economie

Publié le 14 Mai 2022

C'est une actualité qui peut être vue par le " petit coté de la lorgnette " ou méprisée . On peut aussi la lier à diverses tentatives de lancer des marques de soda communautaires dans le cadre des conflits au Proche-Orient .

Plus sérieusement cette démarche socio-économique ou économico-sociétale relève de la campagne du Parti Communiste Français pour lutter contre l' Américanisation de la société Française au lendemain de la seconde guerre mondiale dont la marque Coca-Cola™ , c'est d'elle qu'il s'agit , était un des vecteurs . On parlait même de " Coca-colonisation".

 Robert ESCARPIT dans Le Monde  du 29 mars 1950 écrit : "  Le Coca-Cola™ semble être le Dantzig de la culture européenne […] Pour les Américains, la liberté consiste entre autres choses à vendre ce qu’on veut, où l’on veut, comme on veut. Quiconque leur nie ce droit passe à leurs yeux pour un ennemi politique ou un concurrent – un communiste ou un marchand de vin "Témoignage Chrétien résume la situation le 3 mai 1952 : "  Il faut appeler un chat un chat et tenir le Coca-Cola™ pour ce qu’il est : L’avant-garde d’une entreprise de colonisation contre laquelle nous nous sentons le devoir de lutter ici " .

Il faut toutefois  replacer cette actualité dans le contexte de ce " grand exil " des marques Occidentaliennes d'URSSie et de " ZAMESTIM " , ce mouvement qui tend à remplacer ces marques Occidentaliennes par des analogues Ru... URSSiens . Bien sûr il ne faut ni sous-estimer , ni surestimer cette actualité mais la regarder et essayer d'en comprendre les conséquences sur cette " désoccidentalisation " économique mais aussi sociétale de l'URSSie. 

Ici c'est une des marques " phares " de l'ancienne guerre-froide qui fait l'objet de cette politique de substitution : Coca-Cola™ Bien sûr l'histoire de ces boissons gazeuses en URSS est connue de - presque - tout le monde et je vous donne ce lien qui en fait le résumé . Il faut ainsi voir l'implantation de cette marque en URSSie non pas comme un événement de l' " ancienne Guerre Froide " mais plutôt de cet entre-deux qui s'est terminé le 24 février 2022  . On évoquera juste ce bon vieux Léonid avec le sourire béat du crétin satisfait en train de discuter avec une accorte ouvrière sur une ligne d'embouteillage de la société PEPSI-COLA™ à Novorossyisk en 1976 .

Le gouvernement de la République des Komis vient d'annoncer le lancement d'une marque de soda à base de caféine et d'eau de source locale nommée " Komi Kola "™  КОМИ КОЛА™ . Le nom de ce marque vient bien sûr en écho à la célèbre marque Occidentale et les couleurs de son emballage font directement référence à cette marque qui vient d'annoncer la cessation de ses activité en Russie .Le nom fait toutefois aussi directement référence à la péninsule de ... KOLA pour marquer son localisme ! Selon les responsables de l'entreprise d'embouteillage Сыктывкарпиво de SYKTYVKAR la formule - secrète comme il se doit - de la boisson contient des plantes aromatiques Sibériennes . Ces responsables sont conscients que le succès de leur boisson dépendra de l'accueil qui sera réservé par les consommateurs Russes . Les responsables de la formulation ont opté pour une boisson moins sucrée et moins gazéifiée que son ex-concurrente Etasunienne .( voir vidéo ) 

Bien sûr il est fort probable que les publicistes du MSM traiteront avec ironie et/ou mépris cette actualité alors qu'ils seront les premiers à vous vanter dans leurs colonnes le chou ou la tomme de chèvre locale , celle du " petit paysan " dans le village rurbanisé à la prochaine sortie d'autoroute ... Comme clap de fin musical j'ai hésité : La version originale de The Andrew Sisters , la reprise par Arielle DOMBASLE ... Je vous livre finalement la reprise de " Rhum and Coca-Cola™ " par The Barberettes , un groupe de K-POP que j'adore et qui assume sa colonisation culturelle en reprenant le style et le répertoire des Kim Sisters . 

