Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 14:08
NARIAN-MAR, 6 août - RIA Novosti

 

La Russie doit perfectionner son infrastructure des transports en Arctique pour garantir sa sécurité militaie et mieux exploiter les ressources naturelles dans cette région, a déclaré samedi le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev lors d'une réunion dans le district autonome des Nenets.

"L'état de l'infrastructure des transports en Arctique n'est pas au niveau requis pour défendre les intérêts nationaux de la Russie (...). L'insuffisance de l'infrastructure des transports à double vocation entrave le développement du groupement arctique des Forces armées russes et d'autres troupes et nuit aux efforts visant à garantir la sécurité militaire en Arctique", a indiqué M.Patrouchev devant les membres du Conseil de sécurité russe.

"Le développement de la Voie maritime du Nord revête une importance primordiale dans la protection des intérêts nationaux et le renforcement de la sécuirté nationale russe en Arctique", a ajouté le secrétaire du Conseil de sécurité russe.

Qui plus est, la Voie maritime du Nord peut être "le lien géopolitique le plus court entre les marchés de la région Asie-Pacifique et de l'Europe", a-t-il déclaré.

M.Patrouchev a déploré le nombre insuffisant de terminaux de transport en Arctique ce qui rend le plateau continental arctique, qui recèle les ressources principales du pays, moins attrayant pour les investisseurs. Cela concerne surtout "le secteur oriental de l'Arctique où se trouvent la plupart des ressources potentielles de la Russie", a expliqué le responsable .

 

Articles associés :

Arctique , Nicolas Patrouchev vous parle !

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 12:41

L'Autorité Internationale des  fonds marins [ International Seabed Authority ] vient d'accorder à la Russie le droit d'explorer un domaine minier situé sur la dorsale médio-Atlantique dans une zone comprise entre 10° et 20 ° de latitude Nord .

 

Cet article est désormais disponible dans sa version complète et actualisée sur La Lettre d'Ice Station Zebra N°4 de Février 2012 .

 

Sur matériel Ria Novosti , Kommersant ,  The Moscow Times , La Voix de la Russie  et Russia Today .  

 

  

The “hand” from a remotely operated vehicle lifting a piece of rich gold-copper ore recovered from the sea floor. 

Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 18:51

 Durant ce mois de juillet 2011, je me suis rendu en Syrie, dans le but d’y vérifier une hypothèse relative aux origines de la contestation.

J’ai pu circuler en toute liberté et indépendance dans tout le pays, de Deraa à Damas et de Damas à Alep, en croisant tout le Djebel druze, au sud, en passant par Homs, Hama, Maarat-an-Nouman, Jisr-al-Shugur, en longeant la frontière turque et en inspectant les points de passage vers la Turquie, par lesquels, comme on sait, les réfugiés ont quitté la Syrie, puis de Alep à Deir-ez-Zor, tout à l’est du pays, en traversant le désert syrien suivant plusieurs itinéraires…

J’ai ainsi pu vérifier que, d’une part, le mouvement issu de la société civile aspirant à la démocratisation du régime s’essouffle et que, d’autre part, il existe d’autres mouvances d’opposition, parfois violentes et dont les objectifs ne sont pas identiques à ceux des démocrates pacifiques.

C’est notamment le cas de la fraction islamiste de la communauté sunnite, organisée autour des Frères musulmans, qui ambitionnent l’instauration d’une république islamique en Syrie, ce qui terrifie les Chrétiens et la plupart des autres minorités, dès lors favorables au statu quo actuel et au parti Baath, garant de la laïcité de l’État.

Mais, outre cette vérification de mon hypothèse, j’ai aussi été confronté, de facto, à une constatation qui m’a stupéfait, alors que je m’attendais à trouver un pays en révolution : l’image de la Syrie qui est proposée dans les médias occidentaux, image d’un pays en en plein chaos régulièrement ébranlé par des manifestations gigantesques rassemblant plusieurs centaines de milliers de personnes, ne correspond en aucun cas à la réalité observable sur le terrain.

