kouriles et kamtchatka

Publié le 25 Avril 2021

C'est une question que j'avais déjà abordé lors de mon premier article consacré à l'Arcto-Pacifique : Le " festonnage " numérique de la façade Arcto-Pacifique de la Fédération de Russie jusqu'à la République Populaire de Chine - qui a gagné le surnom de " Nord-Stream numérique " même si sa désignation officielle est " Polar-Express ou Полярный экспресс " - débutera fin mai 2021 , début juin 2021. La fin des travaux est prévue pour 2026. La partie Occidentale de ce liaison est prévue d'être opérationnelle entre 2022 et 2024 [ voir carte ] 

L'annonce en a été faite le 20 avril dernier à MOSCOU par le vice-ministre des transports  Aleksandr POSHIVAY en présence des représentants de MORFLOT , l'agence fédérale Russe du transport maritime et fluvial . Ce câble comportera 6 paires de fibres optiques avec un débit de 100 térabits/s. Une flottille de neuf navires dont deux navires câbliers participera aux travaux de pose de ce câble d'une longueur de 12 650 Km .

Le câble sera enfoui à une profondeur de 1,5 m chaque fois que cela sera possible et lorsque pour des raisons géologiques il sera impossible de l'enfouir il sera recouvert d'un blindage simple ou double afin de résister à la pression exercée par la glace de la  banquise .[ Voir video à partir de 4:00 pour un échantillon ] 

Ce câble qui est destiné à assurer le développement des villes et des infrastructures industrielles le long de la Route Maritime Nord sera aussi certainement un outil stratégique pour l'armée Russe dans l'exercice de la souveraineté le long de cette façade maritime . Il pourra par exemple servir à transporter les données de  l' " Internet souverain " de l'armée Russe , MILITAIRE , BEAU et SOUVERAIN ! .

A ce titre il sera un objectif de première importance pour l'OTAN . A la grande différence du " Nord-Stream 2 " ce " Nord-Stream numérique " ou " Sevmorput numérique " ne pourra pas être soumis , sinon que de manière symbolique , à des sanctions Occidentales qui pourraient en entraver le développement .  Il viendra en complément et " doublon " d'une constellation de quatre satellites de communication  EXPRESS-RV destinée aux régions Arctiques . 

L'occasion pour moi de vous montrer quelques photos prises lors de l'exposition " Blake et Mortimer " au Musée des Arts et Métiers . 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Arcto-Pacifique : Le " Nord-Stream numérique " sera mis en chantier au début de l'été 2021.
Arcto-Pacifique : Le " Nord-Stream numérique " sera mis en chantier au début de l'été 2021.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Décembre 2020

Si depuis quelque mois un nouveau concept géopolitique et géostratégique a émergé , le concept d' Indo-Pacifique , la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine semblent en train de construire un autre concept géopolitique :L'Arcto-Pacifique (Аркто-Пацифику ). Il fait l'objet d'un article dans Russia in Globlal Affairs . L'auteur y explique en particulier l'aspect constructiviste des concepts géopolitiques en parlant du caractère artificiel de celui d'Indo-Pacifique justement . : " Geopolitical constructs are social phenomena. Their emergence is possible only under certain geographic, political and economic conditions, the Indo-Pacific being a classical example of how such a construct is created."

Il souligne que le concept d' Indo-Pacifique qui est instrumentalisé par les Etats-Unis pour contenir la Chine est perçu de manière différente par les pays Asiatiques .

Ce concept d'Arcto-Pacifique qui en est à son " âge Asiatique regroupe à la fois un concept économique , la livraison à la RPC de gaz naturel depuis les gisements Russes de l'Arctique  par des méthaniers de classe Arctique et les investissements massifs Chinois dans cette région , la " Route de la Soie Arctique " le long du Sevmorput qui permet à la RPC de s'affranchir en partie du goulet d'étranglement du détroit de Malacca mais aussi un concept géostratégique avec un tabou intellectuel qui semble être levé du côté Russe : La présence de SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique . Bien sûr il ne s'agit pour le moment que de spéculations intellectuelles et d'hypothèses stratégiques non-officielles mais le fait qu'elles soient discutées sans réfutation de la part ni des chefs politiques et militaires Russes , ni de la part des chefs politiques et militaires Chinois montre que c'est désormais du domaine du possible comme le souligne l'analyste Lyle J. Goldstein. 

