Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 18:30

MOSCOU, 29 juin - RIA Novosti

 

La Russie et le Canada lanceront prochainement des négociations visant à unir leurs systèmes de surveillance spatiale de l'Arctique, a annoncé mardi le directeur adjoint de l'Agence spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Chilov.

"Ce thème fera l'objet de notre rencontre avec les Canadiens en août prochain. Il s'agit d'offrir à l'utilisateur se trouvant en Arctique la possibilité de capter les signaux de satellites russes et canadiens à l'aide d'un seul récepteur", a déclaré M. Chilov, cité dans un communiqué de Roskosmos.

Selon lui, le gouvernement russe a pris la décision de créer un système spatial capable de "surveiller l'ensemble des mers et de la terre ferme de la région arctique". La nécessité de concevoir ce système tient au fait que les satellites utilisés actuellement pour sonder la terre à distance "ne voient ni la terre ferme ni l'océan Mondial au delà du 60e degré de latitude nord".

"Les premiers satellites russes et canadiens conçus pour le nouveau système pourraient être mis en orbite d'ici trois ans. Il est en outre nécessaire d'implanter des structures terrestres. Donc, il faudra six à sept ans pour rendre le système opérationnel", a souligné le directeur adjoint de Roskosmos.

Baptisé "Arctica", le nouveau dispositif coûtera environ 70 milliards de roubles (près de 1,8 milliard d'euros). Il permettra de surveiller les gisements d'hydrocarbures sur le plateau continental des mers septentrionales, de tracer des itinéraires transpolaires pour les vols reliant l'hémisphère Ouest à la Russie et de recueillir les informations nécessaires pour améliorer les prévisions météo . [ 1 ]

 

 

 

Articles associés :

  [ 1 ] Dmitri Medvedev prend en mains le projet " Arktika " de surveillance satellitaire de l'arctique .

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 11:10

Dans une interview accordée à  Voice of Russia   , le directeur de l'agence spatiale Russe Anatoli Perminov a confirmé la mise sur  orbite du premier satellite de la constellation Arktika  d'ici trois ans .[ 1 ]

Le développement de cette constellation permettera de garantir la défense des intêrets Russes dans la région .

 

 

"Ces satellites devront avant tout explorer les ressources pétrolières et gazières dans les mers de l'Océan Arctique . "

Leur autre mission sera de garantir le développements de ces champs pétrogaziers  et d'escorter les navires croisant entre l'extrême-orient Russe , le Kamtchatka et la Mer de Barents le long du Sevmorput et d'établir le contrôle sur toutes les activités économiques en relation avec l'extrême Nord de la Russie .

 

 

La constellation Arktika sera constituée de deux satellites travaillant en bande radar et de deuxsatellites destinés à la mesure des paramétres climatologiques .

Des agences spatiales étrangères sont interréssées par le projet Russe et désirent entreprendre une coopération avec la Russie surce projet .

" Des agences spatiales étrangères ont déja exprimé leur désir d'être impliquées dans ce projet . Ceci permettera d'attirer les investissements d'agences nationales mais aussi de sociétés privées autour du monde " a déclaré le chef de l'agence spatiale Russe .

Des experts Canadiens discutent d'un tel projet alors que les agences spatiales Russes  commencent l'opérationalisation du projet .

 

Deux autres satellites destinés à améliorer les communications avec le Grand-Nord Russe ainsi que la diffusion des programmes de télévision sont prévus d'être lancés .

 

On peut noter une similitude entre la situation Russe dans l'Arctique et la situation Brésilienne dans l'Amazonie .[ 2 ]

Afin d'assurer la souveraineté Russe dans l'Arctique [ développement et contrôle des activités économiques , communications centre-pérphérie , " propagande " d'état ] et la souveraineté Brésilienne en Amazonie , les deux états sont obligés de recourir à des systémes aéroportés et satellitaires .

Le " lien satellitaire " devient aussi important que les infrastructures " physiques " terrestres dans le domaine des transports pour assurer la relation centre-périphèries .

Le Brésil est ainsi handicapé par le fait qu'il ne posséde pas de satellites fonctionant en bande radar capables de percer la couveture nuageuse pour surveiller le trafic maritime à l'embouchure de l'Amazone .

 

Les technologies aérospatiales sont des " technologies de souveraineté " qui nécessitent un investissement de la puissance publique et une pédagogie auprés des populations concernées pour justifier ces investissements alors qu'un message propagé par certaines associations basées à l'étranger tend à dénigrer , aussi bien en Russie qu'au Brésil , cette action publique dans le domaine des technologies aérospatiales .