En effet, déjà minoritaire à l’origine, la contestation démocratique des débuts s’est progressivement étiolée, notamment du fait de la répression exercée par le gouvernement, et se limite aujourd’hui à quelques quartiers périphériques des grandes villes, où se rassemblent épisodiquement quelques centaines de personnes seulement, quelques milliers parfois, le plus souvent le vendredi, à la sortie des mosquées, non sans une certaine influence islamiste, très présente dans ces quartiers défavorisés. Ces manifestations n’ont que peu de conséquence sur le régime.

A côté de ce mouvement démocratique, la contestation se traduit aussi dans l’action de bandes armées, principalement à Homs, en une forme de guérilla urbaine, dont il est bien difficile de déterminer l’origine et les objectifs. Ces jeunes, cagoulés et violents, peu nombreux, ne constituent pas non plus une réelle menace pour le gouvernement.
Par contre, une contestation plus ample se poursuit à Hama, fief des Frères musulmans, la seule ville de Syrie, quasiment en état de siège, où ont encore lieu de grandes manifestations.

Hama avait été le centre d’une violente révolte, en 1982, qui avait été écrasée par Hafez al-Assad, le père de l’actuel président, Bashar al-Assad. Le bilan de la répression avait été estimé entre dix et quarante mille morts.

Lorsque la contestation a commencé, en février dernier, les Frères ont relancé leur mouvement à Hama et le régime, craignant une insurrection similaire à celle de 1982, a directement ouvert le feu contre un mouvement qui, cette fois, s’est révélé, à ce stade, non-violent (à Hama du moins).

Les habitants de Hama ont dès lors fortifié les entrées de la ville, dont l’armée s’est aujourd’hui retirée et qu’elle a encerclée de blindés prêts à intervenir en cas de débordement. Le gouvernement, de toute évidence, a choisi d’éviter le bain de sang, par crainte des réactions de la communauté internationale, et, la contestation s’essoufflant partout ailleurs, a opté pour le pourrissement.

Le vendredi 15 juillet, je suis entré dans Hama, sans être arrêté aux barrages routiers. Dans la ville, déserte, c’est le chaos : voitures et autocars calcinés, gravats, rues fermées par des barricades de fortunes, immondices qui ne sont plus enlevés… L’ordre y est maintenu par des groupes de jeunes en moto qui sillonnent les boulevards.
Très vite, j’ai été entouré par ces jeunes, inquiets de me voir prendre des photographies. Quand j’ai montré mon passeport belge, la situation s’est détendue : « Belgîcaa !, Belgîcaa ! » ; seul observateur étranger sur place (le régime refuse l’entrée dans le pays aux journalistes), j’ai été encadré par ces jeunes qui m’ont fait toute une fête ; j’ai pu me déplacer parmi les manifestants, puis accéder à un haut immeuble, d’où j’ai pris une série de clichés d’ensemble.

Sur la place Asidi, au bas de la grande avenue al-Alhamein, la prière terminée, des milliers de personnes sont sorties des mosquées et ont déboulé de tous les quartiers de la ville. Au cri de « Allah akbar », elles ont invectivé le régime. « Voulez-vous de Bashar ? » ; « Non ! ». Un long cortège a ensuite fait le tour de la place, déployant un drapeau syrien de plusieurs dizaines de mètres. L’armée n’est pas intervenue ; il n’y a pas eu de violence. J’ai ensuite eu l’occasion de m’entretenir avec ces jeunes, qui m’ont demandé de témoigner de leur mouvement.

Le soir même, rentré dans ma chambre d’hôtel, quelle ne fut pas ma surprise de lire la dépêche de l’AFP, qui annonçait un million de manifestants à travers la Syrie, ce 15 juillet, considéré comme la journée ayant connu la plus forte mobilisation depuis le début de la contestation, dont 500.000 à Hama.

A Hama, ils n’étaient, en réalité, pas 10.000.

Cette « information » est d’autant plus absurde que la ville de Hama ne compte que 370.000 habitants. D’autres dépêches ont suivi, tout aussi absurdes : 450.000, puis 650.000 manifestants à Deir ez-Zor, une ville de 240.000 habitants. Je m’y suis rendu ; la ville est l’une des plus calmes du pays.

