defense

Publié le 7 Mai 2011

De la théorie à la pratique ! Alors que la " guerre asymétrique " fait l'objet de moultes discussions et analyses dans les  " salons à la mode " ou les " blogs à la mode " , les " conducteurs de chameaux " du colonel Kadhafi la mettent en pratique , et avec quel brio ! Apres les 4x4 de la " colonne Kadhafi " qui a repris Koufra , voici venu les avions d'épandage agricole !

 

 

Des avions appartenant aux forces de Mouammar Kadhafi ont bombardé dans la nuit de vendredi à dimanche quatre réservoirs de pétrole situés dans la localité de Misrata, affirme un porte-parole des insurgés. Ces attaques auraient déclenché un immense incendie.

Les forces gouvernementales ont utilisé de petits avions habituellement employés pour répandre des pesticides lors de cette attaque, a dit le porte-parole insurgé, Ahmed Hassan. Les insurgés ont prévenu l'Otan de l'utilisation de ces petits appareils mais l'Alliance atlantique n'a pas réagi, a-t-il ajouté. L'Otan commande une coalition qui a instauré depuis fin mars une zone d'exclusion aérienne en Libye.

 

Le Figaro avec Reuters .  

Note de l' Editeur : Les aéronefs utilisés lors de cette opération sont trés probablement des Antonov An-2

 An-2

    Libyan Air Force Antonov An-2 Colt

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 6 Mai 2011

Les négociations entre la France et la Russie concernant l'acquistion de BPC de la classe " Mistral " seraient bloquées sur une voie sans issue selon divers articles parus dans la presse Russe .La raison de ce blocage est présentée  dans la volonté de la Russie de vouloir acquérir le système de combat Senit-9 mais il est plus que probable que l'attitude de la France - ou plutôt des chefs politiques et mlilitaires Français - qui dépasse largement les modalités de la résolution 1973 concernant la Libye soit le véritable motif de cette intransigence Russe qui a peu de chances d'être satisfaite .

C'est ce que souligne Ruslan Pukhov dans un article de The Moscow Times :Finally, Russia’s sudden tougher stance on the deal could be because of Moscow’s dissatisfaction over Sarkozy’s involvement in the Libyan operation in which France, the top instigator of the Libyan operation, and other Western militaries have gone far beyond the mandate of the United Nations Security Council that limited military operations to achieve two goals only: to enforce a no-fly zone over Libya and protect its civilians. In that context, Moscow’s decision to backtrack on the Mistral purchase could send a signal to Paris that the special relationship between the two countries could suffer if things get too much out of hand in the Western coalition’s campaign against Libya.  

                                                                                                                                                                                                                         

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 30 Avril 2011

 

Entrainement des tribus fidèles au colonel Mouammar Kadhafi .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 24 Avril 2011

Les " forces fidéles au colonel Kadhafi " continuent apparement de " surprendre " la plupart des " analystes " et leurs " boucles OODA " et autres " munitions guidées " !

La guerre dans le désert c'est aussi :

1- Surgir du néant

2- Frapper fort

3- Disparaître dans le néant

 

Tripoli, Libya (CNN) -- Loyalists to Libyan leader Moammar Gadhafi
killed eight rebel fighters in a rare attack earlier this week in an
opposition-held region near the Egyptian border, a medical official
and an opposition spokesman told CNN Saturday.

 

The regime loyalists, riding in a convoy of nine vehicles, attacked an
oil pumping station in the Libyan desert on Thursday, about 300
kilometers (186 miles) southwest of Tobruk, said Dr. Rida Benfayed, aphysician who claimed he treated a rebel fighter injured in the attack.

Tobruk is a rebel stronghold one hour west of the Egyptian border and

is the site of a key oil exporting facility where the rebels shipped
out their first consignment of oil earlier this month.

Benfayed said the gunmen opened fire on a team of nine rebel military
guards manning the pumping station. The regime loyalists set a tire on
fire to burn the remains of a senior rebel guard, the doctor said.

The only guard who survived was shot twice in the leg but managed to
escape and drive himself to Tobruk where he's in stable condition at a
hospital.

Opposition spokesman  Ahmed Bani confirmed the attack, which showed
the regime's capability to strike deep into rebel territory with
ambush-style attacks.