ZAMESTIM : Коми Кола™ remplacera - peut être -  Coca-Cola™

Vodka and Komi-Kola™ working both for the Russkie Ruble !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie, #Kulturkampf, #ZAMESTIM

Repost0

Publié le 1 Mai 2022

Le MSM s'est récemment fait l'écho d'un " temps de vol " du missile intercontinental RS-28 SARMAT entre l'exclave de KALININGRAD et plusieurs capitales Européennes . Pour bien sûr raconter des âner  ...Bêtises en citant une émission de la télévision Russe ...

En effet ce missile serait destiné à des frappes intercontinentales dans une stratégie de bombardement orbital fractionné et il s'agissait uniquement pour les présentateurs de montrer les performances de ce missile à une échelle " compréhensible " pour le " grand public " et non pas de décrire une réalité militaire . On notera une fois de plus l'indigence des commentateurs de ce MSM par rapport aux véritables analyses d'un conflit nucléaire  des années 50 , 60 ou 70 !  Après " lépériod'léplusomb'd'not'histouâre "™©  on a droit désormais au " lézeurléplusomb'd'leurop"™©  : Mais on ne peut pas demander à Paul GOGO ou à Aurélie CASSE de se hisser à la hauteur de leurs chevilles ...

Les sanctions contre la Fédération de Russie , en particulier l'interdiction du survol des pays de l' UE par des aéronefs immatriculés en Russie ,  ont mis en avant le rôle de la géopolitique des flux entre cette exclave de KALININGRAD et la Mère Patrie continentale Russienne .

J'ai déjà évoqué sur ce blogue l'aspect de la géopolitique des ressources avec l'approvisionnement en GNL de l'exclave . Ce 1er mai 2022 est une date symbolique pour cette région puisque le 1er mai 1922 est la date de la 1ére liaison aérienne entre MOSCOU et la ville qui s'appelait alors KOENIGSBERG par la compagnie Russo-Allemande DERULUFT : Deutsch-Russische Luftverkhersgesellschaft . 

Le vol se faisait alors en Fokker F-III et prenait plus de 8 heures comme le montre cette infographie de Kommersant . Signalons ici que la première ligne régulière BERLIN-MOSCOU de l'après-guerre , la seconde , de la LUFTHANSA™ date du 5 février 1972 soit tout juste presque à la moitié jour pour jour ! 

Ces sanctions occidentales obligent les chefs politiques Russes à redéfinir les liaisons entre FORT ROSS et son poste avancé de la Baltique . Cela passe en particulier par la construction d'une flotte de navires rouliers pour le transport des marchandises et très probablement d'hydroptères maritimes pour le transport des passagers en complément des liaisons aériennes  . Des projets de catamarans à grande vitesse retoqués car non conforme écologiquement pour des exploitations touristiques avec les états Baltes , la Suède ou la Finlande vont certainement être remis à l'ordre du jour dans le cadre du " désenclavement de l'exclave "     . Le navire-roulier /ferry " Maréchal ROKOSSOVSKY " a ainsi été mis en service juste avant le déclenchement de la guerre ... de l'opération spéciale .

Temps de vol : Du Fokker FIII au  RS-28 Sarmat .
Fokker F III  et Tupolev ANT-9 sur le service Moscou-Koenigsberg Fokker F III  et Tupolev ANT-9 sur le service Moscou-Koenigsberg

Fokker F III et Tupolev ANT-9 sur le service Moscou-Koenigsberg

Temps de vol : Du Fokker FIII au  RS-28 Sarmat .
Temps de vol : Du Fokker FIII au  RS-28 Sarmat .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Avril 2022

Saint-Pétersbourg que certains envisagent désormais en Russie de re-renommer " Petrograd " comme au déclenchement de la Première Guerre Mondiale a longtemps été considérée en Occidentalie comme une de villes phares de la " classe créative " pro-Occidentalienne . C'est ce qui explique ainsi que dans un contexte de " guerre des ambassades " les consulats Occidentaliens situés dans cette cité étaient ceux qui bénéficiaient du soutien le plus important quand à la continuité des opérations diplomatiques et c'est pour cette raison qu'ils étaient aussi sanctionnés en premier par les chefs politiques Russes . Une " classe créative " ( artistes , développeurs de sociétés de services , juristes , ... Mais très peu de scientifiques ) qui d'ailleurs a quitté l'URSSie dés les premiers jours de la gue ... de l'opération spéciale sans intentions de retour . 

