80eme anniversaire de la campagne de france

Publié le 21 Mai 2020

Alors que FR3 poursuit son travail de sape d'occultation mémorielle sur cette journée du 20 mai 1940 , il y a 80 ans l'armée Française commettait un crime de guerre que les circonstances ne peuvent pas excuser : L'éxecution à Abbeville de prisonniers civils étrangers , pour la plupart Belges mais aussi des Italiens antifascistes , des juifs Allemands et Hongrois . Le nombre de morts recensés est de 21 personnes sur un convoi de 78 prisonniers civils partis de Belgique .

Contrairement à ce que la propagande résistancialiste et mémouârialiste laissera croire il ne s'agissait pas de collaborateurs pro-Nazis mais des neutralistes de droite , un communiste , un antifasciste et des opposants aux régimes totalitaires Nazis et Hongrois de confession Juive . Parmi ceux qui seront fusillés le lendemain figure aussi un chauffeur de camion d'endives , celui qui avait été réquisitionné par l'armée Française pour transporter les prisonniers ...   Entassés dans la nuit du 19 au 21 mai 1940 dans le sous-sol du kiosque d'Abbeville , ils seront extraits quatre par quatre de leur gêole au petit matin par un petit officier péteux , le capitaine Marcel DINGEON , commandant une escouade de soudarts avinés fuyant l'avance de l'armée Allemande . Un autre officier , le lieutenant René CARON et un sous-officier  le sergent-chef François MOLET prirent part à la direction du  massacre qui fut interrompu par le courage du capitaine DAILLIEZ et du lieutenant Jean LECLABART .

Les circonstances de cette exécution sont parfaitement horribles puisqu'il ne s'agit pas d'une exécution telle qu'on se la représente avec le supplicié face au peloton , cela leur fut refusé , mais souvent d'une execution par une arme de poing ou un tir de fusil à bout touchant , dans le dos comme ce fut le cas pour Joris van SEVEREEN .

Arrêtés , condamnés à mort et exécutés par le gouvernement de VICHY , René CARON et François MOLET furent réhabilités après la guerre par les chefs politiques Français et la hiérachie de l'armée Française et ont reçu le titre de " Mort pour la France ". L'état Français et l'armée Française sont donc responsables de ce crime de guerre et ce encore 80 années jour pour jour après sa commission . 

PASSANT SOUVIENS TOI !           

 

 

20 mai 1940 : Le crime de guerre de l'armée Française à Abbeville . 20 mai 1940 : Le crime de guerre de l'armée Française à Abbeville .
Les crimes doivent avoir un visage , les criminels aussi : François MOLET .

Les crimes doivent avoir un visage , les criminels aussi : François MOLET .

Voir les commentaires

Repost0