snle et missiles

Publié le 8 Octobre 2010

Le succés du tir du missile balistique de stationnement naval Boulava hier à partir du SNLE Dmitri Donskoy en immersion dans la Mer Blanche  a confirmé la viabilité de ce projet tant décrié et les choix technologiques du  Московскому институту теплотехники en charge de son développement  comment le soulignent aujourd'hui de nombreux analystes militaires dans la presse Russe , le silence radio étant de rigueur ces dernières heures du côté de chez MM. Pavel Felgenhauer et Alexander Golts alors qu'ils se précipitaient sur leurs claviers pour commenter les échecs  .[ 1 ]

Le missile Boulava est la dernière génération des missiles balistiques de stationnement naval Russo-Soviétiques et le premier de ce type entièremment développé depuis la fin de l'URSS en Russie .

Une de ses principales caractéristiques est une tête MIRVée à 6 munitions qui lui donne des capacités multi-objectifs avec des trajectoires de rentrée guidées grâce à de nouvelles ogives auto-manoeuvrantes et avec des aides à la pénétration des défense anti-missiles existantes ou en cours de développement principalement aux Etats-Unis .[ voir infographie ]

Ce succés intervient aprés plusieurs échecs  consécutifs [ 2 ] dus  certainement à des défauts de fabrication ou/et  à des lacunes dans le contrôle en cours de fabrication et avant montage chez certaines des 650 entreprises du secteur militaro-industriel Russe ainsi que chez leurs sous-traitants participant au programme . [ Voir video vesti.ru  d'Igor Koriochenko ]

Ces échecs surmediatisés , peu de commentateurs et analystes militaires ont le début du commencement d'un minimum d'idée sur la complexité d'un tel programme , ont aussi été dus à la volonté délibérée des responsables du programme de vouloir tester le missile in situ à bord d'un submersible en immersion dés le premier tir sans passer par des phases préliminaires d'essais statiques des systémes propulsifs , de maquettes non armées à partir de pontons ou de silos noyés comme cela se pratique habituellement afin de vérifier la capacité du missile à traverser une colonne d'eau . Une leçon de rigueur technologique à retenir pour les développeurs des futurs programmes [ Voir video test M-51 au centre d'essais de Biscarosse ] .[ 6 ]

La mise en service opérationelle du Boulava nécessitera encore plusieurs tirs de qualification et deux d'entre eux sont prévus avant la fin de l'année - le prochain étant planifié pour fin octobre [ 3 ] - , toutefois la réussite du tir d'hier éclaircit l'horizon aussi pour le programme de SNLE classe Borée conçu pour emporter le Boulava .Jusqu'en 2015 les chantiers navals Russes prévoient de construire huit submersibles  de ce type .[ 4 ]

La Marine Russe prévoit aussi un essai de type " Behemoth " pour le systéme d'armes SNLE classe Borée - Missile Boulava , c'est à dire le lancement en salve de plusieurs missiles à partir du même submersible . [ voir video qui souligne la complexité d'un tel tir particulièrement sur la stabilité du submersible ]

Selon Igor Korochenko inteviewé par vesti.ru , les deux premiers submersibles de  classe Borée équipés de missiles Boulava devraient être déployés début 2012 non pas au sein de la Flotte du Nord mais au sein de la Flotte du Pacifique sur la base navale de Viliouchynsk au Kamchatka . [ voir video ]

Ce systéme d'armes constituera la pierre angulaire de la défense Russe et la clef de sa sécurité nationale pour les 30 ou 40 prochaines années car il est peu probable que la Russie renonce à sa stratégie de dissuasion nucléaire durant la première partie du XXI ème siècle et elle devrait continuer à produire un minimum d'une  trentaine de missiles balistiques par an pour assurer la crédibilité de ses forces de dissuasion .[ 5 ]

Comme le souligne Igor Korochenko dans son interview à vesti.ru [ voir video ]  , le systéme classe Borée -Missile Boulava sera un " outil géopolitique " à la disposition des chefs politiques Russes dans les futurs négociations internationales en particulier avec les puissances nucléaires dont les Etats-Unis .