La ville était aussi de plus en plus défigurée par les éléments architecturaux Occidentaliens comme les boutiques de marques Occidentaliennes et même une certaine architecture consensuelle de l'Archipel Métropolitain Mondial . J'y reviendrai avec le départ en cours de grands cabinets ( SIC! ) d'architecture Occidentaliens de Russie . 

Ce n'est donc pas un hasard si elle devient un des champs de bataille du Kulturkampf entre Occidentalistes - du moins les derniers qui restent - et Slavophiles ou Néo-Eurasistes . La question de la substitution des marques Occidentales ayant décidé de quitter la Fédération de Russie y est aussi centrale dans la mesure ou au delà de la " classe créative " pro-Occidentalienne se pose la question du devenir des dizaines de milliers d'employés des commerces et services liés à la présence de ces sociétés Occidentaliennes et qui pourraient devenir un foyer d'agitation manipulable . 

 De nombreux créateurs de mode Russes se positionnent déjà sur le créneau des marques de prêt à porter Occidentaliennes qui quittent la Russie . Dés l'annonce des premiers départs des marques Occidentaliennes prés d'un quart des Russes ont affirmé être prêts à acheter des marques locales . Le problème étant l'achat de machines de confection , mais là il semble que la Turquie et la RPC soient déjà identifiés comme sources d'approvisionnement à bas prix et en grandes quantités . Peut-être reverra t'on au retour aux modes " ethno-patriotiques "  de Nadejda LAMANOVA des années 20-30 et un " code vestimentaire Russe " ? 

C'est dans ce contexte qu'un happeningue* des plus intéressant s'y est déroulé le 27 avril dernier avec l'exposition sur une des principales artères de la ville d'une sculpture réalisée avec les lettres des logos des principales marques Occidentaliennes ayant décidé de quitter la Russie . Une personne identifiée comme un des fondateurs du mouvement Nashi - Arthur OMAROV - s'est portée forte pour celle-ci . Cette œuvre d'art représente le mot ZAMESTIM  que l'on pourrait traduire par " à la place " ou " substitution " . Z est pour ZARA™ , A pour Adidas™  et ainsi de suite ....Si le MSM se gargarise de chaque sein bariolé ou de chaque pilon de poulet inséré dans les parties intimes d'une activiste féministe il a été très peu disert sur cette performance et donc celle-ci a toute sa place sur ce blogue ...

Cela aurait pu en rester là si quelques heures après l'œuvre n'avait pas été vandalisées par quatre jeunes gens visiblement éméchés que certains ne se privaient pas déjà de qualifier de " résistants " et de vouloir les accueillir comme des réfugiés politiques .

La rumeur enflait lorsque l'œuvre a disparue de l'endroit où elle était exposée et déjà on supputait que les autorités de Saint-Pétersbourg cherchaient à se dissocier des " extrémistes " qui étaient les auteurs de cette offense au consumérisme Occidentalien .

Il n'est est rien :

- Les quatre jeunes gens ne seront pas poursuivis car l'auteur de l'œuvre a décidé de ne pas porter plainte contre des " jeunes c**-**-* bourré-es "  .  Les quatre " jeunes gens " , deux garçons et deux filles agés de 22 à 29 ans au chômage , ont été relâchés après avoir reçu une amende de 500 à 1000 Roubles .

- L'œuvre a été retirée pour réparer le "  Š " de ŠKODA™ et attend d'être replacée . La municipalité de Petrog... Saint-Pétersbourg soutenant même ce projet !

- Dix-huit autres municipalités et régions Russes ont fait la demande pour accueillir de manière itinérante  ZAMESTIM . 

Sur sa chaîne Telegram l'auteur parle de son œuvre comme " une nouvelle idéologie économique . Le retour éventuel des marques - Occidentaliennes NDLR - n'y changera rien . Le cap cap vers la substitution est pris et bientôt on ne s' apercevra pas de leur départ ."

* Je parle comme Jeannette VERMEERSCHE et Frédéric DARD  

ZAMESTIM protiv Zapad ! ZAMESTIM protiv Zapad !

ZAMESTIM protiv Zapad !

Petit hooliganisme .

