le centenaire de la der des der

Publié le 26 Décembre 2022

Le but de ce blogue n'est pas de corriger toutes les erreurs factuelles , les mensonges et la propagande du MSM à propos de la gue.. De l'Opération Spéciale en cours .

Mais de temps en temps il faut quand même les signaler et se mettre à la place de Sim face à Mireille DARC dans " Elle boit pas , elle fume pas , elle drague pas mais  .... Elle cause !  " 

" Madame !  Où avez-vous appris à dire autant de con*****  ? " 

En l'occurrence il s'agit d'une " journaliste indépendante Franco-Ukrainienne " qui s'exprime doctement sur les livraisons supposées d'armes par la Corée du Nord à la SMP Wagner !

" Si il s'agit d'obus de 152 mm alors le transport se fait par trains * et à priori cela nécessite obligatoirement l'accord du gouvernement  Chinois "! Ce qui laisse supposer qu'il n' y a pas de continuité territoriale entre la Corée du Nord et/ou de liaison ferroviaire avec la Russie .

Ben si ! Il y en a une et le trafic vient d'y reprendre en novembre 2022 ...  Ce n'est d'ailleurs pas amtha un " hasard " si les relations commerciales ont repris cette année après un blocage de près de 2 années .

Une analyse développée des infrastructures d'échange entre les deux pays est disponible sur ce lien , à l'aune justement de ces rumeurs de livraisons de munitions .

Notons qu'aucune des personnes présentes sur le plateau ( l'expert maison des questions militaires , deux généraux , .... )  n'a eu le courage de relever son ignorance car on ne peut pas penser qu'ils ne le savaient pas ... 

Cette conn.. Bourde est basée sur un article du journal Japonais Shinbun™ qui affirmait que la Corée du Nord livrait des munitions à la SMP Wagner par voie ferroviaire  , une information démentie par la Corée du Nord mais est-il bon de le préciser ? 

Il faut noter ici que tout comme la livraison de drones par l'Iran à la Russie n'est pas " honteuse " pour le CMI Russe , la livraison de munitions de Ø152 mm par la Corée du Nord ne l'est pas plus : Produire des munitions de 152 mm cela nécessite juste d'avoir justement des productions mécaniques et chimiques " stabilisées " depuis des dizaines d'années , un parc de machines-outils dédiées ou de MOCN avec des programmes " stabilisés " et du personnel formé affecté à ces productions , bref du " temps-machine " et du " temps-personnel " .Cette importation consiste donc à libérer ce " temps-personnel " et " temps-machine " pour d'autres productions .  . Il faut se souvenir ici que vers les mois de mars et d'avril 2022  l'Occidentalie se livrait à une " danse du ventre " devant des pays comme l'Egypte pour la livraison de ces munitions à l'Ukraine ... 

Pour comprendre ces concepts il faut revenir à la Première Guerre Mondiale et aux " munitionnettes "  . Les " munitionnettes " ce sont ces femmes sans formation technique qui ont été employées par centaines de milliers pour la production de munitions et qui remplaçaient les hommes partis combattre . Ici les ouvriers et ouvrières travaillant pour le CMI Nord-Coréen sont tout simplement les " munitionnettes "de l'Armée Russe et de la SMP Wagner™ et lorsqu'une ouvrière spécialisée Nord-Coréenne fabrique des obus de 152mm sur sa machine-spéciale " old-school " , assemble des charges explosives ou des fusées RGM-2M  elle permet à -  libère un - un technicien Russe d'usiner des composantes de cellules de missiles ou des pièces d'un blindé sur une MOCN  . 

N'ayant pas trouvé de vidéos Russe ou Française , je vous propose une vidéo Ukrainienne sur la fabrication " moderne " d'un obus de 152mm mais bien sûr ceux-ci peuvent s'usiner avec le même niveau de qualité sur des machines traditionnelles comme celles qui doivent équiper le CMI Nord-Coréen . La MOCN est beaucoup plus utile pour usiner des pièces aux caractéristiques morpho-dimensionnelles ( forme et dimension ) complexes et requiert un opérateur qualifié . De la même manière la métrologie en cours de fabrication peut s'effectuer avec des instruments de mesure " traditionnels " comme le palmer , un comparateur sur un marbre et une jauge calibrée et pas nécessairement une Machine à Mesurer Tridimensionnelle - MMT - comme dans la vidéo .

* On écrirait " par voie-ferrée " ou " par voie ferroviaire " 

[ MAJ ] du 31-12-2022 : L'ancienne barbouze Alain RODIER aurait suggéré , toujours sans donner de preuves et en précisant qu'il n'en dispose pas , qu' " une partie des convois " pourraient transiter par la RPC .

Comme le disait Pierre DAC : " Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes fondamentaux et indissociables de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir " 

Géopolitique des flux entre la Corée du Nord et la SMP Wagner™ : Notion bourgeoise de la géographie !
Géopolitique des flux entre la Corée du Nord et la SMP Wagner™ : Notion bourgeoise de la géographie !
Géopolitique des flux entre la Corée du Nord et la SMP Wagner™ : Notion bourgeoise de la géographie ! Géopolitique des flux entre la Corée du Nord et la SMP Wagner™ : Notion bourgeoise de la géographie !

Восславь КИМ и передай боеприпасы : Praise KIM and pass the ammunitions !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Décembre 2022

Tout le monde a entendu parler ces dernières semaines de cette " arme du pauvre "™© qui pourtant est employée pour des " frappes barbares "©™  sur le réseau électrique Ukrainien : Les drones Sha.. Geran-2 qui ne sont juste que des " obus de 155 mm radiocommandés  " selon moncolonel Guillaume ANCEL mais qui pourtant aux côtés des " vieux missiles " KH-22 selon moncolonel Michel GOYA et d'autres mettent tant à mal le réseau électrique Ukrainien .