Au delà des ressources gazières , la coopération Russo-Chinoise dans l'Arcto-Pacifique pourrait concerner un secteur à priori incongru : Le soja . L'essentiel des importations Chinoises de soja  provient du Brésil et des Etats-Unis et transitent par le détroit de Malacca ( voir photos ci-dessous ) . Désormais des agriculteurs Russes cultivent du soja à la limite du cercle Arctique  . Ce soja Arctique s'il reste marginal par rapport au soja déjà cultivé en Russie sur la façade Pacifique pour l'exportation vers la Chine pourrait renforcer cette " alliance pour le soja " que Russes et Chinois envisagent . Une perspective qui en tout cas déplait très fortement aux experts et chroniqueurs Etasuniens qui espèrent maintenir la RPC dans un dépendance alimentaire tout en s'assurant des rentrées de devises ! 

Il faut noter ici que la Russie et la Chine viennent en collision directe au travers de ce concept d'Arcto-Pacifique avec les politiques Macroniennes et MilliTalleyrandesques* de boycott de la Route Maritime Nord et de décarbonation de l'économie avec un abandon progressif du gaz naturel . C'est aussi une confrontation directe avec la politique de plus en plus agressive de la France concernant les questions de souveraineté maritime dans la région " Indo-Pacifique " et en particulier son caractère de plus en plus anti-Chinois . 

L'une des particularités de cet arc Arcto-Pacifique est qu'il sera une Mare Clausum , un espace maritime fermé au seul bénéfice des nations riveraines . Voilà qui va certainement faire enrager ceux qui voudront y mener des " opérations de liberté de navigation "™© . L'auteur de l'article suggère toutefois que la Fédération de Russie devra adopter une attitude ferme aussi vis à vis de  la RPC sur la question de la souveraineté sur la Route Maritime Nord : " Moscow will have to exert great efforts to explain to all countries concerned taht their attempts to violate Russia's sovereignity will entail colossal strategic losses . Above all this concerns China which runs the risk of losing a safe shipping route across the Arctic seas and suffering o defeat in a Cold War with the United Sates "

A la fin il évoque même une complémentarité des concepts d' Arcto-Pacifique et d'Indo-Pacifique et envisage un " Yalta océanique " en évoquant une reconnaissance des intérêts Russes dans l'Océan Arctique , de l'Inde dans l'Océan Indien et de la RPC dans la Mer de Chine . 

Ce concept d'Arcto-Pacifique lie du côté Russe les bastions navals de la Mer d'Okhotsk et de l'Océan Arctique .

Sur cette partie " Pacifique " de l'arc Arcto-Pacifique la coopération militaire Russo-Chinoise ou Sino-Russe semble en bonne voie comme on a pu le voir avec les manœuvres aériennes communes entre la Russie  et la Chine il y a une semaine . A contrario de l'hypothèse de la présence des SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique , la présence d'avions Chinois au dessus du bastion naval de la Mer d'Okhotsk semble devenue un " nouveau normal " . 

Enfin même l' " Arcto-Pacifique digital " va devenir une réalité avec la pose d'un câble sous-marin de fibres optiques entre Mourmansk et Vladivostock . Ce câble dont la pose a commencé en novembre 2020 sera " festonné " puisqu'il sera connecté aux ports de la façade Arctique Russe , des Kouriles et du Kamtchatka et aura des ramifications en Chine à Changhaï  . ( voir carte )    Par allusion au " Nord-Stream " ce câble est surnommé " Northern Digital-Stream 1 ". [ MAJ du 30/12/2020 ]

*LeDriantesques

 

Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Septembre 2020

La signature de l'armistice du 2 septembre 1945 qui marque la véritable fin de la seconde guerre mondiale est presque passé inaperçu .

C'est pourtant bien en Asie-Pacifique que la Seconde Guerre Mondiale a commencé et qu'elle s'est terminée alors que l'historiographie officielle la fait commencer et terminer en Europe et que le théâtre d'opération du Pacifique est souvent présenté comme secondaire . Une guerre qui a commencé en 1937 avec l' " incident du pont de Marco-Polo " pour certains historiens Chinois elle débute même 1931 , le 18 septembre 1931 avec l'invasion de la Mandchourie soit une durée de 14 ans  . Le consensus historique étant désormais la date de 1937

Les officiels Chinois quand à eux considèrent de plus en plus que le véritable début de cette guerre mondiale est 1931 , à l'image de Carrie LAM qui a présidé les cérémonies de la commémoration à Hong-Kong.

