guerre fluviale

Publié le 13 Novembre 2022

Comme toujours cet article est écrit à un " instant t " et ne préjuge pas de l'évolution ultérieure de la situation sur le terrain .

Le retrait des forces armées Russes sur la rive Orientale du DNIPER dans la région de KHERSON se fait dans le cadre d'une stratégie dite de " Garde sur le DNIPER " qui n'est pas sans rappeler la célébrissime " Garde au RHIN " . Les forces armées Russes ont en fait quitté la ... Rhénanie si l'on s'essaye à la comparaison militaro-historique et tout comme dans le cadre de la " garde au Rhin " les capacités respectives des artilleries à battre la rive adverse seront importantes dans la suite des opérations .

En poussant la comparaison de manière plus audacieuse on pourrait même esquisser un parallèle entre l'évacuation de KHERSON et celle de STRASBOURG en 1939 ( Oui ! Je l'ose )*  . L'un des éléments à prendre à compte sera aussi le tracé de ligne de front dans la " Camargue Dnieprienne " , " Le Marajó Dnieprien " en aval de KHERSON  avec , par exemple , le sort de la flèche de KINBURN sur le Golfe BORYSTHÉNIQUE ( OUF ! ) que j'ai évoqué sur ce blogue il y a presque deux mois  . Une opération sur cette bande de terre pourrait être facilitée par la brume matinale automnale et hivernale .

Il sera intéressant de voir si des opérations d'infiltration de part et d'autres s'y développeront ? Sans trop m'avancer je n'envisage pas toutefois un " scénario Israélo-Arabe " comme le franchissement surprise du Canal de Suez par les troupes d'Ariel SHARON en 1973 !

Mais rien n'est sûr ... Il faut se rappeler ici que le franchissement du DNIEPR dans un sens comme dans l'autre, la guerre fluviale sur le DNIEPR et dans les " bayous " , les plages sablonneuses et même le " désert " de son embouchure sont des " classiques " des académies militaires de l'ex-URSS ! 

Je laisse le mot de la fin à M. Georges BIDAULT  sur cette " Garde au RHIN " . Chacun y verra les parrallèles qu'il veut y voir ! 

* Je ne peux pas malheureusement mettre en ligne le Journal du Service Cinématographique des Armées de septembre 1939 consacré à ces destructions .

[ MAJ du 14/11/2022 à 10h15 ] : Ce matin toute l' " expertie " - " Lignes de défense " ,  @CedricMas - vous cause de cette " péninsule de KINBOURNE " ignorée depuis des mois . 

Le grand fleuve est devant nous  , comme une forteresse ! " ON NE PASSE PAS ! "

Le grand fleuve est devant nous , comme une forteresse ! " ON NE PASSE PAS ! "

KHERSON : La " Garde sur le DNIEPR " ? KHERSON : La " Garde sur le DNIEPR " ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2022

L'actualité militaire cette dernière semaine cela a été bien sûr la contre-offensive Ukrainienne dans la région de Kharko.... Kharkiv . Il y a un autre front actif à l'heure actuelle dans la région de Kherson .

Comme les autres articles celui décrit la situation à un instant " t " et ne préjuge pas de l'évolution de la situation militaire sur le terrain . La "flèche de Kiburn" est une bande sablonneuse littorale qui barre le Golfe Borysthènique .

C'est bien sûr une région hautement stratégique !

A ce titre au moins six ou sept  batailles s'y sont déroulées ces deux derniers siècles et demie et en particulier des opérations amphibies . La dernière se serait déroulée il y a moins de 24 h et les forces Russes y auraient repoussé une opération amphibie - de petite ampleur - Ukrainienne .

Si cette bande sablonneuse est associé à la Guerre de Crimée , à la Première Guerre Mondiale , à la Guerre Civile Russe , à la Seconde Guerre Mondiale  c'est à la Guerre Russo-Turque que les media Russes ont fait référence et en particulier à la tentative infructueuse de débarquement des forces Ottomanes en 1787  .

Il faut signaler ici que lors de cette bataille deux officiers Français déguisés en Turcs ont été faits prisonniers ce qui témoigne de l' ingérence " de la France déjà à l'époque , deux ans avant la révolution Française ! Les officiers Français dont André-Joseph LAFFITE-CLAVÉ  sont ainsi considérés comme les seuls et véritables auteurs des plans de débarquement .

 Cette bande sablonneuse est aussi associée à la validation du navire cuirassé dans l' Action Contre la Terre lors de la Guerre de Crimée .

