Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 23:48

MOSCOU, 13 octobre - RIA Novosti

 

La station dérivante SP-38, dont l'équipement a été acheminé sur la banquise dans la mer des Tchouktches par le brise-glace NS Rossiya , a été inaugurée vendredi 15 septembre, raconte sur son blog Alexandre Stelliferovski, envoyé spécial de RIA Novosti à bord du navire.

"Nous avions certaines craintes concernant les ours qui pourraient éventuellement se joindre à la cérémonie pour profiter du grand gâteau confectionné pour l'occasion. Pour plus de sécurité, les deux chiens "membres" de l'équipe surveillaient le site en respirant l'air pour prévenir de la présence d'hôtes malvenus.

Pourtant, comme le communiqué officiel le révèle, "les ours n'ont pas assisté à la cérémonie".

Est-il possible que la chanson karaoké interprétée par le chef de l'expédition juste après l'hymne national russe les ait chassés?.."

Une équipe des 15 chercheurs séjournera sur la station SP-38 pendant un an afin de  réaliser de nombreuses études sur l'atmosphère, les glaces et l'océan Arctique.

 

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 09:43
Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 20:01

Les membres de l'expédition SP-38 à bord du brise-glace NS Rossiya ont enfin trouvé chaussure à leur pied ou plutôt banquise à leur pied . Au bout de la troisième tentative la plaque de glace dérivante qui présente les caractéristiques optimales pour l'installation de la station polaire dérivante SP-38 à enfin été identifiée par 76.05°N 175.34°W au nord de l'île Wrangel .

La banquise qui doit accueillir la station SP-38 doit présenter une épaisseur suffisante de 2 à 3m et être suffisamment agé en l'occurence trois ans . Cette banquise ne doit pas présenter de fractures et de crevasses et être suffisamment grande pour pouvoir y niveler des spots pour hélicoptères et même une piste d'atterisage . La sélection des candidats se fait par une observation satellitaire et aéroportée mais seul une inspection in situ au moyen de carrotages

  permet de retenir le site présentant les garanties suffisantes de sécurité et de perennité dans un contexte de réchauffement du climat dans l'Arctique .

 

Liens :

Russian polar explorers descend on drifting ice floe

Station polaire russe: le Rossiïa a trouvé une banquise d'accueil

 

RIA NovostiRussian polar explorers descend on drifting ice floeRussian polar explorers descend on drifting ice floe

21:33 11/10/2010 On Monday, Day 10 of the Arctic expedition, Russian polar explorers started unloading their equipment and supplies on a drifting ice floe they will call home for the next year or so.>>

Repost 0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 01:05

Réponse : De la "  géopolitique scientifique " , c'est à dire rassembler aux moyens d'écho-sondeurs * les preuves de l'appartenance à la masse continentale Russe de la dorsale Lomonossov . Suite du reportage de vesti.ru  à bord de l'Akademik Fyodorov .

 

 

* Sur la photo ci-dessous on s'apperçoit [ En haut de l'écran à droite ] qu'il s'agit d'echosondeurs Kongsberg Topas   fournis par la firme Norvégienne Kongsberg Gruppen [ Logo en bas à gauche de l'écran ] . KG est le principal contractant militaire des forces armées Norvégiennes et donc d'une armée de l'OTAN ! Une de ses filiales participe même au programme du F-35 .

 Sa filiale Kongsberg Maritime intégre des solutions d'echosondage mutifaisceaux particulièremment pour le NOAA Etasunien

Ce n'est un secret pour personne que l'Akedemik Fyodorov a été equipé en Norvége avant son départ pour cette mission d'arpentage des fonds-marins dans l'Arctique mais les Canadiens , qui doivent eux aussi utiliser des solutions développées par Kongsberg Maritime , ne doivent pas trop apprécier cette coopération Russo-Norvégienne qui se fait à leur dépends . Si la Norvège a réglé ses litiges avec la Russie ,le Canada non et en particulier au sujet de la dorsale Lomonossov   !

Dans les années 80 , une des filiales du groupe Konsberg avait été impliquée dans le Toshiba-Kongsberg scandal : La fourniture à l'Urss de machines-outils à commande numérique multi-axes capables d'usiner des surfaces gauches comme les pales des hélices de submersibles : Run Silent, Run to Moscow  et Submarined by Japan and Norway .

Les Canadiens vont ils crier au Kongsberg-Fyodorov scandal ?

En tout cas l'appel à un embargo sur les " technologies arctiques" à destination de la Russie lancé par Ariel Cohen et plusieurs centres analytiques Eatsuniens ne semble pas avoir trouvé d'écho dans les fjords Norvègiens .

 

Le blogue  du correspondant de Ria Novosti Alexander Stelliferovsky :Arctic diairy

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 23:23

Suite du reportage de vesti.ru sur l'expedition de la station SP-38 et du brise-glace Rossiya  sur le " toit du monde " .

Présentation des deux chiens Dean et Dick . Si la légende de l'Ouest veut que les poulets présentaient leurs pattes pour être attachés chaque fois que les pionniers montaient dans leurs chariots , l'arrivée d'un barbu - Artour Tchilingarov - à bord d'un hélicoptère avec des pastèques et du raisin signifie pour eux le départ pour de nouvelles aventures sur la banquise , c'est la " relève de la garde Arctique " !