S'il ne faut retenir qu'une seule image c'est bien celle de de la signature de l'armistice à bord du cuirassé " USS Missouri " . 

Une délégation Japonaise caricaturale , engoncée dans ses costumes , essayant d'imiter le " bon chic " Occidental avec un chapeau haut de forme face à des militaires Etasuniens avec leur uniforme " cool " .

C'est peut-être là qu(il faut aussi chercher la défaite du Japon ?

Une capitulation dont l'écho résonne encore du côté des îles Kouriles ou des tensions en Mer de Chine .

 

2 septembre 1945 : Des Japonais engoncés face au " cool " Etasunien
2 septembre 1945 : Des Japonais engoncés face au " cool " Etasunien

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Juillet 2012

Les garde-côtes Japonais ont accusé aujourd'hui trois patrouilleurs chinois d'être entrés dans les eaux territoriales nippones, à proximité d'îlots au centre d'un différend territorial avec la Chine, entraînant une joute verbale entre Tokyo et Pékin.
Les trois navires Chinois se sont approchés de ces îles de mer de Chine orientale, appelées Senkaku en japonais et Diaoyu en chinois, tôt mercredi matin, après avoir été repérés par un bateau des garde-côtes nippons, ont précisé ces derniers. Identifiés par les garde-côtes comme les Yuzheng 202, Yuzheng 204 et Yuzheng 35001, les navires chinois ont dans un premier temps refusé d'obtempérer à l'ordre des garde-côtes de quitter la zone.
"Nous opérons dans des eaux chinoises. Ne vous en mêlez pas. Quittez les eaux territoriales chinoises", ont lancé les équipages chinois aux garde-côtes nippons. Quelques heures plus tard, les patrouilleurs chinois ont toutefois quitté la zone considérée par les Japonais comme faisant partie de leurs eaux territoriales, tout en continuant de croiser non loin. Cette nouvelle péripétie intervient quatre jours après que le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a annoncé un projet gouvernemental de nationalisation de ces îlots inhabités, administrés par le Japon mais revendiqués par la Chine ainsi que par Taïwan.

Le 5 juillet dernier le premier ministre Russe Dmitri Medvedev s'est déclaré indifférent quant à la réaction de Tokyo suite à sa récente visite sur une des îles Kouriles faisant objet d'un litige territorial Russo-Japonais, a rapporté un correspondant de RIA Novosti à Petropavlovsk-Kamtchatski.

"En ce qui concerne la réaction de nos partenaires japonais, j'y suis indifférent à tel point que je n'ai pas envie de perdre mon temps à répondre à cette question", a indiqué le chef du gouvernement Russe devant les journalistes.

"Qu'est-ce que nous avons à discuter avec eux? La présence du chef du gouvernement Russe sur le territoire Russe? Comme ça on risque d'aller trop loin", a estimé M.Medvedev.


C'est don bien un Axe Moscou-Pekin qui est train de se mettre en place en Asie face à Tokyo comme je l'ai déja évoqué sur ce blogue , ceci malgrè des projets energétiques communs Russo-Japonais , en cours de réalisation ou planifiès ![ lien ]

 

Cet axe repose sur les piliers suivants  :

  

1- La coopération énergétique : La Russie est loin de réorienter vers le Japon de manière significative par des terminaux LNG ou des terminaux pétroliers sa coopération " gazoducière " et " pipelinière " avec la Chine . Cette coopération Russo-Japonaise s'ajoute mais ne substitue pas à la coopération Russo-Chinoise .

  

2- La coopération sécuritaire et diplomatique  : Russes et Chinois sont tous deux en conflits de souveraineté avec le Japon . [ voir supra ]

  

3-  La coopération stratégique  : Pékin rejoint la position de Moscou sur la question de la DAMB  : Les destroyers AEGIS Japonais visent par exemple aussi bien la capacité de dissuasion Russe que Chinoise ! Pekin soutient aussi la position de Moscou sur la DAMB en Europe .

  

4 - La coopération mémorielle : Russie et Chine , quelque soient les régimes , luttent côte à côte contre l'Empire du Japon depuis la fin du XIX éme siècle . Tous deux conviennent de dénoncer le " révisionnisme " [ Japonais ] . [ lien vers article  ] et [ lien vers article  ]  

 

 

 

Vu de Pékin , ces interets communs sont partagés , en particulier sur les questions de souveraineté face au Japon !