 

  Le 17 mars dernier le président Dmitri Medvedev a donné la date butoir du 1er juin 2010 au gouvernement Russe pour définir le système de surveillance satellitaire de l'arctique " Arktika "  lors d'une réunion du Conseil de sécurité nationale consacrée aux moyens de prévention des menaces émanant du changement climatique. [ 3 ]

 

Liens :

[ 1  ] Russia to launch arctic satellite monitoring system - Article de The Voice of Russia du  4 mai 2010 .

  Articles associés

[ 2 ] Un systéme de surveillance satellitaire de l'arctique Russe en projet .

[ 3 ] Dmitri Medvedev prend en mains le projet " Arktika " de surveillance satellitaire de l'arctique .

 
Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 01:33

Un reportage sur les essais en bassin de glace de la maquette du nouveau navire de recherche polaire Européen Aurora Borealis qui viennent de se terminer avec succés .

Celui ci dispose d'une unité de forage en mer ce qui nécessite une capacité de positionnement élevée qui doit nottament compenser l'action exercée par la banquise dérivante .

Il devra aussi affronter les eaux équatoriales ou il pourra rencontrer des vagues de 10 m de hauteur .

 

 

 

 

 

Link:

Aurora Borealis - a new European polar research vessel

Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 12:28

Le président Dmitri Medvedev a donné la date butoir du 1er juin 2010 au gouvernement Russe pour définir le système de surveillance satellitaire de l'arctique " Arktika "  lors d'une réunion du Conseil de sécurité nationale consacrée aux moyens de prévention des menaces émanant du changement climatique [ 1 ]
Il a souligné que l'arctique était la région du monde ou l'on pouvait estimer le mieux les effets du réchauffement global .
" Arktika   "est un systéme de surveillance satellitaire et de télécommunication Russe destiné à l'observation des conditions météorologiques de l'arctique  , les conditions de la banquise afin de faciliter la navigation dans le Passage du Nord-Est et à l'embouchure des fleuves Sibériens Ob , Ienissei et Lena , la prospection géologique .
Cette constellation de cinq satellites comprendra aussi des satellites de communication destinés à assurer la continuté des transmissions maritimes , aériennes , telephoniques et de télévision .[ 2 ]
Elle comprendra deux satellites d'observation météorologiques optiques   "Арктика-M ", un satellite travaillant en bande radar  "Арктика-Р" et deux satellites de télécommunications " Арктика-МС"
Le satellite travaillant en bande radar est destiné à l'observation des conditions de glace de la banquise mais servira aussi à la prospection minière .

Actuellement la Russie est obligée de travailler avec les données fournies par des satellites étrangers qui ont la plupart une orbite équatoriale peu adaptée à la surveillance des régions polaires . Elle a aussi du faire face à la fermeture de nombreuses stations métérologiques terrestres dans la région au moment de l'implosion de l'URSS .


Les satellites avec les vecteurs pour les lancer font partie de ces " technologies de souveraineté " absolument nécessaires pour la maitrise de l'arctique  et pour y assurer la souveraineté .
Ils servent aussi aux opérateurs du secteur pétrolier et du transport maritime pour les communications et la sécurité .
Gazprom va ainsi exploiter  deux satellites pour la gestion des champs gaziers de la péninsule du Iamal et en Sibérie [ 3 ] .


Liens :
[ 1 ] РФ до лета рассмотрит вопрос о создании космической системы "Арктика" - Depêche Ria Novosti du 17 mars 2010 .

Articles associés :
[ 2 ]Un systéme de surveillance satellitaire de l'arctique Russe en projet .
[ 3 ] GAZPROM : The sky's the limit ( GAZPROM dans l'espace ! )

Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 20:13
Le commandant de garde-côtière Etasunienne , l'amiral Thad Allen , vient de lancer un nouvel appel pour le rééquipement en brise-glaces de la garde côtière Etasunienne et prévient que les Etats-Unis font face à une " crise rampante " en matière de capacités opérationnelles au delà du cercle arctique .[ 1 ]
Il a ajouté que le gouvernement fédéral doit rapidement déterminer sa politique arctique , ce qui déterminera la politique de la garde-côtière au sujet de sa flotte " gériatrique " de brise-glaces .
Deux des trois brise-glaces de l'US Coast Guard sont déja trentenaires et l'acquisition d'une nouvelle unité représenté un investissement de l'orde de 1 milliard d'USD .
Plusieurs législateurs ont déja signalé la necessité pour les Etats-Unis de renouveler leur flotte de brise-glaces dont les sénatrices ( Rep. ) du Maine , Susan Collins et  Olympia Snowe .
La durée entre le lancement du projet et la mise en service opérationnelle d'un nouveau brise-glace est estimée à huit ans .