Un simple , minable " obus de 155 mm guidé "™©  quand il explose au dessus d'une sous-station en libérant des billes de tungstène cela signifie la destruction d'un équipement de plusieurs centaines de milliers d'Euros dont la reconstruction peut prendre plusieurs semaines voir plusieurs mois . Ce ne sont pas les transformateurs de distribution de 2000 kVA livrés par dizaines sur des palettes et complaisamment montrés par le MSM .

Et bien cet obus qui explose à une certaine hauteur pour " arroser " une cible et qui est guidé - à l'époque par radio - c'est l'invention d'un ingénieur Etasunien du début du XXéme siècle considéré comme " controversé " dans son propre pays : Lester BARLOW .

" Controversé"  car dés l'année 1913 on le retrouve aux côtés de Pancho VILLA qu'il essaye de persuader d'employer un avion comme arme dans des missions de bombardement , y compris contre les Etats-Unis . Le personnage de Lee ARNOLD interprété par Robert MITCHUM dans le film " Pancho VILLA " de 1968 justement s'inspire en partie de son périple Mexicain . C'est durant ce séjour au Mexique qu'il aurait développé ce qui peut-être considéré comme les premières " bombe aériennes " obtenues en fondant des roues de wagon . 

Durant la première guerre mondiale Lester BARLOW met au point une bombe qui explose à environ 3m du sol pour provoquer un " arrosage " de la cible et développe par la suite des fusées de bombes réglables qui explosent à plusieurs mètres du sol pour améliorer cet " arrosage " . Il s'intéresse très tôt au radioguidage et conçoit le concept de " drone suicide " avec un appareil capable d'estimer une altitude de manière automatique au moyen d'un altimètre avant d'exploser . Le Sha... Geran-2 vient d'être inventé ... Sa carrière d'inventeur est chaotique après la première guerre mondiale au cours de laquelle il a été surnommé " bomb wizard "  et il n'est pas prophète dans son pays avec son " rayon de la mort pouvant détruire des centaines de km2 " .

Il décide alors de vendre son invention au Japon , à l'Allemagne et se tourne enfin vers l'URSS qu'il considère comme le seul pays capable de réaliser son invention pour le " désarmement mondial " . Ces contacts ont lieu au cours de l'année 1932 et c'est le maréchal Mikhaïl TOUKACHEVSKY himself qui est chargé de l'expertise du projet de Lester BARLOW qu'il soutient auprès du Vojd : Un drone volant téléguidé depuis un avion qui explose au dessus de sa cible . Ce drone avait une variante : Il pouvait à son tour bombarder la cible avec des sous-munitions dont certaines incendiaires . 

L'histoire de ces contacts entre l'inventeur Etasunien et les autorités Soviétiques est racontée dans cet article de Kommersant™ . Ces contacts tiennent un peu de la partie de poker menteur puisque Lester BARLOW refuse de dévoiler les plans de son invention avant d'avoir vu les travaux Soviétiques et inversement . Ce sera finalement le Politburo avec en particulier Lazare KAGANOVITCH qui signeront la fin de ces contacts en présentant Lester BARLOW comme un escroc et même un espion agent d' H.HOOVER . Le Vojd semblait toutefois intéressé par les inventions de L.BARLOW et préconisait de maintenir les contacts avec lui .

L'histoire ne s'arrête toutefois pas là car les Soviétiques utiliseront apparemment son concept de drones guidés depuis un bombardier et bombardant une cible ou explosant au dessus pour développer leur concept de " chasseur parasite - bombardier " accrochés sous l'aile d'un TB-3. Quand à Lester BARLOW si pendant et au lendemain de la Première Guerre Mondiale il a pu bénéficier d'importantes subventions gouvernementales pour mener ses recherches sur les bombes et les grenades sous-marines , ses projets d'explosifs surpuissants et surtout de " bombe guidée " - par un pilote qui devait s'éjecter en parachute avant l'impact - rencontreront beaucoup moins de succès à partir de 1942  ! 

Finalement " un obus de 155 mm radiocommandé "™©   c'est une technologie presque centenaire et ce n'est rien du tout . Sauf quand ça explose au dessus d'une sous-station ! ... 

Il faut noter aussi qu'en France ce concept de drones guidés depuis un avion était étudié comme je l'avais déjà écrit dans un article .

 

 

 

Lester BARLOW et ses " enfants " Lester BARLOW et ses " enfants "

Lester BARLOW et ses " enfants "

Lester BARLOW aux côtés de Pancho VILLA et présentant son " drone suicide " à un membre du Congrès . Lester BARLOW aux côtés de Pancho VILLA et présentant son " drone suicide " à un membre du Congrès .

Lester BARLOW aux côtés de Pancho VILLA et présentant son " drone suicide " à un membre du Congrès .

La " bombe volante " ... Pilotée !

La " bombe volante " ... Pilotée !

Extension du domaine du bombardement !

Extension du domaine du bombardement !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Octobre 2022

Bien sûr cet article est écrit à l'instant " t " et ne préjuge rien d'un bilan plus précis ou de développements et d'attaques ultérieures . C'est ce qui explique les parenthèses du titre .

Je veux bien sûr parler de l'attaque combinée par air et par mer menée par des drones Ukrainiens contre la base navale de SÉBASTOPOL  qui s'est terminée par la destruction totale des forces attaquantes et par des "dégâts mineurs" infligés au dragueur de mine  Ivan Goloubets ainsi qu' à une partie (боносетевое заграждени - à définir ) du barrage de confinement de la base de SÉBASTOPOL . Les éventuels dégâts à la coque et/ou à un radar de la frégate Admiral MAKAROV ne sont ainsi pas confirmés à l'instant où j'écris ces lignes .

Selon le communiqué du Ministère de la Défense Russe cette attaque a impliqué  9 drones aériens et de 7 drones navals . Quatre drone navals ont été détruits dans la rade extérieure et trois drones intérieurs .  L'une des images les plus spectaculaires de cette attaque restera la destruction d'un drone naval par un hélicoptère de combat avec celles supposés être de l'attaque d'un drone semi-submersible contre un navire de la classe Admiral MAKAROV*

L'utilisation de drones navals télécommandés contre les installations Russes à SÉBASTOPOL a déjà été évoquée dans ce blogue . On notera juste qu'à ce stade la " 3éme dimension " - sous marine - n' pas pas été impliquée dans cette attaque et il faut se poser la question si l'attaque contre le barrage de confinement n'est pas une préparation à une telle attaque dont j'avais souligné l'actualité dans ce blogue en vous invitant à regarder le film " L'ennemi silencieux " .