Du point de vue stratégique cette alliance " prend en tenaille " le Japon par le Nord et le Sud ...

Comme l'explique stolietie [ lien ] la position de la Chine sur la souveraineté des îles Kouriles a évolué au gré des relations Sino-Soviétiques puis Sino-Russes . A partir du milieu des  années 60 Pékin a ainsi soutenu la position de Tokyo . Désormais Pékin se réaligne de nouveau , que ce soit au niveau des diplomates que des analystes , sur la position Russe  . Lorsqu' il est question de la mise en valeur de l'archipel , il est question de la Russie , de la Corée du Sud , de la Chine mais le Japon est ignoré ! C'est le cas par exemple de ce partenarait Sino-Russe pour un projet d'élevages de.... " concombres de mer " qui n' a pas l'heur de plaire à Tokyo  ...[ lien ] 

 

 

 

 

Le cuirassé russe Petropavlovsk

null

null

 null

null

null

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 14 Janvier 2012

MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti

"La visite de surveillance" effectuée samedi par le ministre japonais des Affaires étrangères Koichiro Gemba aux Kouriles du Sud risque de nuire aux relations bilatérales russo-japonaises, a déclaré le ministère Russe des Affaires étrangères.

  

"Le chef de la diplomatie nippone Koichiro Gemba a observé samedi les îles Kouriles du Sud depuis une vedette de patrouille qui se trouvait dans les eaux territoriales japonaises (…). Si ce déplacement était appelé à réaffirmer la position de Tokyo - que nous jugeons inacceptable - concernant l'appartenance de ces îles Russes, cela risque d'entraver le renforcement des relations bilatérales", a indiqué le ministère dans le communiqué.

D'autre part, "si cette démarche a été organisée pour mettre en valeur l'importance de la coopération mutuellement avantageuse entre les régions frontalières russes et japonaises, nous ne pouvons que la saluer", a déclaré le ministère.

  

Note de l'Editeur : Il y a quatre jours la Russie avait envoyé un message d'appaisement et de paix en direction du Japon .

 

"Il me semble que le problème (des îles Kouriles - ndlr) est hypertrophié. Il est dramatisé et politisé à l'excès. Il est impossible de réduire les relations (entre la Russie et le Japon - ndlr) à ce problème", a indiqué la  la Présidente du Conseil de la Fédération (sénat Russe), Valentina Matvienko, en visite à Tokyo er  interrogée par des journalistes Russes et Japonais.

 

 

Selon elle, la Russie reste ouverte à un dialogue qui permettrait de rapprocher les positions des deux parties, même s'il n'existe pas de solution rapide.

"Nous devons nous préparer à un long travail dans le calme (...). La Russie souhaite autant que le Japon trouver la solution à ce problème et signer le traité de paix", a souligné Mme Matvienko

 

 Le dossier du réarmement Russe des îles Kouriles , largement justifiè par la posture belliciste du Japon comme vient de le montrer la " visite d'inspection "du ministre Japonais fait l'objet d'un article détaillé dans La lettre d'Ice Station Zebra N°1 de novembre 2011 .

 

Iles Kouriles. Historique.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 12 Novembre 2011

Le " 11 novembre " , c'est NOTRE mémoire . Sous d'autres latitudes il existe d'AUTRES mémoires . Pour la Russie et la Chine en l'occurence c'est la Guerre Russo-Japonaise de 1904-1905 .

 J'avais évoqué sur ce blogue la visite du Président Dmitri Medvedev en Chine en septembre 2010 , plus particulièrement sur la péninsule de Liaotong , et j'avais souligné le fait que la " Guerre Russo-Japonaise "de 1904-1905 ne devait pas seulement s'analyser dans le cadre des relations Russo-Japonaises mais devait aussi prendre en compte la dimension Chinoise du conflit .[ lien ]

 

J'ai souligné le fait que la convention Russo-Chinoise de 1898 [ lien ]  faisait de Port-Arthur non pas une " base navale Russe " mais bien une " base navale Sino-Russe " * et que l'attaque de la flotte Japonaise n'était pas une agression contre l'Empire Russe tout seul mais bien une agression contre les Empires Russe ET Chinois .