Petit hooliganisme .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf, #Économie, #FORT ROSS

Repost0

Publié le 27 Avril 2022

Si ce ne sont pas à proprement parler des démarches actives de l'URSSIe vis à vis de l'Occidentalie il n'en reste pas moins que la " déconnexion " - au sens électrique du terme - entre l'URSSIe et l'Occidentalie se finalise  .

Apres la déconnexion ces dernières années des Etats-Baltes et de l'UKRAINE du réseau unifié électrique Russe hérité de l'URSS et la mise en " réseau isolé " de Kaliningrad c'est au tour de la Finlande de réduire ses importations électriques de Russie .

A moyen terme , et très probablement à court terme si nous ne sommes pas tous morts il est plus que probable que les dernières lignes électriques entre les deux pays soient désactivées par manque de financement .  Elles seraient déjà d'ailleurs assez vétustes et peu fiables . On peut voir au travers de cette actualité Ô combien l'exercice de la prévision est une science - et non pas un art - difficile en lisant cet article datant de 2017

L'autre déconnexion est dans  le matériel électrique avec le départ de Schneider Electric ™ de Russie , un départ que j'avais anticipé dans un article de ce blog*  avec très certainement le remplacement de Schneider Electric ™ par des équipementiers Asiatiques , très probablement Chinois ,  voir même l'émergence de nouvelles sociétés Russes et la montée en puissance des entreprises locales . 

Au même moment les chefs politiques Russes ont annoncé la complétion de la section Russe du pont ferroviaire sur le fleuve AMOUR entre la Russie et la RPC  . C'est plus qu'un symbole et de nombreux observateurs soulignent que la guerre   , l'opération spéciale en cours va rapprocher de manière beaucoup plus forte la Russie de la RPC

For more than a decade, Western strategists have hoped they could diplomatically engineer a “reverse Nixon”: Extract Russia from China’s orbit much as former U.S. President Richard Nixon split China from the Soviet Union a half century ago. Maintaining Russia’s own great-power status may eventually require this stratagem, but the West has lost its appetite to pursue it.

When children learn geography, they find it hard to locate any boundary between Asia and Europe, and Russia remains an enigma. For better or worse, the debate is now resolved. Russian people may consider themselves European, but their state acts like an Asian power and their geography belongs very much to Asia’s future."

*Si une grande marque Française faisait fabriquer ses boitiers électriques et ses disjoncteurs en RPC , elle vendait ses produits en Russie à des prix intermédiaires assez proches des prix " du monde libre " . Désormais ses sous-traitants en RPC sont invités à vendre leurs produits en Russie à des prix Chinois . " 

Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie .
Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie . Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Avril 2022

Comme je l'ai déjà écrit sur ce blogue  , les sanctions contre l' URSSIE datent de 1975 avec l'amendement JASON-VANIK et depuis cette époque l'URSSIE vit sous un régime perpétuel de sanctions . Le fait que la Fédération de Russie soit devenue l'Etat le plus sanctionné dans l'histoire , plus que la Corée du Nord , la Syrie  ou l'Iran , n' y change pas grand chose . 

La - très - grande différence c'est que c'est la Fédération de Russie qui peut aujourd'hui " menacer " certains états inamicaux avec l' " arme alimentaire " et non pas l'inverse comme en 1980 par exemple . Il y a eu certes une désindustrialisation de la Fédération de Russie par rapport à l'époque de l'URSS mais cela provient de son adhésion à la " mondialisation " qui d'ailleurs selon certains analystes serait en train de disparaître . C'est le cas par exemple dans le domaine des pneumatiques avec l'abandon de la fabrication de certains produits comme les accélérateurs de vulcanisation .

Mais il se pourrait certainement que cette crise entraîne la refabrication sur le territoire Russe de ces produits qui ne sont pas d'ailleurs d'une complexité particulière à fabriquer . Ils provenaient tout simplement d'une " global supply chain " qui fait que n'importe quel produit manufacturé est souvent fabriqué avec des composants issus des origines les plus exotiques . 

J'évoque la question des pneumatiques car au début des opérations militaires des analyses laissaient suggérer que certains véhicules militaires Russes étaient équipés de pneumatiques Chinois de mauvaise qualité avec des CTIS - Central Tire Inflation System - défaillants . 