 

Quid de :

- La détection lors de l'approche de ce convoi de neuf véhicules ( inspiré probablement des tactiques du LRDG : Long Range Desert Groups )

- Sa destruction

 

  On ne peut qu'être stupéfait par les capacités d'adaptation- un véritable " éléphant qui se met à danser " -  des " forces fidéles au colonel Kadhafi " et remettre à leur juste place les élucubrations des ganâches de l' EM Français qui révent d'une " opération MANTA " - bis en armant les islamistes Sénoussis avec des armes anti-chars .

 

 

 

 

 

 

 

 

  Note de l'Editeur : Je suis en train de rédiger le " digest " de la dernière intervention du MD Brésilien Nelson Jobim au salon LAAD 2011 ou celui-ci remet en cause le " fétichisme technologique " - Occidental - dans les conflits . Voici un cas d'espèce qui s'applique parfaitement à ses dernières reflexions !

 

 

 

 " Learn the Bedu principles of war as thoroughly and as quickly as you can, for till you know them your advice will be no good to the Sharif. Unnumbered generations of tribal raids have taught them more about some parts of the business than we will ever know. "

  Thomas Edward Lawrence

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 22 Avril 2011

18:38 22/04/2011
MOSCOU, 22 avril - RIA Novosti

 

Le chasseur russe Sukhoi Su-35 réintègre l'appel d'offres brésilien pour l'achat d'un important lot d'avions polyvalents de combat, a annoncé vendredi par téléphone un représentant de l'industrie de défense Brésilienne.

 

"Le chasseur russe Su-35 sera réadmis à l'appel d'offres et il a toutes les chances de le remporter. Le commandement de l'Armée de l'air brésilienne l'apprécie beaucoup", a indiqué le responsable.

En 2001, le Brésil a lancé son premier appel d'offres visant à remplacer ses F-5E américains obsolètes. L'avion russe Su-35UB a remporté ce concours grâce à ses caractéristiques techniques, mais les résultats de l'appel d'offres ont été annulés en 2005. Un nouvel appel d'offres a été lancé en 2008. Le chasseur Su-35 de génération 4++ présenté par l'agence russe d'exportation d'armements "Rosoboronexport" n'y a pas été admis. Le concours brésilien a été suspendu en 2010.

Parmi les concurrents de l'avion russe figurent les chasseurs américain Boeing F/A-18E/F Super Hornet, français Dassault Rafale, suédois Saab JAS 39 Gripen NG et européen Eurofighter Typhoon.

 

Lien :  Российский истребитель Су-35 вернется в бразильский тендер 

 

Note de l'Editeur : Vous en aviez la primeure  il y a...4 jours  sur Ice Station Zebra !

 

Comme je l'ai signalé les différentes prises de position successives des responsables politiques Brésiliens sur ce dossier ne faisaient que traduire le tropisme géopolitique des chefs politiques Brésiliens et étaient révélateurs de luttes de clans internes au sein de l'appareil d'état Brésilien bien au delà des considérations techniques ou de transferts de technologies . Le Su-35 n'est pas le seul concerné dans la coopération militaire Russo-Brésilienne et il faut évoquer aussi le dossier de la livraison d'hélicoptères de combat Mil Mi-35 . Le 9 avril dernier , citant des sources au sein de la Casa Civil  , la presse Brésilienne annonçait que dans le cadre d'une politique de réduction des dépenses publiques le contrat portant sur la livraison des six derniers hélicoptères Mil Mi-35 à l'Armée de l' Air Brésilienne - FAB - serait reporté , voir annulé . Divers articles faisaient état que la partie Russe n'avait pas honoré une partie du contrat portant sur la documentation technique ainsi que de problèmes récurrents de compatibilité entre l'avionique Russe et des équipements " Occidentaux " intégrés à l'aéronef connu sous la dénomination de AH-2 Sabre au sein des forces armées Brésiliennes ou les premiers exemplaires sont plébiscités  par les pilotes . La nouvelle avait provoqué de fortes réactions en Russie puisque trois des six derniers Mil Mi-35 devant être livrés au Brésil étaient en cours de montage chez Rosvertol .

