait jamais ... 

Il n'est pas question de créer des " unités ethniques " comme c'est le cas en Amérique-Latine avec les populations Amérindiennes . Ces communautés de Vieux-Croyants ont toutefois un rôle primordial à jouer dans la Défense Opérationnelle du Territoire Sibérien tout comme le font les Amérindiens d'Amazonie au Brésil en assurant le rôle de vigies contre des tentatives de prédation économiques ou de regroupements de subversifs sur le modèle des " Frères de la forêt " .  On peut aussi faire le rapprochement avec la Policia Militar de l'Etat de Bahia ou du Sergipe et ses unités spécialisées au combat dans la Caatinga du Nordeste Ce n'est pas la première fois que des unités de l'armée Russe s'entraînent en Sibérie avec des Vieux-Croyants comme le montre cette première video datant de 2016.Evoquant Alexandre NEVSKY , les chefs militaires Russes veulent non seulement faire de la Taïga un espace  où ils peuvent se déployer en toute sécurité mais aussi leur territoire de chasse [ contre leur ennemi ] .

Les Orthodoxes Vieux-Croyants , plus souvent Vieux-Croyants - Starovères - sont un ensemble de croyants qui se sont séparés de l'Eglise Orthodoxe Russe par leur refus des réformes introduites par le patriarche NIKON  en 1666-1667. De nombreux changements dans les rites et les textes mis en œuvre par NIKON visaient à uniformiser les Églises de Russie et de Grèce. Elles ont causé pourtant un schisme dans l'Église Orthodoxe Russe, connu sous le nom de Raskol. Par choix personnel ou sous la répression des autorités Tsaristes ils se sont exilés en Sibérie où ils ont développé au contact des populations locales , quelquefois en pratiquant l'exogamie comme les Semeiski  , un mode de vie et même une civilisation originale que l'on pourrait comparer aux communautés métis Franco-Amérindiennes de la Louisiane Française . Un de leurs membre les plus connus est ... Alexandre DOUGUINE

 

Siberian comfort  : Les forces spéciales Russes s'entraînent avec les " Vieux-Croyants "
Siberian comfort  : Les forces spéciales Russes s'entraînent avec les " Vieux-Croyants "
Siberian comfort  : Les forces spéciales Russes s'entraînent avec les " Vieux-Croyants " Siberian comfort  : Les forces spéciales Russes s'entraînent avec les " Vieux-Croyants "
Siberian comfort  : Les forces spéciales Russes s'entraînent avec les " Vieux-Croyants "

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Défense, #Russie, #Forces spéciales, #Religion

Repost0

Publié le 3 Juin 2021

Alors qu'Emmanuel MACRON se livre à une nouvelle attaque contre la présence de la Russie en Afrique , et plus particulièrement en République Centrafricaine , un des vecteurs principaux de cet " entrisme " Russe en Afrique avec le " Groupe WAGNER " avait pignon sur rue au Forum Economique International de Saint-Petersbourg ( SPIEF )  : L 'Agence Internationale pour le Développement Souverain - en Français dans le texte - dont le stand affichait un portait géant d'Alexandre DOUGUINE .

Il faut rappeler ici que ce dernier est proche de l'activiste Africaniste Kémi SEBA qui est la cible de nombreuses attaques de la presse Française - ici Benoît VITKINE -  mais aussi des services de renseignements Français .

 

 

Anti-France : L'Eurasisme et Alexandre DOUGUINE présents au SPIEF 2021 .
Anti-France : L'Eurasisme et Alexandre DOUGUINE présents au SPIEF 2021 .
Anti-France : L'Eurasisme et Alexandre DOUGUINE présents au SPIEF 2021 .
Anti-France : L'Eurasisme et Alexandre DOUGUINE présents au SPIEF 2021 .
Anti-France : L'Eurasisme et Alexandre DOUGUINE présents au SPIEF 2021 .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Mai 2021

C'est une nouvelle attendue depuis longtemps et en même temps un " saut psychologique " : La production en série de robots de combats " autonomes " dotés d'Intelligence Artificielle . On pourra bien sûr disserter sur le degré d'autonomie de ces robots mais on peut supposer qu'il s'agit d'autonomie de guidage , de capacités de discriminations d'objectifs et de prise de décision quand à la neutralisation et la destruction de ces objectifs sans " humain dans la boucle " dans les hypothèses les plus hardies . 