L'attaque de jeudi dernier aurait été menée par des semi-rigides et des navires rigides appuyés par la " Mosquito fleet " équipés de missiles BRIMSTONE™  que j'ai évoqué dans ces colonnes . 

Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française  Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française

Une stèle commémore la victoire du Maréchal SOUVOROV en 1787 soit deux ans avant la Révolution Française

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Septembre 2022

Il est toujours très difficile de démêler le vrai du faux dans le " brouillard de la guerre " mais il semble que des " événements " se soient bien déroulés sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ce 1er septembre 2022 et le 2 septembre 2022 : En l'occurrence deux tentatives d'opérations amphibies - avortées à l'instant " t " où j'écris ces lignes - par les forces armées Ukrainiennes afin de s'emparer de la centrale nucléaire de ZAPOROJIA . Ces tentatives rentrent bien sûr dans le cadre de la " Guerre fluviale sur le DNIEPR  " abordée dans ces colonnes début juillet 2022 dans la plus grande indifférence du MSM et de la blogosphère Défense & GP . Mis à part bien sûr quelques articles dont les auteurs se reconnaitront .

Il est difficile de faire le déroulé exact des opérations et nous sommes obligés de nous baser essentiellement sur le narratif officiel Russe et celui du MSM Russe pour essayer d'en établir les grandes lignes par ce que la partie Ukrainienne ne communique pas sur eux  . Ces " événements " coïncident certainement avec la visite de la délégation de l'AIEA à la centrale de ZAPOROJIA . ( carte 3 ) 

Le jeudi 1er septembre 2022

Les descriptions entre parenthèses correspondent à des récits complémentaires .

( - La veille au soir un groupe de FS Ukrainiennes a été déposé ou s'est établi sur les rives du réservoir de KAKHOVKA caché par l'obscurité et des bâtiments de la ville d'ENERGODAR ) . Ce groupe était au complet sur la partie Orientale du réservoir de vers 5h00 le 1er sept .

- Vers 5h20 l'artillerie Ukrainienne a ouvert le feu sur la région d'ENERGODAR.

- Tôt le matin du 1er sept , vers 5h00  Deux groupes distincts de navires se sont dirigés vers les rives du réservoir de KAKHOVKA contrôlées par les forces armées Russes . Le premier groupe était constitué de sept vedettes rapides et/ou de semi-rigides à bord desquels se trouvaient une soixantaine de commandos . Le deuxième groupe était constitué de deux barges automotrices remplie chacune d'environ 140 commandos . Ces barges sont utilisées sur le DNIPER pour le transport des pondéreux ( céréales , ciment , charbon ,sable , ... ) en vrac . Les deux flottilles auraient appareillé depuis la région de NIKOPOL .

- Vers 06h00 du matin le groupe des commandos à bord des " vedettes rapides " ( ou des semi-rigides )  a débarqué en totalité ou en partie à 3 km au nord-est de la centrale nucléaire . D'autres sources parlent d'un débarquement à IVANIVKA , dans un centre de loisirs situé à 5km de la centrale et des commandos qui se sont dispersés dans des bungalows d'été situés sur les rives du réservoir .  . ( carte 1 ) 

- Ces commandos ont été pris à partie par les forces Russes à terre appuyées par l'aviation et le commando détruit . ( carte 1 ) 

- Vers 7h00 du matin deux barges automotrices qui appareillé de la région de  NIKOPOL dans la direction du village de VODIANE ont été pris à partie par l'aviation Russe et auraient été détruites ou endommagées . Chacune de ces barges aurait transporté environ 140 commandos . ( carte 2 ).

Un déroulé de cette première journée assez complet est disponible sur ce lien .

De nombreuses supputations peuvent être faites sur la composition de ce commando , parmi lesquelles la présence de militaires ayant déjà participé à la " reconquête " de l'Ile des Serpents et en particuliers de plongeurs de combats . Mais alors à vaincre sans périls , ils ont triomphé sans gloire .

Ce premier échec a fait dire à certains analystes Russes qu'il s'agissait d'une " Baie des Cochons 2.0 " ou d'une " Opération Overlordyunuk " mais d'autres ont mis en avant qu'il pouvait s'agir d'une opération de reconnaissance destinée à tester et découvrir le dispositif Russe et invitent à la considérer avec la plus haute importance . On aurait pu aussi parler de l'Opération de Dieppe dont on commémorait il y a quelques jours le 80éme anniversaire mais que j'ai aussi oublié ... 