  L'ensemble des commentateurs des questions de défense ne se trompaient pas sur la signification du pretexte budgétaire et y voyaient la confirmation du " réalignement " de la diplomatie Brésilienne en direction des Etats-Unis marqué par des appels du pied au congrés Us à lever les restrictions en matière de transfert de technologies du Super Hornet .

Le dossier a basculé , tout comme le retour du Su-35 dans un éventuel " programme FX-3 " , lors de la visite de la présidente Dilma Rousseff au sommet du BRICS et sa rencontre en compagnie du MAE Antonio Patriota avec le président Dmitri Medvedev . Au même moment , plusieurs hauts responsables de la FAB , le ministre de la défense Nelson Jobim annonçaient au salon Défense & Sécurité LAAD 2011 que le contrat portant sur la livraison des six derniers Mil Mi-35 et en particulier des trois en cours de montage serait honnoré ! Il semble que désormais les " problèmes " du Mil Mi-35 se réduisent  à la rédaction d'un catalogue de pièces de rechange et à certaines tensions entre les techniciens de Rosvertol et les équipes de maintenance de la FAB . Les représentants de la FAB qui ont souligné les capacités opérationnelles du Mil Mi-35 dans la lutte contre le trafic de stupéfiants en Amazonie - en particulier dans sa capacité à intercepter des monomoteurs et des bimoteurs soupçonnés de transporter de la drogue et à donner force à la Lei do Abate - espèrent un nouveau contrat portant sur l'acquisition de 12 appareils  à l'horizon 2014 . Des discussions portant sur l'acquisition d'hélicoptères Mi 34 C1 dans la perspective de la Coupe du Monde de 2014 et des JO de 2016 ont aussi démarré au cours de ce salon .  

 

 

Une vidéo de cet " intellectuel combattant " ou " combattant intellectuel  !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 18 Avril 2011

Comme le disait si bien Léon Zitrone  : " Il revient au grand galop du Diable Vauvert ! "

 

Alors que l'Armée de l'Air s'échine à " montrer les capacités opérationnelles " du Rafale en multipliant les crimes de guerre contre la population civile Libyenne , une nouvelle zone de turbulence est en vue pour la vente de cet avion au Brésil dans le cadre du programme FX-2 .

Dans une réponse à son homologue Russe Dmitri Medvedev la présidente Brésilienne Dilma Rousseff vient d'annoncer que le " marché [ FX-2 ] était ouvert "  .

 Ce qui pourrait être considéré comme un nième rebondissement dans ce " contrat acquis " peut aussi être interprété comme un réalignement géopolitique majeur du Brésil aprés la " crise Libyenne " et le sommet du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui s’est tenu  le 14 avril dernier sur  l’île chinoise de Hainan .

Lors du sommet qui s'est tenu à Haïnan le président Medvedev a évoqué avec Dilma Rousseff une lettre envoyée à la présidente Brésilienne le 4 mars dernier ou il renouvellait la proposition Russe concernant le Su-35 de l'avionneur Sukhoi .

La présidente Brésilienne a répondu à son interlocteur que " rien n' a été décidé sur ce sujet [ le choix de l'aéronef ] "en marquant son intêret pour la proposition Russe .

La remise à plat du choix de l'aéronef dans le cadre du programme FX-2 a été l'une des premières décisions de la nouvelle présidente Brésilienne et la réponse donnée au président Russe est largement interprétée , c'est le point de vue du MAE Brésilien Antonio Patriota qui a assisté à l'entrevue ,  comme une volonté de " remise à zéro " du dossier ou le Su-35 était donné comme favori entre 2002 et 2004 .Cette " remise à zéro " du dossier signifierait le retour dans la compétition du Su-35 . Selon les observateurs Brésiliens , le président Russe est sorti " animado " cad " encouragé " de cette rencontre de presqu'une demi-heure aprés avoir entendu la réponse de Dilma Rousseff .

 

Le dossier du " FX-2" , généralisons sous ce sigle les projets de modernisation de la FAB depuis 2000 , est révélateur des orientations géopolitiques du Brésil . Aprés avoir été donné comme favori au début de la première présidence de " Lula " avec un appui du MD José Viégas Filho ,  du brigadier Rosa Filho et d'une grande partie des officiers de la FAB chargés des évaluations[ Lien ]   , le Su-35 a cédé la place au Gripen - le préféré aprés le Su-35 de la commission d'évaluation de la FAB - puis au Rafale lors de la " lune de miel " qui a succédé à la visite de Nicolas Sarközy au Brésil en septembre 2009 . On parlait alors de " partenariat stratégique " entre la France et le Brésil .

