Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 17:48
     
La technologie militaire c'est aussi une question de culture militaire industrielle . Le musée de Toula montre ce qui peut être considéré comme le premier lance-roquettes moderne Russe . Il a été utilisé durant la guerre de 1877-1878 contre l'Empire Ottoman et était destiné à tirer des roquettes de 3 pouces ( 76 mm ) de type " Congreve " . [ lien ] En Russie les fusées " Congreve " étaient dénomées " Système Konstantinov ". [ lien ]  [ lien ] [ biographie Wikipedia ]  Les premières roquettes Russes à usage militaire auraient été conçues et fabriquées dans la banlieue de Moscou vers 1680 . Le premier engagement d'une unité de " lance-roquettes " date de 1825 lors des guerres Caucasiennes contre la cavalerie des " peuples montagnards " . [ lien ]  
Dans les années 1820 le Feldmarschall Alexandre Zasyadko développe le concept de " lance roquettes multiple " . Il met aussi au point une roquette de 6000 m de portée . [ lien ] Le lanceur de la guerre Russo-Ottomane de 1877-1878 préfigure les dispositifs modernes puisqu'il comporte deux secteurs gradués ( on peut voir nettement les graduations du réglage en élévation  ) pour le réglage en azimut et en élévation et est une amélioration très sensible des lanceurs des guerres Napoléoniennes . Les batteries de ces lance-roquettes disposaient donc d'un " centre de calcul de tir " , trés probablement des officiers topographes et artilleurs , qui transmettait les ordres de tir sous forme de charge propulsive ( longueur de la partie propulsive )  et coordonnées ( angles à afficher )  . RocketsSV © Gurov (Russie, Tula). Date de comportement adopté: 15.05.2013, l'Congreve Bombarding Frame, 1806.
Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 16:04

S'exprimant dans la " Voix de la Russie " lors de son analyse géostratégique et politico-militaire  hebdomadaire l'analyste militaire Russe Igor Korochenko , rédacteur en chef de la revue " Défense Nationale " et directeur du Centre d’Analyse du Commerce International des Armes - TSAMTO , a eu des propos très durs vis à vis des EU et de l'OTAN concernant la DAMB .

 

" En déployant la DAMB en Pologne , le système AEGIS dans les mers septentrionales et peut-être demain dans le Passage du Nord-Ouest Canadien , en Mediterranée ,  les EU veulent se comporter avec la Russie , mais aussi avec la Chine , comme ils se sont comportés avec les Amérindiens . Ils mettent un colt sur la tempe et disent : * Maintenant , donnez nous vos terres , vos femmes et votre or !* " " A l'heure actuelle seule la Russie , et dans une moindre mesure la Chine , avec son potentiel nucléaire stratégique est capable de dissuader les EU , mais aussi la France , la Grande-Bretagne et d'autres états , de mener des politiques d'agressions militaires systématiques " .

 

" Toutes les données , publiques ou confidentielles , que nous avons pu obtenir de la part de Raytheon concernant les missiles SM-3 et en particulier ses modernisations nous aménent à penser qu'à partir de 2017 notre potentiel stratégique sera menacé. Toutes les prétendues " informations confidentielles " [ 1 ]  qu'ils veulent nous dévoiler , nous les connaissons déja ! " " Il ne s'agit pas ici de politique mais de mathématiques militaires : Nous avons modélisé sur ordinateur les possibilités d'interception et les conclusions de ces études sont formelles et vont dans le même sens " .

 

Igor Korochenko a aussi annoncé que lors de la conférence du 3 mai 2012 qui aura lieue à Moscou sur la question de la DAMB , les experts militaires , les constructeurs Russes présenteront les résultats de ces simulations afin de dénoncer les mensonges Occidentaux sur ce dossier . Des analyses géostratégiques globales  seront également présentées afin de démontrer la dangerosité de la DAMB pour la stabilité et la paix dans le monde .

 

Les 3 et 4 mai prochains, Moscou accueillera une conférence internationale sur la défense antimissile lors de laquelle le ministère de la Défense Russe devrait présenter des preuves du danger que représente le bouclier antimissile européen pour le potentiel nucléaire Russe.

 

"Le 20 mars, M.Serdioukov a signé des invitations destinées aux ministres de la Défense des pays de l'Otan, de la CEI et de l'OSCE, ainsi qu'à ses homologues chinois, indien, sud-coréen et d'autres", a fait savoir le vice-ministre de la Défense Anatoli Antonov. lors d'une réunion avec les attachés militaires étrangers à Moscou.