Certes, les chiffres sont toujours différents, d’une source à l’autre ; ils varient parfois très sensiblement ; et les estimations ne sont pas toujours aisées.

Mais, dans ce cas-ci, il ne s’agit plus d’estimations difficiles ou de variantes ; dans ce cas, il s’agit « d’intox », de désinformation, de propagande. 500.000 manifestants peuvent ébranler le régime ; 10.000 n’ont que peu de conséquence.

Et toutes les « informations » qui sont diffusées sur la Syrie depuis des mois sont du même ordre .

Comment ces 10.000 manifestants ont-ils pu ainsi miraculeusement se multiplier en 500.000 dans les dépêches de l’AFP ?

La source de l’AFP ? Celle qui revient et revient, systématiquement, depuis des mois, dans tous les médias. Celle qui est devenue, peu à peu, quasiment la seule source sur les événements qui touchent la Syrie. C’est l’Observatoire syrien des droits de l’homme (l’OSDH) .
Je me suis immédiatement intéressé à cet OSDH. Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour découvrir que, derrière cette étiquette aux apparences honorables, comme peuvent l’être des associations telles qu’Amnesty International ou la Ligue des droits de l’homme, se cache une organisation politique, basée à Londres, dont le président, Rami Abdel Ramane, opposant de longue date au régime baathiste, est très connu en Syrie où l’on sait les rapports étroits qu’il entretient avec les Frères musulmans, dont il serait lui-même membre.

C’est cette même organisation, l’OSDH, qui multiplie les vidéos sur Youtube, montrant des « dizaines de milliers de manifestants » , dans toutes les grandes ville de Syrie, alors que, si l’on examine ces vidéos, on ne peut compter que quelques dizaines de personnes, filmées en plans rapprochés, qui, certes, donnent une impression de masse, mais ne trompent pas l’œil critique.

Ainsi, depuis plusieurs mois, c’est une réalité imaginaire que les médias diffusent à propos de la Syrie, une réalité revue et corrigée par une source unique sur laquelle personne, semble-t-il, n’a jugé utile de s’interroger.

Cette image d’une Syrie en pleine révolution et d’un parti Baath au bord du gouffre ne correspond en aucun cas à la réalité du terrain, où le pouvoir contrôle la situation et où la contestation s’est considérablement réduite.

Mais, au-delà de cette désinformation relative au cas syrien, il y a plus grave : de manière générale, les leçons de Timisoara, de la Guerre du Golfe ou des événements de Yougoslavie n’ont toujours pas porté. Et les médias, même les plus fiables, continuent de se laisser prendre au piège des dépêches hâtives, sans prendre davantage le temps d’en vérifier ni le contenu, ni l’origine, au risque de servir à leurs lecteurs une réalité virtuelle et de leur construire un monde imaginaire...

Pierre PICCININ
Professeur d’histoire et de sciences politiques
(de retour de Syrie)


Note de l'Editeur : M. Pierre PICCININ aurait aussi bien pu évoquer la reconnaissance satellitaire des foules , un outil desormais accessible même au " grand public " , cad à des des sociétés privées [ Lien ] au delà des agences de renseignements gouvernementales . Une foule de 500 000 personnes est facilement discrimnable d'une foule de 10 000 personnes . [ Lien ] On imagine mal les Sr de renseignements occidentaux se priver d'une telle opportunité pour décrédibiliser le gvt Syrien , le procédé ayant été utilisé lors de la " Révolution du Cédre " et lors de la visite du président Ahmadinejad au Liban .

" L'AFFAIRE DE HAMA " OU COMMENT 10 000 MANIFESTANTS SE MULTIPLIENT EN 500 000 DANS LES DEPECHES DE L'AFP
 
Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 18:09

" Il est intolérable que l'ONU se mêle des affaires intérieures Françaises . Ce qui est présenté sous le terme de " répression " , n'est qu'une opération de maintien de l'ordre destinée à châtier des criminels et des terroristes " .

