Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 07:54

Comme je l'ai  annoncé hier , le Ministre de la Défense Nelson Jobim ( PMDB ) a été contraint de démissioner de son poste de Ministre de la Défense suite à deux interviouves dans lesquelles il déclarait avoir voté pour le candidat de l'opposition José Serra lors des dernières elections présidentielles et des critiques exprimées contre deux ministres auquelles il reprochait de la " faiblesse " et une manque de connaissance de la capitale Brasilia .  Nelson Jobim avait été convoqué à Brasilia par la présidente Dilma Rousseff dès la parution dans la presse d'extraits de cette dernière interviouve et sa démission ne faisait plus de doute .

La réunion entre la Présidente et Nelson Jobim n' a à peine duré que quelques minutes minutes au cours desquelles le ministre a remis une lettre de démission préparée dans l'aprés-midi . Si sa démission ne constitue pas une surprise , celle de la nomination de son remplaçant a pris tout le monde de court . Alors que les informations en provenance du Planato faisaient état de la nomination du vice-président Michel Temer ( PMDB ) ou d'un sénateur PMDB à ce poste , c'est l'ex-ministre des affaires étrangères du président Lula Da Silva de 2003 à 2010 , Celso Amorim ( PT ) , qui a été choisi par la présidente Dilma Rousseff pour occuper la charge .

Sur le plan intérieur , cela signifie que la présidente a choisi de rompre l'équilibre au sein de sa coalition en faveur du PT et à un ministère de premier plan .

Diplomate de formation , M. Celso Amorim a été l'artisan de la politique étrangère pro-active du Président Lula Da Silva , plus particulièrement lors de son second mandat . Sa  politique étrangère a été marquée par un renforcement du BRIC devenu depuis le BRICS auquel il a cherché à donner un poids politique à l'échelle internationale . Les récentes discussions au Conseil de Sécurité de l' ONU sur la déclaration concernant les troubles insurectionnels en Syrie ont marqué le succés de cette politique . Contrairement à ce qui s'est écrit dans les media , ce ne sont pas la Russie et la Chine qui se sont opposés au projet présenté par les " puissances occidentales " mais les états du BRICS agissant de concert . C'est ainsi l'ambassadeur Brésilien à l' ONU qui introduit dans cette décaration la demande faite à l' " opposition " de ne pas s'attaquer aux bâtiments gouvernementaux . Celso Amorim s'est aussi fortement impliqué dans la création de l' UNASUL - UNASUR et du Forum Inde-Brésil-Afrique du Sud [ IBAS - IBSA ] .

M. Celso Amorim a aussi été l'artisan de l'accord Brésil - Turquie - Iran concernant le combustible nucléaire Iranien qui a été " snobé " par l'auto-proclamée " communauté internationale " et en particulier par la France . Le rapprochement Brésil- Iran initié par M. Amorim a été trés négativement perçu par la diplomatie Etasunienne comme en témoignent des cablegates publiès par l'organisation Wikileaks  .

 Il est aussi l'artisan de la politique Africaine du Président Lula Da Silva dans le cadre d'une coopération Sud-Sud .

Bien que MAE , Celso Amorim a eu à s'occuper de plusieurs dossiers concernant le secteur de la défense .

Dans le cadre de ses fonctions il a ainsi cherché à développer les coopérations extérieures dans le domaine militaire pour doter le Brésil d'un complexe militaro-industriel moderne . A ce titre il lui est arrivé d'empiéter sur les prérogatives du Ministre de la Défense du Président Lula da Silva , le trés pointilleux Nelson Jobim . Les deux personnes s'apprécient trés peu et selon un cablegate , M. Neson Jobim aurait déclaré à l'ambassadeur Etasunien au Brésil , M.Clifford Sobel , que M. Celso Amorim cherchait à instaurer un " esprit anti-américain " au sein de l'Itamaraty .

 Il est partisan d'une intégration militaire Sud-Américaine dans le cadre de l'UNASUL-UNASUR . Dans le cadre de ce forum il a marqué l'opposition du Brésil à la présence de bases militaires étrangères en Amérique du Sud , plus précisément la présence de bases Etasuniennes en Colombie .

Celso Amorim aura la lourde tache de mener à sa fin le programme de rééquipement de la Force Aérienne Brésilienne , un projet qui rentre maintenant dans sa 12 éme année et pour lequel le choix de l'aéronef a été repoussé à 2012 par la présidente Dilma Rousseff . Tout comme son prédecesseur Nelson Jobim , il a clairement affirmé sa préférence pour le Rafale Français . Il a ainsi déclaré que le le choix de l'aéronef serait " politique " puisqu'au delà des rapports techniques de la FAB qui privilégient le Gripen , la décision finale reviendrait au Président - Lula Da Silva et désormais Dilma Rousseff - et au ministre de la défense , à l'époque Nelson Jobim et aujourd'hui lui-même !

M. Celso Amorim considére que le Brésil doit se doter de " capacités militaires continentales " avant de prétendre occuper un poste de membre permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU .

Sa nomination a déja suscité plusieurs commentaires négatifs tant dans les rangs de l'oppposition que de la presse golpiste à l'exemple de Veja qui a publiè un éditorial titré " Une menace pour la défense " . Les blogueurs progressistes ont par contre déja réagi de manière très positive à la nomination de M. Celso Amorim et le présentent comme " Le meilleur ministre de la défense que le Brésil a jamais eu " tandis que d'autres affirment " Maintenant le Brésil a un véritable ministre de la défense et non pas un traître " . Plusieurs commentateurs soulignent leur suprise dans la nomination de M. Celso Amorim , celui-ci ayant critiqué à plusieurs reprises les tentatives de distanciation en matière de politique étrangère entreprises par la Présidente Dilma Rousseff par rapport à la politique de M. Lula Da Silva .  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article

commentaires

Liens