Selon lui, l'intervention du chef d'état-major général des forces armées Russes Nikolaï Makarov constituera un élément clé de la conférence. Dans le même temps, la Russie n'a pas l'intention de "dominer" la réunion, a expliqué M.Antonov.  [ lien ] et [ lien ] 

 

[ 1 ] Il s'agirait du paramètre " Velocity at Burnout " - Vbo - vitesse de fin de combustion - скорость после выгорания всего топлива разгонной ступени , cad de la vitesse de l'intercepteur après la phase de propulsion entretenue . [ lien ] , [ lien ] , [ lien ]  ,[ lien ] et [ lien ]   

  De la même manière les experts militaires Russes se refusent à considérer la télèmetrie d'une mission d'interception comme une proposition valable , celle-ci pouvant être manipulée dans le sens désiré par les Etats-Unis . [ lien ] 

 

 

 

 

 

null

 

 

 

 

null

 

 

 

 

 

 

 

null







 

 

null

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 18:22
MOSCOU, 23 décembre - RIA Novosti

 

Le sous-marin nucléaire Russe de 4e génération Iouri Dolgorouki a effectué vendredi un tir en salve réussi de deux missiles intercontinentaux Boulava en mer Blanche, a annoncé à Moscou le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Le sous-marin en immersion, qui se trouve en mer Blanche, a tiré les missiles, qui devaient frapper des cibles sur le polygone de Koura, au Kamtchatka. Le vol des missiles s'est déroulé sans problèmes, les ogives ont atteint le polygone de Koura, au Kamtchatka (Extrême-Orient), à l'heure indiquée", a indiqué le colonel Konachenkov.

Il s'agit du quatrième et dernier tir de l'année de Boulava, les quatre tirs s'étant déroulés avec succès. Au total, la Russie a procédé à 18 tirs d'essai du missile depuis 2004, dont onze ont été couronnés de succès.

Le ministère de la Défense a annoncé antérieurement qu'en cas de succès, le Boulava et son lanceur, le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) Iouri Dolgorouki (classe Boreï), devaient être adoptés avant la fin de l'année par les forces navales russes.

Le missile R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kt et à trajectoire indépendante.

 

Note de l'Editeur : Le tire en salve de plusieurs ICBM  à partir d'un SNLE est un essai extrêment compliqué . Le submersible doit dans les plus brefs délais rétablir sa flottabilité et stabiliser les oscillations qui peuvent apparaître . Comme l'a souligné le directeur de la revue Nastionalnaya Oborona Igor Korochenko , les essais de tels missiles ont toujours une signification (géo)politique et sont des  "messages " envoyés aux compétiteurs et adversaires éventuels de la Russie . Cet essai non-ordinaire  à la veille de manifestations subversives planifièes à Moscou prend tout son sens !

 

 

 

 

 

 

 

 

Russie: tir d'essai réussi de deux missiles Boulava (Défense)

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 22:50
MOSCOU, 20 décembre - RIA Novosti

 

La Russie a testé mardi avec succès un missile antibalistique à courte portée faisant partie de son système de défense antimissile, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole du ministère russe de la Défense.

"Le 20 décembre (…) à 12h01 (heure de Moscou), on a exécuté avec succès le tir d'un missile intercepteur à courte portée intégré au système russe de défense antimissile", a-t-il indiqué.

Selon l'interlocuteur de l'agence, le but de ce tir était de confirmer les caractéristiques techniques et tactiques des missiles antibalistiques équipant les forces de défense aérospatiale .

 

Note de l'Editeur : Le systéme ABM testé est le 53T6

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 18:27
Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 17:08

MOSCOU, 27 juillet - RIA Novosti

Le sous-marin nucléaire russe Ekaterinbourg de la flotte du Nord a effectué mercredi un tir de missile balistique intercontinental Sineva depuis la mer de Barents, a annoncé à Moscou le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

"Le tir a été effectué par un sous-marin en plongée pour vérifier la fiabilité de la Marine stratégique russe. Les têtes du missiles ont atteint leurs cibles sur le polygone de Koura, au Kamtchatka, à l'heure prévue", a indiqué le colonel Konachenkov devant les journalistes.

Les tirs précédents de missiles Sineva se sont déroulés en avril et en mai derniers en mer de Barents. Les missiles tirés par le sous-marin nucléaire Ekaterinbourg avaient atteint leur cible au Kamtchatka.

Le missile à trois étages RSM-24 Sineva (Skiff SS-N-23, selon la classification de l'OTAN) a une portée de plus de 10.000 km. Long de 14,8 m avec un diamètre de 1,9 m, le missile peut emporter une charge de 2,8 t. Son poids au décollage est de 40,3 t. Le missile à combustible liquide peut être tiré d'une profondeur allant jusqu'à 55 m et porter quatre ou dix têtes nucléaires de 100 kt chacune.
Le missile équipe les forces armées russes depuis le 9 juillet 2007Missile balistique de stationnement naval Sineva R-29RMU2

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:11
MOSCOU, 24 février - RIA Novosti

Le Programme national russe d'armement prévoit la construction de huit sous-marins lanceurs d'engins équipés de missiles Boulava d'ici à 2020, a annoncé jeudi à Moscou le premier vice-ministre russe de la Défense, Vladimir Popovkine.

"Les forces nucléaires stratégiques sont la priorité du Programme national d'armement. Il s'agit notamment de la construction de huit sous-marins nucléaires à vocation stratégique dotés de missiles Boulava", a déclaré M.Popovkine.

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante.