Il rajoute qu' au delà des commentaires de la presse occidentale sur les déboires du Boulava , lorsque la véritable nature de l'essai réussi parviendra aux oreilles des dirigeants Occidentaux au travers de leurs services d'écoute et de renseignements  , ceux-ci réaliseront la véritable portée stratégique de ce tir et les capacités de cette arme .

Michel Audiard traduisait cette tirade par " Quand on parle avec un calibre [ ici une massue- Boulava  ] bien en pogne , les gens vous écoutent . Il y des statistiques là dessus ! "

 

Dans les dix ans à venir les forces armées Russes prévoient d'effectuer 12 tirs de missiles balistiques par an, a annoncé en juin  à la Douma le chef d'état-major adjoint de l'armée russe, le général Alexandre Bouroutine, lors d'une réunion consacrée à la ratification du nouveau traité START.[ 8 ]

Les dépenses pour l'achat, la modernisation et le maintien de la préparation au combat de la triade nucléaire Russe augmentera au cours des trois prochaines années de près de 50% a d'autre part déclaré aujourd'hui à Moscou le président du Comité de Défense de la Douma  Victor Zavarzine . [ 9 ]

Avec ce succés la Russie rentre dans le club trés fermé des puissances capables de concevoir et produire  le systéme d'armes SNLE et missile balistique de stationnement naval - MBSN - qui comprend les Etats-Unis et la France , la Grande-Bretagne ayant renoncé en décembre 1962 avec les accords de Nassau Bay à développer de tels missiles pour adopter le Polaris puis le Trident  Etasunien .

Signalons ici le rôle délétère du Général d'Armée Aérienne Paul Stehlin* qui voulut  à l'époque nous emmener vers cette voie du renoncement en critiquant le choix de développer un programme indépendant de missiles balistiques et de SNLE comme celle des voix qui reprennent cette antienne de nos jours à l'image des critiques du Général Etienne Copel sur le missile M-51 . L'actualité donne raison aux choix de nos chefs politiques et militaires d'alors lorsque l'on apprend que la Grande-Bretagne veut confier à la France la maintenance de ses têtes nucléaires !  [ 6 ]

Le système d'armes SNLE - MBSN tout comme un avion de guerre est en effet la pointe en diamant d'une pyramide humaine , scientifique  et technologique  qui commence à l'école primaire pour aboutir aux universités , aux centres de recherche et aux usines d'armement et toute faille dans l'un des blocs de cet édifice provoque la rupture de l'ensemble .

La conception d'un MBSN nécessite  la maîtrise des connaissances les plus pointues en hydrodynamique , aérodynamique , électronique , matériaux et dans la technologie des poudres pour la conception des propulseurs à propergols solides . [ 10  ]

 

Liens :

 

[ 1 ] Коротченко: пуск "Булавы" подтвердил верность конструкторских решений - Article de Ria Novosti du 7 octobre 2010 .

[ 2 ] Запуски межконтинентальной баллистической ракеты "Булава".

[ 3 ] Boulava: le prochain tir aurait lieu fin octobre (Défense)- Depêche de Ria Novosti du 8 octobre 2010 .

[ 4 ] "Булава" открывает дорогу "Борею"Article de Ria Novosti du 8 octobre 2010 .

[ 5 ] Неядерный мир нам не по карману - Article de Nessavissimaya Gazeta .

[ 6 ] La Grande-Bretagne et France discutent de l’entretien des têtes nucléaires britanniques Trident

[ 7 ] Булава" - не нужно торопитьс -   - Analyse de Youri Zaïtsev du 10 décembre 2009 .

[ 8 ]  Missiles balistiques: la Russie ne compte pas diminuer le nombre de tirs d'ici 2020- Depêche de Ria Novosti du 29 juin 2010 .

[ 9 ] Расходы на ядерную триаду России увеличатся почти на половину - Depêche de Ria Novosti du 8 octobre 2010 .