De nombreuses vidéos ont montré ces dernières semaines des Forces Spéciales Ukrainiennes s'entraînant avec des militaires Britanniques au déploiement d'un drone HYDROID. Lors de la reprise de l'île aux Serpents ces FS avaient utilisé un scooter de plongée considéré comme le " high end " civil .

Alors bien sûr la colenelie commettante et la généralie  commettante ne manqueront pas de souligner l' " audace " de cette attaque en faisant éventuellement un Reductio ad Tarento ou un Reductio ad SaintNazairio  mais " les faits sont têtus "™©  : A l'instant " t " où sont écrites ces lignes cette attaque est un échec du moins à défaut de réelles preuves !

Je ferais ici plutôt un Reductio ad Tartousio car il est fort probable que la flotte de la Mer Noire a du se baser sur le RETEX des attaques de drones contre la base de TARTOUS pour organise sa défense   , du moins pour la composante aérienne . Le premier drone naval a été repérée par le matelot Artiom JILTOV de quart en veille visuelle aérienne à bord du navire de patrouille LADNY .

Il faut ici noter , vous êtes sur Ice Station Zebra , que le 29 octobre 1914 la marine Impériale Ottomane a mené un raid sur les port d'ODESSA , SEBASTOPOL , ANAPA et NOVOROSSIYSK et le 29 octobre 1955 est la date de l'explosion du croiseur NOVOROSSIYSK - GIULIO CESARE  dans la rade de Sébastopol . Si l'hypothèse d'une mine Allemande de la Seconde Guerre Mondiale est souvent évoquée , celle de l'attaque de plongeurs de combats Italiens est aussi citée .

Après cette attaque les chefs politiques Russes ont annoncé leur retrait de l'accord céréalier avec l'Ukraine en soulignant que cette attaque visait justement des navires civils impliqués dans la mise en œuvre du côté Russe de cet accord . Ce retrait pourrait aussi être justifié par la thèse que ces drones auraient pu été largués par un " navire-mère " de type vraquier céréalier . Une hypothèse que j'avais mentionné dans mon article de blogue dés le mois de septembre et qui est reprise par le capitaine de 1er rang ( CR ) Vladimir GUNDAROV  ainsi que par le communiqué du MAE Russe . D'où la mention de la catégorie " géopolitique des flux " et " géopolitique des ressources " .

[ MAJ du 30/10/2022 ] : L'article de Naval News de ce matin .

[ MAJ du 31/10/2022 ] : Comme je l'avais suggéré dans mon article de septembre 2021 l'analyse d'un système de guidage retrouvé sur l'épave d'un drone repéché semble valider l'hypothèse le déploiement à partir d'un " navire mère " à partir du " corridor céréalier " . C'est une tactique très utilisée par les " e-narcosubmarinos " , en fait des bateaux semi-submersibles  à profil bas , des trafiquants de drogue Colombiens. J'en profite pour vous rappeler cet article sur la (pré)-histoire de ces drones suicides . 

Article pouvant être complété !

* Je me base sur le fait que des remous d'étrave sont visibles , non imputables au ressac des vagues sur un navire au mouillage mais caractéristiques d'un navire en déplacement . La signature thermique des cheminées est visible . On notera d'autre part que malgré le tangage prononcé des images il n'y pas de traces d'embruns sur l'optique comme sur une autre vidéo ( interception par le Mil-Mi , image de droite ) . De la même manière l'étrave du drone naval n'est pas dans le champ de la caméra comme sur la vidéo " de jour " . On peut supposer un mat optique érectile - comme un périscope - mais c'est peu probable ... Mais je suis très loin d'être un spécialiste d'interprétation d'images OSINT . Au mois de mai 2022 un " deep fake " montrant l'Admiral MAKAROV la proie des flammes suite à une prétendue frappe de missile NEPTUN avait déjà été diffusée sur les réseaux sociaux . Cet article sera bien sûr modifié selon les développements .

 

Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche  ? Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche  ?

Image réelle - à droite - ou exercice de simulation - à gauche ?

Le raid du 29 octobre 1914

Le raid du 29 octobre 1914

Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !
Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER ! Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !

Subsea Delivry Vehicule - Underwater Delivry Submarine : ATTENTION DANGER !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Octobre 2022

Comme toujours la rédaction de cet article se fait à l'instant "t " et ne préjuge en RIEN l'évolution de la situation avec en particulier la livraison de systèmes de défense anti-aériens à l'Ukraine . C'est aussi une discussion avec un ami sur les réseaux sociaux qui m'a inspiré ce titre qui fleure bon nos vieux films de SF des années 50-60 et qui semblent inspirer le MSM .

J'ai déjà évoqué les drones Sha.... Geran-2 sur ce blogue et l'actualité du jour m'y invite à le faire de nouveau .

Tout d'abord j'ai une pensée pour la " généralie commentente " , MM. mesgénéraux PALOMEROS ,TRINQUAND et DESPORTES qui nous assurent depuis des semaines avec leur suffisance que ces drones sont les " armes du pauvre " d'un " Poutine aux abois " . Je laisse de côté mongénéral PELLISTRANDI . Quand on en est à dire que " Poutine va capituler comme Pierre le Grand ( SIC ! ) en 1917 " , il est plus que temps d'aller sucrer les fraises dans un EHPAD voir aux Musée des Invalides comme " Monsieur pipi "  . 

 Tout comme Paris-Soir™  écrivait en mai 1940 que " Le Me 109 ne vire pas à droite et a les mitrailleuses qui s'enrayent "  , le MSM Occidentalien a présenté ce système d'armes comme défectueux , low-tech et que sais-je encore ... 