Il ne faut pas se voiler la face et se cacher derrière un épi de blé : Le fait de refuser de livrer de la nourriture ou des engrais à des états hostiles comme le suggère M. Dimitri MEDVEDEV  n'est pas immoral , pas plus en 2022 qu'en 1980 d'ailleurs ...  Cette indépendance alimentaire que les ôxpôrts de Le Monde qualifiaient de " ruineuse " pour l'URSS , la Fédération de Russie est en passe de l'atteindre dans la plupart des domaines - pas tous -et cela  a une influence sur sa POLEX .

C'est d'ailleurs ce qui semble désoler beaucoup de commentateurs ! Il est intéressant de noter qu'alors les céréaliers Etasuniens se sont tournés vers la Chine pour exporter leur blé , tout comme aujourd'hui la Russie ! Les chefs politiques Etasuniens ne se cachaient pas le moins du monde qu'il s'agissait alors de " découpler " la RPC de l'URSS .

Un autre éléments intéressant est qu'en 1980 , l'embargo contre l'URSS concernait aussi les phosphates ! Non pas l'importation en provenance de l'URRS mais bien l'exportation à destination de l'URSS . Cela ne s'invente pas , c'est de l'histoire ! 

Il est aussi intéressant de noter que le principal syndicat agricole Français se proposait alors de ne pas respecter cet embargo , et même de le compenser par des exportations à destination de l'URSS  alors qu'il fut le premier à dénoncer les contre-sanctions Russes en 2014 et qu'il se préoccupe aujourd'hui des restrictions à l'exportation Russes . L'honnêteté intellectuelle n'a pas été l'apanage des chefs syndicaux Français , pas plus alors qu'aujourd'hui . 

Voici trois images datant justement de cette époque épique . 

Sanctions contre l'URSSIE : Retour vers le futur !
Sanctions contre l'URSSIE : Retour vers le futur !Sanctions contre l'URSSIE : Retour vers le futur !
Le " podium des sanctions " Occidentaliennes ( Non à jour , en constante évolution )

Le " podium des sanctions " Occidentaliennes ( Non à jour , en constante évolution )

D'un embargo à un autre !
D'un embargo à un autre ! D'un embargo à un autre !

D'un embargo à un autre !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie, #Technologies, #Histoire, #Géopolitique des ressources, #Chine

Repost0

Publié le 6 Avril 2022

Il est bien sûr toujours présomptueux de faire des prévisions , surtout en période de guer...  D' Opération Spéciale , mais comme toujours c'est une photographie d'une situation à un instant " t " que je vous livre  ! 

Il existe bien sûr des explications techniques à cette situation mais il faut rappeler que le taux directeur de la Banque de Russie c'est pratiquement celui de la Banque de France en 1981-1982 et il est même égal à celui de la Fed '  à la même époque ! Un " véritable  taux de guerre " , un "véritable  taux d'Opération Spéciale " comme on disait alors après l'élection de " Tonton " ! 

Tout comme il y a une histoire , une histoire militaire , il y a aussi une histoire économique et une histoire monétaire . Les analystes et " ôxpôrts " se gardent bien de nous en parler ...  Mais

" Je vous parle d'un temps

Que les moins de vingt ans

Ne peuvent pas connaître ..."

 

Robinetterie : " The Ruble is almost in rubbles ! " ™©
Robinetterie : " The Ruble is almost in rubbles ! " ™©
Taux nominaux et inflation, France, 1800-2015

Taux nominaux et inflation, France, 1800-2015

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 21 Mars 2022

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf, #Economie

Repost0

Publié le 3 Mars 2022

Les sanctions économiques mis en place par l' "Occidentalie " contre la Russie , et ceci dans les domaines les plus variés que ce soient les jouets en plastique pour enfants avec LEGO™ ou les vêtements avec MANGO™ et H&M™ en passant par l'électro-ménager comme INDESIT™ ,  provoquent un phénomène auquel on pouvait s'attendre : L'afflux massif de marques " Asiatiques " , Chinoises mais aussi Turques dans les GMS - Grandes et Moyennes Surfaces et GSS - Grandes Surfaces Spécialisées . Un phénomène d'ailleurs initié par les distributeurs Russes .  Dans le secteur des textiles cela impacterait le groupe Espagnol INDITEX™ qui a décidé de fermer la totalité de ses magasins en Russie.