[ 10 ] Enjeux de la propulsion solide des missiles stratégiques - Rapport de la Fondation pour la Recherche Stratégique - 2008

 

* Cet intime des Goering's depuis 1938 et pendant la SGM se trouva mêlé au scandale " Northrop " .

Il critiqua ouvertement le choix du Mirage F1 avant que l'on découvre qu'il recevait depuis les années 60 des fonds du constructeur Northrop . Il termina sa carrière contre le radiateur d'un autobus de la RATP .

On peut lire sa prose dans " Temoignage pour l'histoire " et " La force d'illusion " ou il prend parti ouvertement pour un démentelement de l'industrie aéronautique Française au lendemain de la SGM puis pour l'equipement des SNLE Français avec des missiles Polaris à l'exemple de la Grande- Bretagne .

Sur les accords de Nassau Bay lire The Nassau connection: the organisation and management of the British Polaris project de Peter Nailor .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 22 Septembre 2010

Selon Igor Korotchenko le directeur du TSAMTO [ voir lien à droite ] - Centre Russe d'analyse sur le commerce mondial des armes - les missiles anti-navires Yakhont dont la Russie a annoncé la livraison prochaine à la Syrie pourraient servir à défendre la base navale Russe de Tartous en Syrie .[ 1 ] - [ 2 ] La Marine Russe compte déployer après 2012 des bâtiments de guerre lourds et des porte-aéronefs de l'Eskadra dans l'ancienne base navale soviétique de Tartous, en Syrie avait annoncé au début du mois d'août l'amiral Vladimir Vyssotski, commandant en chef de la Marine de guerre Russe.[ 3 ]

  L'annonce de la  livraison de ces complexes de défense anti-navires vient de provoquer des réactions hystériques chez certains responsables politiques et militaires Israéliens ce qui prouve que leur déploiement va empêcher ou du moins rendre plus complexe toute politique d'agression sur le littoral Syrien et même Libanais dans un contexte de lutte pour l'exploitation des réserves gazières du plateau continental de la Méditerranée orientale .

 

Le déploiement des missiles Yakhont prés de la base navale de Tartous pourrait sanctuariser

les batteries mobiles " Bastion-P " contre toute frappe préventive Israélienne . Ceux ci seront probalement protégés par la défense anti-aérienne que la Russie va déployer autour de la base de Tartous .

Bien qu'il ne s'agisse que d'une extrapolation trés approximative en particulier sur la partie Nord de la carte et la région d'Alexandrette - les complexes Bastion-P sont destinés à la lutte anti surface - la carte ci-dessous montre les possibilités de protection offertes par le systéme " Bastion-P " dans les deux configurations de missions , Low-Low et High-Low , avec  des portées respectives de 120 Km et 300 Km dans l'hypothése d'un déploiement sur la base de Tartous .

 

 

Liens :

[ 1 ] Yakhont missiles could protect Russian naval base in Syria - analyst - Depêche de Ria Novosti du 20 septembre 2010 .

[ 3 ] La Russie déploiera des bâtiments lourds dans sa base syrienne (Marine) - Depêche de Ria Novosti du 2 août  2010 .

 

 

  Articles associés

[ 2 ] Courage géopolitique et géostratégique : La Russie va livrer des missiles anti-navires à la Syrie .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 18 Septembre 2010

La nouvelle qui avait filtré sur le site du Centre d'Analyses du Commerce Mondial des Armes  - ЦАМТО [ Voir lien à droite ] au début du mois de septembre a été confirmée cette semaine par le Ministre de la Défense Russe Anatoli Serdioukov au cours , et c'est là , un point non négligeable à signaler , de sa visite aux Etats-Unis : La Russie va honorer son contrat conclu avec la Syrie pour la livraison de des missiles de croisières antinavires Yakhont .

"Signé en 2007, le contrat sur la vente à la Syrie de missiles antinavires Yakhont a été évoqué lors des négociations avec le secrétaire américain à la Défense Robert Gates. Bien sûr, Moscou respectera les clauses du document", a dit M. Serdioukov [ 1 ] .