Edgar Faure commentant les massacres d'Oued Zem .

Source  INA cité dans l'émission  " Graffiti 50 " [ lien ]  

 Le 20 aout 1955 , descendant des collines, des milliers de cavaliers berbères de la tribu Ouled Aissim se dirigent vers la petite ville d'Oued Zem, à 130 km au sud de Casablanca. Ils envahissent le quartier européen, mettent le feu aux maisons et tuent sauvagement les Blancs qu'ils rencontrent. Pendant que l'horreur règne à Oued Zem, les survivants français se réfugient dans la mairie. Lorsque les troupes françaises, surtout des légionnaires, arrivent, l'ordre est de ne faire aucun prisonnier. Des combats éclatent. Pour briser le soulèvement, le général Raymond Duval parachute des troupes d'élite. Les combats durent trois jours et font quelque 1700 morts

 

 

 

Repost 0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 07:54

Comme je l'ai  annoncé hier , le Ministre de la Défense Nelson Jobim ( PMDB ) a été contraint de démissioner de son poste de Ministre de la Défense suite à deux interviouves dans lesquelles il déclarait avoir voté pour le candidat de l'opposition José Serra lors des dernières elections présidentielles et des critiques exprimées contre deux ministres auquelles il reprochait de la " faiblesse " et une manque de connaissance de la capitale Brasilia .  Nelson Jobim avait été convoqué à Brasilia par la présidente Dilma Rousseff dès la parution dans la presse d'extraits de cette dernière interviouve et sa démission ne faisait plus de doute .

La réunion entre la Présidente et Nelson Jobim n' a à peine duré que quelques minutes minutes au cours desquelles le ministre a remis une lettre de démission préparée dans l'aprés-midi . Si sa démission ne constitue pas une surprise , celle de la nomination de son remplaçant a pris tout le monde de court . Alors que les informations en provenance du Planato faisaient état de la nomination du vice-président Michel Temer ( PMDB ) ou d'un sénateur PMDB à ce poste , c'est l'ex-ministre des affaires étrangères du président Lula Da Silva de 2003 à 2010 , Celso Amorim ( PT ) , qui a été choisi par la présidente Dilma Rousseff pour occuper la charge .

Sur le plan intérieur , cela signifie que la présidente a choisi de rompre l'équilibre au sein de sa coalition en faveur du PT et à un ministère de premier plan .

Diplomate de formation , M. Celso Amorim a été l'artisan de la politique étrangère pro-active du Président Lula Da Silva , plus particulièrement lors de son second mandat . Sa  politique étrangère a été marquée par un renforcement du BRIC devenu depuis le BRICS auquel il a cherché à donner un poids politique à l'échelle internationale . Les récentes discussions au Conseil de Sécurité de l' ONU sur la déclaration concernant les troubles insurectionnels en Syrie ont marqué le succés de cette politique . Contrairement à ce qui s'est écrit dans les media , ce ne sont pas la Russie et la Chine qui se sont opposés au projet présenté par les " puissances occidentales " mais les états du BRICS agissant de concert . C'est ainsi l'ambassadeur Brésilien à l' ONU qui introduit dans cette décaration la demande faite à l' " opposition " de ne pas s'attaquer aux bâtiments gouvernementaux . Celso Amorim s'est aussi fortement impliqué dans la création de l' UNASUL - UNASUR et du Forum Inde-Brésil-Afrique du Sud [ IBAS - IBSA ] .

M. Celso Amorim a aussi été l'artisan de l'accord Brésil - Turquie - Iran concernant le combustible nucléaire Iranien qui a été " snobé " par l'auto-proclamée " communauté internationale " et en particulier par la France . Le rapprochement Brésil- Iran initié par M. Amorim a été trés négativement perçu par la diplomatie Etasunienne comme en témoignent des cablegates publiès par l'organisation Wikileaks  .

 Il est aussi l'artisan de la politique Africaine du Président Lula Da Silva dans le cadre d'une coopération Sud-Sud .

Bien que MAE , Celso Amorim a eu à s'occuper de plusieurs dossiers concernant le secteur de la défense .

