Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 22:45
La mise en valeur de l'Arctique et de la Sibérie Russe ce n'est pas seulement des tankers à double-coques et des plateformes de forage . Ce sont aussi des projets infrastructurels , principalement des voies de chemin de fer , à caractères économiques et stratégiques destinés à relier les " Stutzpunkten "de la RMN au " Hinterland " et au " Hearthland  " Russe ainsi que des liaisons continentales Est-Ouest .Des projets par ailleurs qui ne semblent nullement affectés par la crise de même que le projet de Ligne à Grande Vitesse SAPSAN  entre Moscou et  la ville de Saint-Petersbourg .
Dans le cadre de ces projets , l'institut de technologie de Kolomna dans la banlieue de Moscou vient de mettre au point une locomotive fonctionnant au GNL , la plus puissante du monde , la GT1-001  , d'une puissance de 8300 Kw ( 11 000 CV ) .
Les turbines seront construites par une société du complexe militaro-industriel située à Samara et seront basées  sur un modèle utiisé par les bombardiers de l'aviation stratégique Russe ( Tu 160 ? ) .
Un réservoir de 17 tonnes de GNL lui assure une autonomie de 750 kms .
Une nouvelle conception qui utilise moins de pièces tournantes permet de réduire de 30% les couts d'exploitation  et augmente la fiabilité .
Cette locomotive a passé avec succés de nombreux tests dont la traction 'un convoi de 3000 tonnes . Les émissions polluantes sont 20 fois moindres que celles d'une locomotive diesel classique . ( Et en outre il n'ya pas de problème liès à la temperature pour le diesel et à  l'electrification des lignes - NDE ) .
Une production de 100 locomotives , répartie sur plusieurs années , est prévue aprés la fin des tests .
Note de l'Editeur : L'utilisation de la turbine à gaz pour la traction ferroviaire n'est pas une nouveauté .
Il avait " notre " célèbre TURBOTRAIN . De la même manière l'idée d'utiliser une turbine en provenance de l'industrie aéronautique n'est pas nouvelle . Citons le cas du TurboTrain de Sikorsky






Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 02:20

Encore un article " tout chaud " sur l'Arctique . Paru sur CNN ce coup ci .
Outre un résumé de la situation connu de tous sur ce blogue , cet  article se termine par une évidence qu'il est , quand même , bon de rappeler :

" Le pouvoir pourrait être  donné dans l'Arctique à celui qui y dispose des moyens d'accés les plus performants  "

C'est l'analyse de John Pike ,  directeur de GlobalSecurity.org , qui ajoute
paraphrasant l'amiral Thad Allen :
" Les Russes ont une demi-douzaines de brise-glaces . Les Etats Unis en ont deux mais des vieux et usés jusqu' à la corde "

"
Construire un navire capable d'évoluer dans 30 cm de glace ,c'est pas une grosse affaire . Mais construire un brise-glace capable de briser deux mètres de glace , là on parle d'évolution dans la banquise . Et les Russes sont capables de passer au travers de deux mètres de glace sans que cela les gêne plus que ça "

L'article souligne à la fin toutefois que : " Extraire un baril de pétrole de l'Arctique , cela a un sens lorsqu'il est vendu $150 et  pas $40 "

AVIS :  Les écologistes et autres drouâdelômistes Russophobes sont dispensés de regarder cette vidéo qui pourrait les choquer : C'est nucleaire , c'est Russe , c'est le brise-glace " Yamal " en train de " dépuceler une terre vierge " pour utiliser la prose Chilingarovienne  .