 

Le reportage décrit une des missions prioritaires  des scientifiques de la station SP-38 : Le calibrage du systéme de géolocalisation satellitaire GLONASS aux hautes latitudes qui servira à la Marine Russe pour opérer dans la région . [ La Russie va  renforcer la présence de sa marine dans l'Arctique ]

Vous trouverez ici une intro à la geolocalisation par satellite .

 

 

 

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 10:40

MOSCOU, 5 octobre - RIA Novosti

 

L'équipage du brise-glace à propulsion nucléaire Rossiïa, qui fait route vers le Pôle Nord pour y installer la station scientifique dérivante SP-38 (Pôle Nord-38), a aperçu les premières glaces à l'horizon.

L'envoyé spécial de RIA Novosti à bord du navire Aleksandre Stelliferovski continue son blog consacré à la mission du brise-glace:

"Le 5 octobre. Nous étions à 50 milles à l'ouest de l'île Vize (océan Arctique) vers 11h30. Il fait moins 5 à l'extérieur. Il a neigé presque toute la journée de lundi, les ponts du navire sont glissants et on nous a conseillé d'être très prudents surtout dans les secteurs dépourvus de rails de protection.

Cet avertissement ne concerne pas les deux chiens qui ont été amenés à bord par air depuis l'île Vize. Ils courent partout et semblent s'y connaître, c'est leur troisième expédition polaire.

Les premières glaces à l'horizon! Les glaces de mer sont attendues dans deux ou trois jours".

Le brise-glace nucléaire a quitté le port de Mourmansk le 1er octobre dernier et doit y rentrer dans 25 jours environ. La station dérivante SP-38 qu'il transporte restera en Arctique pendant un an. Quinze chercheurs étudieront l'océan, la glace et l'atmosphère de la région arctique qui influent sur le climat global.

 

 

La mission du brise-glace est conduite par Artour Tchilingarov, explorateur et représentant spécial du président Russe pour la coopération internationale en Arctique et en Antarctique.



Celui-ci a déclaré mardi  que la Russie allait formuler une demande trés documentée à la  Commission des Nations Unies sur l'Extension du Plateau Continental [ 1 ] :

" La science et seule la science peut prouver à qui appartient le plateau continental Arctique . C'est pour cette raison que nous menons cette effort dans l'Arctique - cette année et l'année prochaine . Nous nous préparons à soumettre notre demande devant les Nations-Unies en 2013 "

 

La demande précédente de la Russie déposée en 2001 avait été rejetée en raison de " données imprécises " en particulier la verificabilité des coordonnées de collecte de certains échantillonages du fond marin et de certaines levées bathymétriques .



" C'est un fait qu'une grande partie du travail a été fait à une époque [  de 1970 à l'an 2000 - NDLR ] ou il n' y avait pas de systèmes comme le GLONASS . Mais maintenant chaque point , chaque mesure de profondeur peut être est localisée précisemment et peut-être vérifiée de manière aisée " .

 

L'expedition SP-38 qui a failli être remise en cause  raison d'un manque de fonds , a reçu le feu vert et une aide financière lorsqu'elle s'est recentrée sur la  " géopolitique scientifique " .

Le brise-glace transporte huit echo-sondeurs qui seront mis en service sur la station polaire dérivante et qui permettent de dresser une coupe [ tomographie accoustique  ? ] [ voir photo ]  sédimentaire du plateau continental afin d'apporter des preuves de la souveraineté Russe sur certaines portions de l'Océan Arctique et en particulier sur la dorsale Lomonossov , souveraineté récemment remise en cause par le Canada.

L'expedition SP-38 comprend un spécialiste de la bathymétrie  .

Comme l'explique Tomash Petrovsky responsable de la station SP-38 :

" La question du plateau continental , c'est une question de bathymétrie " qui precise que les cartes bathymétriques modernes sont encore assez imprécises .

" Quelque fois la différence entre la profondeur réelle et la profondeur cartographiée peut atteindre 500 mètres "

 

Les membres de l'expéditon restent évasifs sur l' " aspect géopolitique " de la mission :

" En ce qui concerne l'aspect géopolitique de notre mission  , nous n'avons pas de commentaires à faire  " a déclaré Ilya Yagubov représentant l'institut Rosgidromet .

S'il a reconnu que les données collectées par la mission SP-38 peuvent être utilisées à des fins  géopolitiques , il a rappellé que l'objectif d'un scientifique reste la science .

 

 

Liens :

[ 1 ] Russia on track for new Arctic bid in 2013 - Reportage de Ria Novosti du 4 octobre 2010 .

 

  null 

 

null

  Reportage deVesti.ru sur la mission SP-38 : L'expédition est accompagnée par deux chiens qui ont pour mission de détecter l'apaprition de fractures dans  la banquise qui héberge la sation polaire dérivante  . La pastéque apportée par Artour Tchlingarov est la bienvenue !



 

 





Repost 0

Liens