Tout comme pour le débarquement sur l'île des Serpents certains commentateurs militaires Russes comme Igor KOROCHENKO voient la participation du MI6 Britannique et même du Commando Hubert Français dans la planification et l'encadrement de cette opération . La participation de militaires des Navy Seals n'est mentionnée nul part . Des rumeurs ont filtré dans la blogosphère Ukrainienne depuis quelques semaines sur un possible minage des rives Orientales de ce réservoir mais cela avait été le cas il est fort inefficace ! Des analystes pensent que le commando débarqué à 6h00 servait d'" appât " aux forces de la Garde Nationale Russe déployées dans la centrale nucléaire et que la force d'assaut principale qui devait prendre le contrôle de la centrale se trouvait à bord des barges . Certaines sources parlent de plus de 700 militaires affectés à cette opération . 

Le vendredi 2 septembre 2022

Le vendredi 2 septembre 2022 vers 23h00 ( Heure de MOSCOU ) les services de veille des forces armées Russes et de la Garde Nationale ont détecté l'approche sur le réservoir de KAKHOVKA de deux groupes de bateaux totalisant 42 unités  naviguant  " à grande vitesse " en direction de DNEPRORUDNY et d'ENERGODAR tous feux éteints .

Les forces locales ont fait appel à l'état major qui a dépêché deux Su-30 et deux hélicoptères Ka-52 . Le nombre d'assaillants a été estimé à 250 combattants .

Après avoir été pris à parti par l'aviation Russe la flottille a fait demi-tour .Le bilan n'est pas précisé . 

L'utilisation d'hélicoptères Ka-52 a été préconisée dés aout 2022 dans la revue Natsionlaya Oborona qui faisait un état des lieux des capacités Ukrainiennes et des réponses Russes possibles .

SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?
carte 1 - carte 2 - carte 3
carte 1 - carte 2 - carte 3carte 1 - carte 2 - carte 3

carte 1 - carte 2 - carte 3

SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?
SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ? SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ? SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Juillet 2022

Comme je l'ai déjà écrit mon propos n'est pas de suivre les combattants dans les tranchées de cette gue... Opération spéciale mais d'en montrer des faits saillants .

Les rumeurs les plus contradictoires fusent sur le contrôle ou non par les " forces Alliées " de la centrale thermique d'OUGLEGORSK ( Углегорскую ТЭС ) . Après la capture de la centrale nucléaire de ZAPORIJJIA ce serait donc la seconde infrastructure "énergétique majeure à " tomber dans l'escarcelle " des " forces Alliées " .

Les deux parties peuvent ne pas mentir à défaut de dire la vérité car si c'est l'une des infrastructures énergétiques les plus étendues d'Europe ce n'est toutefois certainement pas la plus puissante . Son " contrôle " signifie t'il le contrôle des parcs à charbon , des bâtiments des turbines et des alternateurs , de la sous-station , des bâtiments administratifs ? Et chacune des parties qui contrôle effectivement un ou plusieurs de ces secteurs peut se prévaloir de " contrôler " la centrale ! ( voir vue aérienne ) Le " contrôle " de la centrale d'OULEGORSK a été précédé selon certaines sources de la prise du village de NOVOLUHANSKE situé sur la rive du lac-réservoir de refroidissement de la centrale ( voir carte ).

Tout comme le site d'AZOVSTAL™ c'est un site industriel avec ses communications souterraines pour les flux de charbon ou de gaz naturel . Combattre près des postes de chargement de charbon c'est comme combattre dans une gare de triage ! ( voir plan )  La différence étant que ce site semble être en activité . On peut juste s'étonner de l'absence d'opération amphibie sur le lac-réservoir de refroidissement ? 

Cette centrale thermique alimenté au charbon et au gaz naturel fait partie de ces infrastructures Soviétiques dont nous avons la peine à nous rendre compte avec nos " petites mentalités d'Occidentaux " comme pourrait le dire Boris VASSILIEV . Elle possède en particulier une cheminée de 320m de haut et comme je l'ai signalé sur ce blogue à propos d'AZOVSTAL™ et de ses hauts-fourneaux ces points équipés de caméras constituent d'excellents postes d'observation ! 

C'est ainsi que dans la région de KHERSON le FSB a désactivé une caméra-boule montée au sommet d'une cheminée qui permettait de suivre par internet les mouvements des forces Russes sur toute la ville ...

   

Zona Alfa : Le Drapeau Rouge flotte t'il sur la centrale thermique d'Ouglegorsk ?
La guerre sur les rives d'un lac-réservoir La guerre sur les rives d'un lac-réservoir

La guerre sur les rives d'un lac-réservoir

Combattre dans un site industriel ...
Combattre dans un site industriel ... Combattre dans un site industriel ...

