venezuela

Publié le 27 Novembre 2020

Comme je l'ai écrit hier il faut considérer l'action sportive , humaine et (géo)politique de Diego Armando MARADONA comme une et indivisible et intimement liées à l'histoire de l'Argentine et de l'Amérique-Latine . C'est d'ailleurs tout le sens de l'excellent article de Limes .

Sans adhérer pleinement à la politique actuelle des autorités Vénézuéliennes il faut toutefois souligner qu'on ne peut être que d'accord avec ce communiqué et mépriser les "hommages" qui s'autorisent un "droit d'inventaire " ! Au nom de quel " droit " d'ailleurs ? 

 

Voir les commentaires

Repost0