 Parmis ces clauses figure celle dite de " l'utilisateur final " qui garantit que la Syrie ne livrera pas ces armes au Hezbolalh et qui autorise des visites " intrusives " et innopinées d'observateurs Russes , une crainte exprimée par les chefs politiques et militaires Israéliens et Etasuniens .

La diplomatie Israélienne a ces dernières semaines essayé d'empêcher par tous les moyens la livraison de ce systéme d'armes par Moscou et ce dossier a été évoqué lors de la dernière visite du Ministre de la Défense Israélien Ehud Barak à Moscou les 6-7 septembre 2010 . [ 2 ]

Selon des informations recueillies par le TSAMTO , ce contrat s'accompagne d'une clause permetant à la partie Russe de vérifier l'emplacement des batteries de missiles qui seront delivrées à la Syrie .

Le missile de croisière supersonique Yakhont [ désignation export du missile P-800 Onyx est un missile hypersonique propulsé par un statoréacteur  , possédant une fusée de démarrage , à phase terminale sea- skimming [ Vol rasant la mer- voir schéma d'une mission  ] ce qui rend d'autant plus difficile sa détection et sa destruction par l'artillerie à tir rapide de défense rapprochée des navires [ Goalkeeper et Phalanx ] . Il est aussi équipé de systémes electroniques destinés  à contrecarer les leurres  et les technologies " soft-kill " : Flares , chaffs ,...

Le Yakhont , selon la configuration de la mission qui est programmable , posséde une portée variant de 120 Km [ Mission Low - Low ]  à 300 Km [ Mission High - Low ] .

En mode basse altitude [ Low ] , le missile  effectue le vol à une altitude  de 15 m. La vitesse maximale à haute altitude est de 750 m / s et  680 m /s en vol rasant  .Le missile est équipé d'un système mixte de guidage à bord [ inertiel lors de la phase d'approche et radar actif  durant la phase finale du vol ] .

 

 Il sera livré intégré à des batteries motorisées de défense côtière

 ПБРК К-300П «Бастион-П»  - " Bastion - P " - dont la mission est d'engager des cibles comme un groupe aéronaval et principalement des PA ou des forces amphibies . Ces batteries peuvent être déployées à une distance de 200 Km du littoral .

Les batteries de défense cotière ПБРК К-300П «Бастион-П» sont constituées de quatre TEL [ Transport Erector  Launcher ] K-340П transportant chacun deux - ou trois - canisters avec les missiles Yakhont . [ Voir photo ] , de deux véhicules de commandement et de gestion  du champ de bataille K380P , de quatre véhicules de ravitaillement et de chargement K342P équipés d'une grue de 5,9 T utilisée pour le chargement et le rechargement du lanceur de missiles . Le systéme est livré avec un radar de detection de cibles aériennes et de surface et de conduite de tir autopropulsé Монолит-Б et il peut être relié à un radar aéroporté permettant la recherche et la désignation de cibles ou à un systéme de détection satellitaire .  Un système de communications basé sur des fibres optiques entre les véhicules et entre les véhicules et un PC empêche la pénétration du complexe  par des programmes intrusifs du type Suter .

Le temps de déploiement est de 4-5 mn et l'espacement entre les tirs peut descendre à 2,5 s .[ 3 ] - [ 4 ]

 Du point de vue de l'architecture  du système  , le système de défense côtiète anti-navires " Bastion - P " reprend les concepts developpés pour les systémes de défense anti-aérienne S-300 et S-400 . [ Voir dernière vidéo ] .

 

 La livraison d'un tel système d'armes - défensif - est d'une importance primordiale pour la paix et la sécurité dans la région car elle va donner une réponse asymétrique à la supériorité conventionelle de l' " Etat Juif " -  comme aiment à le nommer ses chefs politiques - et contrecarrer ses veilleités bellicistes et expansionnistes .