L'arrivée au pouvoir de Dilma Rousseff a été marquée par une volonté ( ? ) de réorientation et de rééquilibrage de la diplomatie Brésilienne - trop marquée selon la présidente par le rapprochement avec des pays comme l' Iran - en direction des Etats-Unis et en Janvier-Février

2011 des contacts ont été établis par la diplomatie Brésilienne avec le sénateur Républicain John Mc Cain afin que celui-ci obtienne du congrés Us un assouplissement des conditions de transfert des technologies - et nottament des codes sources - du F-18 Super Hornet .  

Cette démarche de la diplomatie Brésilienne avait largement été interprétée comme un désir de favoriser la candidature du F-18 dans le cadre de ce " réalignement " souhaitée par Dilma Rousseff au début de son mandat .

Toutefois la dernière visite du Président Obama au Brésil est loin d'avoir concrétisé  les espoirs portés en elle , d'autant plus qu'elle avait lieu à l'instant ou les " puissances occidentales " dont les EU lançaient leur agression contre la Libye et que le Brésil venait de s'abstenir sur la résolution 1973 au CS de l' ONU comme les autres états membres du BRIC .

[ lien ] Un peu auparavant , le 9 avril  2011 à New Delhi dans le cadre de la rencontre des MAE de l' IBSA , le MAE Brésilien Antonio Patriota s'était livré à une virulente attaque contre l' " Occident " - ce sont ses propos - dans les colonnes de The Hindu à propos d'une éventuelle intervention militaire en Libye .

Pendant ce temps entre la France et le Brésil , les nuages se sont accumulés .

Si la rebuffade Française au plan Turco-Brésilien de réglement du dossier du nucléaire Iranien  a constitué le premier nuage dans les relations " stratégiques " Franco-Brésiliennes , l'activisme de la France dans l'agression contre la Libye , sa volonté affichée de dépasser le mandat fixé par la résolution de l' ONU , ce qui est est largement perçu au Brésil comme une agression neo-coloniale en Côte d' Ivoire a fini par provoquer des réactions de plus en plus virulentes de la diplomatie Brésilienne . Si le dossier évolue du plan " technique " vers une décision à caractère géopolitique , les " activités cinétiques " des Rafale en Libye ne serviraient qu' à compromettre encore plus chaque jour si besoin en était ses chances .

 

La " remise à zero " éventuelle du programme FX-2 avec une candidature de Sukhoi serait en effet le signe que le programme FX-2 ne relève plus du simple choix technique mais d'une décision géopolitique et la volonté d'une réorientation du Brésil vers le BRICS . C'est la volonté du ministre Antonio Patriota et de nombreux observateurs estiment qu'aprés les tatonnements de début de mandat , révélateurs il faut le signaler de " luttes d'influences " au sein de l'appareil d'état Brésilien et de l' Itamaraty , c'est le cap choisi par Dilma Rousseff . Les récentes " analyses " d'une " certaine presse " tendant à faire croire à des divergences entre la Chine et le Brésil sur la question des droits de douane et du taux de change real- yuan se révélent être inconsistantes à l'aune de l'entente affichée entre Dilma Rousseff et Hu-Jintao lors du sommet du BRICS .

 

 Sur le plan géostratégique et comme je l'ai déja signalé sur ce blogue le choix du Su-35 va bien au delà d'un réalignement sur le BRICS . Le Su-35 est en effet le seul aéronef ayant participé aux " programmes FX-2 " à avoir les capacités opérationnelles de " verrouiller " l'accés à l'Atlantique-Sud sur l'axe Natal-Dakar avec des missiles anti-navires .

Dans une situation ou le Brésil considére de plus en plus cette région - au sens large puisque les côtes Occidentales de l' Afrique sont comprises dans la définition Brésilienne de cet espace - comme faisant parti de ses " intêrets stratégiques " , le choix de cet aéronef serait

décisif pour assumer ces ambitions , voir pour devenir " le portier du BRICS " de l'accés à l'Atlantique Sud !