 



Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 16:09
Le projet Européen d'un brise-glaces de recherche  " Aurora Borealis "



Les caractéristiques techniques ainsi que l'historique du projet sont donnés sur ce site  :
http://www.eri-aurora-borealis.eu/index.php?id=2871&L=0

Il faut toutefois noter que l' " Europe " en question est principalement nordique puisque l'un des maîtres d'oeuvre principaux  est l'Institut Alfred Wegener opérateur du brise-glaces " Polarstern " , les bureaux d'etudes Allemands . On note la présence en force du " cluster maritime Finlandais " . ( Wärtsila ™ , Aker ™  )
La technologie utilsée pour la propulsion fera certainement appel aux  Azipods ™  développés par ABB ™.
Positionnement dynamique du navire , palans compensateurs de roulis , double-coque , techniques de forage en off-shore profond , .......................l'acces aux eaux arctiques et au plateau continental nécessite la maîtrise de technologies diverses .


 

En regardant ces deux photos prises respectivement à Helsinki et Hambourg , on ne peux que regretter l'absence des laboratoires Grenoblois dans la defintion du projet !

Comme le soulignent  ces  videos  promotionelle des chantiers Aker yards et Wadan yards , tout cela ne s'acquière pas du jour au lendemain ! Les nations scandinaves et l'Allemagne auront un rôle primordial dans l'expertise technique Arctique Européenne ( voir sur ce lien les pretentions Européennes ) et sauront monnayer cette expertise sur le plan politique y compris sur le plan international dans leur volonté de s'intégrer au Conseil Arctique .
A un autre niveau , les Etats Unis et le Canada qui desirent moderniser leurs flottes de brise-glaces devront eux aussi , d'une façon ou d'une autre , faire appel à l'expertise de cette Europe là .
Olaf Palme l'avait parfaitement compris lorsqu'il parlait d'independance de sa politique étrangère , de systèmes de communications et de roulements à billes !












Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 03:52

L'hélicoptère fait parti  de ces " technologies arctiques " indispensables à la mise en valeur de cette règion .
Non seulement sur le plan militaire ( lutte Anti sous-marine ) mais aussi dans le domaine civil : transport tout-temps du personnel , du materiel , et du ravitaillement vers des plateformes ou dans la toundra . Secours en mer ou repérage des chenaux libres de glaces en coordination avec des moyens satellitaires .

LIOUBERTSY, 3 octobre - RIA Novosti. Le constructeur aéronautique russe Kamov a annoncé vendredi avoir lancé la conception d'un nouvel hélicoptère embarqué d'une masse au décollage inférieure à 10 tonnes.

"Nous envisageons de construire un hélicoptère embarqué résolument nouveau. On sait déjà que ce ne sera pas un appareil lourd comme le Ka-27 dont la masse au décollage atteint 12 tonnes, il pèsera moins de 10 tonnes. Nous travaillons activement à sa conception", a déclaré le concepteur en chef de Kamov, Sergueï Mikheïev, interrogé par la presse à Lioubertsy, au sud-est de Moscou.

Selon M. Mikheïev, les hélicoptères Ka-27 qui équipent actuellement la marine russe seront modernisés pour prolonger leur durée de vie d'une vingtaine d'années, et leurs dispositifs de pilotage, de navigation et de tir seront automatisés.

Enfin, Kamov envisage de miser sur la fabrication d'hélicoptères à grande vitesse. Son nouvel hélicoptère commercial Ka-92, en conception, doit pouvoir franchir jusqu'à 1.400 km en autonomie avec une vitesse maximale de 500 km/h. Le nouvel appareil, d'une capacité de 30 personnes, doit simplifier l'accès aux régions reculées du Grand Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient.

Fondée en 1948, la société Kamov est l'un des plus importants bureaux d'études du monde spécialisé dans la conception d'hélicoptères civils et militaires

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 12:10

Pourquoi évoquer le système " GLONASS " ?
Tout simplement par ce que le positionnement satellitaire est une de ces " technologies arctiques " indispensable à la maîtrise des espaces polaires .

En premier lieu pour la navigation : Malgres la fonte de la banquise , la navigation dans les eaux arctiques necessitera la connaissance précise des chenaux libres et de l'espace encombré par la banquise .
Je reviendrais sur les difficultés de repérage dans les zones polaires et circumpolaires  avec un article  sur l'interception du vol KAL 007 par la chasse Sovietique .