Un grand distributeur d'équipements de loisirs et de sport Français vendait ainsi ses sandales " Made in India "  au prix de 2999 Roubles  avant le 24 février 2022 , c'est à dire environ 35 Euros au même prix qu'en France , alors que ses couts de fourniture en matières premières et de main d'œuvre  étaient en Roupies . Désormais le prix d'un clone de cette sandale toujours" Made in India " sera uniquement tributaire du taux de change Rouble / Roupie , très certainement au travers du système SPFS . 

Cela concerne aussi de grandes marques liées aux équipements immobiliers comme l'équipement électrique de la maison . Si une grande marque Française faisait fabriquer ses boitiers électriques et ses disjoncteurs en RPC , elle vendait ses produits en Russie à des prix intermédiaires assez proches des prix " du monde libre " . Désormais ses fabricants en RPC sont invités à vendre leurs produits en Russie à des prix Chinois .

Concernant le textile , les marques Chinoises distribuées en Russie n'auront très probablement pas à se plier  à l'obligation d'utiliser du " coton éthique " non cultivé au Sinkiang et des vêtements non fabriqués dans cette région ! Ce sera - cyniquement - un partenariat " gagnant-gagnant "!  C'est aussi un épisode de la " Guerre secrète pour le coton " qu'Anton ZICHKA aurait peut-être  aimé écrire ? 

L'arrivée des marques Occidentales de la distribution " grand public " sur le marché Russe s'est produit à une époque où ces marques Chinoises ou Turques n'existaient parfois pas . Ces dernières , excepté les véhicules automobiles , étaient donc confrontées à un marché saturé et même fermé lorsqu'elles ont voulu pénétrer le marché Russe .  

Certains commentateurs évoquent un retour aux " Cherkizons " - черкизонах - c'est à dire les vêtements à bas couts des années 90 originaires d'Asie Centrale disponibles sur les marchés

Ce surnom provient du marché Moscovite de CHERKIZOVSKY fermé en 2009 , officiellement pour des raisons sanitaires et officieusement sous la pression de grands groupes Occidentaux lors des discussions d'adhésion de la Russie à l'OMC , et il est désormais du possible qu'une telle place de marché réouvre Pour faire très simple c'était un Tati™ de 200 ha tenu en majorité par des Chinois , des Vietnamiens et des "Staniens" . 

Ici il faut souligner l'hypocrisie des commentateurs et plumitifs Occidentaux qui " plaignent " la population Russe de se voir privée des grandes marques Occidentales alors qu'ils dénoncent le consumérisme de par chez nous et la confection de vêtements à bas couts en Afrique ou en Asie . Comme le souligne l'article de KP , beaucoup de vêtements présentés en Russie comme confectionnés en Europe ( Espagne , Italie ) par ces grandes marques qui viennent d'annoncer leur départ étaient en fait fabriqués en Afrique et en Asie .

Cette invasion Chinoise ne concernera pas la Sibérie comme certains experts l'affirment doctement mais concernera plutôt le secteur automobile où la part des véhicules pourrait passer en moins d'une année de 7% à prés du tiers du marché , voir plus et bien sûr le marché des smartphones où les fabricants Chinois seront en quasi situation de monopole . Les marques automobiles Chinoises ( CHERY™ , EXEED ™ , FAW™,HAVAL™ ) sont celles qui ont ouvert le plus de concessions en Russie en 2021 , mais pas des " concessions internationales " ! 

Fort ROSS : La désoccidentalisation de l'économie Russe se met en place dans les GMS et les GSS .
Fort ROSS : La désoccidentalisation de l'économie Russe se met en place dans les GMS et les GSS .
Fort ROSS : La désoccidentalisation de l'économie Russe se met en place dans les GMS et les GSS .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Économie, #Fort ROSS, #Géopolitique des ressources

Repost0

Publié le 1 Février 2022

Je ne sais pas si Alain BARLUET lit le blog Ice Station Zebra ?

Je constate juste qu'il emploie l'expression " Forteresse Russie " , peut-être pour évoquer l'expression Fort ROSS - Форт РОСС -  qui en Russie traduit l'idée d'une résistance aux agressions extérieures , avec un esprit de conquête en référence au fort en Californie .