  Des le début du programme de modernisation de l'armée de l'air Brésilienne  un groupe informel de militaires d'active de l'armée Brésilienne , de militaires en retraite et de blogueurs spécialisés dans les questions de défense avait entammé une action de lobbying sur internet  afin que le choix du gouvernement Brésilien se porte sur Sukhoï  à l'aune des capacités du Su-35 à donner cette " allonge " dans l'Atlantique Sud et les Caraïbes .

Voilà une nouvelle qui va certainement les réactiver ! Si les rebondissements  successifs de ce dossier ont fini par provoquer l'irritation des commentateurs des questions de défense et de sécurité , l'annonce d'un possible retour de l'avionneur Russe dans la compétition a suscité en grande partie des commentaires très favorables .Le Su-35 est souvent vu comme le seul aéronef capable de donner au Brésil le statut d'une " grande puissance " ! [ Lien ]  

  L'offre Russe a été confirmée par le chef de la délègation Russe de Rosoboronexport au salon Défense & Sécurité LAAD 2011 Serguei Ladygine qui a précisé que celle-ci s'accompagnait d'une licence complète de fabrication au Brésil . [  lien ]  

   

 Source : Rússia quer voltar ao jogo para disputar a compra de 36 caças para a FAB - Presidente do Brasil avisa ao colega Dmitri Medvedev que a compra dos caças ainda está "em aberto", o que abre uma possibilidade para os Sukhoi Su-35. ( Correio Braziliense du 15 avril 2011 ) . Gazeta Russa et blogosphère GP et défense Brésilienne . [ Lien ]  

 

BRICS

 

 

  null 

 

 

  

  null

 

  O caça-multifuncional Sukhoi Su-35 foi o preferido dos pilotos da FAB, quando participou da primeira fase da concorrência do Programa FX-2 (Divulgação/Sukhoi ) 

O Flanker na FAB

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 5 Avril 2011

Jean-Dominique Merchet quand il ne se pique pas d'histoire militaire nous livre quelques informations intéressantes sur son blogue . Sa dernière intervention concerne les livraisons d'armes saisies par les " rebelles " et livrées aux groupuscules terroristes opérant dans l'espace Saharo-Sahelien . J'en ai parlé hier .

Libye: l'acquisition de missiles sol-air par AQMI inquiète les services de renseignement français .

 

En revanche, les services de renseignement sont nettement plus inquiets sur le devenir d'armes pillées par les insurgés dans les arsenaux du colonel Kadhafi. En particulier des missiles sol-air portables de type SA-7. Selon leurs informations, des membres d'AQMI (Al Qaïda au Magreb islamique) ont en effet acheté de tels engins à des pilleurs libyens. Selon un proche du dossier, la crainte des responsables français est de les retrouver demain "au Sahel, en Afghanistan ou à La Courneuve".

 

Or cette " crainte " est loin d'être un fantasme sécuritaire et c'est non pas à la Courneuve mais à la Villeneuve d'Echirolles [ 38 ]  que ces missiles trouveraient bien vite des acquéreurs désireux de faire un " carton " sur un aéronef de surveillance par exemple . Lors des dernières émeutes qu' a connu ce quartier de la périphérie de Grenoble , émeutes provoquées par le refus de "certains" de ses habitants d'accepter la mise hors d'état de nuire par les forces de la BAC du criminel multi-récidiviste Karim Boudouda* , plusieurs personnes , des " jeunes " mais aussi et surtout de " moins jeunes ",  ont été vus en train de mimer le tir d'un MANPAD en direction de l'hélicoptère de surveillance de la Gendarmerie de Bron depêché sur place . Cette mimique avait alors inquiété au plus haut point certains membres  de la sécurité Grenobloise qui y ont vu plus que des gestes de défi mais la volonté réelle de " faire un carton " . Une apréhension corroborée par l'utilisation par les émeutiers de petits lasers portables dirigés en direction de l'aéronef .  Ces membres de la sécurité urbaine ont  aussitôt été  baillonés par leur hiérachie qui affirmait  : " Ce n'est pas demain qu'on verra des missiles anti-aériens à Grenoble ! "

 Ce n'est desormais plus si-sûr !