Cette réponse asymétrique des missiles Russo-Soviétiques a longtemps joué et continue de jouer un rôle important dans un semblant d'" équilibre des forces " au Proche-Orient , ou du moins un " deséquilibre " moins criant que ce soit dans le domaine naval , aérien ou terrestre :

 

 Le 21 octobre 1967 deux vedettes de la Marine Egyptienne de la classe Komar , opérant en temps que batterie de défense côtière ,  ont coulé  le destroyer INS Eilat avec deux missiles P-15 Termit   [  SS-N-2 Styx ] innaugurant une nouvelle époque de la guerre navale . [ Voir schéma ] [ 5 ]

 

Le 14 juillet 2006 durant de l'agression Israélienne contre le Liban , un missile - probablement un missile C-802 d'origine Chinoise ou Iranienne cad un missile dont la conception remonte aux années 50 - tiré par le Hezbollah avec l'aide d'opérateurs radars de l'Armée Libanaise a infligé de sérieuses avaries à la frégate INS Hanit mouillée au large de Beyrouth , l'obligeant à quitter la zone des combats remorqué par un autre navire  . [ Voir vidéo et photo ] .

 

Lors de la Guerre du Ramadan les missiles anti-aériens SAM 7 ont permis d'assurer la couverture de l'opération de franchissement du Canal de Suez par l'Armée Egyptienne en infligeant des pertes importantes à l'Armée de l'Air Israélienne .

 

Durant l'agression Israélienne contre le Liban , l'infanterie du Hezbollah a infligé de sérieuses pertes aux blindés - reputés indestructibles - Merkava avec des missiles anti-chars Russes Kornet .

 

On comprend , du moins on essaye de comprendre , la fureur et l'inquiétude des chefs politiques et militaires Israéliens lorsqu'un état menacé par la politique belliciste de Tel-Aviv cherche à se doter de tels systèmes d'armes !

  Alors que des rumeurs filtrent depuis 2006 sur la possible acquistion par la Marine Israélienne de destroyers de la classe Zumwalt  ou de navires du programe Littoral Combat Ship pour palier aux déficiences des frégates de la classe Saar 4-5 constatées lors de la guerre d'agression contre le Liban  [ 6 ] - [ 7 ] , le véritable courage politique , géopolitique et géostratégique pour assurer la paix et la stabilité au Proche-Orient  serait non seulement la livraison de batteries côtières mobiles " Bastion - P " à la Syrie comme va le faire la Russie mais aussi à l'Armée Libanaise dans la perspective d'un conflit pour les ressources gazières du plateau continental . Des déboires de la France devant La Rochelle ou Toulon face à la Marine Anglaise jusqu'aux avaries infligées par le Hezbollah à la frégate INS Hanit , la maîtrise du littoral et la défense des approches maritimes reste un des élèments clefs de la souveraineté d'un état . Les batteries mobiles de défense côtières " Bastion-P " ne sont que la version contemporaine des " canons du Roy " qui selon Cobert garantissaient l'exercice du pouvoir de l'Etat sur les eaux de la " Mer Océane " ou des légendaires " Canons de Navarone " .

 

 

Liens :

[ 1 ] Moscou livrera des missiles antinavires à Damas (Défense) - Depêche de Ria Novosti du 17 septembre 2010 .

[ 2 ] Israël veut empêcher la vente d'armes russes à la Syrie (média) - Depêche de Ria Novosti du 27 aout 2010 .

 [ 3 ] Вьетнам получил ПБРК К-300П «Бастион-П» - Depêche de TSAMTO du 30 juin 2010 .

 [ 4 ] Россия не уступила нажиму Израиля и США в отношении реализации контракта на поставку Сирии ПКР «Яхонт» - Depêche de TSAMTO du 17 septembre 2010 .

 [ 5 ] 41 years on sinking the Eilat destroyer .

[ 6 ]  Israel Considering Lockheed’s Littoral Combat Ship Design  
[ 7 ]  Israel's Littoral Combat Ship Program (LCS-I)

[ 8 ]  Israël attaquera t-il le Liban pour lui voler son gaz ?

 

 null

 

 

 

 

  null 

 

 

 

 

null 

 

null

null

 

 

 null

 null

null

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 11 Septembre 2010

MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti

 

Les tirs d'essai du missile balistique intercontinental russe Boulava reprendront fin septembre, trois missiles seront tirés au total, a annoncé mercredi aux journalistes le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov.