J'ai bien peur en fait qu'il ne cherche qu'à faire un Reductio ad Hitlero par référence à Festung Europa !

Deux articles consécutifs du journal Kommersant décrivent la manière dont les Russes et les banques Russes se préparent à ce que j'appellerai " La Grande Déconnexion " c'est à dire la vie économique sans les systèmes de paiement Occidentaux et les technologies Occidentales dans un monde dédollarisé .

En fait le problème n’est pas de savoir si mais quand se feront cette interdiction du Dollar pour les banques Russes et la déconnexion du système bancaire Russe du réseau SWIFT™ et quel sera l’état de préparation de l’économie Russe et en particulier de son système bancaire à cet instant t !

Les chefs politiques Russes et la population Russe intègrent de plus en plus ces éventualités et le mouvement de départ des Russes des  systèmes de paiement internationaux est une des manifestations de cette vie avec un « nouveau normal » .

Les Russes privilégient ainsi de plus en plus les systèmes de paiement indigènes comme la Carte MIR™ aux dépends des systèmes Visa™ et MasterCard™

En 2021 la part du système de paiement MIR™ de la Banque Centrale Russe  est ainsi passé de 29% à 32% en terme d'émissions et de 23% à 25% en volume de transaction . Une part de marché de 30% en terme de volumes des transactions est prévue pour 2024 . Il est vrai que ce départ des Russes des réseaux de paiement internationaux est largement favorisé par une législation de plus en plus contraignante dans ce domaine ...

Les deux grands réseaux internationaux représentent actuellement environ 65% du marché Russe mais leur part pourrait tomber à moins de 10% et le retrait du marché Russe est même envisagé selon certains experts du secteur  .

 

Il est - très - amusant de noter que dans leurs rapports trimestriels  ces organismes financiers envisagent une montée en gamme des services proposés en Russie pour essayer d'enrayer tant que faire se peut ce déclin alors que la " communauté internationale " ™© évoque de plus en plus des sanctions financières contre le secteur bancaire Russe , voir même sa déconnexion du réseau SWIFT™ et l'interdiction pour les organismes financiers Russes d'utiliser le Dollar US dans leurs transactions . "Nous avons des projets ambitieux - en Russie NDLR - et nous sommes sûrs que la concurrence ne fait que contribuer au développement et à la croissance " a ainsi déclaré un responsable du réseau MasterCard™ au journal Kommersant .

Il faut noter ici que les Etats-Unis et l'Union Européenne se plaignent de la mise en place de mesures et de technologies de substitution en Russie alors qu'ils ne cessent de menacer la Russie et les Russes d'embargo sur ces technologies et services , en particulier les systèmes de paiement . La carte de paiement MIR™ a ainsi été mise en service suite à l'interdiction faite aux réseaux Visa™ et MasterCard™ d'effectuer des transactions avec la Crimée

J'ai l'habitude d'écrire que pour des pays comme la Fédération de Russie - autrefois l'URSS - l'imposition de sanctions si elle provoque dans un premier temps des goulots d'étranglement finit par générer de la concurrence indigène : Ce qui fut vrai pour les Tracteurs Poseurs de Canalisations en 1984 est vrai pour les turbines aérodérivées pour la propulsion marine à partir de  2014 , les systèmes de liquéfaction du gaz naturel en 2020 , les ailes en matériau composite en 2021 et les systèmes de paiement bancaires en 2018 . Il est bon de signaler que l'URSSIE et les Russes sont soumis de manière continuelle depuis 1975 et l'amendement JASON-VANIK à des embargos , ceci à des degrés divers et des étendues diverses . L'idée d'une " carotte " dans le cadre d'une linkage diplomacy rentre donc uniquement dans le cadre d'un discours des chefs politiques Occidentaux pour leurs opinions publiques mais il y a bien longtemps qu'elle ne trompe plus personne chez les chefs politiques Russes et la population Russe . 

L'autre article concerne le " stress test " , ou plutôt le " crash test " ,  réalisé par les principales banques Russes - SberBank™ , VTB™ , Gazprombank™ , Promsvyazbank™ et Alfa-Bank™  -   en cas d'embargo sur les technologies bancaires informatiques et des composants microélectroniques . 