Un scénario d'autant plus inquiétant que ce quartier de la périphèrie de Grenoble est connu pour avoir été un " vivier " pour des Djihadistes qui sont partis en direction de la Bosnie lors des années 90 . Ces hommes d'âge mur desormais de retour dans leurs pénates , et pour la plupart se livrant à la petite et moyenne délinquance ,  connaissent parfaitement le maniement de ces armes de guerre répendues dans l' Ex-Yougoslavie . Il faut enfin signaler que c'est à Grenoble qu' a été volée la caméra qui , piègée , a servi à l'attentat contre le " Commandant Massoud "  au fin fond de l'Afghanistan .

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 4 Avril 2011

Cette expression attribuée de manière non-historique à Edouard Daladier débarquant de son Bloch 220 à l'aérodrome du Bourget aprés avoir signé les accords dits " de Munich " pourraît trés bien s'appliquer non pas aux chefs politiques et militaires qui ont organisé l'agression contre la Libye mais bien à cette communauté de publicistes , je ne citerais que Bernard Guetta , Pierre Rousselin et surtout cette petite conne - cela lui va beaucoup mieux que connasse - de Samah Soula mouillant sa petite culotte devant l' USS Kersarge franchissant le Canal de Suez ou la bannière Sénoussie déployée sur le fronton d'un édific public de Benghazi , qui nous " vendent " cette guerre . Elle pourraît aussi trés bien s'adresser à ces experts qui aux travers des mediats et des blogues - doctes " experts " civils , militaires ou ex-militaires , professeurs dans tel IEP ou chargé de recherche dans tel institut de veille stratégique -  essayent de nous convaincre de la légitimité de cette agression contre la Libye par ce qu'ils en sont convaincus au fond d'eux mêmes . Elle s'applique bien sûr à tous ces hurluberlus drouâdelômistes qui tombent en pâmoison devant  chaque excité au teint basané armé d'une Kalachnikov et qui voient en lui la Déesse de la Liberté terrassant le dragon du totalitarisme . Ce que toute cette gente qualifiait d' " impossible " , de " propagande Kadhafiste " est desormais devenu une réalité :

Ce que " nous " annoncions , à savoir la destabilisation de l'ensemble de la région Sahara- Sahel et une " Somalisation " de la Libye est bien  en cours !

 

 

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) profite du conflit libyen pour se procurer des armes, dont des missiles sol-air, et les acheminer clandestinement vers son bastion du nord du Mali, a déclaré à Reuters un responsable des services de sécurité algériens.

 

 

Un convoi de huit pick-up parti de l'est de la Libye a traversé le Tchad et le Niger avant de gagner le nord du Mali où il a livré ces derniers jours une cargaison d'armes, a-t-il dit.

Parmi ces armes figurent des lance-grenades antichar RPG-7, de fabrication russe, des fusils d'assaut Kalachnikov, des explosifs et des munitions.

Ce responsable, qui s'exprimait à condition de rester anonyme, a ajouté qu'Aqmi s'était également procuré des missiles russes sol-air "Strela", désignés par l'Otan sous le nom de Sam-7.

"Nous savons que ce n'est pas le premier convoi et que cela continue", a déclaré ce responsable.

"Plusieurs casernes ont été pillées dans la région (de l'Est libyen) avec leurs arsenaux et leurs dépôts d'armes. Les éléments d'Aqmi qui étaient présents n'auraient pas pu ne pas profiter de l'occasion."

"Aqmi, qui maintient d'excellentes relations avec les contrebandiers qui traversent la frontière libyenne dans toutes les directions sans la moindre difficulté, leur confiera probablement la tâche d'apporter les armes", a-t-il dit.

Selon ce responsable algérien, Al Qaïda au Maghreb islamique exploite le désarroi des troupes fidèles à Mouammar Kadhafi et s'est également infiltré parmi les rebelles.

Le groupe armé islamiste a exprimé à la fin février dans un communiqué sa solidarité avec les insurgés, qui nient de leur côté tout lien avec Aqmi et dénoncent des informations fallacieuses qui servent la propagande de Mouammar Kadhafi.

S'exprimant à ce sujet, l'amiral américain James Stavridis, commandant suprême des forces de l'Otan en Europe (Saceur), a toutefois évoqué la semaine dernière devant le Sénat américain des signes ténus d'une présence d'Aqmi parmi la rébellion libyenne, sans rôle significatif dans le soulèvement.