Le voici devenu depuis une semaine et plus particulièrement depuis ce matin une " arme de terreur " si inefficace selon le général Australien - à la retraite bien sûr -  mygeneral Mick RYAN qu'elle prive plusieurs centaines de localités Ukrainiennes d'électricité .

Car je suis sûr derniers lecteurs et lectrices d' Ice Station Zebra que vous l'avez compris : Le drone Sha... Geran-2 c'est avant tout une formidable " arme anti sous-stations "™© .

Il suffit en effet que sa charge militaire peu importante de l'ordre de 40kg  soit constituée d'explosifs associés à des shrapnels et qu'elle explose en " arrosant " une sous-station électrique ( voir photo ) pour que tous les composants sensibles au premier rang desquels les sectionneurs et les transformateurs soient détruits ou fortement endommagés . La vulnérabilité de ces transformateurs - mais aussi des réactances shunt - se situe essentiellement dans les réservoirs d'huile de refroidissement ( voir photo ) . C'est cette huile qui en brûlant  provoque les incendies si caractéristiques que l'on peut voir sur les photographies . Les dégâts sont encore plus importants et irréparables si sans provoquer l'incendie de l'huile de refroidissement le "cœur" du transformateur est pénétré par les éclats ou " balles " . 

On peut ici se poser la question de savoir si les chefs militaires Russes n'ont pas été "inspirés" par la vague d'attaques " décroissantistes " dans le cadre d'un " Ecosabotage " qui frappe ces infrastructures un peu partout dans le monde de la part de néo-Luddites ?  Celles-ci ont commencé par le " fusillage " d'un transformateur dans une sous-station avec du " gros plomb " le 16 avril 2013 en Californie , et depuis ce modus operandi est cité en référence dans des " manuels d'instruction " des " eco wariors " ! Cette attaque est connue sous le nom de METCALF snipper attack .

Ce faisant ce type de systèmes d'armes permet un "effet de levier" très important : Un drone Sha... Geran-2 est estimé à 20 000 USD, un transformateur HT de 600 KUSD à 1 Mio USD .

Il faut noter que cette attaque est peut-être une réponse symétrique , du moins pour les attaques sur les sous-stations et non pas sur des villes , à l'attaque d'infrastructures prés de BELGOROD . Une inscription sur l'aile d'un drone Geran-2 détruit porte en effet le nom de cette cité . Les personnels chargés des réparations sont eux équipés de gilets anti-éclats et de casques quand aux véhicules d'intervention ils ont été renforcés. 

Bien sûr en attendant d'autres systèmes plus sophistiqués les forces armées Ukrainiennes doivent faire face à cette nouvelle menace . Pour ce faire elles recommandent - enfin juste aux militaires - d'utiliser la tactique de la " boule de feu " que l'on enseignait autrefois aux "dégourdis de la 11éme " . Enfin du moins quand leurs cadres étaient à peu prés surs qu'ils ne retourneraient pas contre eux - de manière accidentelle -  leurs armes . Il s'agit de diriger le tir des armes automatiques d'un groupe de fantassins vers la zone où est censé se trouver l' aéronef quelques secondes après l'ordre de tir . Il faut toutefois ici noter que l'interception de cette cible est hasardeuse - à l'instant " t " où sont écrites ces lignes notez le - dans la mesure ou elle se situe en dessous du seuil de détection de nombreux systèmes sol-air fixes ou même portables . Signalons ici un " instant MARIDOR* " qu'a connu un pilote Ukrainien dont le Mig-29 s'est écrasé après que les réacteurs de son avion ont été détruits par les débris du drone Shae... Geran-2 qu'il venait d'abattre . 

Cette non-efficacité des drones Iran... Russes est d'ailleurs corroborée par les réactions hystériques de la " diplomatie " Etasunienne et de la " diplomatie " Française ... 

On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ! 

* Tant qu'à faire un " Reductio ad Hitlero " à la petite semaine comme le font les " pontes "de la Blogospère Défense & GP en comparant ces drones aux " armes V " , montrons que nous connaissons l'histoire aussi et que nous savons invoquer les mânes des héros . 

Je vous rappelle ici cet article que j'ai publié il y a déjà quelque temps ! Des conseils qui plus d'un siècle après sont toujours d'actualité ! 

[ MAJ du 24/10/2022 ] Alors que notre expertie colonelesque et généralesque continue de mépriser ces munitions rodeuses en les comparant à des obus de 155 mm , The Economist qualifie au contraire ces frappes sur le système énergétique Ukrainien de " compétentes et efficaces " Si j'ai parlé d' inspiration écoterroriste supra , The Economist évoque le concours d'experts du secteur électrique Russe . Ce serait le minimum minimorum ... ( voir carte infra ) 

La guerre de demain : Les drones volants attaquent !
" Post-mortem " d'un Sha... D'un Geran-2

" Post-mortem " d'un Sha... D'un Geran-2

De la " chair à Geran-2 "
De la " chair à Geran-2 " De la " chair à Geran-2 "
De la " chair à Geran-2 "

De la " chair à Geran-2 "

Incendie du transformateur d'une sous-station
Incendie du transformateur d'une sous-stationIncendie du transformateur d'une sous-stationIncendie du transformateur d'une sous-station

Incendie du transformateur d'une sous-station

Noir c'est noir !

Noir c'est noir !

Le " classique " de chez " classique " : L' entrainement à la  " boule de feu " des " dégourdis de la 11éme "
Le " classique " de chez " classique " : L' entrainement à la  " boule de feu " des " dégourdis de la 11éme " Le " classique " de chez " classique " : L' entrainement à la  " boule de feu " des " dégourdis de la 11éme "

Le " classique " de chez " classique " : L' entrainement à la " boule de feu " des " dégourdis de la 11éme "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Septembre 2022

Voilà un scoop qui coupera l'herbe sous les pieds de quelques " spécialistes " autoproclamés du MSM et des RS ! 

Lorsqu'ils vous présenteront cette couverture de Le Petit Journal comme une " découverte " pour se lancer dans des digressions historico-géopolitiques , notez l'heure de parution de celle-ci sur ce blogue et signalez là à eux : Mardi 6 septembre 2022 08:40 . 