En second lieu pour des raisons " psychologiques " : Les activités humaines ne pourront s' y développer qu'avec la certitude d'une arrivée rapide des secours en cas de danger . Robert Falcon Scott aurait été bien content d'avoir un recepteur GPS ou GLONASS !
Ici aussi je vous ferais le recit d'une tempête Arctique qui donna lieu à la plus grande operation de sauvetage jamais organisée dans le passage du Nord-Est .

Enfin pour les " activités " militaires et l'utilisation de munitions guidées !

SOTCHI, 19 septembre - RIA Novosti. La Russie mettra trois satellites GLONASS en orbite le 28 septembre et trois autres en décembre, a annoncé vendredi le porte-parole du Groupe Rechetnev, qui a conçu les satellites.

"Trois satellites GLONASS seront placés en orbite le 28 septembre et trois autres en décembre", a indiqué le porte-parole.

"La constellation GLONASS comprendra 18 ou 19 satellites GLONASS avant la fin de l'année, compte tenu de l'éventuel arrêt des satellites de génération précédente", a-t-il ajouté.

Mis en service en 1993, le système de navigation par satellite GLONASS, équivalent du GPS américain, est censé permettre, via des navigateurs portables, de localiser au mètre près des objets et des personnes, et de déterminer leur vitesse au sol et en mer. La constellation, qui desservira les usagers aussi bien civils que militaires, doit compter au moins 18 satellites pour être entièrement opérationnelle à l'échelle nationale et 24 satellites à l'échelle internationale.

Début septembre, le directeur de l'Agence spatiale russe, Anatoli Perminov a annoncé que la Russie envisageait d'élargir son réseau de satellites GLONASS, qui doit passer de 16 à 30 appareils d'ici 2011. A l'heure actuelle, la constellation GLONASS compte 16 satellites, dont 13 sont opérationnels, deux sont en entretien, et un est sur le point de quitter la constellation orbitale .

La deuxième depêche de l'agence RIA NOVOSTI nous montre que , malgrés les eructations Russophobes de Mr Harper , les affaires continuent ..............................

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 14:57

Je commence avec cet article une  nouvelle rubrique " Technologies " . Son objectif n'est pas d'être un cours de technologie sui generis mais d'essayer d'aprehender comment le développement de nouvelles technologies permet la maîtrise de l'espace Arctique et comment la maîtrise de certaines " technologies arctiques " par des nations exterieures au theatre d'operations peut avoir une influence sur les alliances politico-militaires .
Ici il faudra se souvenir de l'embargo  , de l' " apartheid technologique " , instauré par Reagan contre l'Urss et le peu d'entrain des Allemands , et d'autres , à y adherer .
Son objectif n'est pas de relancer le débat entre " historicistes " et " technicistes " quand à la primauté de l'un ou de l'autre sur la politique et la geopolitique ( Ex " Jeune école " en France )
Un debat qui sur le plan militaire est toujours d'actualité puisque l'on vu s'opposer lors de la guerre dans le Caucase une bonne vieille tactique " en tenaille " des forces blindées Russes debouchant de l'Ossetie et de l'Abkhazie vers Gori à l'" armée post-moderne " Georgienne , équipée et entrainée " à l'occidentale " .
Cette rubrique " technologies " a déja été abordée " par la bande " au travers de divers articles : La construction des brise-glaces , l'utilisation de vehicules tout terrains , les drones , les chantiers navals .
Je la completerais par un article sur les Azipods (c) et la construction des navires à capacité polaire .
Tout comme l'Urss etait dépendante du complexe mécanique Germano-Italien pour la construction du gazoduc destiné à transporter le gaz de Novi-Ourengoï , les Etazunis sont dependants aujourd'hui des chantiers navals Baltiques et Scandinaves pour la construction d'unités pouvant évoluer dans les eaux arctiques .
Une dépendance de 40 ans , puisque la transformation du " Manhattan " n' a pu se realiser que grâce à l'expertise Française dans le domaine de la glaciologie et de l'hydrodynamique ( Centre d'essais de Port-Revel ) .
De la même manière les grandes sociétés Russes operant dans l'Arctique ( Lukoil , Norislk ) font appel aux chantiers navals Scandinaves et même ..........Espagnols .
Comment reagira la Russie face au retour  des " pirates Espagnols " ( lire : Pêcheurs pressurés par les directives Bruchelloises ) dans les eaux du Spizberg ?