"Il n'y aura pas de tirs de Boulava cette semaine, on est en train de les préparer. A mon avis, ils auront lieu fin septembre", a indiqué le ministre.

Selon lui, le processus de l'assemblage de missiles a été soumis à un contrôle très rigoureux lors des préparatifs.

"Nous avons soumis l'assemblage des missiles à un contrôle très rigoureux pour obtenir des missiles identiques sur tous les paramètres. Il s'agit d'un minimum de trois missiles. Si, les défaillances se répètent au cours de leurs  tirs, nous découvrirons les causes des échecs précédents", a précisé le ministre.

Selon lui, les échecs constatés au cours des essais possédaient des causes différentes.

Sur les 12 tirs effectués depuis 2005, sept se sont soldés par des échecs.

 

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait devenir la base des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante.

 

 

Les essais initilaement prévus pour la mi-aout ont étéreportés à la première semaine de septembre avnt d'être de nouveaux reportés .

 


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 8 Juillet 2010

MOSCOU, 29 juin - RIA Novosti

Dans les dix ans à venir les forces armées russes effectueront 12 tirs de missiles balistiques par an, a annoncé jeudi à la Douma (chambre basse du parlement russe) le chef d'état-major adjoint de l'armée russe, le général Alexandre Bouroutine, lors d'une réunion consacrée à la ratification du nouveau traité START.

"Actuellement nous effectuons entre 10 et 12 tirs de missiles balistiques par an, le chiffre restera le même dans la perspective la plus proche", a indiqué M. Bouroutine.

Le Traité russo-américain de réduction d'armements stratégiques (START) a été signé le 8 avril 2010 à Prague. Pour entrer en vigueur il doit être adopté par les deux chambres du parlement russe et le Sénat américain. La Douma a donné jeudi son feu vert à sa ratification.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 1 Juillet 2010

MOSCOU, 30 juin - RIA Novosti

 

La commission d’enquête chargée d’étudier les causes des précédents tirs d'essai échoués du missile balistique Boulava a décidé de poursuivre les tests, a déclaré mercredi à RIA Novosti Vladimir Popovkine, premier vice-ministre de la Défense.
« La commission d’enquête chargée d’éclaircir les causes des tests échoués du missile Boulava vient d’achever sa mission. Nous affirmons la nécessité de poursuivre les tests vu que toutes les conditions sont réunis pour cela », a indiqué le responsable militaire qui participe au forum Technologies du génie mécanique dans le cadre du Salon international d’armement IDELF-2010 tenu dans environs de Moscou.

Le missile intercontinental Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile à propergol solide et à trois étages. D'une portée de 8.000 km, Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante. La Russie a procédé à 12 tirs d'essai, dont cinq seulement ont été des succès.

 

Alors que la date de reprises des essais avait été initalement fixée au début novembre 2010 [ 1 ] , le vice-premier ministre Serguei Ivanov vient de déclarer qu'il est encore trop tôt pour décider de la date de reprise des essais .[ 2 ]

 

Liens :

[ 1 ] Missile russe Boulava: les essais relancés en novembre 2010 (Défense) - Depêche de Ria Novosti du 21 mai 2010.

[ 2 ] Vicepresidente del Gobierno ruso cree incorrecto fijar la fecha de reanudación de los lanzamientos del Bulavá - Depêche de Ria Novosti du 30 juin  2010.

 

 

null

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

 