 

 Le Président Medvedev avait alors déclaré :

 " Nous devons travailler ensemble pour prendre soin de la mémoire des générations futures en évitant toute distorsion des faits historiques , nous devons défendre la vérité sur les événements de cette guerre [ la 2éme GM ] surtout depuis qu'il ya des forces qui essaient de changer cette vérité historique "

 

 

 

Une partie de cette mémoire vient de ressurgir : Une expédition Sino-Russe  ou Russo-Chinoise  [ c'est l'élément important ] , vient de retrouver l'épave du cuirassé Petropavlovsk

coulè près de Lüshunkou -  Port Arthur - .

Russie et Chine sont donc en train de (re)construire une mémoire commune en Asie .

Sergueï Varchavtchik dans les colonnes de Ria Novosti a écrit un article sur la découverte du cuirassé  Petropavlovsk à cette adresse .

 

* Оба правительства    соглашаются,    что   Порт-Артур,   как исключительно военный  порт,  будет  предоставлен  в  пользование только  русским  и  китайским  судам . Для военных и коммерческих судов других государств он будет считаться закрытым портом

 

Le cuirassé russe Petropavlovsk

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 11 Novembre 2011

KHABAROVSK, 11 novembre - RIA Novosti

 

La Russie envisage de déployer des forces "adéquates" dans les îles Kouriles afin de protéger ses frontières, a déclaré vendredi à Khabarovsk (Sibérie) le président Russe Dmitri Medvedev.

"La présence d'unités militaires y est nécessaire car il s'agit d'une région frontalière. Mais l'ampleur de ces forces doit être adéquate. Il n'y aura rien d'extraordinaire. Personne ne doit l'interpréter comme une démarche militariste", a indiqué le leader russe lors d'une rencontre avec les journalistes des districts fédéraux de Sibérie et d'Extrême-Orient.

 

Le Japon revendique quatre îles constituant la partie sud des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai) rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Russie en a hérité après la chute de l'URSS. Ce différend empêche depuis 65 ans la signature d'un traité de paix entre les deux pays, et empoisonne les relations jusqu'à nos jours.

 

 

Note de l'Editeur : Le réarmement des îles Kouriles fait l'objet d'un article détaillé dans

La Lettre d'Ice Station Zebra N°1 Novembre 2011 .

 

Les Kouriles de discorde

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 21 Octobre 2011

 

Malgré l' " Instant Polonais " qui a suivi le tremblement de terre de mars 2011 au Japon et le rapprochement qui semblait s'esquisser entre la Russie et le Japon sur les questions énergétiques et malgré un changement de gouvernement au Japon et la volonté affichée du nouveau premier ministre Japonais Yoshihiko Noda de renouer un dialogue avec Moscou , le gouvernement Russe et les chefs militaires Russes ont choisi de ne pas hypothéquer l'avenir en commençant le  programme de réarmement des îles Kouriles .

 

 

Cette volonté de vouloir réarmer les îles Kouriles avait été annoncée lors de la visite du Président Dmitri Medvedev sur l'archipel en novembre 2010 .

Si le déploiement de plusieurs systèmes d'armes avait été envisagé , c'est une fois les analyses d'Igor Korochenko , le directeur de la revue Natsionalnaya Oborona , qui se révèlent être les plus précises et qui permettent d'esquisser le futur schéma de défense que la Russie envisage pour cet archipel .

 

 

Ce 19 octobre 2011 marque le 65 éme anniversaire de la présence Russo-Soviétique sur l'achipel après la Seconde Guerre Mondiale et le 55 émé anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre l'URSS et le Japon . C'est cette date qui a été choisie par la presse Russe pour lever un voile sur les premiers déploiements .

 

 

 

 

 

 

 La suite dans " La lettre d'Ice Station Zebra " du 10 novembre 2011 .[ lien ]  

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 28 Septembre 2011

Aprés s'être immiscés dans le dossier du contentieux maritime en Mer de Chine Méridionale entre la Chine et divers états de la région , les chefs politiques et militaires Etasuniens cherchent  à s'immiscer dans le réglement du contentieux territorial entre la Russie et le Japon à propos du dossier des îles Kouriles . Ce n'est pas en soi une nouveauté puisque comme je l'ai indiqué dans ce blogue , il s'agit d'une stratégie délibérée du Dr. Ariel Cohen de l'Heritage Foundation qui cherche à " rapprocher " le Japon de la Russie afin d'éloigner cette dernière de la Chine .[ lien vers article ] *

La Russie et la Chine ont toutefois réaffirmés à plusieurs reprises et nottament lors de la dernière visite de Dmitri Medvedev en Chine qu'ils ne veulent pas de l'intervention d'une " tierce puissance " dans le réglements des litiges territoriaux et maritimes dans la région et que ce réglement doit se faire au travers d'un dialogue bi-latéral .