On pourrait en dire autant des armées Occidentaliennes en 1914 et 1939 d'ailleurs !

Tant qu'à faire un Reductio ad Stalino , une photo de frontovikis recrutés en 1941 au GouLag .Ce recrutement fait l'objet de téléfilms récurrents à la télévision Russe depuis quelques années mais malheureusement depuis le 24 février 2022 les bandes annonces disparaissent des sites de partage vidéos Occidentaliens ...

Nota : Je reposte ce jour cet article car il va certainement être de nouveau d'actualité ! [ voir photo ] 

 

 

SCOOP [ MAJ ]  : L'armée Russe recrute jusque dans les bagnes de Sibérie ! SCOOP [ MAJ ]  : L'armée Russe recrute jusque dans les bagnes de Sibérie !
Les unités " suicides "de prisonniers étaient assez nombreuses en 1941-1942

Les unités " suicides "de prisonniers étaient assez nombreuses en 1941-1942

" Premièrement, ils sont patriotes et ne peuvent pas permettre la disgrâce de leur patrie. Deuxièmement, ce sont des professionnels du plus haut niveau "

" Premièrement, ils sont patriotes et ne peuvent pas permettre la disgrâce de leur patrie. Deuxièmement, ce sont des professionnels du plus haut niveau "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Mai 2022

Un article de " Russia In Global Affairs " publié durant l'été 2021 qui redéfinit la notion de " Guerre Froide " comme un conflit à part entière " en dessous du seuil "

Un des éléments les  plus intéressant est la perspective historique qui fait remonter le terme de " Guerre Froide " au XIV éme siècle ( 1327-1332 ) et au Libro dos Estados de Juan MANUEL où l'auteur emploie l'expression " la guera tivia " ( la guerre tiède ) pour désigner les escarmouches , vols de bétails , prise de captifs , attaques de villages , .... Entre Chrétiens et Musulmans dans la péninsule Ibérique . Lors de la réimpression au XIXéme siècle pour commenter l'affrontement entre le monde Ottoman et l'Europe le terme tivia a été traduit par fria .L'expression attribuée à George ORWELL ou à Herbert Bayard SWOPE est donc beaucoup plus ancienne que cela et  roll-back  ne serait donc que la réinterprétation de Reconquista et les " lignes rouges "  les nouvelles rayas ? De nombreux historiens s'accordent à dire que la dernière " Guerre Froide " - celle entre l'URSSie et l'Occidentalie - a commencé en 1917 et l' " Atlantisme " a débuté avec la visite du Président Woodrow WILSON à PARIS

Comme le souligne l'auteur , Alexeï KOUPRIANOV , l'arme nucléaire a rendu systémique cette notion en l'affranchissant de la géographie des " zones de contact " .

L'article fait aussi une étude de la stratégie navale à développer et donne crédit à la " stratégie hybride " développée par les milices maritimes Chinoises et les flottes de pêche comme outil de contrôle de zones maritimes contestées . 

L'auteur propose le développement de  bases navales hybrides  militaro-économiques , des " citadelles maritimes " - dont le modèle pourrait être les futures emprises Chinoises dans le Pacifique , pour le moment uniquement civile NDLR .

Géopolitique : Repenser la " Guerre Froide "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Avril 2022

Aux Chrétiens Orthodoxes et à leurs familles !

CHRIST EST RESSUSSCITÉ ! 

Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ]
Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ]

La blogosphère Défense & GP Francophone , à l'image de " Lignes de défense " de Ouest-France™ , ayant délibérément pris parti pour un camp y compris en matière religieuse voici quelques photos des célébrations des fêtes de la Pâques Orthodoxe " de l'autre côté de la colline " comme aurait pu l'écrire Sir Basil Henry LIDDEL HART

En prime un historique des célébrations de ces fêtes dans les forces armées Russes depuis les guerres Russo-Ottomanes du XIX éme siècle !

Ce type de documentation vous ne le trouverez nul part ailleurs ... Sur l' avant-dernière photo vous pouvez observer que les " sœurs de la victoire " qui offrent le Koulitch de Pâques aux volontaires de la RPD sont dans l'uniforme des armées Russes de la Première Guerre Mondiale . Cette coutume était déjà présente au sein des forces armées Serbes lors des guerres en Ex-Yougoslavie . 

Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ]
Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ] Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ] Joyeuses Fêtes de Pâques [ bis ]
Pâques 1945

Pâques 1945

Voir les commentaires

Repost1

Publié le 23 Avril 2022

C'est la confirmation de l'hypothèse que j'avais formulé dans mon premier article sur le croiseur  MOSKVA  ainsi que dans l'article dans lequel je vous avais parlé de l'hypothèse formulée par le capitaine de 1er rang Sergueï GORBACHEV : Une mission d'inspection puis très probablement une mission de récupération de composants sensibles sur l'épave du croiseur et très certainement de destruction de cette épave vient d'être lancée par la flotte de la Mer Noire .

A priori il n'y aurait rien d'exceptionnel quand à la difficulté de cette mission - mise à part qu'elle se déroule dans une zone d'opération des armées - sauf que cette mission nous ramène plus d'un siècle en arrière , il y a exactement 110 ans ,  au débuts de ce que l'on nomme désormais le " seabed warfare " . Une histoire dont je vous avais donné les grandes lignes aussi sur ce blogue .

Le navire d'assistance KOMMOUNA vient d'être dépêché sur les lieux du naufrage du MOSKVA . Il n' y aurait rien d'exceptionnel si le KOMMOUNA n'était pas le navire de guerre en service le plus ancien au monde puisqu'il a été lancé en 1912 , c'est à dire sous le règne du Tsar Nicolas II . Son activité opérationnelle a commencé en 1915 dans la Baltique et il a participé à d'innombrables missions sous tous les " Tsars Rouges " , de LÉNINE à BREJNEV. Cette actualité pourrait être regardée par la " petite lorgnette " , avec mépris comme le font le MSM et la blogosphère Défense & GP en particulier Francophone , mais j'estime qu'il faut la traiter avec plus de sérieux comme le fait - presque - toujours H.I. SUTTON dans son blog " Covert Shores " . 