 SberBank™ ( devenu Sber™ ) a ainsi mené des exercices pour simuler la déconnexion des supports des services de Microsoft™ ; Nvidia™ , VMWare™ , SAP™ ( communications interbancaires et connexion à SWIFT™ ) , Oracle™ et Intel™ . Les responsables locaux de ces sociétés refusent toutefois de commenter les conséquences d'un éventuel embargo contre la Russie ou se content de souligner le caractère apolitique et strictement commercial de leur activité .

Si toutes les banques et les sociétés Russes ne semblent pas évaluer à la même aune la menace d'un embargo Occidental sur les logiciels , sur les technologies bancaires logicielles et sur les composants microélectroniques avec la nécessité de migrer vers des technologies indigènes , Sber™ fait office de pionnier dans ce domaine . Depuis le mois d'octobre 2021 la direction de cette banque envisage de se tourner vers des fournisseurs Russes pour équiper ses équipements informatiques dédiés à l'IA et en particulier ceux du type de son supercalculateur Christofari qui utilisent actuellement des composants Nvidia™ . Une autre solution envisagée par la direction de Sber™ serait le rachat d'un fondeur Taïwanais comme VIA Technologies™ , une hypothèse toutefois très peu réaliste compte-tenu des liens entre les industriels Taïwanais et Etasuniens . 

MAJ du 2 février 2022  : Sber™ est le rebranding de SberBank™ 

Fort ROSS - Форт РОСС

Fort ROSS - Форт РОСС

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

A chaque changement de gouvernement au Japon le dossier du contentieux Russo-Japonais sur la souveraineté des îles Kouriles refait surface pourrait on écrire .

C'est encore le cas cette fois avec dans le discours d'investiture du PM Japonais Fumio KICHIDA . 

La réponse de Moscou ne s'est bien sûr pas fait attendre , d'autant plus que le Président Russe Vladimir POUTINE avait  détaillé au début du mois de septembre 2021 lors du VIéme forum économique de l'Extrême-Orient qui s'est tenu à VLADIVOSTOK des facilités d'investissements qui avaient provoqué l'ire de TOKYO . Le gouvernement Russe a appuyé sa réponse par l'envoi de deux vice-ministres comme missi-dominici , MM. Dimitri GRIGORENKO et Marat KOUCHNILINE , sur l'île d' ITOUROUP afin d'y vérifier la bonne mise en œuvre des décisions gouvernementales . Décision qui a son tour a provoqué l'ire Tokyoïte ... 

Il faut noter que outre des établissements économiques les deux vice-ministres Russes visiteront une usine aéronautique et un chantier naval du CMI - pardon BITD - Russe en Extrême-Orient .

Le contentieux - uniquement du point de vue Nippon car pour la Russie il n'y pas de contentieux - sur les îles Kouriles est un axe de plus qui favorise le rapprochement Sino-Russe . Les navires de la MAPL peuvent en effet profiter du " rideau " de cet archipel pour pénétrer dans l'Océan Arctique par le Détroit de Béring  , et en attendant pour déboucher sur l'archipel des Aléoutiennes

Ces déclarations ne sont pas " un coup de canon dans un ciel bleu " . Depuis plusieurs semaines des articles et des publications officielles Russes accusent l'Empire du Japon d'avoir déclenché une " guerre des gaz " lors de la guerre Russo-Japonaise ainsi que de s'être livré à des expériences de guerre biologique lors de la Seconde Guerre Mondiale . On peut noter le chemin parcouru depuis la dislocation de l'URSS car il y a exactement 30 ans , les 14 et 15 octobre 1991 , le vice-ministre des affaires étrangères " Russe " Georgi KUNADZE considérait comme inévitable la rétrocession au Japon des îles d'Habomaï , Shikotan ; Kunashir et Iturup . Aujourd'hui ce Russe avec deux ou trois passeports signe des articles dans " Novaya Gazeta " depuis l'Estonie ! De son côté le député Sergueï BABOURINE demandait la dénonciation de la déclaration de 1956 et envisageait même la rupture des relations diplomatiques Russo-Japonaises .

Comme toujours une image résume beaucoup de choses !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Kouriles : Le retour du serpent de mer du Pacifique .

Voir les commentaires

Repost0