Dans le cadre de ses fonctions il a ainsi cherché à développer les coopérations extérieures dans le domaine militaire pour doter le Brésil d'un complexe militaro-industriel moderne . A ce titre il lui est arrivé d'empiéter sur les prérogatives du Ministre de la Défense du Président Lula da Silva , le trés pointilleux Nelson Jobim . Les deux personnes s'apprécient trés peu et selon un cablegate , M. Neson Jobim aurait déclaré à l'ambassadeur Etasunien au Brésil , M.Clifford Sobel , que M. Celso Amorim cherchait à instaurer un " esprit anti-américain " au sein de l'Itamaraty .

 Il est partisan d'une intégration militaire Sud-Américaine dans le cadre de l'UNASUL-UNASUR . Dans le cadre de ce forum il a marqué l'opposition du Brésil à la présence de bases militaires étrangères en Amérique du Sud , plus précisément la présence de bases Etasuniennes en Colombie .

Celso Amorim aura la lourde tache de mener à sa fin le programme de rééquipement de la Force Aérienne Brésilienne , un projet qui rentre maintenant dans sa 12 éme année et pour lequel le choix de l'aéronef a été repoussé à 2012 par la présidente Dilma Rousseff . Tout comme son prédecesseur Nelson Jobim , il a clairement affirmé sa préférence pour le Rafale Français . Il a ainsi déclaré que le le choix de l'aéronef serait " politique " puisqu'au delà des rapports techniques de la FAB qui privilégient le Gripen , la décision finale reviendrait au Président - Lula Da Silva et désormais Dilma Rousseff - et au ministre de la défense , à l'époque Nelson Jobim et aujourd'hui lui-même !

M. Celso Amorim considére que le Brésil doit se doter de " capacités militaires continentales " avant de prétendre occuper un poste de membre permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU .

Sa nomination a déja suscité plusieurs commentaires négatifs tant dans les rangs de l'oppposition que de la presse golpiste à l'exemple de Veja qui a publiè un éditorial titré " Une menace pour la défense " . Les blogueurs progressistes ont par contre déja réagi de manière très positive à la nomination de M. Celso Amorim et le présentent comme " Le meilleur ministre de la défense que le Brésil a jamais eu " tandis que d'autres affirment " Maintenant le Brésil a un véritable ministre de la défense et non pas un traître " . Plusieurs commentateurs soulignent leur suprise dans la nomination de M. Celso Amorim , celui-ci ayant critiqué à plusieurs reprises les tentatives de distanciation en matière de politique étrangère entreprises par la Présidente Dilma Rousseff par rapport à la politique de M. Lula Da Silva .  

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 01:11
ATHENES, 4 août - RIA Novosti

Un fossé antichar long de 120 kilomètres, large de 30 mètres et profond de 7 mètres sera creusé à la frontière entre la Grèce et la Turquie, a annoncé jeudi la version électronique de l'hebdomadaire grec To Vima.

"Au moment de la récession économique profonde et du découragement qui gagne la Grèce, cet immense projet défensif de la plus grande importance stratégique […] modifiera radicalement les éléments géographiques défavorables dans un secteur crucial du territoire grec", indique le journal.

Selon To Vima, le fossé remplira une double mission: d'une part, il éliminera la possibilité d'une attaque terrestre de la Turquie contre la Grèce et d'autre part, il barrera la voie aux milliers de migrants clandestins qui franchissent chaque année la frontière gréco-turque.

D'après le journal, les travaux financés par le ministère grec de la Défense et l'état-major général de l'Armée de terre ont débuté en décembre 2009. A l'heure actuelle, une tranchée longue de 14,5 kilomètres est déjà construite. Le coût total de l'ouvrage est gardé secret.