Le soutien des EU au Japon , car ils n'agissent pas en tant qu'" honnêtes courtiers " , est constant depuis le dernier quart du XIX éme siécle . Depuis les années 1875 , les EU cherchent à utiliser le Japon contre ce qu'ils appellent " l'expansionisme Russe en Extrême-Orient " .

La consultation des archives historiques du Time Magazine et de The New York Times est à cet égard édifiante et seule la période 1941-1945 fait exception à cette stratégie du " containment " contre l'URSS-Russie .

 

  p°35-  Encourage a resolution of Russo–Japanese differences, particularly differences over the four Kurile Islands, so that Russia has options in Asia other than China and so that Japanese–Russian energy cooperation can go forward.

WASHINGTON, 28 septembre - RIA Novosti

Les Etats-Unis conseillent au Japon de ne pas redouter le renforcement de l'armée Russe et de promouvoir la coopération militaire avec la Russie, a déclaré mardi le chef du commandement des Etats-Unis dans le Pacifique, le commandant Robert Willard, devant les journalistes.

"Cela ne vise pas le Japon. A mon avis, les unités Russes du Pacifique cherchent à rétablir leur aptitude au combat et Moscou a l'intention de continuer à renforcer ses forces armées. Je conseillerais d'organiser des échanges militaires entre la Russie et le Japon et de poursuivre ces échanges entre la Russie et les Etats-Unis", a indiqué l'amiral Willard à la question d'un journaliste Japonais sur les activités accrues des militaires Russes dans la région.

"Nous souhaitons poursuivre nos efforts en vue de promouvoir les relations américano-russes et nippo-russes aussi. La Russie devient un partenaire important dans cette région", a ajouté l'amiral.

Selon lui, la préoccupation de Tokyo par les actions de Moscou s'explique par un dialogue insuffisant entre les deux pays sur les vols d'avions militaires Russes au-dessus du Pacifique, non loin de frontières septentrionales japonaises.

L'amiral Willard a annoncé avoir rencontré un militaire de haut rang russe lors de sa visite en Mongolie la semaine dernière. "Nous n'avons pas évoqué les activités russes au large du Japon, mais nous avons examiné avec intérêt le développement des relations entre nos deux pays qui sont loin de traverser une crise. Il m'a invité à me rendre en Russie", a indiqué le chef du commandement US du Pacifique.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0

Publié le 25 Juin 2011

MOSCOU, 23 juin - RIA Novosti

 

La Russie juge inappropriée l'ingérence de Washington dans le litige russo-japonais autour des îles Kouriles , a indiqué jeudi dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

"Il est inopportun de remettre en question la souveraineté russe sur les Kouriles du sud, qui font partie du territoire russe conformément aux bases légales établies au terme de la Seconde Guerre mondiale (…). Dans ce contexte, nous attendons de nos partenaires américains plus de respect envers les accords sur le statut des îles Kouriles conclus entre les pays de la coalition antihitlérienne", lit-on dans le document.

Auparavant, Washington et Tokyo ont convenu de coopérer dans la "normalisation des relations russo-japonaises et la résolution du problème des Territoires du Nord", nom japonais des Kouriles du sud.

Le Japon revendique quatre îles constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles se référant au Traité frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme japonaises. Toutefois, сes îles ont été rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Russie les a héritées après la chute de l'URSS.

Ce différend empêche depuis 65 ans la signature d'un traité de paix entre les deux pays et empoisonne leurs relations .

Nota :

 Le dossier des îles Kouriles est central dans la stratégie de Washington en Asie [ Lien ]  qui cherche à internationaliser - cad impliquer la diplomatie Etasunienne - des conflits de souveraineté bilatéraux à l'exemple de celui entre la Chine et le Vietnam [ Lien ]  . Sur ce point on peut noter la position identique de Moscou et Pékin qui refusent toute ingérence étrangère dans la résolution des conflits de souveraineté en Asie . [ Lien ]

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0