Le  Président Dmitri Medvedev a assisté ce matin à la cérémonie de lancement du nouveau submersible Severodvinsk au chantiers Sevmash .Suivant la tradition, l'archevêque d'Arkhangelsk et Kholmogory Tikhon a  aspergé d'eau bénite le submersible avant son lancement .[ voir photo ]
Le K-329 Severodvinsk est le premier sous-marin nucléaire de 4e génération du projet 885 Yassen. Développé par le bureau d'études Malakhit, le programme  885 Yassen prévoit la construction de 6 à 7 submersibles polyvalents équipés de missiles de croisière et de torpilles .
Cette classe de submersibles présenterait des paramètres de discrétion accoustique particulièrement performants qui en feraient un des plus silencieux au monde .Comme il est de coutume la forme de l'hélice était cachée au yeux du public et de la presse par un film protecteur .  Initalement prévue pour le 7 mai 2010 , la cérémonie de lancement a du être reportée . L'entrée au service actif du Severodvinsk au sein de la Marine Russe est planifiée  pour 2011 .
Au cours de son discours [ voir video ] le Président Medvedev a souligné la necessité pour la Russie de disposer d'une capacité dans le secteur de la construction navale et a cité en exemple les submersibles de la classe Severodvinsk qui seront  un des éléments clés du  programme de développement des constructions navales militaires et civiles Russes . Le président a aussi souligné de manière appuyée la nécessité absolue pour la Russie , quelque soient les circonstances et les difficultés , de poursuivre la modernisation de sa marine et en particulier de construire des navires et des submersibles à la pointe du progrès .
Ce discours , une fois de plus a été marqué par un rappel des négligences des " années 90 " . [ 1 ]
Actuellement aux chantiers Sevmash se poursuit la construction du deuxième sous-marin du projet 885, le Kazan.
 
 
Liens :
 
  Articles associés :
 
 
null 

RIA NovostiMise à l'eau du sous-marin nucléaire Severodvinsk Mise à l'eau du sous-marin nucléaire Severodvinsk

21:17 15/06/2010 La cérémonie de la mise à l'eau du premier sous-marin nucléaire de 4e génération, Severodvinsk, a eu lieu le 15 juin dans la ville de Severodvinsk (nord-ouest de la Russie). L'événement a été assisté par le président Dmitri Medvedev. >>

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 4 Avril 2010

De superbes photos de submersibles Russes dans l'Arctique [ ou plutôt dans l'Extrême-Orient Russe en raison de la présence de volcans ? ] sur ce lien .

 

   Pour un peu de musique             http://avtonomka.org/submarine/020.mp3

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 21 Mars 2010

Le taulier du blog Plano Brasil  E.M. Pinto vient de dénicher la vidéo du lancement du missile Sineva effectué le 4 mars dernier en Mer de Barents .
La voici .
Tir de test réussi pour un missile balistique Sineva dans la Mer de Barents .


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 20 Mars 2010

MOSCOU, 20 mars- RIA Novosti
Selon un scénario optimal, la Marine russe devrait être dotée de près de 50 sous-marins nucléaires, a déclaré le chef adjoint de l'état-major de la Marine russe, le vice-amiral Oleg Bourtsev au micro de la radio Echo de Moscou.

"Le nombre de sous-marins nucléaires mis à la disposition de la Marine russe ne doit pas être inférieur à 40-50 unités", a indiqué le vice-amiral avant de rappeler que neuf sous-marins français, américains et britanniques étaient en service permanent dans la mer.

"Pour les contrer, nous devons avoir deux ou trois sous-marins nucléaires en mer. Leur présence dans la mer servira de facteur de dissuasion", a ajouté M.Bourtsev.Actuellement, la Marine russe dispose de près de 60 sous-marins stratégiques, polyvalents et diesel.

Interrogé par la radio sur un éventuel retard de la Russie par rapport à la Chine qui construit deux ou trois sous-marins par an, le vice-amiral a répondu: "Il n'y aura pas de retard. Actuellement, le sous-marin de la classe Iassen suit des essais de navigation et cette année, tous les essais seront terminés pour le sous-marin de la classe Lada".

Le sous-marin nucléaire d’attaque polyvalent du projet 885 du type Iassen remplacera prochainement d’emblée plusieurs submersibles en dotation. Pour les spécialistes, son apparition créera une véritable révolution. De par sa furtivité, le Iassen surpasse le sous-marin nucléaire américain Seawolf. De plus, il sera beaucoup plus fonctionnel : son armement (plusieurs types de missiles de croisière et de torpilles) lui permettra de mener à bien toute une gamme de missions en mer et avec la même facilité pourchasser les porte-avions adverses ou porter des frappes massives de missiles sur son littoral.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0