Selon l'amiral Thad Allen l'arctique évolue vers une situation ou la banquise va diminuer d'épaisseur et non pas disparaître complétement et ou les moyens de projection comme les brise-glaces resteront indispensables .
S'il a souligné la présence de deux aérodromes  sur la façade nord de l'Alsaka , il a ajouté que seuls les brise-glaces peuvent transporter des moyens humains et matériels conséquents sur zone .
La déclaration de l'amiral Thad Allen valide la politique Soviétique puis Russe qui aconsidéré les brise-glaces comme un des principaux moyens de projection dans l'arctique .[ 2 ]

Liens :
[ 1 ] Coast Guard commandant cites urgent need for icebreakers - Article de government executive du 12 février 2010 .

Articles associés :
[ 2 ]" La flotte de brise-glaces nucleaires - La clef pour garantir les interets geopolitiques de la Russie dans l'arctique "

Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 01:10

Les scientifiques russes disposeront bientôt de nouveaux moyens d'investigation dans la région de l'Arctique tant en surface que dans les profondeurs marines, grâce à de nouveaux drones et sous-marins de poche russes, rapporte le site nkj.ru.[ 1 ]

Des drones du type Dozor vont bientôt enrichir l'arsenal de moyens dont disposent les scientifiques se trouvant sur la station dérivante Severny Polius (Pôle Nord), pour observer les glaces de l'Arctique, tandis qu'un nouveau sous-marin de poche, du type Konsul, utilisable lui aussi dans l'Arctique, verra bientôt le jour. Ces deux appareils ont été présentés (le sous-marin sous forme de maquettes) lors du 4e Salon naval international qui s'est tenu cet été à Saint-Pétersbourg.

Le drone Dozor a été créé par la société Tranzas, de Saint-Pétersbourg. Son président, Nikolaï Lebedev, a indiqué que les calculs préliminaires et les consultations avec les personnels des services du Rosguidromet (Services météorologiques russes) avaient confirmé qu'il serait possible d'utiliser ces appareils dans les conditions des latitudes élevées de l'océan Glacial Arctique.

Le rayon d'action de ces drones est de 900 km, leur vitesse de 120 à 130 km/h. Leurs possibilités d'utilisation sont multiples, pouvant aller des applications militaires à la prise de clichés de gazoducs. La capacité de "vision" de ces appareils permettra aux scientifiques de la station Pôle Nord, grâce aux clichés vidéo qui leur seront transmis, de suivre l'état des champs de glace dans un rayon de 100 km autour du drone ; il leur sera donc possible d'établir des prévisions opérationnelles, de corriger les cartes de la couverture glaciaire. Les Dozor seront équipés de manière à pouvoir être exploités durant la nuit polaire. Les scientifiques du Rosguidromet ont souligné que leurs collègues ont élaboré, sur la station dérivante, une méthodologie spéciale d'observation des glaces à l'aide de ces drones. Ils ont résolu les problèmes de réception des signaux vidéo qui subsistaient jusqu'alors.

Des maquettes du nouveau sous-marin de poche russe, de type Konsul, destiné aux explorations en eaux profondes, ont donc été présentées lors de ce salon. Ces engins seront capables de travailler jusqu'à 6.000 m sous l'eau. Ils seront dirigés par deux hommes d'équipage et pourront observer le monde sous-marin, réaliser des clichés et des vidéos, effectuer des opérations à l'aide d'un bras manipulateur mécanique. Ils seront dotés de trois hublots à l'avant. La plongée, la durée des travaux et la remontée à la surface s'étaleront sur une dizaine d'heures. La vitesse de déplacement des appareils sera de trois noeuds.

Vladimir Pialov, directeur du Bureau maritime de constructions mécaniques Malachite, de Saint-Pétersbourg, où a été conçu ce sous-marin de poche, a indiqué que les Chantiers navals de l'Amirauté achevaient la construction du premier Konsul. Il subira toute une batterie de tests, d'abord dans la Baltique, puis dans l'Atlantique, du côté des Açores. Dans cette région sont implantés des polygones de test, et des plongées à plus de 3.500 m devraient pouvoir être tentées.

D'apres Ria Novosti .