Combattre dans un site industriel ...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Avril 2022

Lorsque l'on consulte les archives historiques URSSiennes , en l'occurrence un " Tartaria.ru " qui serait un espèce de " Gallica.fr " local ,  on tombe dans une capsule temporelle à rebours .

C'est le cas du numéro du Samedi 11 septembre 1943 du journal Izvestia avec un article " Comment Marioupol fut prise " et " Qui a besoin de la neutralité Turque ? " .

 

Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  !
A qui profite la neutralité de la Turquie ? ( On se le demande encore près de 80 années plus tard ! )
A qui profite la neutralité de la Turquie ? ( On se le demande encore près de 80 années plus tard ! )

A qui profite la neutralité de la Turquie ? ( On se le demande encore près de 80 années plus tard ! )

Un élément intéressant est l'utilisation massive dans l'Empire Russe et en URSS de vedettes fluviales blindées -  Речной бронекатер qui sont les précurseurs des vedettes de notre époque avec des missiles qui ont remplacés les canons et dans le cadre d'une Action Contre la Terre  . Ce fut le cas lors de la prise de Marioupol en 1943 . Elles ont pour la plupart terminé leur carrière comme monuments , en particulier sur les rives de la Mer Noire et de la Mer d'Azov comme à Berdyansk et à ... Marioupol .

 

 

Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  !
Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  !
Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  ! Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  ! Histoire parallèle : "Comment  Marioupol fut prise "et " A qui profite la neutralité de la Turquie ? "  !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Février 2022

Vous connaissez peut-être ce jeux de rôles qui se déroule dans un monde post-apocalyptique lié à l'univers de la catastrophe de TCHERNOBYL , Zona Alfa .

C'est à un Zona Alfa à l'échelle 1:1 que l'on peut comparer les manœuvres des armées Oukraïniennes et Russes qui se font face puisque elle se sont déroulées dans la ville de PRIPYAT pour l'armée Oukraïnienne et dans la zone de la réserve radioécologique d'état de Polésie en Biélorussie , sur la rivière PRIPYAT , pour l'armée Russe .

La " Haute-Intensité " , une nouvelle expression militaire à la mode , prend ici une tout autre signification pour ceux qui un jour ont participé à des manœuvres NRBC dans les camps de SUIPPES , BAUMHOLDER ou MÜNSINGEN en RFA .

Les manœuvres conjointes de l'armée Oukraïnienne qui se sont déroulées le 4 février 2022 avec des éléments de la Sécurité Civile et de la Garde Nationale ont été des entrainements au combat en zone urbaine - contaminée - avec des exercices d'évacuation des blessés de la zone de combat  ( voir vidéo ) . La ville de PRIPYAT est devenue pour ainsi dire un " CENZUB en zone contaminée "  avec des immeubles de plusieurs étages au milieu de forêts ! On s'étonne juste ici de l'absence de la robotique pour ces manœuvres ? On notera que certains matériels utilisés par les unités de sécurité civile dans cet exercice semblent être d'origine Française .

La zone d'exclusion de TCHERNOBYL serait un " charodrome " vers KIEV que l'armée Oukraïnienne ne peut pas laisser dégarni selon les chefs militaires Oukaraïniens alors que les experts Russes y voient plutôt un exercice de propagande pour alimenter un narratif .

 La caractérisation de " charodrome " est d'ailleurs à relativiser puisque l'on se trouve ici dans d'anciennes zones marécageuses .

Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .

L'autre manoeuvre a été révélée par des publications OSINT sur les réseaux sociaux ( @RALee85 , @ameliairheart , @ChristopherJM ) à partir des données de Planet Labs™.

Des exercices de franchissement de la rivière PRIPYAT ont été observés le 15 février 2022 à environ 4 km de la zone d'exclusion de TCHERNOBYL , dans la réserve réserve radioécologique d'état de Polésie en Biélorussie .

Il s'agit très probablement de pontons de type Понтонно-мостовой парк ПMП-3 et TMM. Il faut noter ici que des poseurs de ponts de type MTU-72 ont été filmés dans la région de KOURSK.

On notera sur la première photo que la rivière PRIPYAT semble être prise par les glaces en amont du pont flottant ce qui traduit à la fois une confiance dans la prédictibilité de cette glace et dans la résistance du pont flottant .

Vous trouverez sur ce lien un historique des ponts flottants Russo-Soviétiques   et sur celui-ci une mise en perspective historique à plus grande échelle temporelle et géographique  .

Sur cette page vous trouverez tout ce que vous voulez savoir sur ce système de franchissement.

 

Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .

Voir les commentaires

Repost0