 

Ce projet a été approuvé par le Ministre de l'Intérieur Français Brice Hortefeux en janvier 2011:  "Les mesures qui sont engagées, dès lors qu'il ne s'agit pas de restaurer le Mur de Berlin, vont dans le bon sens et nous les soutenons", a indiqué M. Hortefeux après une rencontre avec Christos Papoutsis, ministre grec de la protection des citoyens, chargé de l'immigration

 

Note de la Rédaction : L'Iran aussi de son côté construit depuis 2004 sa propre ligne Morice le long de la frontière avec l' Afghanistan afin de lutter contre le trafic de drogue . D'un cout estimé de 900 Mio USD , le réseau défensif Iranien se compose de tranchées anti-chars [ Voir photo ]  , de miradors , de murs et de barbelès . [ Lien ] Des systémes de tirs automatiques ont aussi été installés le long de cette  frontière Orientale de l'Iran . [ Lien ]  

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 00:10

Le Rafale pourrait perdre un de ses derniers soutiens de poids au sein du gouvernement Brésilien : Le Ministre de la Défense Nelson Jobim . Selon le journal A Folha , la présidente Dilma Rousseff aurait convoqué ce jeudi d'urgence à Brasilia le Ministre de la Défense pour lui signifier que si il ne renonce pas à son poste , elle serait obligé de demander sa démission . Nelson Jobim  a déféré à l'injonction présidentielle en annulant même une réunion prévue avec des militaires .

Dans une interviouve donnée la semaine dernière il avait révélè que lors des dernières élections présidentielles il avait voté pour le candidat José Serra au second tour . L'affaire commençait à se calmer lorsque dans une nouvelle interviouve Nelson Jobim a qualifié une des ministres du gouvernement de " un peu faiblarde " et a reproché à une autre de " à peine connaître Brasilia " .

Selon plusieurs sources le remplaçant de Nelson Jobim pourait être le vice-président d'origine Libano-Brésilienne Michel Temer issu lui aussi du PMDB . A cette occasion il pourrait cumuler les deux postes ce qui n'est pas une nouveauté au Brésil  . En 2004 , José Alencar Gomes da Silva , décédé le 29 mai 2011 , avait déja assumé les deux charges sous la présidence de Lula da Silva . Le PMDB de son côté  estime que le vice-président ne pourrait pas assumer les deux charges et pousse les sénateurs Eduardo Braga (PMDB-AM) et  Vital do Rego (PMDB-PB).

Selon le général ( CR ) Clovis Bandeira 1er vice-président du Clube Militar les déclarations du ministre Nelson Jobim relevraient du suicide politique . " Il a toujours été habile . Il n'a jamais cherché à créer des aspérités . Peut-être est-il en train de créer les conditions pour sortir du ministère ?  "  Interrogé sur la question de savoir si les militaires avaient des préférences , le général a répondu que ce n'était pas une question de personnes mais que les forces armées préférent désormais un militaire comme Ministre de la Défense : " A la Santé , le ministre est un médecin , aux transports c'est un ingénieur et à l'éducation un professeur . Ce que nous voulons à la défense , c'est un spécialiste de la question , un militaire " . Nelson Jobim critiquerait les interventions de la Présidente Dilma Rousseff dans les questions de défense .

Outre le dossier de l'achat d'un avion de combat , le futur ministre devra défendre face aux militaires le dossier de la Commission de la Vérité , sur les crimes commis par le régime militaire au pouvoir entre 1964 et 1985 .

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 15:06

Un retour sur la situation géopolitique et géostratégique de la Libye en 1959 aprés les premières découvertes pétrolières et avant l'indépendance de l'Algérie .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite sur http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1959_num_24_6_2413

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 13:54
MOSCOU, 3 août - RIA Novosti

Andreï Kapitsa, qui a découvert le lac Vostok en Antarctique est décédé à Moscou à l'âge de 80 ans, a annoncé mercredi à RIA Novosti le frère du défunt, le célèbre physicien Sergueï Kapitsa.

Andreï Kapitsa a participé à quatre missions antarctiques soviétiques menées entre 1955 et 1964 et a été le chef de l'expédition de l'Académie des sciences d'URSS en Afrique de l'Est (1967-1969). Il fut le fondateur et premier directeur de l'Institut russe de géographie de l'océan Pacifique.