 

Note de l'Editeur :
Lors du dernier conflit en Géorgie , l'armée Russe a souffert cruellement d'apapreils sans pilotes , principalement pour les missions de reconnaissance . Depuis , l'armée Russe a décidé d'acquérir douze drones Israeliens afin d'augmenter la qualité de la production nationale . [ 2 ]
Il existe actuellement 32 sociétés construisant des drones en Russie et ceux ci sont desormais de plus en plus souvent en dotation non seulement dans l'armée mais aussi dans les services de surveillance des frontières [ 3 ] ou de la lutte contre le braconnage .
Les plus importantes de ces sociétés sont l'avionneur Sukhoï et la firme Tranzas qui fabrique les drones de la série Dozor ( Epervier ) .
Lors du salon aéronautique MAKS-2009 qui s'est terminé la semaine dernière , l'avionneur Sukhoï a annoncé la mise en chantier d'un drone supersonique [ 4 ]
La construction des batyscaphes est une réponse directe aux deux drones submersibles Canadiens utilisés pour la cartographie du plateau continental . Cette construction a été confirmée par le premier ministre Vladimir Poutine lors de sa plongée au fond du lac Baîkal  à bord du batyscaphe Mir le 1er aout dernier . [ 5  ]
Au cours de cette expedition le premier ministre Russe a égalemment annoncé la mise en chantier pour 2011 de nouveaux navires laboratoires destinés à la recherche océanographique [ 6 ] et a pu mesurer l'importance d'une nouvelle ressource éneregetique que lês scientifiques supposent présente en grande quantité au fond de l'Océan arctique : Les hydrates de méthane .[ 7 ]


Sites :

Avia.transas.ru  constructeur des drones Dozor .



Liens :
[ 1 ]
Беспилотники и батискафы для Арктики ( Des drones et des batyscaphes pour l'arctique ) Article de " Nauka i jizn' " ( Science et Vie ) de juillet 2009 .
La revue Nauka i Jizn' sensibilise depuis plusieurs années ses lecteurs aux questions polaires et aux conséquences géopolitiques du réchauffement
comme dans cet article de 2005 .
[ 2 ]  La Russie achète douze drones à Israël (défense) - Article de Ria Novosti du 22 juin 2009 .
[ 3 ] 
Armement: les drones russes ont fait leurs preuves à la frontière (FSB) - Article de Ria Novosti du 26 mai 2009.
[ 4 ] 
MAKS-2009: les drones russes font concurrence à Israël - Article de Ria Novosti du 20 aout 2009 .
 
Vidéo du Dozor-600
[ 5 ] Baïkal: depuis le fond du lac, Poutine parle aux journalistes - Article de Ria Novosti du 1er aout 2009 .
[ 6 ] 
Le programme de création de la flotte des bateaux-laboratoires sera lancé en 2011 (Poutine) - Article de Ria Novosti du 1er aout 2009 . 
[ 7 ]
Russia's Putin dives for crystals in deepest lake - Depêche de l'agence Reuters du 1er aout 2009 .


 null



Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 16:15
Abstract : Gazprom goes spatial ! Gazprom space systems , the subsidary which deals with Gazprom spatial activities , signed a  contract with THALES ALENIA SPACE for manufacturing and delivering two Yamal-400 new generation communications satellites. These satellites will help the development of new fields in the Yamal peninsula , eastern siberia and Russian far-east .

GAZPROM space systems
, la filiale aérospatiale du pétrogazier Russe chargée de gérer les activités spatiales de la société ( télédetection , communications , medias ) vient d'annoncer la signature d'un contrat avec la société THALES ALENIA SPACE pour la founiture de deux satellites de télécommunications YAMAL-401 et YAMAL-402 ainsi que de ses infrastructures terrestres . Ces deux satellites sont destinés à accompagner le développement de la compagnie dans la peninsule du Yamal , la Sibérie Orientale et l'Extrême-Orient Russe .
Le développement des activités commerciales , de prospection et d'expoitation de GAZPROM dans ces régions nécessite la mise en place d'un réseau de communications et de télémesures .
Le lancement de ces deux satellites est prévu pour 2011 .

" Ce projet est trés important pour notre société et notre pays . Les satelites du type YAMAL-400 sont nécessaires à GAZPROM pour pénétrer les nouvelles régions stratégiques de production de gaz de même qu'ils contribuent à renforcer la constellation du systéme Russe de communications satellitaires "
a déclaré Dmitri Sevastiyanov le directeur géneral de Gazprom Space systems .


La céremonie de signature s'est déroulée en présence de Jean de Gliniasty , ambassadeur de France en Russie .



Repost 0
Published by DanielB - dans Technologies
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 14:24

MOSCOU, 21 janvier - RIA Novosti. L'agence fédérale spatiale russe Roskosmos présentera au gouvernement d'ici la fin du premier semestre 2009 ses propositions sur la création d'une corporation spatiale unifiée, a déclaré le chef de l'agence Anatoli Perminov.