 

Un nouveau missile lourd

La Russie envisage de concevoir un nouveau missile balistique lourd intelligent, a déclaré jeudi aux journalistes le vice-ministre russe de la Défense, Vladimir Popovkine.

 

"Nous allons concevoir un missile lourd", a dit M. Popovkine avant de préciser que le nouveau missile à propergol solide Topol est en mesure de transporter huit ogives, tandis qu'un missile lourd en emmènera dix. La durée de service des missiles à propergol solide s'élève à 20 ans et celle des missiles lourds, à 35 ans.

En décembre dernier, Iouri Solomonov, constructeur en chef de l'Institut de technologie thermique de Moscou, concepteur du missile Boulava, a annoncé que la création d'un nouveau missile balistique lourd figurait au programme russe d'armements 2011-2020.

 

 

Les Troupes russes des missiles stratégiques sont équipées de missiles balistiques lourds soviétiques RS-18 et RS-20.

 

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 21:22
MUNICH, 6 février - RIA Novosti

Le nouveau Traité de réduction des armes stratégiques offensives (START) n'influencera pas le développement des missiles balistiques intercontinentaux russes Boulava et Iars, a déclaré samedi aux journalistes le vice-premier ministre russe, Sergueï Ivanov.

"Les projets de développement des armes stratégiques restent en vigueur. Il s'agit des missiles Boulava et Iars ", a précisé le responsable.

Le nouveau traité russo-américain "n'impose aucune obligation supplémentaire à Moscou si ce n'est le respect des limitations", a indiqué M. Ivanov avant de souligner que conformément au document, la Russie ne détruira pas ses missiles.

Signé en avril 2010 par les présidents russe et américain, Dmitri Medvedev et Barack Obama, le traité START est entré en vigueur le 5 février après l'échange des instruments de ratification par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à Munich. Le document prévoit un maximum de 1.550 ogives nucléaires déployées pour chacun des deux pays, soit une réduction de 30% par rapport au niveau établi par le Traité de désarmement nucléaire conclu le 24 mai 2002 à Moscou.

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait à l'avenir constituer l'équipement de base des forces stratégiques navales russes.

Le missile balistique intercontinental RS-24 Iars à têtes multiples est une version modernisée du système Topol-M.

 

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 18:23
MOSCOU, 15 décembre - RIA Novosti

Prévu le 17 décembre en mer Blanche, le 15e tir d'essai du missile balistique russe Boulava n'aura lieu qu'à l'été 2011, a annoncé à RIA Novosti un représentant de la base navale de Severodvinsk (nord).

"La mer Blanche est gelée, ce qui empêche d'effectuer le nouveau tir d'essai prévu le 17 décembre depuis le sous-marin nucléaire Iouri Dolgorouki", a dit l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, les essais pourraient reprendre pendant l'été 2011.

La Russie a procédé à 14 tirs d'essai du missile depuis le croiseur sous-marin lourd à propulsion nucléaire Dmitri Donskoï, dont sept seulement ont été couronnés de succès.

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoires  indépendantes.

 

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 12:11
MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti

La Russie pourrait créer une version terrestre du missile intercontinental embarqué Boulava, a annoncé mardi Iouri Solomonov, constructeur en chef de l'Institut de technologie thermique (MIT) de Moscou, qui a conçu le missile

"Il est possible de créer une version du missile Boulava pour les systèmes de tir terrestres" et cela sera fait si le client le souhaite, a indiqué M.Solomonov dans une interview à la revue russe "Défense nationale" à paraître en décembre.

"Je ne peux pas dire ce qu'il faut adapter, c'est une information secrète. Mais un certain nombre d'éléments du missile, qui constituent environ 10% de son prix, doivent être adaptés à l'exploitation par les troupes terrestres", a indiqué M.Solomonov.

"La structure de Boulava comprend beaucoup d'éléments universels (…) qui sont utilisés dans les missiles Topol-M et Boulava", a précisé l'académicien.

Le missile balistique intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Il s'agit d'un missile à trois étages à propergol solide. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kt à trajectoire indépendante.

La Russie a procédé à 14 tirs d'essai du missile, dont sept, y compris le plus récent effectué le 29 octobre, ont été couronnés de succès.

Le missile Boulava équipe le sous-marin Dmitri Donskoï (classe Akoula, code OTAN - Typhon), spécialement modernisé à cette fin. Mais ce sont les sous-marins de type Iouri Dolgorouki (classe Borée ) qui sont destinés à porter les Boulava. La Russie compte en construire huit d'ici 2015.

 

La charge nucléaire destinée au missile balistique intercontinental russe Boulava est assemblée, a annoncé mardi le constructeur en chef du missile, l'académicien Iouri Solomonov.

"La charge nucléaire est complètement assemblée. Lorsque les missiles seront chargés à bord des sous-marins, le bloc nucléaire de combat sera totalement prêt", a indiqué l'académicien.

 

Interrogé sur la durée de service des sous-marins porteurs de missiles Boulava, M.Soulomonov a répondu: "A mon avis, la durée de service de ces sous-marins est garantie jusqu'à 2050".

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article

Liens