Dans une interviouve à Ria Novosti le Ministre de la Défense Russe Sergueï CHOÏGOU vient d'annoncer le début de la production en série - et non pas de prototypes - en Russie de robots de combat doté d'Intelligence Artificielle et disposant - d'un certain degré - d'autonomie lors d'une séquence de combat  .

" Ce ne sont pas des robots expérimentaux mais des robots qu'on peut vraiment montrer dans des films de science-fiction quand ils peuvent combattre de manière autonome " a déclaré le ministre . [ voir à 1:10 dans la video ci-dessous ] 

Cette déclaration a été faite lors de la visite du ministre au marathon " New Knowledge "  où s'est rendu aussi l'entrepreneur Eon MUSK .

Se pose la question de la plateforme de ce robot-autonome qui est très probablement terrestre . On pense bien sûr au robot télécommandé Uran-9 sur lequel aurait été " greffée " une IA . La Russie est aussi un des leaders mondiaux de la robotique agricole avec l'IA pour la conduite autonome des machines agricoles sans GPS avec par exemple Cognitive Pilot™  

On comprendra en lisant cette description comment des synergies peuvent naître entre la robotique militaire et la robotique agricole . Il suffit de remplacer " agronomic " par " military ".

The system analyses images from just one video camera and, by using a deep learning convolutional neural network fine-tuned for agronomic purposes, understands the types and positions of objects facing the machinery, builds movement trajectories, and sends commands to perform manoeuvres."

Sergueï CHOÏGOU annonce le lancement de la production en série de robots de combats "autonomes " en Russie

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Mai 2021

Défense - Russie - Arctique : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le " trèfle Arctique " sans jamais oser le demander !

Pierre BOURDIEU appelait ça " la circulation circulaire de l'information ": La reprise sans aucune critique ni recul d'une information publiée par un journaliste par ses confrères , eux-mêmes repris par d'autres et ainsi de suite . Le début de  présidence Russe du Conseil Arctique et les déclarations " musclées " de Sergueï LAVROV faisant référence à l'historicité de la souveraineté Russe sur l'Arctique - et le passage du Nord-Ouest - ont provoqué un tsunami d'articles sur la " militarisation de l'Arctique " par la Russie , qui est réelle et Serguei LAVROV s'en est expliqué dessus , ainsi que des reportages sur cette " mystérieuse structure "™® surnommée " le trèfle de l'Arctique "  - арктический трилистник  et que les agences nomment " northern military base "  ou " base militaire modèle " . On pourrait penser que comme l'oranger sur le sol Irlandais de BOURVIL il s'agit d'une manifestation du réchauffement climatique mais il n'en est rien : Ce trèfle est en acier et aluminium . 

J'en ai déjà parlé sur ce blogue et cette avalanche d'articles psittaciques* m'incite à vous en reparler . Cette structure est d'autant moins mystérieuse qu'elle a commencé à être construite à partir de 2014 et fait l'objet d'articles et de reportages récurrents depuis cette date . Ces reportages sont d'autant plus intéressant qu'ils donnent des détails sur la construction de cette structure au cas où les ingénieurs Occidentaux seraient en manque d'inspiration ... Un site du MD Russe lui est même consacré qui lui enlève toute sa " mystériosicité " et que nos plumitifs en manque de sensationnalisme auraient bien pu consulter .... Mais il est clair que sa peinture extérieure aux couleurs du drapeau Russe sur la blancheur de la banquise puisse choquer quelques belles âmes . Cerise sur le gâteau :  Une chapelle - horresco referens - Orthodoxe en bois tout ce qu'il y a de plus " Nationale-Traditionnelle " se trouve près de cette structure futuriste mais elle est aussi montée sur pilotis  . ;0) 

L'élément intéressant que j'ai déjà mentionné est que cette structure a été conçue et construite à partir de l'expérience Russo-Soviétique en matière de technologie spatiale . Les Soviétiques ont dés le début de leur exploration spatiale considéré les deux milieux comme présentant les mêmes contraintes - mis à part l'oxygène bien sûr - et ont effectué des transferts de technologie . Les systèmes de production d'énergie et de gestion de déchets sont directement inspirés des travaux de ROSCOSMOS™ , sans bien sûr être " spatiaux " ! Comme le montre le reportage de TV Zvezda ci-dessous [ voir video ] cette structure est aussi l'héritière de l'expérience accumulée par les explorations Russes et surtout Soviétiques . 

 
Défense - Russie - Arctique : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le " trèfle Arctique " sans jamais oser le demander !

Nota 1 : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Nota 2 : Avant de citer cet article ou d'en donner le lien veuillez me demander l'autorisation . 

Voir les commentaires

Repost0