Il faudra à cette occasion se souvenir de la tirade d'Olaf Palme :

" J'ai mon mot à dire sur le Vietnam et je peux marcher aux côtés de
l'ambassadeur de la Republique du Vietnam du nord par ce que les
capitalistes de mon pays vendent à l'armée Americaine les roulements à
bille et les sysèmes de communication que les capitalistes des
Etazunis sont incapables de concevoir et de produire  "

Parmis ces " technologies Arctiques " , on peut citer pêle mêle et sans ordre de priorité :
- Les technologies  de teledection aeroportés ou satellitaires : Detection des mouvements et prevision meteo
- Les technologies de conditionnement , de transport d'hydrocarbures ou de marchandises : Conduites , methaniers , usines de liquefaction
- Les technologies navales : navires à doubles coques , brise glaces , systemes propulsifs  ( Azipods )
- Les technologies extractives permettant une meilleur valorisation des gisements
- Les technologies liés au positionnnement dans le " desert blanc " : GPS , GLONASS , .........
- Les technologies liées au Genie civil en " conditions extrêmes " : construction des ports
- Les systemes d'information pour le " contrôle des populations ( indigènes ) "
................................................................................................................................................

A un autre niveau , la mise en relation de la bande côtière Arctique avec son " hearthland " necessite la maîtrise des technologies ferroviaires par exemple .

A son tour  chacune de ces technologies necessite la maîtrise d'une expertise dans les champs cognitifs les plus divers .
La conception de l'etrave d'un brise-glace necessite une expertise dans la glaciologie , la metallurgie , l'hydrodynamique . Ici la notion d'" experience " est des plus utile . Malgres les progres de la modelisation informatique , l' " experience " accumulée par des instituts polaires depuis des decennies prend toute son importance.
Ce dernier facteur pourrait limiter en partie l'accés de la zone arctique aux " nouveaux venus " comme la Chine et l'Inde .

Cet article tiré de la revue " SPOUTNIK " de mars 1983 montre qu'en 35 ans le sujet des conduites reste d'actualité : BTC , South Stream , Nord-Stream ..................................
L'exploitation de petrole et de gaz dans l'Arctique off-shore entraîne la necessité de transporter ceux-ci dans des stations à terre dans les conditions de securité maximum au point de vue environemental : Les conduits , même enfouis , doivent resister à la pression d'un iceberg " raclant " le fond marin . Ceci necessite le developpement de nouveaux conduits " sécurisé " : Surveilance de l'étanchéité par fibres optiques , clapets d'obstruction , .................
De la même manière la stabilité des conduites sur la Merzlota , étudiée des 1983 par les ingenieurs et techniciens Sovietiques ( voir haut de la page 69 ) , revêt aujourd'hui une importance primordiale du fait du réchauffement climatique et de la fonte de cette merzlota .
Un argument utilisé par les " diplomates " Etazuniens , jouant sur un prétendu " manque de fiabilité " du complexe petro-gazier Russe , pour essayer de convaincre les Européens de diminuer leur dépendance vis à vis du gaz Russe .
Est il besoin aussi de signaler que certaines organisations environementalistes , dont on peut plus que douter de la " Non Gouvernementalité " , font de cet " argument " leur fond de commerce alors qu'elles restent , curieusement , silencieuses sur d' " autres projets " ?
Vous avez besoin de liens pour ça ?????

Noter la presence d'un " pipe- layer " KOMATSU , livré à l'URSS en dépit de l'embargo instauré par les Etazunis ( CATERPILLAR ) .
        ( c) Agence de Presse NOVOSTI - Mars 1983

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article

Liens