La genèse de ce navire et son architecture caractéristique de type " catamaran "sont intimement liés à l'émergence de l'arme sous-marine au début du XX éme siècle et à la nécessité de porter secours à des submersibles en difficulté , le plus souvent avariés ou en panne sur le fond marin . La cause des avaries pouvant être une action de guerre ou une " fortune de mer " comme ce fut le cas avec les sous-marins " Farfadet " et " Pluviôse  " de la Marine Nationale le 23 juillet 1905 et le 26 mai 1910 . Les tâtonnements , les accidents au cours des opérations de secours  et le manque de moyens dédiés ont eu un grand impact au sein des marines de guerre à travers le monde , y compris jusqu'en Amérique Latine au Brésil . A delà du concept de " navire ravitailleur de sous-marins " - submarine tender - le concept d'un navire dédié à des missions de secours et de maintenance des submersibles prenait corps . 

Le " Petit Journal " constitue comme toujours avec les cartes-postales un excellent moyen pour avoir une idée très précise des " moyens et des techniques " de secours de l'époque . J'en profite pour vous donner la première photo sous-marine datant de 1899 . Comme le montrent des CP d'époque le principal accident qui survenait lors des opérations de secours et en particulier de renflouage était le chavirage des barges sur lesquelles étaient installées les grues ou les chaînes de relevage . C'est dû tout simplement au moment de basculement et donc pour éviter ce chavirage il fallait symétriser les efforts au travers de deux pontons placés de part et d'autre du submersible à relever . Dans le cas du Pluviôse le chavirement fut causé par la rupture d'une chaîne de pesage  . L'étape suivante ce fut de réunir ces deux pontons au moyen d'une architecture de type " catamaran " par des fermes métalliques et de créer une darse centrale  . Ces fermes servent aussi de points d'accrochage aux élingues de relevage des charges immergées et aujourd'hui au bathyscaphe AS-28 ( voir schéma de relevage du L-55 )   Il semble d'ailleurs que cette idée existait depuis l'antiquité Grecque et Romaine pour relever des colonnes et d'autres charges  tombées d'un bateau de transport  - une maquette de ces navires-grues est visible dans cette exposition -  comme pour les péniches de débarquement avec les navires huissiers ! 

Il faut ici noter le courage du capitaine Anatoly ISHINOV qui a réussi à convaincre sa hiérarchie de moderniser ce navire en 2018 - alors âgé de 105 ans - et de le garder au service actif . Mis à part un système de positionnement dynamique ce navire est parfaitement " moderne " dans le cadre du seabed warfare contemporain et peut certainement servir de modèle pour la conception d'un successeur . Si l'on veut être rigoureux intellectuellement , l'entrée du KOMMOUNA  dans le Seabed warfare  date de 1967 avec la refonte - je préfère à rétrofit - du navire pour ses 55 ans et sa transformation de navire de relevage sous-marin en navire d'appui à des submersibles de secours et d'exploration sous-marine .

Un navire avec cette architecture en catamaran est en tout cas beaucoup plus fonctionnel dans des missions de support au seabed warfare ( bathyscaphes , drones XLUUV , ROV , ... ) que des navires de la classe  Marcel Le Bihan

Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA ! Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA !
Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA !

La première marine au monde à adopter un tel type de navire fut non pas la Marine Nationale , ni la Royal Navy ou l' US Navy mais la Kaiserliche Marine avec le SMS VULKAN .

Lancé le 28 septembre 1907 et armé le 28 février 1908 , c'est à dire entre les naufrages du " Farfadet " et du " Pluviôse " , il a directement servi de modèle au navire qui allait devenir le KOMMOUNA  !

Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques techniques de ce navire - au départ " VOLKHOV -  ВОЛХОВ - lors de sa construction qui est évoquée sur ce site  et sur celui-ci . Juste pour évoquer sa structure en deux coques réunies par quatre fermes métalliques . Il faut noter ici qu'à l'époque le calcul de telles structures " en treillis "  est parfaitement maitrisé comme en attestent des calculs contemporains refaits par ordinateur avec la méthode des éléments finis *. Le " Pape de la RDM " - ou plutôt le " Pope de la RDM " - Stephen TIMOCHENKO aurait participé à sa conception . De la même manière la légende sur la " formule de l'acier PUTILOV™ " qui aurait été perdue après la révolution Russe est à relativiser : Comme le montrent des études métallographiques  réalisées par OAO KOMPOZIT™ sa résistance exceptionnelle à la corrosion proviendrait du brunissage de l'acier SIEMENS-MARTIN utilisé pour sa fabrication . ( voir vidéo )  Des travaux d'entretien réguliers sont toutefois nécessaires car corrosion il y a .

Il faut aussi noter que la propulsion du SMS VULKAN était assurée par deux groupes turbine vapeur-électrique alors que la propulsion du VOLKHOV était assuré par deux diesels . La propulsion du SMS VULKAN  est donc quelque part plus " moderne " que celle du VOLKHOV  devenu  KOMMOUNA  car elle s'adapterait plus facilement à un positionnement dynamique . 

* Diagramme de CREMONA et méthode de RITTER . Débuts des méthodes énergétiques pour les systèmes hyperstatiques et critères de résistance . Il y 20 ou 30 ans le calcul - manuel - de l'élingage d'un submersible aurait été un " classique " en " taupe " ou en BTS-DUT , voir en secondaire . 

Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" !
Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" ! Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" !
Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" ! Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" !

Un rêve de Gadzart Steampunk qui aurait " collé " pas mal de "taupins" !

Des détails de la coque rivetée et de l'hélice . Comme ça tous ceux qui parlent sans savoir , sauront !
Des détails de la coque rivetée et de l'hélice . Comme ça tous ceux qui parlent sans savoir , sauront ! Des détails de la coque rivetée et de l'hélice . Comme ça tous ceux qui parlent sans savoir , sauront !