"C'est vrai, d'ici la fin du premier semestre 2009 nous devons formuler les propositions appropriées au gouvernement. Et en cas d'approbation nous les mettrons en oeuvre dès le deuxième semestre 2009 avec les dirigeants d'entreprises de diverses formes de propriété. Le futur super holding sera composé des principales entreprises de l'industrie spatiale", a-t-il indiqué dans une interview, publiée mercredi dans le quotidien Rossiïskaïa Gazeta.

Selon lui, Roskosmos conservera au sein de la nouvelle corporation une partie des fonctions qu'il exerçait en tant qu'organe fédéral du pouvoir exécutif.

Au même moment , les rumeurs concernant la construction d'un nouveau cosmodrome sur le territoire de la Féderation de Russie se confirment :

ASTANA, 21 janvier - RIA Novosti. La décision de Moscou visant à construire le nouveau cosmodrome de Vostotchny signifie que la Russie délaissera à terme le site de Baïkonour, a déclaré mercredi le directeur de l'Agence spatiale kazakhe Kazkosmos, Talgat Moussabaïev.

"Cette décision pose pour le Kazakhstan le problème de la préservation et du fonctionnement (régulier) de Baïkonour", a-t-il estimé devant la direction de l'agence.

Selon lui, les perspectives de fonctionnement du site seront uniquement liées à la réalisation de tirs commerciaux, puisque les lancements dans le cadre de programmes officiels seront effectués exclusivement depuis les sites russes.

Le 6 novembre 2007,le président Poutine a signé un décret portant création d'un nouveau cosmodrome baptisé Vostotchny [ l'oriental - NDLR ] dans la région de l'Amour (Extrême-Orient, non loin de la frontière chinoise). Le projet a été approuvé par l'Agence spatiale russe en juillet 2008.

Les travaux de construction prendront plusieurs années. Les vaisseaux habités y seront lancés à partir de 2018.

Le début des tirs réguliers depuis le site de Vostotchny est prévu à l'horizon 2020. Roskosmos envisage d'utiliser le site pour organiser des missions habitées vers la Lune et Mars. A terme, des vaisseaux lourds, d'une centaine de tonnes, pourront décoller depuis Vostotchny

Note du rédacteur : La décision de construire le cosmodrome de Vostotchny , répond à la même logique que le Nord-Stream : Rendre l'industrie Russe indépendante d'états tiers .

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 16:51
Au cours de la récente crise gazière Russo-Oukraïnienne , qui est loin d'être terminée , les merdiats ont montré de nombreuses photos de vannes ou de manomètres indiquant une pression nulle .
RIA NOVOSTI consacre un reportage photo à la " réalité " du gaz Russe dont vous avez l'historique sur ce lien et sur celui ci .



Un autre reportage photo est consacré à la visite du premier ministre Vladimir Poutine au dispatching central de GAZPROM à Moscou . Celui ci permet d'avoir des informations sur les paramètres du reseau gazier Euarsiatique depuis l'Asie centrale jusqu'aux pays clients ( Balkans , Allemagne , Italie , ........ )

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 20:34

La conquête des pôles reste une activité dangereuse et réclame son du en vies humaines  . L'un des principaux problèmes auquels ont à faire face les équipages des avions qui survolent ces régions est le risque de perdre tout repère sur la banquise , et ceci malgres les systèmes GPS ou GLONASS .C'est aussi l'un des principaux axes d' entrainements des pilotes militaires  . Heueusement , tout s'est bien terminé cette foisci

MOSCOU, 5 janvier - RIA Novosti. L'un des deux avions de transport en charge d'approvisionnement des expéditions internationales en Antarctide s'est écrasé au sol, a appris lundi à RIA Novosti le député à la Douma (Chambre basse du parlement russe), Artour Tchilingarov.

"Le BT-67, l'un des deux avions de transport en charge d'approvisionnement des expéditions internationales en Antarctide s'est écrasé au sol. Selon les données provisoires, les pilotes ont perdu l'orientation, en larguant des pièces de rechange pour les véhicules tout-terrain de l'expédition britannique et s'est écrasé aux glaces. L'équipage de trois personnes et un explorateur russe qui se trouvaient à bord sont restés saints et saufs. A l'heure actuelle, ils sont évacués par l'autre avion", a indiqué M.Tchilingarov qui est, en outre, représentant spécial du président russe pour la coopération en Arctique et en Antarctide

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Technologies
commenter cet article

Liens