L'Algérie a combattu pendant près de deux décennies une insurrection islamiste dont les derniers éléments opèrent désormais sous la bannière d'Al Qaïda. Le pays surveille également les activités d'Aqmi à l'extérieur de ses frontières.

La violence s'est réduite ces derniers mois mais Alger craint que l'instabilité en Libye permettre à l'insurrection de redémarrer.

"Les Algériens sont très, très inquiets, avec de bonnes raisons", a déclaré un diplomate occidental.

Le responsable de la sécurité a déclaré que la coalition internationale qui intervient en Libye devait envisager la possibilité de voir Al Qaïda profiter d'un éventuel chaos consécutif au départ de Kadhafi pour étendre son influence vers la côte méditerranéenne.

"Si le régime Kadhafi tombe, ce sera toute la Libye, en tant que pays aux frontières étanches (...), qui disparaîtra, au moins pendant un bon moment, suffisamment long pour qu'Aqmi se redéploie jusqu'à la Méditerranée", a-t-il estimé.

"Dans le cas de la Libye, les forces de la coalition doivent faire un choix urgent. Permettre au chaos de s'installer (...) ou préserver le régime libyen, avec ou sans Kadhafi, pour rétablir la situation sécuritaire antérieure au soulèvement."

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 3 Avril 2011

NATO air strikes kill 30 rebels in Libya

NATO planes accidentally killed at least 30 rebels during air raids on the city of Brega east of Tripoli and Ajabiya in the west.

17 rebels were killed as a NATO plane opened fire on their convoy in Brega after some of the rebels had fired shots in the air.

The other 13 were killed in Ajabiya.

NATO planes have carried out 363 raids and 148 air strikes since the alliance assumed command of the military operation in Libya on March 31st.

There have been reports of civilian casualties. The Gaddafi regime has accused the coalition of crimes against humanity.

Source : http://english.ruvr.ru/2011/04/03/48381565.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 2 Avril 2011

L'annonce de cette " bavure " de l'Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord au cours d'une de ses " activités cinétiques " © pourraît presque prêter à se tapper les mains sur les cuisses tant elle revèle la bêtise des " insurgés " : Au passage d'une patrouille aérienne de l'OTAN , un groupe de "rebelles" tire en l'air pour manifester sa joie , aussitôt la dite patrouille sans apparement procéder à l'identification de la cible répond par un bombardement ! Bilan : 10 morts ...

Intérieurement , je vous l'avoue , j'ai même bien rigolé sur le coup  : Apres avoir fait sauter un dépot de munitions à Benghazi , descendu leur unique avion de combat , voilà que la propension des rebelles à tirailler à tout va en l'air leur attire la foudre de ceux qui étaient censés les protèger . A se pisser dessus !

Cela me faisait penser au troisième jour de l'agression de la coalition contre l'Irak ou l' Us Air Force bombardait une colonne Kurde , des " alliès " , près de Mossoul : 30 morts ...

 

Mais en regardant de plus près ce " dommage collatéral " pour employer l'expression devenue célèbre depuis l'agression contre la Serbie en 1999 , on constate comme il est representatif du modus bellum des Etats-Unis , de l'OTAN et aujourd'hui de la France dans les guerres d'agression qui sont menèes depuis une vingtaine d'annèes de l'Afghanistan à la Libye en passant par l'Irak et la Serbie .

Le convoi bombardé était uniquement composé de véhicules civils dont une ambulance présentant toutes les marques caractéristiques de sa fonction . Si de nombreux " experts " soulignent la " civilinisation " des forces gouvernementales Libyennes avec l'emploi de plus en plus fréquent de " technicals " et de véhicules civils - une tactique de guerre d'ailleurs parfaitement licite dans le cadre d'une guerre ... civile - celle ci devrait inciter la soldatesque de l'OTAN à plus de vigilence dans l'identification des cibles et non à procéder comme de coutume : Bombarder sur tout ce qui bouge ...

Eh bien non !

Il est desormais admis que les marqueurs parfaitement identifiables d'un vehicule sanitaire n'empêchent pas ces soudarts d'ouvrir le feu .

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0