Des détails de la coque rivetée et de l'hélice . Comme ça tous ceux qui parlent sans savoir , sauront !

Je ne vais pas vous faire l'historique de toutes les missions du VOLKHOV-KOMMOUNA , juste pour vous rappeler le sauvetage des submersible AG-15 et L-55 qui sont parfaitement documentés photographiquement .  

Il faut aussi signaler la mission de relevage d'un Su-24 en 1977 à une profondeur de 1700 m qui est souvent évoquée à propos de ce navire mais très peu - pas du tout - documentée . Ce n'est pas sans rappeler la mission de relevage du F-35 de la Royal Navy en Méditerranée qui relève bien du " seabed warfare " . 

Aujourd'hui le KOMMOUNA est le navire support de ROV's de fabrication Occidentale et surtout d'un bathyscaphe de type AS-28 . Celui qui fut coincé dans un réseau d'hydrophones lors d'un exercice de la flotte du Pacifique en 2005 et dégagé par un ROV de modèle SCORPIO™ . Ses derniers équipements " Occidentaliens " sont toutefois en voie de " Russification " , en particulier avec des robots sous-marins Russes de type ROV dérivés du MARLIN-350 МАРЛИН-350  qui remplacent les ROVs Britanniques achetés par la Marine Russe

L'épave du MOSKVA vient d'être déclarée comme " patrimoine de l'UNESCO " par le gouvernement Ukrainien qui affirme qu'elle repose sur des fonds marins dépendant de sa juridiction . Rien n'est moins sûr !

Quelque soit cette prise de position qui semble relever d'une argutie juridique il ne faut pas oublier que les fonds marins sont comme la rue : Ils appartiennent à ceux qui y descendent ! C'est même l'adage de base du " seabed warfare " . Si le KOMMOUNA n'est bien sûr pas capable de relever l'épave du MOSKVA , ses capacités de levage sont largement suffisantes pour relever des radars ou des missiles conteneurisés et pour ensuite déposer des charges explosives pour détruire l'épave . 

Un ajout intéressant pour un futur navire de ce type serait de mettre sur une des fermes un bras multiple rotatif  semblable à celui du YANTAR pour la mise à l'eau de véhicules sous-marins .

 

Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA ! Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA !
Seabed warfare : Retour vers le futur sur l'épave du MOSKVA !

La mission du KOMMOUNA se déroule toutefois dans ce que l'on appelle une " zone d'opérations des armées " , une " zone de guerre " et il doit être protégé contre les attaques , en particulier celles d'une  mosquito fleet  et contre les menaces aériennes ! La position de l'épave permettrait toutefois de le protéger par une " bulle AA " à partir de la Crimée .

Pour terminer cet article je vous invite à aller sur ce site  et sur celui-ci ! Vous en saurez autant , sinon plus , sur le KOMMOUNA que tous les " ôxpôrts "  du MSM et de la blogosphère Défense & GP Francophone qui commentent cette actualité ! 

 

Nota  : Les rédacteurs de ce blog ne répondent à aucune sollicitation de collaboration 

Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication 

Maj du 24-04-2022 15h30 : Replacement de " KOMOUNA " par " KOMMOUNA " 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Avril 2022

Une expression historique est toujours à manipuler avec " précautions " et il arrive que l'on trouve avec les moteurs de recherche des marqueurs de l'époque . Si " Haltbefehl " se réfère bien sûr à l'ordre donné par Adolf HITLER aux troupes Allemandes de ne pas attaquer par voie terrestre la poche de Dunkerque , un moteur de recherches vous donne désormais le nom d'un rappeur Allemand d'origine Turco-Kurde ...

Mon propos n'est pas bien sur non plus de verser dans le " reductio ad Hitlero " mais ce blogue utilise beaucoup de " clins d'oeil " au second voir au troisième degré .

Cet article fait bien sûr allusion au discours - largement mis en scène - du Président Russe Vladimir POUTINE avec son ministre de la Défense Sergueï CHOÏGOU où le chef poltico-militaire Russe enjoint à son second d'arrêter l'offensive militaire contre le bastion en parti souterrain de l'usine AZOVSTAL™ pour la transformer en un - horresco referens - siège . Une tactique militaire que j'ai évoquée sur ce blogue à l'occasion du 150 éme anniversaire de la guerre de 1870-1871.

Comme toujours il faut se référer au VERBATIM de la rencontre pour comprendre ce qui s' y est dit et je prends le risque de vous donner le lien vers le site du KREMLIN

Cette rencontre a donné à un nombre incroyables d'exégèses et de commentaires dans l' " ôxpôrtie Occidentalienne " et je vous laisse vous y reporter . Dans le " reduction ad Hitlero " qui est régulièrement fait parmi cette communauté je n'y ai pas pourtant trouvé de références à la bataille de Dunkerque et je vous avoue que je m'en étonne  ? Pas vous ?

Je m'étonne encore plus que les " militaires commentateurs " comme mongénéral PELLISTRANDI ou mon colonel GOYA n'aient pas comparé le major Serhiy VOLYNA au commandant Sylvain RAYNAL ! Venant d'une journaliste comme Aurélie CASSE c'est plus que compréhensible , venant de militaires-historiens cela devient une faute .... Je ne ferai pas à mes - derniers -lecteurs l'affront de leur expliquer pourquoi ! 

Comme je l'ai évoqué dans un article précédent la " guerre souterraine " est une guerre à part et l'annonce de l'arrêt des opérations terrestres " cinématiques " sur le site d'AZOVSTAL™ a donné lieu à quelques commentaires intéressants de la part de personnes qui me semblent habilitées à en faire dont un spéléologue-psychiatre  et un ancien officier des " commandos Alpha " . Ce dernier , le lieutenant-colonel Andreï POPOV affirme que les forces armées Russes disposent d'une grande partie de la cartographie des points d'accès aux réseaux souterrains , complétée par le témoignage de déserteurs et de personnes qui sont enfuies . Il évoque la solution visant à utiliser des munitions thermobariques - particulièrement efficaces pour les souterrains NDLR - pour la rejeter car non discriminatoire .