Savant de renom et professeur honoraire de l'Université de Moscou, M.Kapitsa est l'auteur d'une des plus importantes découvertes géographiques du XXème siècle - le lac Vostok en Antarctique, enfoui sous 4 kilomètres de glace.

 

Article associé : Antarctique - Russie : Course contre la montre pour atteindre le lac Vostok .

Andreï Kapitsa

Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 02:19

De quelle manière les géopolitologues Allemands de 1937 voyaient-ils le monde ? Quelle était leur fameuse Weltanschauung sur la planéte ? La réponse se trouve peut-être dans le livre Welt in gärung - [ Le monde en fermentation ! ] - zeitberichte deutscher geopolitiker - publiè en 1937 aux éditions Breitkopf & Härtel - Leipzig .

Placé sous sous le trés haut patronage du Prof.Dr. Karl Haushofer et du Dr. Gustav Fochler- Hauke  ce livre de 235 pages agrémenté de nombreuses cartes et photographies regroupe 13 articles les plus divers traitant des " points chauds " de l'époque ,  Mediterranée , Proche-Orient et Asie du Sud -Est , de la question de la répartion des nationalités en Europe Centrale et Orientale , de la géopolitique des ressources , des Pan-idées , de l'influence [ bénefique ] Allemande dans le monde , des forces et des menaces du Bolchevisme , de la question raciale en Afrique et aux Etats-Unis , et at last [ c'est le dernier article ]but not the least de MM. Benito Mussolini , Francisco Franco et Adolf H .[ Nationalsozialismus , Faschismus und verwandte bewegungen in der Neu-ordnung welt ]

Le livre est d'autant plus accessible - aux germanisants même médiocres - que mis à part la part la page de garde il n'est pas imprimé dans cette terrible Fraktur qui rebute tant le lecteur lorsque l'on veut aboder un livre publié en Allemagne durant la première partie du XX éme siècle . On peut le trouver à des prix très abordables sur les sites de vente par correspondance malgrè son interdiction en 1945 par les  Alliès . Attention toutefois , certains d'entre-eux filtrent cette vente .

La première des choses qui surprend à sa lecture est la modernité non seulement des analyses , qu'est ce qu'un état Méditerranéen par exemple [ voir carte - illustration 1 - Toulouse serait elle Mediterranéenne ?  ]  , mais aussi des situations . On continue de protester au Caire et en Palestine mais pas pour les mêmes raisons ou presque pas pour les mêmes raisons : En 1936 c'était contre le colonisateur Britannique et contre le projet Sioniste en Palestine [ voir illustration 2 - 3  ] . En France , on continue de voir des personnes dormir sous des journaux et occuper des usines mais heureusement les Ligues ne défilent plus à Meaux ! L'Amérique du Sud est toujours sous la menace du Dollarkolonialismus Etasunien tandis que la question raciale - Rassenfrage - et la question ouvrière ne sont  pas réglées aux Etats-Unis et trois petits nègres souriant dans les rues de Harlem en 1936 n'ont pas réglé la question noire plus que l'élection de BHO . Des grêves continuent aux Etats-Unis face à la reduction des salaires et les atteintes  aux droits ouvriers . Le combat des employés de maison de Chicago qui protestent en 1936 contre une baisse de 20% de leurs salaires est toujours d'actualité ! [ Lien ] Bien entendu la question de la Géopolitique des ressources est largement abordée au travers d'un magnifique article de Rupert Von Schumacher : Der Kampf um die Rohstoffe - La lutte pour les matières premières . Tout est dans le titre !