C'est en effet une nouvelle forme de guerre qui commence avec sa psychologie , ses tactiques et aussi ses matériels , une " guerre des catacombes " comme l'a défini le Président Russe qui est désormais un terme de plus en plus repris par les différents commentateurs URSSIens . Il s'agit certainement d'une référence à la " guerre des catacombes " d'Odessa durant la Seconde Guerre Mondiale .

L'idée d'investir l'usine d'AZOVSTAL™ - c'est l'expression appropriée -  de manière étanche n'est pas en soi ni anachronique ni dénuée de sens sur le plan militaire . A condition bien sûr que cette "étanchéité " soit.... étanche .

Il ne faut pas oublier , par exemple , que ce réseau souterrain sous l'usine AZOVSTAL™ pourrait déboucher dans des bâtiments d'habitation situés en dehors de l'emprise de l'usine , permettant aux retranchés de mener des actions de sabotage au sein de la zone tenue libérée par les forces Russes et de retourner précipitamment sous terre ... Des patrouilles régulières seront donc certainement nécessaires dans un " second cercle " autour de l'usine , ne serait ce que pour essayer de deviner le quartier ou débouchent - car elles existent à coup sûr - ces sorties . Ce type de réseau souterrain défensif qui se prolongerait dans des maisons d'habitation est évoqué dés le début du XX éme siècle par Pierre GIFFARD dans l'opus " Le siège de Londres " de " La guerre infernale " .

Il faut aussi s'assurer que les ressources des assiégés ne soient pas renouvelées , en particulier l'eau ! Si le fort de VAUX et celui de MIDWAY dans " L'Aviateur du Pacifique " tombent c'est par ce que leurs réserves d'eau se sont épuisées . Il n'est pas impossible que le " monde souterrain " de l'usine AZOVSTAL™ soit connecté à la Mer d'AZOV et que des distillateurs ou désalinisateurs d'eau par osmose comme ceux à bord des voiliers y soient présents ? 

L'aspect psychologique de ce siège dans un milieu souterrain confiné est mis en avant par le spéléologue-psychiatre Vladislav KRASIN et l'expert militaire Igor KOROTCHENKO : Les assiégeants vont essayer de créer des lignes de ruptures entre les différentes composantes du groupe humain soumis à des privations et des conditions d'hygiène certainement de plus en plus déplorables . Ces assiégés vont être amenés à mener des actions de plus en plus audacieuses mais aussi désespérées au fur et à mesure que leurs conditions de survie vont se dégrader . 

Sur le plan technologique , des mesures géophysiques permettront certainement de déterminer non seulement des cavités mais aussi des agrégats bétonnés et ferraillés comme les murs des bunkers , du " bon béton Soviétique " comme le commentait un historien  ! La profondeur maximale estimée de 30m est loin d'être rédhibitoire mais il faut se poser la question de l'influence des structures des machines et des bâtiments sur la sensibilité des mesures .

Comme je l'ai indiqué dans l'article précédent , la cartographie des espaces souterrains est essentielle . Le " travail psychologique " des transfuges est ainsi primordial tout en prenant en compte la possibilité d'une opération de désinformation . Izvestia cite le cas d'un employé qui décrit des cachettes possibles en relation avec le processus d'élaboration des produits finis , les tôles en l'occurrence : Les couloirs de circulation souterrains liés au processus de fabrication se trouvent à proximité de conduits d'eau de refroidissement des laminoirs . Ils offrent donc à la fois abri et ressource en eau , même si celle-ci ne doit pas certainement présenter toutes les garanties d'hygiène ! 

Bien sûr il existe d'autres " solutions techniques " pour investir une zone industrielle et des infrastructures souterraines de manière " technologique "  mais  je désire les garder confidentielles ... 

Investir une place comme AZOVSTAL™ nécessite donc la collaboration d'une équipe pluridisciplinaire comme on pourrait en rencontrer lors d'une prise d'otages : Militaires , psychologues , médecins , ingénieurs de diverses spécialités , architectes , historiens , ...

Pour les amateurs d'histoire et pour ceux qui voudraient bâtir un raisonnement politique pour interpréter ce " Хальтбефель " de manière un peu plus sérieuse que celles que l'on peut trouver dans le MSM et la blogosphère Défense &GP Francophone  je vous propose cet excellent livre de François DELPLA !

Je vous livre aussi ce lien sur notre imaginaire collectif des " résistances souterraines " tel qu'il a pu être formaté par certaines de nos lectures , par exemple " Blake et Mortimer " .

 

 

Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

UNDERGROUND : Le Haltbefehl© de la poche d'AZOVSTAL™
Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Verdunio
Reductio ad Verdunio

Reductio ad Verdunio

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif ! Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !
Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?
Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Avril 2022

Le 3 avril 1922 ce que l'on appelle le " Stalinisme " prenait officiellement naissance avec la nomination de Iossif - et non pas de Josep - au poste de Secrétaire Général du Parti Communiste de l'Union Soviétique - РКП(б)

Comme le 875éme anniversaire de la fondation de MOSCOU célébré hier ce sont deux dates qui passent inaperçues au milieu de la guer ... L'Opération Spéciale en cours . 

2022 c'est aussi le 150éme anniversaire de l'arrivée de l'Empire Russe sur les marchés pétroliers mondiaux avec l'ukase autorisant la prospection libre du pétrole sur le territoire de l'Empire et ceci par toute personne physique ou morale , Russe ou étrangère  . Un anniversaire à mettre en relations avec les menaces de l' Occidentalie contre ces exportations . Il faut noter que déjà à l'époque il s'agissait de stabiliser le budget de l'état ...

Comme toujours c'est Anton ZISCHKA qui a le mieux parlé de cette histoire . 

ROUGE : Le Stalinisme à cent ans !
Trois anniversaires sinon rien !
Trois anniversaires sinon rien ! Trois anniversaires sinon rien !

Trois anniversaires sinon rien !

ROUGE : Le Stalinisme à cent ans !

Voir les commentaires

Repost0