Tout comme il y a trois quart de siècle [ Eh Oui ! ] le monde est toujours divisé entre les having-not et les beati possidentes  et mis à part l'Uranium , les terres rares et le Lithium la plupart des ressources pour lesquelles le monde de 1937 était prêt à se faire la guerre continuent d'être l'objet d'âpres luttes . Même le charbon et le coton n'ont pas tellement perdu de leur importance de 1937 puisque desormais l'on se bat entre Russes , Chinois et " Occidentaux " pour contrôler les réserves de charbon cokéfiable ou thermique de la Mongolie [ lien ] - [ Lien ] et que le coton demeure la principale fibre naturelle pour la fabrication des vêtements . [ Lien ] Tout comme en 1933 le Japon envahissait la Mandchourie pour y planter du soja - sur les berges du fleuve  Sungari - [ Illustration 8 ] afin de nourrir sa population , la Chine continue aujourd'hui d'envahir - beaucoup plus pacifiquement - l'Afrique et le Brésil pour y trouver des souces d'approvisionnement en y achetant ou louant des terres .[ article ]  

 En 1937 , Rupert Von Schumacher définit la répartition des principales matiéres premières entre les trois principaux " pôles de puissance " de l'époque , Etats-Unis , Reich Empire global Anglais et Union-Soviétique . [ Illustration 7 ] Lors de la Guerre Froide de telles statistiques étaient régulièremment publièes en différentiant les ressources accessibles au Monde Libre et celles accessibles à l'Empire du Mal l'URSS et ses alliès . Je me souviens avoir vu dans un livre d'Hist-Géo des années 70 de telles cartes alarmistes . Gageons que la plupart des services de renseignements , des instituts analytiques travaillent d'une certaine manière un peu comme travaillaient les fonctionnaires Allemands de l' Institut für Geopolitik   que Frank Capra décrit dans le premier de ses opus de " Pourquoi nous Combattons - Les Nazis attaquent " [ voir vidéo ] : Collecter des informations , classer , définir ce qui est à Nous et ce qui est à Eux [  Libye , Russie , Venezuela , Bolivie , Iran ,... ]  et comment faire pour ce qui est à Eux devienne à moindre coût - pour Nous -  à Nous sans que les Autres [ Brésil , Russie , Inde , Chine ] puissent y avoir accés  ! Quels coups fourrés monte-on , quelle tribu  Amérindienne de l' Altiplano Bolivien est-on en train de " travailler " pour qu'elle demande son autonomie vis à vis de La Paz  afin que le Lithium Bolivien alimente Nos fabriquants de batteries et Nos véhicules électriques et que les Brésiliens , les Russes , les Indiens et les Chinois  ne puissent que les acheter chez Nous et que Leurs projets de véhicules électriques ne sortent jamais de la planche à dessin ?[ Lien ]

Pour plus de détails le lecteur se reportera bien sûr à la Guerre secrête pour le pétrole et la Guerre secrête pour le coton  d'Anton Zischka . A peine peut-on écrire pour le pétrole ou le gaz que la question de l'oléoduc Mossoul-Haïfa a été remplacée par la question du Bakou -Tbilissi- Ceyhan ou du South-Stream ! [ Illustration 8 ]

  Enfin ce livre fourmille de merveilles . Je vous en cite une . Il s'agit bien sûr d'un article écrit par le Maître , le Prof.Dr. Karl Haushofer , sur la GP de l'Asie du Sud-Est : Oostasiatiches kräftspiel . Karl Haushofer nous annonce l'attaque de Pearl-Harbor - il faut bien sûr le décoder - et la bataille de Midway en plaçant l'archipel d' Hawaïi comme point de rencontre des lignes de forces géopolitiques de la région [ voir carte - Illustration 6 ] et la base de Pearl Harbor comme l'arbitre ultime  d'un conflit entre les EU et le Japon dans le Pacifique . C'étaient  les deux Flotten-Stützpunkten de l' US Navy dans le Pacifique  .

Oui, en lisant ce livre et en regardant les émeutes du Caire et de Palestine ou en regardant ces sacs de soja entreposés en Mandchourie , on constate que le monde de 2011 s'il est différent de celui de 1937 n'en présente pas moins certaines similarités ou constantes géopolitiques .Espérons seulement que notre monde en fermentation de 2011 n'explose pas deux années plus tard comme il le fit en 1937  et que c'est aussi un monde en espérance  ! Welt20001

Welt10001Welt30006

Welt30007

Welt30002

Welt30009

Welt30003

nullWelt30004

Welt30005

Welt30001

Welt30008

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article

Liens